Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Troisième raclée. La quatrième semble être en route!

30 Mars 2015, 15:11pm

Publié par Jacques Heurtault

Il y a de quoi en rester abasourdi! De toute évidence, c'est Hollande et Valls qui ont été sanctionnés hier, lors du deuxième tour des élections départementales. Personne ne peut sérieusement soutenir que ce sont les gestions des majorités départementales antérieurement en place qui ont été désavouées.

Qu'à cela ne tienne! Valls a décidé que ce n'était pas un échec personnel ...Il continue de croire (ou, plutôt, de faire semblant de croire!) que c'est la soit-disante désunion de la Gauche qui est la responsable de la déroute électorale!

Mais de quelle désunion parle-t-on? Quelles convergences y a -t-il entre un Pierre Laurent, une Marie Noêlle Lienemann et un Jean Luc Mélenchon d'une part, une Emmanuelle Coste, un Jean Vincent Placé et une Cécile Duflot d'autre part et un Valls/Hollande pour une troisième part? Manifestement aucune!  C'est Jean Marie Le Guen qui a raison quand il demande quelle autre politique - susceptible de rassembler la Gauche - il faut mettre en oeuvre pour remplacer l'actuelle?

Il parait que l'actuelle politique est en train de porter ses fruits et que ce n'est donc pas le moment d'en changer! Quels fruits? On aimerait bien les voir ... Les incantations ne suffisent pas pour changer le plomb en or!

Il parait que "certains indicateurs" virent au vert ... Il faut être aveugle pour affirmer une chose pareille!

On peut effectivement constater que trois "facteurs" économiques se sont considérablement améliorés créant ainsi les conditions d'un possible redémarrage de l'activité économique. Ce sont

- le prix moyen du pétrole (et, donc, à terme, le prix du gaz qui lui est plus ou moins lié)

- la baisse du cours de l'euro par rapport au dollar qui rend les entreprises qui exportent (et seulement celles-là!) plus compétitives.

- la baisse des conditions d'emprunt de la France (baisse des taux désormais voisins de 0,5% quand ce n'est pas zéro %) qui allège (un peu, un peu seulement!) le poids de la dette pour les nouveaux emprunts contractés (et seulement ceux-là!)...

Faut-il rappeler à Monsieur Michel Sapin qu'il s'agit de paramètres EXTERNES, sur lesquels la France n'a aucune prise, ce qui veut dire que si, demain, ces trois paramètres se détériorent à nouveau, les fameux indicateurs soit-disant devenus verts vont redevenir orange voire rouge? Il semble malheureusement que OUI tant ce monsieur révèle chaque semaine qu'il ne doit sa place qu'à la très vieille amité qui le lie à Hollande et sûrement pas à ses compétences.

Il y a un indicateur qui, lui, reste obstinément au rouge vif! C'est celui du chômage ... J'en fais état régulièrement sur ce blog ...

Il y a aussi le déficit des finances publiques qui est invariablement calculé par rapport au trop fameux PIB (produit intérieur brut) alors qu'il serait évidemment bien plus simple de le calculer par rapport aux budgets auxquels il se rapporte (budget de l'Etat, budget de la Sécurité Sociale, budget des collectivités territoriales principalement). Mais, bien évidemment, si "ils" procédaient ainsi, cela ferait apparaitre un déficit rien moins que colossal (de l'ordre de ... 30% voire 40%!). Il en va des chiffres des déficits comme des chiffres du chômage! Quand le démon de la tricherie parvient à prendre le dessus, "ils" y recourent tant et plus, au point de s'aveugler eux mêmes sur la réalité de la situation!

Il n'est pourtant pas si compliqué de comprendre de quoi il en retourne ... Chaque année, indépendamment de la charge du remboursement de la dette et du paiement des intérêts de celle-ci, nous dépensons beaucoup, vraiment beaucoup plus, que ce que nous gagnons. Nos budgets "primaires" sont en déficit chronique! Et ça dure depuis au moins quarante ans! Ca ne peut plus continuer. N'importe quel abruti est capable de comprendre ça! La preuve : même moi, j'y arrive!

Prenons l'exemple de la Grèce, tant décriée pour son incapacité à gérer ses finances publiques au point qu'elle a du être, pour la troisième fois en un siècle et demi, renflouée pour éviter la faillite pure et simple. Eh bien, cette Grèce est désormais parvenue à établir un budget "primaire" exédentaire! Il lui reste juste, désormais, à rembourser sa dette (ses emprunts) et à payer les intérêts liés aux remboursements. Certes, ce n'est pas une mince affaire. Pour le coup, l'Union Européenne pourrait envisager de prendre à sa charge une grosse partie des intérêts de cette dette! Encore faut-il que l'Etat grec soit capable de collecter correctement les impôts en traquant la corruption et en faisant payer les impôts que doivent les propriétaires fonciers, y compris l'Eglise orthodoxe grècque qui est, de très très loin, le premier propriétaire foncier du pays ... Pour ça, il faut du courage politique et même les nouveaux dirigeants grecs n'en ont pas assez pour oser décider de faire payer ceux qui doivent payer.

