Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

En avant, maintenant, pour un gouvernement des modérés de droite, du centre et de gauche!

26 Mai 2014, 14:10pm

Publié par Jacques Heurtault

Les résultats sont sans appel possible! 25% pour les listes "Bleu Marine", c'est un résultat qui a une signification très précise ... qui n'est pas du tout celle que l'on entend dans les médias.

Le vote d'hier est, clairement, non pas un vote "patriote" non pas un vote "fasciste", encore moins un vote "nazi". Il n'est pas davantage un vote "eurosceptique" et encore moins un vote "europhobe"! C'est un vote protestataire, tout simplement et ni plus ni moins.

1. Il convient de remarquer que Marine Le Pen, ce n'est pas Jean-Marie Le Pen. On le sait depuis qu'elle a été élue à la tête de son parti. Dès le début, elle a procédé à un nettoyage de toute la racaille néonazi et néofascite qui se trouvait dans ses rangs. Les "crânes rasés", les "skin-head" sont très rares désormais.

2. Or, précisément, Marine Le Pen fait un bien meilleur score que son père dans sa région (un tiers des voix contre un peu plus de 28% pour le père alors même que la région Sud Est (celle du père) a, jusqu'à présent, toujours été la région où le Front national faisait ses meilleurs scores (la cause principale étant les problèmes associés, à tort ou à raison, à l'immigration).

3. La région Nord est aussi la région où Marine Le Pen fait la plus forte progression (et de très loin).

En résumé, l'étiquette "Bleu Marine" est apparue désormais comme politiquement présentable voire acceptable et est devenue, de ce fait, un bon support politique pour émettre un vote protestataire. Jadis, c'est le Parti Communiste Français qui jouait ce rôle de rassemblement des votes "contre". La Droite gérait les affaires et le PCF jouait la fonction "tribunicienne".

En face, les résultats sont nettement moins réjouissants! Ensemble, les trois partis dont j'appelle le rassemblement d'Union - temporaire - afin de procéder aux réformes institutionnelles de notre modèle social, voire même politique, font, ensemble, 45% des voix. MAIS ILS SONT AUJOURD'HUI TRES LOIN de ce front des réformateurs à la construction duquel j'appelle  de toutes mes très modestes forces. C'est, évidemment, une grosse épine!

 

En attendant cette hypothétique réalisation, le gouvernement Valls peut, dès maintenant, "faire comme si" ... C'est à dire que, désormais, il peut mettre en oeuvre une politique qui pourrait être acceptée par la Droite républicaine et le Centre.

1. S'en tenir au principal et travailler sur une plate-forme en 10 points

2. Reléguer aux oubliettes tout ce qui divise et fracture l'opinion pour ne retenir que les sujets qui ne fâchent pas. Notamment la loi "famille", le droit de vote des étrangers non-communautaires, la sixième république, l'énergie nucléaire, la politique pénitentiaire ... J'en oublie probablement quelques uns.

A titre d'illustration, il pourrait baisser les impôts. Mais à condition de ne pas se planter sur les choix! Il faut, bien évidemment, renoncer à la fusion de la CSG et de l'impôt sur le revenu tant une telle perspective ne peut naitre que dans l'esprit d'un "intello" genre "prof" ou fonctionnaire n'ayant jamais mis les pieds dans une entreprise afin d'en acquérir le pragmatisme indispensable. Il peut, par contre, sortir la CSG de la base imposable pour le calcul de l'impôt sur le revenu afin de faire disparaitre cette monstruosité qui consiste à faire payer de l'impôt sur de l'impôt! Il s'en suivrait un allègement de l'impôt sur le revenu pour tout le monde. Corrélativement, il pourrait élargir les tranches d'imposition ce qui provoquerait une nouvelle baisse de l'impôt pour tout le monde et, à contrario, créer de nouvelles tranches pour les revenus très élevés (50%, 60%, 70% ...) afin que les gens vraiment riches n'aillent pas croire qu'on les met sur le même plan que les gens nettement moins riches et, a fortiori, les pauvres ... 

Tel que je "sens" les Socialistes, je doute qu'ils soient capables de simplement comprendre la démarche que je viens d'expliciter!

Commenter cet article

Jean Daumont 28/05/2014 15:26

D'accord avec votre analyse, y compris dans la remarque finale...

Jacques Heurtault 28/05/2014 17:30

Hélas! je crains vraiment que les socialistes soient incapables de comprendre quoi que ce soit désormais ...

Jean Daumont 28/05/2014 16:28

Il s'agit bien - et cruellement - de l'incapacité éventuelle des socialistes à comprendre votre démarche...Sur le fond, j'ai préparé un article évoquant la "normalisation" de Marine Le Pen et donc en partie le succès du FN aux élections européennes, ...mais j'ai été retardé par un malencontreux problème d'ordinateur, qui ne voulait plus s'allumer ...J'espère que la "nuit" m'aura porté conseil !...

Jacques Heurtault 28/05/2014 15:42

"La remarque finale ...". Celle relative à Juppé ou celle relative à l'impôt? Pourriez vous être plus précis et engager un débat sur l'un ou l'autre thème (voire les deux!)?

Jean Rivaud 27/05/2014 14:23

Mitterrand agitait le chiffon rouge du vote des étrangers pour faire monter le FN. Avec le succès que l'on constate.
Quelques chose me dit que Hollande va lever le pied sur le sujet ...

Jacques Heurtault 27/05/2014 14:53

Il est indéniable que la Gauche n'est pas structurellement majoritaire dans le pays et ne l'a pratiquement JAMAIS été. C'est effectivement pour cette raison que Mitterrand a installé le F.N. afin de diviser la Droite, permettant ainsi à la Gauche de gouverner quand même bien qu'étant structurellement minoritaire.
Que va faire Hollande? Le sait-il lui-même? Est-il assez intelligent pour comprendre qu'il est lui même complètement grillé? L'Unédic vient d'annoncer que le chômage allait continuer d'augmenter en 2015 et en 2016 ... (et, croyez moi, l'Unédic ne raconte jamais de conneries!).
Hollande va-t-il préparer le passage de témoin pour permettre à Valls de tenter de lui succéder? Va-t-il, parallèlement, en douce, faciliter l'émergence de Juppé afin de ne pas précipiter le pays dans l'abîme? Je ne suis pas en mesure d'avoir une opinion tranchée ...