Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Reporter les élections régionales et départementales?

6 Mai 2014, 10:40am

Publié par Jacques Heurtault

C'est du grand, du très grand même, n'importe quoi! Il s'agit de la perspective de reporter la date des élections régionales et départementales prévues en Mars 2015 ... Le motif invoqué est louable : autant faire en sorte que les élections aient lieu dans le cadre de la nouvelle carte administrative plutôt que dans le format de l'actuelle. Pur bon sens, en effet!

Sauf que le redécoupage administratif des nouveaux cantons est actuellement quasiment terminé. On en est à la phase des recours devant les juridictions compétentes. Il eut été bien d'y penser avant!

On objectera que Paris ne s'est pas fait en un jour et que à chaque jour suffit sa peine. On ira même jusqu'à soutenir que faire et défaire, c'est toujours "faire" ...

Si, sur un dossier de ce type, on veut être crédible, il convient de commencer par le début, c'est à dire par la réforme du redécoupage des communes. Nous en avons 36.700 environ là où 5.000 c'est amplement suffisant pour ne pas dire déjà trop.

Les élections municipales viennent d'avoir lieu et le mandat dure 6 ans. Quand on connait le conservatisme qui ronge la France et l'esprit partisan et l'esprit de clocher qui la structure politiquement et socialement, on se dit que c'est MAINTENANT qu'il faut commencer ce redécoupage ... Avant que cette indispensable réforme ne soit effectivement opérationnelle, un délai de plusieurs années est indispensable. c'est la France! Il faut faire avec ...

Principes de base :

1. Pas de commune faisant moins de 10.000 habitants

2. Toutes les aglomérations sont obligatoirement regroupées dans une seule commune agglomérée, quitte à créer, en tant que de besoin, des arrondissements d'agglomération dotés, chacun, d'un conseil d'arrondissement (comme à Paris, Lyon et Marseille). La conséquence naturelle étant que toutes les structures administratives intermédiaires disparaissent.

3. Pour venir à bout d'un projet aussi titanesque, il faut recourir à la méthode des "ordonnances lois" prévue par la Constitution. Le gouvernement, par la voie réglementaire, aurait alors tous pouvoirs pour régler les problèmes de détails, inévitables!

4. Exemples :

Paris devient le Grand Paris Métropole avec la réunion des quatre départements Paris + petite couronne voire un peu plus. Huit millions d'habitants répartis selon une logique d'arrondissements de 80.000 habitants chacun soit 100 arrondissements représentés, chacun, par leur maire d'arrondissement soit une assemblée délibérative de 100 élus.

Lyon devient le grand Lyon avec 1,5 million d'habitants répartis en 30 arrondissements de 50.000 habitants.

Marseille devient le Grand Marseille avec 3 millions d'habitants répartis en 60 arrondissements de 50.000 habitants ...

Et ainsi de suite pour toutes les grandes agglomérations (Nantes, Toulouse, Bordeaux,, Lille, Rennes, Strasbourg, etc ... Je ne peux les citer toutes.)

5. Abolition du pouvoir de lever l'impôt! L'Etat seul doit disposer de ce pouvoir ... A charge pour les "édiles" de prouver leurs compétences dans la manière de dépenser l'argent qui leur est alloué. Cette réforme ne pourra "passer" que si on recourt au référendum! Une adoption par l'Assemblée Nationale est illusoire ... Il faut être réaliste!

 

Dans le même esprit, pas de département de moins de 500.000 habitants (1 seul département pour la Corse!) et aucune région faisant moins de 5 millions d'habitants ... Aucune dérogation possible! On sait comment ça commence, les "dérogations"! On sait aussi comment ça se termine : IMMOBILISME GARANTI!

 

D'une manière générale, je suis profondément convaincu que seules des méthodes de hussards permettront de venir à bout de ce conservatisme ravageur et paralysant.

Commenter cet article

GM 06/05/2014 15:50

Punaise ! J'adore : Un tiers de siècle de "régionalisme-soce", directement passé à la trappe ... par des "soces" !
C'est dire si j'exulte.
Et que c'est nécessairement impossible, bien sûr.

En revanche, c'est reparti : on reparle d'élections locales ouvertes aux étrangers (non nationaux et non européens) !
Un excellent tremplin pour "Marinella-tchi-tchi" qui va en faire ses choux gras !
Magnifique le "socialisme à la Gauloise" !

Jacques Heurtault 06/05/2014 15:56

En effet! Marinella Tchi tchi va finir par non seulement arriver en tête mais peut-être bien franchir la barre des 30% avec au moins 5 points d'avance sur le deuxième qui ne pourra être que l'UMP!
Si une vraie menace quelconque se dessine dans le sens d'un droit de vote aux étrangers hors Union Européenne, pour le coup, je descends dans la rue! J'en ai vraiment ras, ras, ras le bol!

Loubomyr 06/05/2014 15:19

"seules des méthodes de hussards permettront de venir à bout de ce conservatisme ravageur et paralysant." Le problème c'est que nos politiques de droite comme de gauche ne comportent aucun hussard dans leur rangs!! On a, au choix, affaire à de jeunes loups pronant leur liberté dans la bergerie (avce en plus le droit d'aveugler les moutons pour mieux les tondre), ou à de vieux chiens galleux perclus de rhumatismes et qui dorment dans leur niche dorée. D'ailleurs, un général de Napoléon ne disait il pas "qu'un hussard qui n'est pas mort à trente ans est un jean-foutre!!!" Quand on voit l'age moyen de nos glorieux représantants et leur envie de durer, qui à tenter l'élection ou le mandat de trop, on se doute bien que le temps des hussards est bien fini!!!! Même les instits que, sous la IIIème, on nommait les hussards noirs de la République, ne sont plus maintenant que de pauvres biffins exténués qui ne rèvent même plus des hochets que le sus-dit Napoléon savait su bien concocter. Fianlement, notre dernier hussard ne s'appelait il pas De Gaulle? On sait somment les traine-savate conservateurs l'ont envoyé dans ses quartiers!!!!

Jacques Heurtault 06/05/2014 15:49

Globalement d'accord! Je suis plus déterminé que jamais à voter comme j'ai dit que je le ferai. Il faut qu'ils prennent une raclée amplifiée par rapport aux municipales! Il n'y a que comme ça qu'ils comprennent ...