Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Les laïcards, encore eux!

28 Avril 2014, 07:31am

Publié par Jacques Heurtault

Manuel Valls lit les journaux. Il sait donc qu'une très grande initiative vient d'être prise par une autorité intellectuelle de grand renom international, dont le rayonnement populaire est sans commune mesure avec le sien propre. Pour preuve, plus de 800.000 personnes ont fait le déplacement à Rome pour participer à cette initiative... Bien peu de personnes sont capables de rassembler autant de monde en un même lieu! J'ai nommé le Pape François.

800.000 personnes présentes à Rome! Et combien, à travers le monde entier, présentes devant leurs téléviseurs? Combien de dizaines de millions voire - peut-être - de centaines de millions ou même un ou deux milliards? Je ne saurais répondre.

 

En responsable politique avisé, Manuel Valls fait donc, très logiquement le déplacement à Rome. Comportement on ne peut plus logique! Il y est allé dans l'exercice de ses fonctions de Premier Ministre du Gouvernement de la République Française. Logique également!

 

Comme il fallait s'y attendre, cela déclenche une crise d'urticaire chez les "laïcards" ringards (je me demande bien pourquoi j'emploie cette expression "laïcards ringards" : par définition, tous les laïcards sont ringards)!

 

Qu'est-ce qu'un "laïcard"?

 

Il ne faut surtout pas les confondre avec les partisans de la laïcité. Je suis, personnellement, partisan de la laïcité et je déteste pourtant, profondément, les "laïcards".

Un "laïcard" est, par nature, un anti-laïc! Et de la pire espèce, en plus!

Un authentique partisan de la laïcité est évidemment favorable au libre exercice et à la libre pratique des activités religieuses. Chacun est libre de croire ou de ne pas croire. Libre, aussi, de pratiquer sa religion ou de n'en pratiquer aucune, sans avoir à demander quelque permission ou autorisation à qui que ce soit.

Encore faut-il que ceux et celles qui veulent pratiquer leur religion ne voient pas leur liberté entravée par toutes sortes de règles, généralement plus imbéciles les unes que les autres.

On a connu, en France, une époque où les prêtres catholiques et les religieuses (les "soeurs") n'avaient pas le droit de s'habiller comme ils et elles l'entendaient. Cela n'a heureusement pas duré très longtemps!

Un "laïcard" est - par exemple - favorable au droit de manifester ses opinions sur la voie publique. Moi aussi, d'ailleurs! Mais ce même "laïcard" est hostile au déroulé d'une procession catholique sur la même voie publique.

Un "laïcard" est favorable au développement de l'enseignement mais il exige que cet enseignement soit placé sous le contrôle strict de l'Etat! Très logiquement, il est donc hostile au libre choix de l'école par les parents des enfants scolarisables. Plus précisément, il est très certainement hostile aux implantations d'écoles confessionnelles mais, paradoxalement, pas du tout hostile aux implantations d'écoles privées non-confessionnelles!

Un laïcard apprécie peu que les cloches des églises sonnent le dimanche matin. J'en ai été le témoin personnel ... dans un village de 2.000 habitants. Le maire de l'époque, aujourd'hui décédé, voulait interdire que l'on sonne les cloches. Motif : c'est dangereux! Il a fallu lui rappeler que le batiment - l'église! - appartenait à la commune et que celle-ci avait la charge de son entretien ainsi qu'il incombe à tout propriétaire.

Un "laïcard" est, évidemment, hostile à la venue du Pape en France et à sa réception par le Président de la République et l'ensemble des Corps Constitués. Mais ce même "laïcard" est favorable à la réception du Dalaï Lama, quand bien même le Pape serait pourtant un chef d'Etat alors que le Dalaï Lama n'est, juridiquement, rien d'autre qu'un citoyen du monde.

Ce sont encore les "laïcards" qui se sont illustrés en 1984 avec ce projet de "Grand Service Public de l'Education Nationale". Ils ont réussi à faire descendre dans la rue un bon million de personnes lesquels se sont empressés d'infliger une grande raclée électorale à la "gauche", la première raclée ordinaire ayant été administrée l'année précédente, en 1983, aux élections municipales. 

 

On pourrait continuer la liste! Elle est longue, très longue! Les "laïcards" se recrutent à gauche. Plus précisément à la gauche un tantinet radicale.

 

Bref! Un "laïcard", c'est quelqu'un qui est non pas respectueux de toutes les convictions religieuses comme il se doit de l'authentique laïcité mais quelqu'un qui est hostile à toutes les religions ... Plus précisément, hostile à la seule religion catholique mais, chut!, ça, il ne faut pas le dire parce que ça finirait par se savoir!

Commenter cet article

jJean Daumont 01/05/2014 15:58

La laïcité et à fortiori la laïcardise en France laissent pantois la plupart des pays du monde...

Jacques Heurtault 01/05/2014 16:51

Et, vu de l'intérieur, il n'y a pas de quoi douter, hélas! "Bouffer du curé", voilà la "philosophie de certains! Alors même que, vu la faiblesse des Eglises en général et de l'Eglise Catholique en particulier, ces "acharnés laïcards" devraient laisser tomber ... On ne tire pas sur une ambulance!