Prenons l'exemple de l'Allemagne. Dans moins de deux ans, elle sera en capacité de faire diminuer le stock de dette mesuré en euros courants. Autrement dit, le fleuve de la dette allemande sera en décrue.

Notre fleuve de la dette, lui, est toujours en crue ...Pire même : non seulement la crue ne se résorbe pas mais elle continue de croitre! Les fameux cinquante milliards d'économie dont on nous a rebattu les oreilles ne sont rien de plus qu'un ralentissement de la croissance de la crue! Comment s'étonner, dans ces conditions que la Commission de Bruxelles demande "encore" 30 milliards d'économie? C'est tout à fait normal puisque, pour l'instant, il n'y a eu aucune écomie réelle ...

Pour créer de l'emploi et, par conséquent, commencer - disent-ils - à résorber le chômage, il faut de la croissance! On ne saurait mieux illustrer l'idéologie selon laquelle l'emploi est la résultante du bon fonctionnement de l'économie. J'affirme, moi, que c'est, dans les circonstances présentes, l'inverse! Il ne faut pas améliorer l'économie pour résorber le chômage. Il faut, tout au contraire, faire tout ce qu'il faut (quel qu'en soit le prix!) pour résorber le chômage car c'est comme cela que l'économie pourra redémarrer ... Comment peut-on espérer qu'un jeune couple se lance dans l'acquisition d'un logement s'il a des raisons de croire que l'un ou l'autre des deux va peut-être perdre son emploi? Inutile d'y compter! Les fous sont très très peu nombreux ...

Notons, au passage, que Hollande et Valls veulent, tout à fois, créer de la croissance pour résorber le chômage et s'allier avec les "écolos" qui, eux, n'en veulent pas vraiment (ou si peu!)! Cette logique ne tient pas debout ...

Hollande et Valls vont-ils comprendre qu'après la claque qu'ils viennent de recevoir (et à laquelle je suis particulièrement heureux d'avoir contribué!) il faut qu'ils se rapprochent de l'UMP et des Centristes afin de piloter la France d'une manière consensuelle? Ces trois formations politiques sont les seules qui soient vraiment capables de gouverner le pays d'une manière raisonnable et responsable.

Alors, Mesdames et Messieurs, au lieu de vous créper le chignon à longueur de journée, mettez vous au travail ENSEMBLE! N'est-ce pas ce que font les Allemands au sein de ce qu'ils appellent la Grande Coalition?

Commenter cet article

Jean Daumont 20/04/2015 10:22

Bah !...Hollande est prêt à faire n'importe quoi pour être réélu en mai 2017 et n'écoute même ses "frondeurs", alors que tout laisse à penser qu'il sera battu dès le premier tour, et que le second tour se jouera entre l'UMP et le Front National, même s'il concède que celui-ci est dans la République, mais pas républicain...

Jacques Heurtault 20/04/2015 11:57

Il me semble évident, en effet, que Hollande joue le "quitte ou double". Il fait le pari que, face à Sarkozy, il a ses chances d'être présent au second tour et il souhaite se retrouver face à Marine Le Pen (dont tout est fait pour aider à la dédiaboliser). De la sorte, pense-t-il, il sera réélu sans la moindre difficulté ...
Mais bien plus intéressante sera la situation si ceux qui auront voté Hollande doivent choisir entre Sarkozy et Le Pen! Gros dilemme! Je leur souhaite bien du plaisir ... S'ils votent blanc ou nul ou s'abstiennent, cela équivaudra à voter à 50% pour Le Pen!
D'où cette "magnifique" idée de rendre le vote obligatoire ... afin de favoriser le vote Le Pen (car, personnellement, je n'en doute pas!).

Pour ce qui me concerne, sauf hypothèse Juppé voire Fillon, je voterai Marine Le Pen (aux deux tours!) et en aucun cas ni Sarko ni Hollande (ni aucun autre de la "gauche", et encore moins Valls!).

Loubomyr 12/04/2015 16:24

Alors, comme ça, vous souhaitez un gouvernement UMPS (comme dirait miss Le Pen)? Je doute fortement que l'alliance de deux paniers de crabes (lesquels animaux marchent de travers comme chacun sait) soit propice à établir un chemin radieux pour notre malheureux peuple. En dehors de leur volonté de perdurer (un homme politique consacre 40% de son temps à sa réélection), nos politiciens n'ont aucune vision, aucun logiciel nouveau, aucune méthode. Surfer sur les vagues (les résultats des sondages),ça, ils savent à peu près le faire, mais affronter de vraies tempêtes avec des décisions courageuses, ils en sont incapables, à gauche comme à droite. Alors .....

Jacques Heurtault 12/04/2015 17:00

C'est exactement ce que je veux. Et c'est très précisément pour cette raison que vote pour Le Pen (la fille, pas le père!).

