Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Droit de vote des étrangers : impayable Martine Aubry!

7 Mai 2015, 17:19pm

Publié par Jacques Heurtault

Franchement, je la croyais plus cultivée! Je me suis trompé.

Lors d'un meeting dont le principal participant étant Bartolone (vous savez, c'est celui qui préside l'Assemblée Nationale alors qu'il a du mal à maitriser le français), la Martine (pas Lamartine, hein! Faut pas confondre!) elle a trouvé le moyen de nous expliquer que la gôche aurait dû entreprendre de faire passer le droit de vote de tous les étrangers dans notre droit ...

 

Cette pauvresse semble méconnaitre la lettre même de la Constitution de la République qui est pourtant simple à comprendre ...

1. Pour que les étrangers puissent voter aux élections politiques en France (les municipales, les départementales et les régionales en font partie) il FAUT modifier la Constitution.

2. Or, pour modifier la Constitution, il n'y a qu'une seule façon de faire : il faut appliquer l'article 89 de ladite Constitution qui est spécialement dédié à la procédure qu'il faut utiliser. Soit dit en passant, l'élection du Président de la République au suffrage universel direct n'a pas respecté cette procédure. On peut donc en déduire que, juridiquement, TOUTES les élections présidentielles qui ont eu lieu depuis 1965 sont ... NULLES!

3. Il faut, dans un premier temps, que le texte de loi portant modification de la Constitution soit voté, EN TERMES IDENTIQUES, par chacune des deux chambres du Parlement, à savoir l'Assemblée Nationale et le Sénat.

4. Il faut ensuite que le Président de la République choisisse l'une des deux voies :

- la convocation du Parlement en Congrès afin que ledit Congrès vote à son tour, à la majorité des trois cinquièmes des suffrages exprimés (et non pas ni de ses membres ni des votants!), le même texte adopté préalablement comme indiqué supra.

- la convocation du corps électoral dans son entier aux fins d'un référendum où lui sera posé la question : "Approuvez-vous le projet de loi portant modification de la Constitution?".

5. Or, dans les deux cas, le rejet de ce projet est assuré car, si la gôche a bien eu la majorité des sièges au Sénat (elle ne l'a plus actuellement ... et pour longtemps!), elle n'a jamais eu la majorité des trois cinquièmes requise pour l'adoption définitive d'un tel projet pas plus qu'elle n'avait la moindre chance de faire adopter ce projet par la voie d'un référendum. Il est notoire, en effet, que le peuple de France ne veut pas entendre parler d'un quelconque droit de vote des étrangers aux élections politiques.

 

Donc, la Martine doit revoir sa copie ...

Commenter cet article

I-Cube 08/05/2015 18:04

Terrible ces "vieilles lunes" à faire grimper les scores du FN...
Ils espèrent encore refaire un 2002 à l'envers ?
Il n'y a plus que ça pour les sauver ?
Vraiment terrible...

Jacques Heurtault 09/05/2015 00:39

Je crois bien que oui! Un "21 Avril 2002" à l'envers ... Je ne ferai rien pour y contribuer! En 2017, sauf l'hypothèse d'un chômage plus faible en 2017 qu'en 2007, je vote Marine Le Pen! A moins que ce ne soit pas Sarkozy le candidat de la droite dite républicaine. Juppé me convient très bien!