Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

L'intox et les tentatives d'intox, ça commence à "bien" faire!

15 Septembre 2015, 11:51am

Publié par Jacques Heurtault

Patrick Cohen a fermement été remis à sa place par Marine Le Pen , ce matin sur France Inter ... Enfin! Il était grand temps ...

Ce fidèle propagandiste de Hollande continue à sérieusement m'énerver.

Avec lui, c'est bien simple :

- le Front National (Marine Le Pen), pas question ...

- le Front de Gauche (Jean Luc Mélenchon) pas question ...

- Sarkozy et sa famille politique, pas vraiment question non plus ...

 Finalement, si on compte bien, il ne reste plus que le P.S et ... le PCF!

Sans doute faut-il rappeler que France Inter est une des radios du service public de l'audiovisuel qui fonctionne, pour l'essentiel, grâce à la redevance audiovisuelle, laquelle est payée par tous les propriétaires d'un poste de télévision, lesquels ne sont pas obligatoirement des sympatisants de Hollande ou de Pierre Laurent ... Tout semble indiquer, au contarire, que les sympatisants du service public audiovisuel qui votent Hollande ou Pierre laurent sont largement minoritaires.

Ce matin, on a eu droit à une ferme remise à sa place dudit Patrick Cohen à qui il a été clairement dit par Marine Le Pen qu'il était non pas un journaliste mais un adversaire politique du Front National et qu'elle participait à ses émissions (quand il voulait bien l'inviter, une fois tous les six mois!) en parfaite connaissance de cause.

Le problème est aggravé par le fait que Thomas Legrand, Léa Salamé, Bernard Guetta et beaucoup d'autres ont tous un point commun : ils se comportent comme des militants de leurs idées personnelles et non comme des journalistes soucieux de respecter des grands équilibres. Fondamentalement, je ne suis pas vraiment libre d'écouter ou de ne pas écouter cette grande radio du service public car si je choisis une autre chaine (RTL, Europe 1, etc ...) je vais devoir subir la publicité tapageuse. A la télévision, il n'en va pas de même car on peut "zapper" quand les spots de pub passent ... Mieux, on peut rester sur la chaine, couper le son et aller pisser ... ou chier!

Mais comme cela ne suffit sans doute pas, on a eu droit, ce matin, à un propos assez surréaliste de la part d'un humoriste intervenant juste avant 9H00 : sachant que Marine Le Pen avait pris l'habitude de quitter le plateau avant l'intervention de cette personne ( et de toutes les autres) mais ne sachant pas si, cette fois ci, elle ferait de même, il a alors eu l'idée "géniale" de préparer deux interventions selon le schéma dans lequel il se trouverait.

Marine Le Pen a eu la très bonne idée de rester.

Il me semble cependant qu'en dénonçant le "Bienvenue" écrit en arabe par Anne Hidalgo, dans un "tweet", Marine Le Pen a dérapé ... Il n'est pas plus choquant de souhaiter la bienvenue en arabe que dans n'importe quelle autre langue. De là à en faire un fromage ... A mon humble avis, la violence de la réaction de la part de ses contradicteurs est une belle illustration de l'angoisse qui les taraude  face aux prochaines échéances électorales des régionales.

Tout ce beau monde du "complexe médiatico-politique doit se faire une raison : Hollande et son dernier "carré" vont se prendre la raclée du siècle ... et c'est très bien!

Commenter cet article

I-Cube 16/09/2015 08:12

Moi j'écoute, en fond musical et sur un de mes ordinateur, RCC (Air-tchi-tchi), Radio Calvi Citadelle, depuis mon exil italien.
http://www.radiocalvi.fr/

Comme ça, je ne me fais pas ch... et les seule pubs, c'est pour le caboulot-plagiste du "Belgodère" ou les promos du Casino local.
Même pas le temps d'aller pisser...
Ca repose le neurone et ne coûte que l'abonnement de mon FAI...

Vous deviez essayer, tellement c'est reposant...

Jacques Heurtault 16/09/2015 09:26

Oui ... Mais j'ai aussi des principes! Pas de publicité d'aucune sorte sur les chaines du service public de l'audiovisuel. Respect impératif d'une règle d'impartialité de tous les intervenants rémunérés par le service public de l'audiovisuel... Ce sont des principes très faciles à comprendre et très faciles à contrôler et à faire respecter.