Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Ukraine : pathétiques!

18 Avril 2014, 22:32pm

Publié par Jacques Heurtault

Là, je crois que la situation devient vraiment pathétique...

 

Je constate, comme tout le monde, qu'un accord a été conclu, à Genève, au sujet de la situation en Ukraine.

 

Malgré l'esprit d'ouverture dont, indiscutablement, la délégation russe a fait preuve, il faut bien constater que l'on ne s'achemine pas vers une solution raisonnable.

 

N'étant pas à la place de cet excellent Lavrov et n'ayant pas, par conséquent, toutes les informations en main, je ne puis que me risquer à formuler quelques remarques et à proposer une ou deux suggestions.

 

Personnellement, je n'aurai évidemment pas accepté de faire le déplacement à Genève dans un tel "format" de conférence.

Nous avions les Etats Unis, l'Union Européenne et les putschistes d'un côté, la seule Russie de l'autre ...

Le seul "format" valide - du moins me semble-t-il - c'est :

- d'un côté les putschistes assistés soit des Etats Unis soit de l'Union Européenne

- de l'autre côté les Russophones de l'est de l'Ukraine assistés de la Russie.

 

Je suppose que Lavrov sait ce qu'il fait. Il ne fait aucun doute qu'il est bien plus au fait des choses que moi-même qui ne suis qu'un modeste citoyen français qui se dit que, après tout, l'Ukraine, c'est loin.

 

Tout en reconnaissant que je n'ai pas passé trop de temps à chercher le texte complet de l'accord, je dois dire aussi que je n'ai pas eu accès à ce texte et que je n'en connais donc pas le contenu exact.

Il y a cependant une bizarrerie qui m'a frappé, d'emblée.

Habituellement, lorsqu'un accord de ce type a été conclu, ce sont l'ensemble des délégations participantes qui en présentent le contenu.

Or, là, Lavrov était seul ...

Très peu de temps après cette présentation unilatérale, Obama a cru devoir ramener sa fraise en disant qu'il allait prendre des sanctions! Curieuse méthode que celle qui consiste à dire qu'il y a eu un accord d'une part et que, d'autre part, "on" va prendre des sanctions ...

Parenthèse cocasse : Hollande a cru devoir lui aussi parler de sanctions, oubliant qu'il venait d'en prendre une qui n'était pas piquée des vers! Heureusement qu'il a - un peu - rectifié le tir en annonçant que si le chômage ne baissait pas, il ne se présenterait pas en 2017, étant certain d'être battu s'il le faisait. Un peu de pudeur, ça ne mange pas de pain ...

 

Retour à l'Ukraine : Bien évidemment, si tous les batiments illégalement occupés doivent être rendus à leurs légitimes propriétaires, il tombe sous le sens que ce sont ceux qui ont commencé les occupations illégales qui doivent faire le premier geste, aux autres de leur emboiter le pas ... 

Donc, très logiquement, le "gouvernement" (du moins ce qui en tient lieu ...!) de Kiev doit libérer les lieux et permettre que soit installé un autre gouvernement, un vrai celui-là, faisant consensus pour toute la population et dont la seule mission serait  d'organiser l'indispensable réforme constitutionnelle qui fut la pierre d'achoppement de toute cette pagaille que nous voyons, jour après jour, se développer.

 

Il ne semble pas que les putschistes soient dans cet état d'esprit ... Ce qui expliquerait pourquoi Lavrov a présenté seul "l'accord" ... Les putschistes, qui - de rodomontades en rodomontades - déclarent qu'ils vont liquider les "groupes armés illégaux" mais ne font rien en ce sens pour la seule et simple raison qu'ils en sont politiquement et techniquement incapables, ne veulent pas de cet accord et que, par solidarité, les Etats Unis et l'Union Européenne adoptent la même attitude.

 

Autant dire tout de suite que l'affaire des putschistes de Kiev n'est pas terminée! La Russie vient de signifier aux putscistes que, désormais, il faudra payer le gaz avant la livraison ... nonobstant le paiement des 11 milliards d'arriérés!

 

Si le le gaz russe n'arrive plus en Ukraine, les Etats Unis auront toujours le loisir de livrer du gaz de schiste américain ... Il y en a à profusion en Pennsylvanie! Certes, il faut résoudre le problème de la logistique! Mais ce n'est qu'un détail, n'est-ce pas?

Commenter cet article

historien 25/04/2014 10:55

une fédération! oui,évidemment mais quel contenu?sous quelle forme?quelles prérogatives à chaque région?C'est le plus difficile à mettre en place.mais Arrètez de traiter les ukrainiens de Kiev de "nazis".Vous confondez également "Russe" et "russophones"Avons nous des droits sur les Belges ou Suisses qui sonr "francophones"?Votre refus de considérer la main mise de la Russie est consternant,meme Poutine le reconnait!Vous etes-vous informé sur les craintes,légitimes, des pays nordiques et pays Baltes face au projet de "nouvelle Russie" de Poutine?

