Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Jérusalem et sa vieille ville.

17 Mai 2014, 03:49am

Publié par Jacques Heurtault

Aujourd'hui, c'est samedi donc, pour les Juifs, c'est "Shabbat". Je ne sais pas ce que veut dire exactement ce mot mais, dès hier après midi vendredi, nous avons pu nous en rendre compte... La vie publique ralentit.

Il faut dire qu'étant en "Terre d'Israël" (Eretz israël), pays fondamentalement juif puisque créé es-qualité comme "Etat Juif" et, plus encore, étant à Jérusalem, capitale de l'Etat juif, cette pratique aux fondements religieux évidents (il suffit d'être sur place pour s'en rendre compte!) pèse son poids : Presque tout s'arrête! Tant et si bien que nous avons pu circuler dans Jérusalem dès hier après midi sans rencontrer d'embarras de circulation. Hier soir, vers 19H00, les rues étaient désertes ou presque. Ca change des bouchons parisiens et banlieusards. Mêmes les coups de klaxons étaient beaucoup moins nombreux! Mais il y en avait quand même.... Là où un simple appel de phare suffit amplement, dans ce pays et plus encore dans cette ville, il faut qu'une significative proportion "d'automobilistes" jouent du klaxon comme d'autres joueraient de la grosse caisse. C'en est presque lassant!

Hier après midi donc, nous sommes allés dans "la Vieille Ville", en voiture ... Enfin presque ... Parce que pénétrer en voiture dans la Vieille Ville de Jérusalem,il n'en a jamais été question!

Nous aurions bien voulu pouvoir louer un GPS mais ... tout est fermé, dès 13H00. (ou presque).

Nous avons loué pour les deux jours de "Shabbat" un audioguide qui nous a permis de nous promener méthodiquement dans les rues en écoutant les commentaires de cet appareil génial.

L'appareil est génial ... mais le prix l'est moins! 200 shékel, c'est à dire environ 40 euros! Un seul audioguide pour nous deux, par conséquent. Les commentaires sont donnés en français, à haute et très intelligible voix ... Tout devient lumineux ou presque.

Je ne vais pas vous résumer les quatre heures de marche à pied qui nous ont permis de faire la moitié du programme ...Sans même qu'il soit question de visiter un seul musée! De toutes les façons, ils sont fermés ... Heureusement que les rues ne le sont pas.

Nous avons pu voir les murs criblés de balles de la porte de Sion, traces bien visibles des combats de 1948 (guerre d'indépendance) et de 1967 (guerre dite des "six jours"). Manifestement, elles sont laissées là, en l'état, de façon intentionnelle.

Les militaires et policiers, en armes, sont partout présents! J'en ai bien vu, au moins, deux cents ... Rien à voir avec nos policiers portant leur pistolet! C'était bel et bien des fusils mitrailleurs individuel. Etant à peu ignare dans le domaine des armes, je ne saurais vous dire exactement de quel type d'arme il s'agit. D'après mes lectures, je pourrais m'avancer en disant que c'était des "Uzi" israéliens ou bien des M16 américains ... Mon bon sens me permet de dire que ce ne devait pas être des Kalachnikov.

Voir se promener dans des ruelles, des femmes en tenue militaire portant une arme faisant, au moins, la moitié de leur taille a quelque chose d'à la fois impressionnant et d'irréel ...

Pareillement, j'ai pu observer un homme, face au "mur des lamentations", se livrant à des pratiques de piété pendant au moins 10 minutes (j'ai fini par décrocher tellement ça n'en finissait pas!). Il me donnait l'impression d'une sorte de pantin agissant par saccades, tantôt avec son bras gauche, comme s'il voulait taper du poing sur une table (qui n'existait évidemment pas), tantôt avec son bras droit comme s'il rejetait quelque chose ... A un moment donné, il a sorti quelque chose de sa poche (son téléphone portable?), l'a remis dans sa poche et ... a recommencé ses gestes comme si c'était depuis le début. Infatigable!

Nous avons terminé cette première partie de visite (la suite, c'est pour aujourd'hui!) par une promenade dans le "bazar" (ou le souk?) particulièrement animé un vendredi. Il est situé pour moitié dans le quartier arabe, pour moitié dans le quartier chrétien Des échoppes en tout genre de bibelots pour touristes et de victuailles variées ... La fermeture était proche et je me dis que, au plus fort de l'activité, il doit être difficile de circuler dans ces ruelles étroites. Un vrai bazar ...

A demain, peut-être ...

Commenter cet article

GM 21/05/2014 17:36

Un heureux bazar où malgré les menaces létales, la vie prospère...

Jacques Heurtault 22/05/2014 06:29

J'ai pu vérifier qu'il est difficile de circuler au plus fort de l'activité. Il doit bien y avoir au moins 500 boutiques. probablement plus ...