Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Je ne suis pas Charlie. Je suis Jacques Heurtault, Citoyen de la République Française.

11 Janvier 2015, 11:52am

Publié par Jacques Heurtault

J'en prends le risque : je réaffirme que je ne suis pas Charlie car je suis Jacques Heurtault, Citoyen de la République Française, rien de plus, mais aussi rien de moins ...

Or, j'ai beau lire et écouter ce qui se dit au sujet de la tuerie spécifiquement organisée contre cet hebdomadaire satirique "Charlie hebdo", je n'entends ni ne lis rien qui reprend cette expression "Citoyen de la République Française" ou quelque chose d'approchant. C'est particulièrement vrai pour ce qui est de la manifestation de cet après midi qui doit se dérouler de la place de la République à la place de la Nation en passant par le Boulevard Voltaire, à Paris ...

 

Par conséquent, je n'irai pas à cette manifestation ... bien qu'elle ne soit qu'à un quart d'heure de bus et autant de métro de chez moi. C'est l'affirmation d'un choix politique très clair!

 

Pour autant, je ne tolèrerai pas un quelconque amalgame avec les sauvages criminels qui ont exécuté 17 personnes Mercredi (12), Jeudi (1) et Vendredi (4) à Paris, Montrouge et porte de Vincennes.

Je me réjouis que ces maudites crapules ont été, elles-mêmes, abattues et je ne veux pas savoir comment et dans quelles circonstances précises. Les policiers ou les gendarmes qui ont agi de la sorte ont très bien fait. J'espère que, désormais, il en sera toujours ainsi, loin de tout état d'âme et toute interrogation : les "bons" terroristes sont les terroristes morts ...

 

Je veux croire que ceux qui ont décidé d'organiser cette manifestation l'ont fait en parfaite connaissance de cause, en étant certains d'avoir la parfaite maitrise de son déroulement car si une nouvelle tragédie devait se dérouler, je serais sans aucune pitié à leur encontre.

Sans doute eut-il mieux valu multiplier des manifestations de taille plus modeste ...

 

Je ne viendrai pas car :

- je n'entends pas apporter un quelconque soutien à la corporation des journalistes. La manière dont ils ont relaté ces tragiques évènements démontre, une fois de plus, qu'ils sont incapables de faire correctement leur métier, lequel consiste à fournir des informations fiables sans gêner en quoi que ce soit l'action des forces en charge de la répression de ces agissements hautement criminels et sans "profiter" de l'occasion pour glisser leurs commentaires fielleux qui n'intéressent personne ... surtout quand ils sont particulièrement insipides et plats.

- j'entends bien défendre pied à pied la LIBERTE D'EXPRESSION de TOUT LE MONDE, à charge pour chacun qui l'utilise (c'est mon cas!) de rendre compte des abus de cette liberté, et non pas la seule "liberté de la presse" des seuls journalistes, lesquels sont protégés et sont, du même coup, dispensés d'avoir à rendre des comptes.

- je n'entends pas faire savoir que je suis solidaire des seuls Juifs au motif que quatre d'entre eux viennent d'être assassinés dans des circonstances qui restent à éclaircir. S'ils avaient été athées ou musumans ou catholiques, ma réaction eut été exactement la même. Tout particulièrement, il n'est évidemment pas vrai que si certains "Juifs de France" quittent la France, la France n'est plus la France" (Manuel Valls dixit).

 

Après ces tragiques évènements et lorsque la charge émotionnelle qu'ils ont fait naitre sera retombée, le temps viendra des prises de décision relatives à la lutte opérationnelle qu'il va falloir mener, avec la fermeté, sans aucune faiblesse (j'insiste : sans AUCUNE faiblesse!) qu'exige la situation.

Les toutes premières décisions doivent se rapporter à l'indispensable adaptation de nos moyens de procédures judiciaires, lesquels sont inadaptés à la situation de GUERRE dans laquelle nous sommes désormais. C'est le plus urgent! Il serait trop long de lister ici le renforcement de ces moyens ... Je me contenterai d'en mentionner trois qui me viennent à l'esprit. Toute personne non autorisée porteuse d'une arme de guerre doit être neutralisée par tous les moyens, y compris en procédant à son exécution sommaire si elle fait un geste susceptible d'être compris comme l'ébauche d'une tentative de faire usage de cette arme, quand bien même il s'avèrerait que ladite arme n'était pas, finalement, opérationnelle. Les sanctions pénales ne doivent plus être globalisées mais additionnées (comme aux Etats Unis ...). Tous les dispositifs de "remise de peine" doivent être abrogés ... Il faut terroriser les criminels et tout particulièrement les terroristes, y compris les apprentis terroristes ...

Commenter cet article