Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Réforme du collège : enfin quelque chose de bien!

26 Mai 2015, 08:26am

Publié par Jacques Heurtault

Depuis plusieurs semaines, j'entends et je lis un véritable déferlement hostile contre la réforme du collège. Bien entendu, grâce au "puissant" concours des journaleux de merde, il faut chercher (longtemps!) un exposé clair du contenu de cette réforme, développé séparément de l'appréciation que l'on peut, par la suite, porter sur ce thème (en bien ou en mal!).

 

Le fait est que le peu que j'ai pu comprendre me conduit, pour l'instant, à émettre une appréciation plutôt positive sur cette réforme.

 

Voici, en effet, ce que j'ai compris, peut-être à tort ...

1. On va réduire l'enseignement du latin et du grec ancien. Je trouve ça très bien! Onpourrait enseigner l'éthymologie de tous les mots de la langue française, y compris ceux d'origne arabe, anglo-saxonne, etc ...

2. On va lutter contre "les classes CAMIF". Les "classes CAMIF", c'est le système qui permet aux parents de placer, en contravention de la carte scolaire, leurs enfants dans les "bonnes" classes, celles où sont concentrés les "bons" élèves et les "meilleurs" enseignants.

3. Le reste à l'avenant ...

 

Il est tout à fait clair que les enseignants, dans leur grande majorité, sont hostiles aus classes dites "de niveau" car, parait-il, elles sont élitistes (les meilleurs élèves dans les meilleures classes, avançant à un rythme plus soutenu; les élèves ayant des difficultés dans des classes adaptées à leur niveau, disposant d'un encadrement pédagogique du meilleur niveau). De leur point de vue, on les "comprend"! Une telle approche aurait pour conséquence qu'un excellent enseignant terminerait sa carrière dans une classe de CP située dans un quartier difficile et non pas quelque part sur la Côte d'Azur, dans une classe d'excellent niveau afin de pouvoir se la couler douce puisqu'il est en fin de carrière! Et que l'on ne vienne pas me dire que je raconte n'importe quoi! Je pourrais me fâcher.

 

Il faut malheureusement constater qu'il y a, actuellement, une véritable convergence d'intérêts égoïstes entre ces enseignants-là et ces parents-ci. C'est fou ce que, quand il s'agit de leurs enfants, les parents ne craignent pas de faire preuve du plus vil comportement!

On dévine très bien ce qui se passe quand lesdits parents sont aussi enseignants! D'où cette appellation - ancienne, il est vrai - de "classes CAMIF".

 

Que je dise qu'un projet de réforme des socialistes me convient n'est pas sans intérêt attendu que, si j'ai bel et bien soutenu François Hollande au début de son mandat, je suis actuellement un adversaire résolu puisqu'il s'avère incapable de résoudre si peu que ce soit l'insupportable problème du chômage... Au point que, POUR PROTESTER, j'en suis arrivé à voter Front National!

Je veux que l'on s'attaque enfin aux lancinants problèmes de l'Education Nationale ...

1. Il faut "dénationaliser" ce machin et adopter une approche de type "régional" comme en Allemagne où ce sont les landers qui gèrent le bazar. C'est d'ailleurs la même chose au Canada ou bien aux Etats Unis ou encore au Royaume Uni ...

2. Il faut inculquer aux enseignants l'idée simple qu'ils sont payés pour faire ce qu'on leur dit de faire et non pas pour faire ce qu'ils veulent!

3. Il faut que, à l'entrée en sixième, les gamins sachent lire et écrire le français et sachent compter mentalement correctement ... Il sera bien temps de leur apprendre, plus tard, le nom du système buccal de l'oursin ("la lanterne d'Aristote"!)

4. Il faut que, au sortir du système scolaire, les adolescents (TOUS!) aient un métier et parlent au moins l'anglais (conversation courante simple; Shakespeare, on verra plus tard ...).

5. Il faut que les enfants et les adolescents aient une connaissance raisonnable de l'Histoire de la PLANETE et non pas de leur seul pays, au moins pour tous les faits qui ont eu un impact structurant sur l'évolution du monde. Un adolescent peut-il avoir de réelles chances de s'insérer dans le monde s'il ne comprend rien aux principales religions?

6. Il est plus que temps de remettre de l'ordre dans les programmes. Ce n'est pas François Premier qui a gagné la bataille de Marignan en 1515 : ce sont des mercenaires qui ont été payés sur les dépouilles des vaincus (c'est à dire des combattants suisses). Ce jour-là, il y a eu 12.000 tués sur le champ de bataille! Ce n'est pas Louis XIV qui a construit le château de Versailles. ce sont les 36.000 ouvriers qui se sont échinés sur le chantier pendant au moins 30 ans et dont plusieurs milliers sont morts soit dans de scandaleux accidents, soit d'épuisement soit sous les coups de fouet de la chiourme ... Si tel évènement structurant s'est produit, ce n'est pas parce que la duchesse "Machin" s'est fait sautée par le roi "Truc" ... Etc. Si les Protestants ont été combattus par les Catholiques, ce n'est parce qu'ils refusaient de vouer un culte à la "vierge" Marie ...

7. Et, bien entendu, (le meilleur pour la fin!), rien ne justifie que les enseigants soient des fonctionnaires d'Etat! Un statut d'employé soumis au Code du Travail suffit amplement. De la sorte, on pourra virer, sans autre forme de baratin, les enseignants qui se placent en situation d'insubordination ...

Commenter cet article