Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Honteuse manipulation ...

8 Septembre 2015, 08:43am

Publié par Jacques Heurtault

Un malheureux gamin de trois ans meurt, noyé, en Méditerranée ... Son corps est retrouvé sur une plage de Turquie, à moins de quatre kilomètres des côtes grecques. Il suffisait de quelques coup de rames, tranquilles, même de nuit, pour qu'il puisse, comme des centaines de milliers d'autres gamins du même âge, avoir une espérance de vie ...

Je ne peux, évidemment, pas resté insensible à une telle situation. Je suis comme tout un chacun : j'ai un coeur et je ne suis pas un monstre!

Quelques questions me viennent à l'esprit, cependant :

Pourquoi ce drame a-t-il été monté en épingle? Pourquoi la photo de ce pauvre enfant a-t-elle été publiée à la une d'un grand nombre de journaux étrangers?

Ma réponse personnelle est simple, brutale même ... Il s'agit d'une manipulation médiatique. Pourquoi n'a-t-on pas aussi publié les photos de son frère et de sa mère? Pourquoi seulement celle de ce gamin de seulement TROIS ANS?

Chaque jour, ce sont des dizaines de nouvelles victimes de cette migration de masse qui meurent en Méditerrannée. Or, les photos des dépouilles mortelles n'ont, à ce jour, JAMAIS, à ma connaissance, été publiées. Pourquoi cette différence de traitement?

Il est parfaitement clair que ce montage médiatique (on dit même que la dépouille du gamin n'a, primitivement, pas été trouvée à l'endroit où la photo a été prise mais dans une anfractuosité de rocher rendant moins commode la réalisation de la photo!) a provoqué une réaction de l'opinion publique. J'AFFIRME QUE C'ETAIT LE BUT RECHERCHE!

Force est de constater que la manipulation a parfaitement réussi. Désormais, ce ne sont plus plusieurs centaines de réfugiés qui, chaque jour, viennent vers l'Europe via la Grèce ou l'Italie mais des milliers voire, bientôt, une dizaine de milliers ... C'est à dire, sur une année, TROIS MILLIONS ET DEMI!

Face à un tel déferlement, il est clair que c'est l'ensemble de notre système social, voire sociétal, qui va EXPLOSER, peut-être même se désintégrer.

N'est-ce pas le doux rêve que caresse depuis si longtemps le patronat? Jusqu'à présent, les forces de l'argent devaient se "contenter" de distribuer des coups de griffes ici ou là. Avec quelques succès, il faut bien le dire car, à chaque fois qu'une réforme des protections sociales était mise en oeuvre, c'était TOUJOURS dans le sens d'une régression nette, jamais dans le sens d'un gagnant-gagnant, même pas dans le sens d'un donnant-donnant (les salariés perdent ceci mais, en échange, ils gagnent cela ...).

Il n'est plus temps, désormais, de s'attarder à ces demi-mesures! Virons tout par dessus bord! Pas besoin de faire de détails ...

Il se trouve même des "intellectuels de gauche" pour affirmer, en s'appuyant sur leur notoriété, qu'il faut DIMINUER le SMIC! Sans qu'il soit question, bien entendu, de proposer quelque mesure de compensation que ce soit (telle qu'un modeste début de mise en oeuvre d'une allocation d'existence, par exemple ...).

 

Il faut bien convenir que nous avons affaire à des stratèges de haute volée! Le but global est la mise à la norme "occidentale", à marche forcée, de l'ensemble de la planète, Antarticque compris si nécessaire! Il faut aller vite! Les circonstances ont permis d'ouvrir une brêche. Les tacticiens prennent le relais et organisent la pénétration en profondeur en faisant en sorte que le front de résistance soit littéralement enfoncé, partout si possible, mais, à tout le moins, dans une zone absolument stratégique (l'Europe) et sur une largeur de plusieurs milliers de kilomètres ...

 

Clairement, que l'on ne compte pas sur moi ni pour approuver ce plan de déstabilisation généralisée directement issu de la théorie du chaos ni pour participer à je ne sais quel pogrom anti-migrants ... Il ne sera pas question, non plus, que je m'oppose à des réactions populaires sauf, bien sûr, si la sécurité de mon entourage est directement menacée. Les choses sont dites ...