Jacques Heurtault 25/04/2014 11:29

Tous les dirigeants de Kiev ne sont pas des nazis! Par contre, des quasi-nazis sont bel et bien au pouvoir à Kiev ...
Si les dirigeants de Kiev avaient la réelle volonté de trouver une solution paisible, ils auraient commencé par démanteler quelques unes des milices armées de "Maïdan" qui sévissent à Kiev et aussi ailleurs puis, forts de cette bonne volonté, auraient alors exigé que "ceux d'en face" agissent de la même manière. Progressivement, toutes les milices armées auraient été dissoutes...
Dans le même temps, une première conférence pluripartite, dans laquelle seraient présents les russophones es-qualité, auraient commencé à travailler à la rédaction d'une nouvelle Constitution de type fédéral (comme en Allemagne, aux Etats-Unis et dans bien d'autres pays (mais pas en France et c'est - peut-être - dommage!). Quand on veut, on peut.
Les propos tenus par le "président" non constitutionnellement élu de Kiev sont comme un jet d'huile (pour ne pas dire d'essence!) sur le feu ... Ce sbire dangereux vient "d'exiger que Moscou fournissent des explications sur les manoeuvres militaires russes sur le territoire de la Russie! Comme si la Russie n'était pas un état indépendant ... c'est complètement insensé!
Non, je ne confonds pas "Russes" et "Russophones" ... Mais il y a beaucoup de Russes installés dans cette partie de l'Ukraine et la proportion de "Russophones" y atteint 80% et plus! Il est bien vrai que tous ces Russophones ne veulent pas que l'Ukraine soit démembrée ... Ils veulent, vraisemblablement, pouvoir gérer leurs affaires sans que Kiev leur dise, matin et soir, ce qu'ils doivent faire.
Je crains que si de nouvelles opérations militaires ukrainiennes sont conduites , notamment avec des blindés, contre ceux qui occupent les lieux publics par dizaines voire par centaines, le pire ne finisse par se produire ...
Vous savez bien que ni les Etats Unis ni l'Union Européenne n'engageront les hostilités militaires en cas d'occupation du territoire de l'est de l'Ukraine par les troupes russes!
La sagesse recommande de se mettre autour d'une table sur la base des réalités politiques et non sur la base de soit-disants "principes" conduisant à nier purement et simplement l'existence de ces réalités.

historien 22/04/2014 16:34

"pathétique"en effet votre analyse depuis le début!La Russie est de plus en plus isolée depuis sa mascarade de référendum sous occupation,en Crimée.selon vous les Ukrainiens ne pouvaient légitimement renverser leur gouvernement,mais poutine est légitime quand les forces russes violent les frontières d'un pays souverain et le déstabilisent dans les régions russophones!!!

Jacques Heurtault 22/04/2014 17:09

Sans doute n'avez vous pas écouté Hubert Védrine ce matin sur France Inter ... Je suis en accord parfait avec la quasi totalité de ses propos ... Voilà un responsable politique d'une lucidité extraordinaire! Il dit, lui aussi, que la solution, c'est évidemment, la fédéralisation. La seule réserve de sa part : "Ce n'est pas encore le moment!" ... Bravo, Védrine!

Où avez vous vu des militaires russes envahir la Crimée pour y prendre le pouvoir?
Où avez vous vu des militaires russes envahir l'est de l'Ukraine? En forçant le trait, il y a, tout au plus, quelques éléments russes dont la présence empêche les Ukrainiens russophones de faire de grosses bêtises ... Et c'est tant mieux!
Quand les "autorités" de Kiev vont-elles avoir la présence d'esprit de constituer un vrai gouvernement d'union nationale, représentatif de toutes les composantes politiques autres que pro-nazies (Pravy Sektor, Svoboda), lesquelles ne peuvent évidemment pas prétendre à quoi que ce soit attendu le lourd passé qu'elles trainent derrière elles? Quand l'Ukraine se sera complètement effondrée? Il sera alors trop tard!

GM 22/04/2014 11:31

Ils vont continuer à dépecer l'Ukraine, ça ne fait aucun doute...

Jacques Heurtault 22/04/2014 11:40

Aussi, la meilleure réponse, c'est donc la fédéralisation ... C'est un bon moyen de résoudre les difficultés.
Si les habitants de Donetz se sentent "Russes", le plus simple, ce serait de les rendre "Russes". Si les habitants de Lviv (à l'Ouest) se sentent Polonais, le plus simple, c'est de les rendre Polonais (c'est le souhait le plus cher de la Pologne!).
Toutefois, il y a un moyen de calmer le jeu : Fédéraliser ... Le temps fear son travail, TOUT DOUCEMENT. C'est mieux que d'obtenir le même résultat brutalement.