Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

UKraine : c'est bientôt fini. Ouf! Mais quand, exactement?

1 Mai 2014, 11:26am

Publié par Jacques Heurtault

En moins de quatre jours, la situation, en Ukraine, s'est profondément modifiée. Mon dernier article sur ce sujet remonte à dimanche dernier. Nous sommes jeudi ...

 

Quoi de neuf, précisément?

 

1. L'Etat, dans la partie orientale de l'Ukraine, est désormais quasi-absent. C'est tous les jours que des manifestants s'emparent de tel ou tel batiment public dans telle ou telle ville de quelque importance.

A quoi bon les citer? Il y en a des dizaines qui sont sous contrôle des pro-russes et qui ont toutes au moins 50.000 habitants, souvent 200.000, parfois 500.000...

Non seulement "l'armée" de Kiev n'intervient évidemment pas mais la police pas davantage. La plupart du temps, elle se montre passive quand des manifestants investissent des lieux publics.

Chacun qui veut bien faire l'effort de se documenter complètement et objectivement est à même de se rendre compte que ces manifestants pro-russes sont, pour chaque opération, des centaines pour ne pas dire des milliers.

Lorsqu'il y a des manifestants pro-occidentaux, ils sont, au mieux, quelques centaines dans de rares manifestations qui se déroulent dans les plus grandes villes  ... quand elles ont lieu.

 

2. Le "Premier Ministre" de Kiev (je mets désormais des guillemets car il n'est plus Premier Ministre que sur une partie du territoire) a même accusé les autorités locales et les forces de police sous commandement de Kiev de trahison! Ni plus ni moins ...

Il est exact que, à chaque fois que cela se présente, les lieux de stockage et les magasins d'armes sont laissés à la prise de contrôle par les manifestants. Le phénomène, excellent révélateur de la déliquescence des "autorités" de Kiev, prend de l'ampleur. Il ne va pas tarder à faire boule de neige!

Les militaires de Kiev se sont souvent laissés désarmer par les manifestants, lesquels démontent les percuteurs des fusils afin de les rendre non opérationnels. Un fusil sans percuteur, même avec des munitions, ça ne marche pas ...

 

3. En urgence, le FMI vient de de mettre à la disposition des "autorités" de Kiev un nouveau crédit de 3 milliards de dollars et de prendre des engagements sur 17 milliards de dollars dans les deux prochaines années. Ce symptome est parfaitement révélateur de la situation financière de l'Ukraine : le "gouvernement" de Kiev n'est tout simplement plus capable de payer ses fonctionnaires! Cet argent n'est pas destiné à payer le gaz russe qui a été livré! En l'état actuel de la situation, ce n'est pas demain que Gazprom peut espérer se faire payer des 11 milliards de dollars qui lui sont dus pour du gaz qui a été livré et qui est, bien évidemment, selon toutes vraisemblance, déjà consommé!

 

4. Tout est fait, par les insurectionnels de l'Est pour qu'un référendum d'autodétermination soit organisé le 11 Mai prochain ... C'est à dire DIMANCHE EN HUIT! Autant dire ...demain.

Bien entendu, "on" va nous expliquer que ce référendum n'est pas "légal"! Il va pourtant bien falloir que certains propagandistes des thèses pro-occidentales se mettent dans la tête que, contrairement à ce qui a pu se passer en Crimée, il n'y a pas un seul blindé RUSSE dans le secteur ...

Les manifestants séparatistes en sont à être capables d'envisager que ce référendum se déroule sous des tentes si, d'aventure, dans certains endroits, l'accès aux batiments publics est rendu impossible.

 

Quand donc les gouvernements "occidentaux" vont-ils enfin cesser de porter à bout de bras une soi-disant "révolution", à Kiev, qui est avant tout un coup monté contre la Russie afin de la forcer à rentrer dans le moule idéologique du capitalisme le plus sauvage? Vite! Ca urge!

 

17H00. Dernière minute. A la fin d'une manifestation pro-russe de plus de 10.000 participants, environ 300 manifestants se sont emparés du siège régional du Parquet alors même que celui-ci était protégé par une centaine de policiers anti-émeute ... 100 policiers anti-émeute, nécessairement équipés en conséquence, ne parviennent pas à maitriser 300 manifestants! Dans une certaine mesure, on peut donner raison au "Premier Ministre" de Kiev : la police est, objectivement, du côté des manifestants mais ne peut pas le montrer d'une manière trop ostensible sinon elle pourrait subir des représailles de la part des "autorités" de Kiev ... D'où l'attitude de "résistance molle" aux assault effectués par les manifestants.

Commenter cet article

GM 02/05/2014 10:51

Les représailles sont désormais en cours, depuis lors.
On en reparlera, dès que les fonctionnaires seront payés...

Jacques Heurtault 02/05/2014 11:08

L'avenir nous dira si j'ai, oui ou non, parlé trop vite... Je repense à ce qui s'est passé sur "Maïdan". Il y a eu des morts (beaucoup!) mais les moyens utilisés de part et d'autre restaient dans la "limite" des fusils! Là, l'armée ukrainienne utilise, "normalement", des blindés, des hélicoptères ... A quand les mitrailleuses? Et il y en a qui s'étonne que, pour répliquer, ceux d'en face utilisent des "missiles" sol-air pour dézinguer des hélicoptères!
L'équation est assez simple : si le pouvoir de Kiev "gagne", ce ne sera que partie remise; tandis que s'il perd, c'est tout le régime ukrainien de Kiev qui risque de s'effondrer purement et simplement! J'en suis de plus en plus convaincu : à Kiev, "ils" sont incapables de gouverner correctement! Le plus élémentaire bon sens devrait les conduire à reconnaitre les réalités et à ouvrir des discussions entre ukrainiens, chaque "camp" étant épaulé par ses "amis".
Et je ne dis rien de la suite ... en particulier de ce que vous soulevez : le paiement des fonctionnaires!