Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Succulent Jean d'Ormesson ...

17 Août 2014, 08:54am

Publié par Jacques Heurtault

Jean d'Ormesson, fils de Vladimir ...(d'Ormesson!), vient de publier, dans son quotidien favori, son devoir de vacances. Sur un mode compatible avec la période, précisément.

Manifestement, l'esprit de Jean d'Ormesson est toujours ausi vif ... Il vient précisément de publier un nouveau livre.

 

Je vous livre ci-dessous sa chronique, pleine d'un humour savoureux tout autant que acerbe.

Début de citation :

Rien n'est plus facile que de dénoncer le passé. Prévoir ce qui nous attend est un exercice plus risqué. La prophétie est un art difficile, surtout en ce qui concerne l'avenir. Peut-être n'est-il pas interdit, en cet été incertain où les inquiétudes ne manquent pas, de s'amuser un peu de catastrophes ou de bonheurs qui ne surviendront pas.

Scénario n° 1

La courbe de l'emploi ne s'inverse pas. Le déficit se creuse. Le pouvoir d'achat faiblit. Inquiets pour leur future réélection, les socialistes frondeurs se multiplient allègrement. À deux reprises, en septembre et en octobre, devant l'Assemblée nationale, sur des projets importants, Manuel Valls ne l'emporte que par sept, puis trois voix. La troisième fois, en janvier 2015, il est battu d'une voix. François Hollande appelle Martine Aubry à Matignon.

Probabilité: 0,5/10

Scénario n° 2

Le chômage recule imperceptiblement. Le pacte de responsabilité et de solidarité se révèle moins inefficace que le prévoyaient l'opposition de droite et l'opposition de gauche. Le mouvement amorcé par François Hollande vers une social-démocratie teintée de libéralisme s'amplifie. À la fin de l'année, à l'occasion d'un remaniement ministériel, François Bayrou est nommé ministre d'État chargé des Grandes Réformes. Il est très content.

Probabilité: 2/10

Scénario n° 3

Tout va mal. Le chômage persiste. Le pouvoir d'achat faiblit. Le niveau de vie baisse sensiblement. Le pacte de responsabilité et de solidarité prend l'eau. Le déficit s'accroît. Valls n'a pas tiré Hollande vers le haut. Hollande a tiré Valls vers le bas. Les députés socialistes mènent la vie dure au premier ministre. François Hollande dissout l'Assemblée nationale. La droite gagne les législatives. Le président de la République nomme Xavier Bertrand premier ministre. En mai 2017, François Hollande est réélu président de la République.

Probabilité: 3,5/10

S cénario n° 4

150 000 personnes venues de ce qu'il est convenu d'appeler «les quartiers» défilent sur les Champs-Élysées. Les moins de vingt ans constituent une majorité écrasante. Des vitrines sont saccagées. Des voitures sont brûlées. La police fait usage de ses armes. Bilan: six morts et trente-sept blessés. François Hollande forme un gouvernement d'union nationale. Les sondages donnent le Front national à 38 %.

Probabilité: 3,5/10

Scénario n° 5

Aucune des poursuites engagées contre Nicolas Sarkozy n'aboutit. Sur l'affaire de Karachi et sur l'affaire de Libye comme sur l'affaire Bettancourt, aucune charge n'est retenue contre lui. Sur l'affaire Bygmalion, il est annoncé que le processus en cours se poursuivra pendant au moins deux ans, l'essentiel n'étant pas que l'inculpé soit condamné, mais qu'il soit poursuivi. Les primaires de l'UMP se déroulent comme prévu. Nicolas Sarkozy recueille 79 % des voix.

Probabilité: 6/10

Scénario n° 6

Le chômage recule deux fois de suite. Et remonte la troisième. Le déficit ne faiblit pas. Le pouvoir d'achat baisse insensiblement. Sur plusieurs de ses projets de réforme, Manuel Valls recueille à l'Assemblée nationale, en plus des votes socialistes, entre quatre et onze voix de l'opposition de droite. Le 1er janvier 2015, François Hollande prononce des vœux très attendus et très remarqués. Il commente sa propre action avec sévérité et talent. Il dénonce ce qui ne va pas dans ce pays si mal gouverné avant lui. Il souligne le caractère remarquable de ce qu'il a accompli et dont les fruits apparaîtront avec clarté dans un avenir encore lointain où les Français vivront mieux. Il se demande pourquoi ces Français s'obstinent à être si pessimistes et il appelle à la confiance en termes émouvants. Pour terminer - coup de tonnerre à l'Élysée, surprise et stupeur dans la presse nationale et étrangère -, il annonce deux pactes nouveaux dont il attend comme un choc et un déclic.

Probabilité: 6/10

P.S. Si aucun de ces 6 scénarios ne se réalise, un 7e, encore secret, nous tombera sur le poil.

Fin de citation.

Je n'ai que deux remarques :

1. Jean d'Ormesson n'est pas peintre en batiment. Il est plutôt artiste peintre ... même si c'est un stylo qui lui sert de pinceau. Pas le temps d'attendre que la peinture soit sêche pour en remettre une deuxième couche! Sa jubilation ne lui permet pas une telle fantaisie.

2. Le total des probabilités dépasse, de très loin, le plafond - infranchissable - de 1. Pas grave! Il suffit de tout diviser par 2,15 pour retrouver les bonnes proportions.

 

J'ai beaucoup ri pendant la lecture. J'espère qu'il en a été de même pour vous!

Restez avec nous encore de longues années, Cher Jean d'Ormesson! Nous avons besoin de l'exceptionnelle vivacité de votre esprit ...

Commenter cet article

Jean Rivaud 17/08/2014 13:51

Beaucoup ri, non, mais souri, oui. J'apprécie toujours Jean d'Ormesson, il est unique en son genre.

Jacques Heurtault 17/08/2014 16:00

Il a, très nettement, un côté malicieux ... La malice de l'homme à qui il ne sert à rien d'en raconter ... Il en a vu des vertes et des pas mûres comme on dit!