Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

"La Gauche peut mourir ..." (Manuel Valls).

17 Juin 2014, 15:23pm

Publié par Jacques Heurtault

Eh oui, la gauche peut mourir! Ce n'est pas moi qui le dit mais Manuel Valls en personne ... En outre, il ne l'a pas dit dans des circonstances tout à fait anodines : c'était au Conseil National du Parti Socialiste. Cette instance est, en quelque sorte, le "Parlement" du Parti Socialiste, le Bureau Exécutif étant l'instance exécutive, sensée se réunir toutes les semaines et au sein duquel on trouve tous les "ténors" du Parti (mais aussi les barytons, les sopranos et les ... castrats).

Lors d'une conversation à caractère plus discret, le même Manuel Valls aurait déclaré, à propos de ceux qui renaclent au sein du groupe des députés socialistes : "Tout ça, ça va finir par une scission!".

Manuel Valls se situe, clairement, sur l'aile droite du Parti Socialiste. Il ne s'en est jamais caché. Il assume. C'est bien! C'est même doublement bien à mes yeux ...

- non seulement il assume, ce qui n'est déjà pas une mince affaire car, au Parti socialiste, il est beaucoup plus facile de se dire de gauche pour, ensuite, faire une politique de droite que de se reconnaitre plutôt "droitier" pour, ensuite, faire une politique "...vraiment de gauche".

- mais encore, cela va dans le sens de ce que je souhaite : se débarrasser, une bonne fois pour toutes, des "archéos" dynosaures afin de pouvoir envisager la construction (future!) d'un nouvel axe social-démocrate voire démocrate tout court .... qui pourrait s'allier avec un Centre s'étant lui-même débarrassé de sa vieille peau consistant à TOUJOURS s'allier avec la Droite sans jamais envisager une possible majorité opportune avec une Gauche responsable.

Mais la prise de position de Manuel Valls prend tout son sens lorsque l'on va jusqu'au bout de la lecture de son propos! Il fait explicitement référence au Front National ... Il nous dit que, selon lui, la présence de Marine Le Pen au second tour de l'élection présidentielle de 2017 est (presque) certaine. A la différence de ce qui s'est passé en 2002, année où Le Pen père est arrivé deuxième du premier tour à la surprise du plus grand nombre (mais pas de la mienne!) ... Pire même : si Marine Le Pen est présente au second tour (ce que je crois quasi-certain), son adversaire du second tour ne sera pas un socialiste mais bel et bien un candidat de droite! Quel candidat de droite? Sarkozy, Bayrou, Juppé ou Fillon? J'imagine la tronche d'un kilomètre et demi des socialistes qui devraient choisir entre Sarkozy et Marine Le Pen! Car, n'en déplaise aux socialistes, la fille n'est pas le père ... Un nombre considérable de gens qui n'auraient jamais envisagé une seconde de voter pour le père Le Pen pourraient bien voter, cette-ci, pour la fille Le Pen ... Rappelons que, en 2002, Le Pen père a eu MOINS de voix au second tour qu'au premier! Bon nombre des électeurs qui avaient voté pour lui au premier tour dans le seul but de protester, sans imaginer une seconde qu'il pourrait être présent au second tour au lieu et place de Jospin, se sont, in fine, rétractés lors du vote du second tour : ils ont voté Chirac! Personnellement, j'avais voté Bayrou au premier tour avec l'intention de voter blanc au second tour dans un duel Chirac/Jospin ... Les faits m'ont conduit à voter Chirac au deuxième tour face à Le Pen.

Cette fois-ci, je suis bien déterminé, puisque TOUT indique que ce pays n'est plus gouverné, à voter Marine Le Pen au premier tour ET ENCORE Marine Le Pen au second tour ... Avec d'autant plus de conviction qu'elle n'a aucune chance d'être élue cette fois-ci car les conditions politiques ne sont pas réunies pour qu'elle puisse gagner : en particulier, son programme politique est fondamentalement inapplicable.

Evidement, il faut imaginer le pire ... Le pire, c'est que la situation, en France, empire encore et encore! Avec le clampin qui préside aux destinées du pays et qui démontre, jour après jour, qu'il n'est tout simplement pas intellectuellement capable de gouverner (sans parler des orientations qu'il voudrait voir mettre en place!), il faut s'attendre à tout! A l'évidence, il a perdu les pédales! Prenons un modeste exemple : la désignation de Jacques Toubon comme "Défenseur des Droits" ... Cette perspective est contestée par  les parlementaires non seulement socialistes mais aussi des autres partis de gauche ... Or la règle institutionnelle en vigueur est très claire : pour que cette nomination soit invalidée, il faut que les deux tiers des membres de l'Assemblée Nationale y soient HOSTILES. La Gauche n'a pas cette majorité! On voit donc se dessiner un mouvement SUPPLIANT Jacques Toubon de retirer sa candidature afin que ne soit pas infligé un camouflet à Hollande qui aurait la quasi-obligation de nommer Toubon contre la volonté de son propre camp ... Une véritable épreuve de force se dessine : 

- soit Hollande est capable d'affirmer son autorité et d'assumer ses responsabilités en nommant Toubon contre la volonté de son propre camp.

- soit Hollande va, une fois de plus, chercher un compromis ...qui apparaitra comme une démission politique!

Les paris sont ouverts! Personnellement, je penche pour l'incapacité de Hollande à trancher CONTRE son propre camp en choisissant de nommer Toubon ... On sera fixé dans peu de temps désormais!

 

Oui, la gauche peut mourir ... Valls a raison! Je vais désormais plus loin : elle DOIT mourir, il FAUT qu'elle meure ... Il est désormais utile au pays que soient cassés tous ces corporatismes, toutes ces vieilleries idéologiques, tout ce ringardisme ...

La situation évolue très vite : je n'aurais pas écrit ça il y a seulement trois mois! Très loin s'en faut!

Commenter cet article

Loubomyr 18/06/2014 16:15

Ce n'est pas parceque la gauche qui nous gouverne est ringarde que la droite dite républicaine est moderne pour autant. Dans un cas comme dans l'autre, des politiciens en place depuis trente ans, qui d'alternances en cohabitations ont fini par faire du blanc bonnet et bonnet blanc. Le bon peuple pensait il y a peu "Tous pourris" ; il n'est pas loin de penser lmaintenant "Tous incapables" Alors? Alors il faut nous débarasser des vieilleries de droite comme de gauche, faire péter le système et mettre en place autre chose, avec d'autres gens!!!! Contrairement à l'adage trop répandu, en politique, ce n'est pas dans les vieux pots qu'on fait les meilleures soupes!!!!!

Jacques Heurtault 18/06/2014 17:14

Je ne risque pas le moins du monde de voter pour les "écolos" ... Aucune fermeture d'aucune centrale nucléaire ... Par contre, modernisation des centrales actuellement en fonctionnement ET achèvement de la construction des centrales en cours de travaux.
J'espère que les Russes vont couper le gaz pour toute l'Union Européenne et que le prix du pétrole va flamber à cause de ce qui se passe en Irak ... De la sorte, on va faire des économies d'énergie! Rien de tel que la contrainte économique pour amener les gens à comprendre ...