Pour ce qui est des crabes, marcher de travers est leur façon naturelle d'aller droit!

Pour ce qui est de la trop grande part de temps qu'ils consacrent à leur ré-élection, j'ai une solution : impossibilité de se représenter à l'élection suivante (comme du temps de la Révolution)! Un seul mandat dont les durées seraient uniformisées à SIX ans. C'est déjà le cas pour les municipales, les départementales, les régionales, les sénatoriales ... Encore un petit effort! Il ne reste plus que les législatives et la présidentielle ... J'ai deux autres propositions à formuler :
- élections législatives au scrutin majoritaire binominal A UN SEUL TOUR, qui doit être le premier tour de la présidentielle. De la sorte, les électrices et les électeurs auront à choisir celui ou celle qui saura le mieux gérer la majorité parlementaire dont on connaitra la composition avant le second tour de l'élection présidentielle. Réduction du nombre de députés à 300 (dont 1/3 élus à la proportionnelle). Cela aurait pour conséquences de construire 100 circonscriptions (soit 200 députés dont 100 femmes), les 100 derniers (dont 50 femmes) étant élus sur listes nationales construites à partir des candidatures déposées dans les circonscriptions.
- élection simultanée d'un président et d'un vice-président sur "ticket" conjoint afin de garantir la continuité du pouvoir tel qu'il résulte des élections précédentes (comme aux Etats Unis). Interdiction faite au président de dissoudre l'assemblée nationale.

Comme vous pouvez le constater, je ne manque pas d'idées!

Nadine 31/03/2015 20:11

Bonsoir très cher Jacques,

Me revoilà posée dans ton salon après une bien longue absence.....

"Alors, Mesdames et Messieurs, au lieu de vous créper le chignon à longueur de journée, mettez vous au travail ENSEMBLE !"

Au travail dis-tu ? Mais quel travail ?!

Après la seconde guerre mondiale, les Américains qui en avaient marre d'envoyer ses boys venir se faire zigouiller chez nous et pour nous, avaient décrété que l'existence des Nations européennes était la source même de l'origine des guerres.
En conséquence, ils ont orchestré la construction d'une Europe fédérale (et non pas confédérale). et pour ce faire se sont essentiellement reposés sur l'Allemagne défaite et morcelée.

Et si les Allemands peuvent se permettre quelques exploits aujourd'hui impensables en France, c'est d'd'abord par ce que les Américains leur ont effacé la contre valeur des 2 200 milliards d'euros de dettes de guerres (les deux guerres mondiales) ce qui n'est pas négligeable, mais surtout parce que ce pays est resté un "Etat" grâce à la "Loi Fondamentale" qu'ils ont refondue au début des années 1950. Une disposition particulière de cette loi attribue au Bundestag, et à lui seul, la capacité d'éliminer toute disposition contraire au bon fonctionnement de la démocratie allemande. Un coup de génie qui a permis à l'Allemagne de reprendre la main après ses déboires successifs des deux guerres mondiales.
A ce titre, l'Allemagne est maître du jeu parce que la démocratie allemande est supérieure à la démocratie européenne : il y a un peuple allemand et pas de peuple européen. Nous sommes dans le IVè Reich. Un empire.

Il n'empêche que ce système n'est pas viable.

La France (et les autres pays européens) ne sont plus des "Etats" et l'imposture politique de la France est de laisser croire au peuple que l'état existe toujours alors que les quatre attributs nécessaires à l'existence même d'un état n'existent plus (battre monnaie, décider de la paix et de la guerre, faire les lois, rendre justice).
Il n'est pas inutile de remarquer que le rôle des présidents, ministres et parlementaires - quel(le)s qu'ils (elles) soient - est réduit à celui de simples exécutants de décisions prises extra muros par des oligarques non élus.
Ce sont ces mêmes oligarques qui leur ont permis d'accéder aux fonctions qu'ils (elles) occupent et si par hasard ils (elles) n'étaient pas assez dociles, ils (elles) seraient rapidement virés, ce qu'ils (elles) n'ignorent pas bien évidemment.

Jacques Heurtault 01/04/2015 12:27

Bonjour Nadine! Comment vas-tu? Je suis vraiment très content de pouvoir à nouveau te lire ...
J'espère que tu as pris connaissance de mes prises de positions électorales? Je ne regrette pas du tout ce que j'ai fait même si cela me vaut pas mal d'incompréhension de la part de mes proches voire de mes plus proches.
Tu n'oublies pas que si tu veux écrire un article sur mon blog, il te suffit de me l'envoyer. Tu te souviens que tu m'en avais fait parvenir plusieurs sur tes voyages (Afrique et Venezuela notamment) et que je les ai publiés avec enthousiasme. Ils sont d'ailleurs toujours en ligne même si, depuis la nouvelle version Overblog (une vraie catastrophe!), il est difficile de les trouver ...
Donne moi, s'il te plait, par mail, des nouvelles plus précises de toi.
A+!