Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Grexit... Le début de la capitulation des instances européennes vient de commencer!

28 Juin 2015, 22:54pm

Publié par Jacques Heurtault

Grexit... Le début de la capitulation des instances européennes vient de commencer ... La BCE qui, jusqu'à présent, fournissait au jour le jour les liquidités dont les banques grecques avaient besoin pour simplement pouvoir fonctionner avait, dans un premier temps, décidé de suspendre la fourniture de ces liquidités en même temps que devait cesser le 30 juin - c'est à dire mardi prochain - le plan d'aide financière à la Grèce. Depuis, la réflexion de pur bon sens dont est traversé, souvent, Mario Draghi a conduit la BCE - organisme indépendant - à maintenir la fourniture des indispensables liquidités au système bancaire grec. Autrement dit, les fonctionnaires grecs vont pouvoir être payés ... Cela revient à dire que tout ce que l'on a pu entendre à ce sujet n'était rien d'autre que du chantage et une tentative de pression exercée sur le gouvernement grec démocratiquement élu afin de tenter de le contraindre à s'aligner sur les positions défendues par le minable Schaüble.

On va bien voir qui aura les nerfs les plus solides ... Il ne faut pas perdre de vue que, dans ce genre de situation, il s'agit d'une partie de billard à trois bandes (voire quatre ou cinq!) avec au moins 19 participants dont plusieurs ont à traiter plusieurs autres problèmes particulièrement graves ...

Commenter cet article

I-Cube 29/06/2015 08:21

Ce sont les allemands qui doivent sortir de l'Euro.
Pas de l'Europe, mais de l'Euro.
Leur politique monétaire est totalement incompatible avec le reste du continent européen et ils en sont les seuls bénéficiaires.
Y'a comme un problème, non ?

Jacques Heurtault 29/06/2015 09:19

Je suis tout à fait d'accord avec vous! La rigidité comportementale de l'Allemagne est indigne d'un pays tel que lui! L'Allemagne a oublié les incommensurables cadeaux financiers que les "Nations Unies" (c'est à dire les nations victorieuses de la barbarie nazie) lui ont fait pendant les années d'après guerre.