Commenter cet article

Loubomyr 12/09/2015 19:39

Deux commentaires :
1/ Je ne sais pas si il y manip orchestrée par la patronat mais ce qui est certain, c'est que la presse ne vit que par et pour l'émotion = L'émotion, ça fait vendre, pas l'information.
2/ émigration légale, émigration clandestine, réfugié,réfugié ayant obtenu le droit d'asile : il ne faut pas tout mélanger sinon on arrive à des amalgames de mauvais aloi comme la sinistre Nadine Morano, qui met tout dans le même sac (en y rajouttant les SDF histoire de faire bon poids!) avec un relent de pensée signifiant: "Tous ces gens là, les pas comme nous, les "autres", ça pue et ça encombre nos centres villes et nos campagnes" Votre colère est compréhensible mais attention à son expression. D'ailleurs je laisse ce proverbe bédoin à votre méditation : "La raison veut décider ce qui est juste, la colère veut qu'on trouve juste ce qu'elle a décidé."

Jacques Heurtault 12/09/2015 20:04

On a connu une époque où les patrons allaient chercher les futurs salariés dont ils avaient besoin au "bled". Pour l'essentiel, la législation dont nous disposons n'est pas du tout adaptée à la situation.
Pour ma part, je ne veux pas que quiconque, non Français, puisse disposer de "droit". L'appréciation de son dossier doit être laissée à la seule République Française qui l'applique comme bon lui semble, dans le respect des règles de pur bon sens universellement admises.

christian 09/09/2015 19:28

Je passe sur la situation économique effectivement peu brillante;d'accord sur l'attitude du patronat que vous soulignez avec la complicité de nos gouvernants depuis 2 ou 3 décennies.
Mais concernant l'afflux de migrants ,vous oubliez que nous y sommes bien responsables.Nos interventions dans ces pays n'ont fait que déstabiliser un équilibre fragile.Tout cela a conduit aux tragédies actuelles!Il était évident que ces guerres à notre porte nous affecteraient.L'Europe a été bien lente à le comprendre.Ces gens fuient la mort et les frontières n'y feront rien.Il fallait agir avant.Nous devons les accueillir maintenant et à agir sur les causes.90 pour cent de ceux qui arrivent sont les victimes (musulmanes)de DAECH et de EL Assad.Pour info:nous avons en France 6000 médecins Syriens sans lesquels notre médecine ne fonctionnerait pas .A force de voter FN par protestation vous en venez à adopter les arguments.Nous allons dans les décennies à venir vivre des années de migration.Autant y réfléchir avant la catastrophe.Voulez-vous construire des murs,ériger des barbelés?leur tirer dessus ou les noyer?Il viendront tant qu'il n'auront pas d'autres choix.

Jacques Heurtault 11/09/2015 23:38

Non, je ne veux rien de tout cela ... Je veux simplement que rien ne soit fait pour les accueillir juridiquement en France. Je veux qu'aucune allocation de quelque nature que ce soit, ,à quelque titre que ce soit, ne leur soit allouée. Je veux que tous les campements "provisoires" soient systématiquement démoli dès que la constatation visuelle de leur existence est faite.
Dit encore plus clairement, je pense, profondément, que c'est précisément parce qu'il sont accueillis qu'ils viennent en nombre toujours plus croissant ... En supprimant la notion juridique de droit d'asile, on provoque, à coup sûr, un vaste mouvement de reflux et, à très court terme, un arrêt naturel net de la migration.
On pourrait, par exemple, prononcer la déchéance de citoyenneté à l'encontre de toute personne qui apporte une aide qu'elle sait être frauduleuse à une personne dont l'identité ne peut être établie avec certitude ...

I-Cube 08/09/2015 12:49

Hypothèse intéressante.

Bien sûr que ça pue la "manip", tellement ils ont été nombreux, parmi les enfants, à mourir jusque dans des camions...

Mais une "manip" du "prolo-de-base" également.
De toute façon, avec ses déficits récurrents, notre "modèle" social est à l'agonie depuis tant d'années qu'on ne les compte plus.

Il serait temps que nos dirigeants s'occupe un peu de l'avenir, au lieu de "tambouiller" avec des rustines.
A croire qu'aucun n'a de "vraie" vision de ce qui se prépare depuis l'avènement de l'économie connectée.
Absolument incroyable.

Enfin, passons une fois de plus.

Jacques Heurtault 08/09/2015 14:43

Content de constater que je ne suis pas, loin s'en faut, isolé! Sauf que "le prolo de base" est le manipulé. La presse est la manipulatrice ...
Il ne faut pas laisser passer! Il faut dire, répéter, marteler, crier les vérités d'évidence : notre pays en en grand risque d'effondrement pur et simple.