Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Un immense "progrès" de civilisation : le "trouple"!

25 Avril 2014, 09:50am

Publié par Jacques Heurtault

Le "trouple" ...? Drôle de nom, n'est-ce pas? Qu'est-ce que ça veut dire, au juste?

 

C'est la contraction de deux mots : "triple" (ou "trois") et "couple".

Un couple, cela sous entend la notion de "deux", du moins en première analyse. Si on va au fond des choses, il s'agit, en réalité, de deux "forces" égales qui s'exercent en sens opposé de part et d'autre d'un axe, ce qui a pour effet de créer le mouvement (autrement dit la dynamique). C'est pour cette raison que l'on parlait volontiers d'un couple formé par une femme et un homme.

Avec la loi sur le mariage entre deux personnes de même sexe, on a pu voir fleurir une extension d'acception du sens quitte à confondre la notion de "couple" avec la notion de "paire". Il ne viendrait à l'idée de personne de parler d'un couple de gants et pas davantage d'un couple de ciseaux.

 

Eh bien, ceux qui veulent, avec tant d'ardeur, que soient bousculés les fondements même de la reproduction sexuée de l'espèce humaine (notamment) vont être servis! Voici que vient de naitre le concept (que je n'aurais tout simplement pas été capable d'imaginer) de "trouple", c'est à dire d'un couple à trois ... A ce rythme, on verra, à brefs délais, naitre le concept de "quadrouple", c'est à dire d'un "couple" à quatre (attention : ne pas confondre avec le concept de "double couple"!). Le vous laisse construire vous même le nouveau dictionnaire de la vie de "famille". Moi, ,ça ne me tente pas!

 

L'affaire se passe aux Etats Unis, dans le Massachussetts... Lisez plutôt ce qu'en dit Justine Mazzoni dans Le Point.

 

Début de citation :

 

À 27 ans, Kitten est enceinte de six mois. Il s'agira du premier enfant de cette jeune Américaine et de ses deux partenaires, car Kitten est unie à... deux femmes. Brynn, Doll et Kitten forment l'un des plus célèbres ménages à trois des États-Unis depuis qu'elles s'exposent dans les médias et se revendiquent le seul "trouple" au monde, c'est-à-dire "couple à trois".

 

 
 © News Dog Media

Brynn, 32 ans, et Doll, 30 ans, étaient ensemble depuis deux ans et demi quand elles ont eu envie de vivre pleinement leur polygamie et d'intégrer une troisième personne à leur couple. Elles ont alors contacté Kitten sur un site de rencontres spécialisé en triolisme et se sont rapidement mises en "trouple". En août 2013, les trois femmes se sont unies. Seul bémol : dans le Massachusetts, État où elles résident, bien que le mariage entre personnes du même sexe soit légal - le Massachusetts a été le premier État américain à le légaliser en 2004 -, la polygamie ne l'est pas.

 

Souhaitant être lié "aussi légalement que possible", le trouple s'est entouré d'une armée d'avocats très pointilleux qui ont jonglé avec les lois fédérales. Ainsi, Brynn et Kitten sont légalement mariées, tandis que Doll a été "handfastée" au couple, c'est-à-dire solennellement unie aux deux autres selon un rite celtique. Le jour de la cérémonie, chacune des mariées a été conduite à l'autel par son père.

Relations sexuelles aussi bien à trois qu'à deux

Le trouple attend donc son premier enfant pour le mois de juillet. Kitten, qui souhaite être mère à plein temps, s'est portée volontaire en premier pour porter le bébé, conçu par FIV grâce à un don de sperme anonyme. Le trouple n'exclut pas d'avoir deux autres enfants, portés par chacune d'entre elles.

 

 

À la maison, les tâches domestiques sont bien réparties : Brynn travaille 40 heures par semaine pour assurer les revenus du trouple, Doll cuisine et Kitten s'occupe du ménage. Les trois épouses dorment dans le même lit et expliquent avoir des relations sexuelles aussi bien à trois qu'à deux. Elles assurent être "comme les autres", à cette différence près que la communication est plus difficile à trois, ce qui les oblige à tenir un "calendrier".

 

Bien qu'elles assument et revendiquent leur homosexualité et leur polygamie depuis leur adolescence, Brynn, Doll et Kitten craignent les moqueries des futurs camarades de classe de leur enfant. Elles ont donc décidé que lui et ses éventuels futurs frères et soeurs suivraient l'école à la maison, dispensée par Kitten.

 

Fin de citation.

 

Nul doute que la prochaine étape va consister à légaliser ce nouveau type "d'union" car, en l'état actuel de la législation, ce n'est, pour l'instant, pas possible ... Cela s'appelle, dans le cas d'espèce, de la polygamie (en réalité, ce n'est pas tout à fait ça non plus : la polygamie, c'est le droit, pour un mâle, de se marier avec plusieurs femelles. La possibilité, pour une femelle, de se marier avec plusieurs mâles, c'est la polyandrie).

 

A ce rythme, avant que je ne quitte ce monde, on verra des systèmes composés de X femelles mariées avec Y mâles ayant, ENSEMBLEs, Z enfants ...

D'ailleurs le plus simple ne consisterait-il pas enregistrer, dans un banque de données "ADN", tous les reproducteurs et toutes les reproductrices... De la sorte, à supposer que l'on veuille savoir qui est le père de qui et qui est la mère de qui, il suffira d'interroger la ... banque et le ou les comptes qui y auront été ouverts.

 

C'est quand même "beau" le "progrès", non? 

 

Commenter cet article

GM 25/04/2014 12:41

J'adore ... !

A Rivaud : En Allemagne, la zoophilie est tolérée : Ca devrait bientôt arriver ici.
Je pense que dans son prochain mandat "François III" en fera la pro-messe : il n'y a pas de raison.

Jacques Heurtault 25/04/2014 12:53

En effet! Il n'y a pas de raison ... Un peu plus tard, la discrimination entre zoophiles et non-zoophiles sera érigée en délit! Interdiction de traiter quelqu'un de zoophile ... Il n'y a pas de raison!
Il est possible, en Allemagne, dans je ne sais plus quel parc (Tiergarten à Berlin?), de se mettre nu ...
Bientôt, il sera possible de s'accoupler dans ce même parc puis dans tous les parcs.
Plus tard, l'accouplement entre bisexuels, homosexuels et ... hétérosexuels, dans les parcs publics, devra être rendu possible, y compris à plusieurs.
Plus tard, cela devra pouvoir se faire avec des animaux ... Il n'y a pas de raison! Les chiennes et les chiennes le font déjà ... Même que, parfois, le chien ne parvient pas à se retirer! On le voit, alors, être trainé par la femelle, sans le moindre ménagement ...

Jean Rivaud 25/04/2014 11:11

Les Forces de Progrès (autoproclamées) sont irrésistibles, j'attends avec curiosité le premier mariage d'un individu, mâle ou femelle, avec son animal préféré.

Jacques Heurtault 25/04/2014 11:39

Je n'avais osé imaginer une telle perspective! Comment obtenir le consentement de l'animal? Rien de plus simple : on applique le principe "Qui ne dit mot consent!". Donc, en mairie, le maire pose la question "Milou, voulez vous prendre pour époux Tintin ici présent?". Si Milou ne dit rien, c'est qu'il est d'accord! Or, forcément, Hergé étant mort, Milou ne dira rien ...
Et, hop! Roule, ma poule!