Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Meccano politique ...

3 Juillet 2014, 17:00pm

Publié par Jacques Heurtault

Bayrou s'illustre ... Lui qui venait juste de dire, pendant la campagne des municipales, qu'il ne jouerait plus aucun rôle national et qu'il entendait désormais s'occuper de la bonne ville de Pau (la ville-capitale de Henri de Navarre, futur Henri IV), montre le bout de son nez ... et même un peu plus : il vient d'accorder un long interview au Point, histoire de faire le point, sans doute.

Il faut bien reconnaitre que le paysage politique français est désormais un champ de ruines. Passons en revue ...

1. L'extrême-droite semble bien se porter avec ses 25% aux dernières élections européennes. J'y suis (un tout petit peu) pour quelque chose puisque j'ai, comme beaucoup d'autres, mis un bulletin Marine Le Pen dans l'urne afin de PROTESTER contre toute cette pétaudière qui commence à sérieusement me gonfler.

2. La Droite républicaine va bientôt exploser. Sarko essaie, tant bien que mal (plutôt très mal, d'ailleurs!), de revenir mais il est tellement déconsidéré par son propre camp que, décidément ça ne passe pas ...

3. Les Centres (il y en a plusieurs! Combien, au juste?) sont atomisés.

4. Les sociaux-démocrates (Je dis bien les sociaux-démocrates, hein! Pas les socialistes ... Faut pas confondre ...) essaient, tant bien que mal de prendre le contrôle de la rue de Soférino mais ... les vieilles habitudes ont la peau dure!

5. Le Front de Gauche est inexistant. La stratégie de Mélenchon n'a visiblement rien donné. Avec environ 6%, il suffit de refuser toute forme d'alliance électorale avec eux pour qu'il ne soit plus du tout représenté à l'Assemblée Nationale en cas de dissolution (qui viendra FORCEMENT avant 2017!).

6. Les restes de l'extrême-gauche sont, eux aussi, dans les choux ...

Donc ... tout va bien pour que s'amorce - enfin - une vaste entreprise de recomposition autour d'un axe constructif qui pourrait s'appeler Bayrou s'il n'était pas encore trop discrédité.

Je rappelle mon "credo" ...

1. Le pays a un urgentissime besoin de réformer les structures mêmes de son modèle social. Les paradigmes qui ont été retenus en 1945 sont - pourquoi s'en étonner, - devenus naturellement obsolètes. Ceux et celles qui avaient l'âge de voter à cette époque (nés avant 1930) ne sont désormais plus (ou presque) de ce monde. Les remplaçants (moi, par exemple!) sont dans la phase déclinante (65 ans bientôt!) et les tout nouveaux n'ont tout simplement pour seules références que les temps de crises (c'est à dire depuis 1975 environ).

2. Les électeurs ne s'y trompent pas : les votes protestataires sont en train de remplacer les abstentions voire en train de s'y ajouter! Trois grandes "mouvances" aptes à gouverner (UMP, PS, Centres) font ensemble 45% des exprimés et ... 25% des inscrits (au mieux!).

3. Le moment est donc venu de repenser tout ça ...

4. Pour faire des réformes de l'ampleur que j'envisage, il est rigoureusement impossible de se limiter à une alternance entre la Gauche et la Droite-Centre. Il faut que tous ces gens-là se mettent ensemble et cessent, le temps d'une ou deux mandatures, de se bouffer le nez car, à n'en pas douter, les réformes à venir vont rendre la mer particulièrement houleuse et le navire France va tanguer sévère ... Tous les officiers doivent être sur le pont! Suspension des permissions! Les babordiers et les tribordiers à leurs postes de combat. Les emmerdeurs à fond de cale dans la soute!

5. Pour gouverner un équipage aussi peu habitué à fonctionner ensemble, il faut des personnalités fortes mais responsables. Sarko interdit! Il est manifestement inapte à faire consensus. A la rigueur un rôle d'aboyeur-adjudant ...Voire même sergent-chef.

6. Qui? Pas Bayrou. Copé, on n'en parle même pas. Fillon est un peu trop mouillé du fait de sa fréquentation encore chaude avec Sarko. Hollande? Incapable de diriger quoi que ce soit ... Bon dans le rôle de René Coty ou Vincent Auriol. Pas plus! Inapte à piloter un navire dans la tempête. Il reste Juppé ... Si quelqu'un voit quelqu'un d'autre, je suis preneur!

7. Pour faire quoi? Bonne question! Bien évidemment une politique de "compromis ... historique", façon Berlinguer (Comuniste italien depuis longtemps disparu)/ Aldo Moro. tellement proche de réussir que l'extrême-droite a "brillament" réussi à manipuler l'extrême-gauche ... qu'elle l'a assassiné!

Voilà, c'est dit! Quand ces messieurs-dames seront prêts, je voterai pour eux ... d'ici là, je continuerais de voter Marine Le Pen afin de marquer ma défiance et ma protestation.

 

Commenter cet article

benjamin penot 15/07/2014 16:55

Le problème est le verrou posé par la "génération 68" sur l'élévation sociale et professionnelle. ..

Pour ceux qui avaient 20 ans alors, une vision tout pour/tout contre, la vision bipartite qui en découle dans la politique d'aujourd'hui et la peur de perdre le contrôle au profit d'une "jeunesse" inapte au pouvoir. ..

Donc la génération suivante n'a pas été formé à l'usage responsable du pouvoir et nos deux derniers présidents en sont la preuve.

Reste les générations à venir...ce seront apparemment les héritiers de nos élites actuelles, leurs enfants. ..donc l'héritage de la charge politique est en train de devenir une triste réalité. ..

La vision monarchique de la démocratie est plus qu'une réalité. ..

Jacques Heurtault 15/07/2014 17:02

Je suis assez d'accord avec votre commentaire! Mais, convenez en avec moi : il n'est pas très optimiste! Il faut bien reconnaitre, à votre décharge, que les faits vous donnent largement raison ... (monarchie "républicaine", vision manichéenne, décalage énorme entre les programmes et le réalisme qu'impose la gouvernance, etc ...)

Jean Daumont 06/07/2014 09:14

Allons ...Allons ...Vous savez bien que, suivant Chirac, Juppé est le meilleur d'entre nous...

Jacques Heurtault 07/07/2014 17:42

La question devient : "Faut-il suivre Chirac?" ... Difficile question ...

Jean RIVAUD 03/07/2014 19:05

Simple observation, ma date de naissance: 19/09/1929

Jacques Heurtault 04/07/2014 01:25

Comme quoi on a toujours tort de trop parler et de trop écrire ... Disons que vous êtes une brillante exception! Je vous souhaite longue, très longue vie!