Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Demain Vendredi, je pavoise!

26 Novembre 2015, 18:26pm

Publié par Jacques Heurtault

Vous connaissez maintenant mes positions quant aux tragiques assassinats dont 130 personnes ont été victimes le 13 Novembre, à Paris. Mais aussi, dont 17 personnes ont été victimes, toujours en région parisienne, le 7 Janvier 2015.

 

1. J'ai dit avec la plus grande netteté que je n'étais pas Charlie. Je le redis clairement aujourd'hui : je ne suis toujours pas Charlie! Pour autant, je condamne avec la plus grande vigueur les 17 assassinats de Janvier 2015. Selon moi, affirmer que l'on est Charlie, c'est, au moins un peu, dire que l'on approuve le comportement provocateur de Charlie Hebdo. Tel n'est pas mon cas!

2. Je ne mets pas sur le même plan les journalistes assassinés en Janvier 2015 et les autres victimes assassinées la veille ou les jours suivants. Qu'on veuille l'admettre ou non, Charb savait les risques ( à mon avis bien inutiles) qu'il prenait. La policière de Montrouge, elle, n'a pas pu comprendre ce qui lui arrivait. C'était une policière municipale qui n'avait nullement été préparée à la lutte contre les terroristes. Les clients de l'hyper casher de la porte de Vincennes n'ont eu qu'un seul tort : être là au mauvais moment. C'est un musulman qui, par sa présence d'esprit et son courage, au péril de sa vie, a évité que les meurtres ne deviennent, par leur nombre, un abominable carnage.

3. Je ne parviens toujours pas à comprendre comment des "journalistes" ont pu transmettre en direct les préparatifs de l'assault contre l'hyper casher. De facto, le terroriste qui était à l'intérieur pouvait suivre, en se connectant sur n'importe quelle chaine de télé ou de radio, LUI AUSSI, en direct, ces préparatifs! Cela aurait pu le conduire à décider d'exécuter froidement les autres personnes prises en otage à l'intérieur du magasin! Ces journalistes ont gravement manqué aux plus élémentaires sens des responsabilités. J'ai une très mauvaise opinion de cette profession. Ces évènements m'ont - hélas! - conforté dans cette appréciation.

4. Les tueries du 13 Novembre n'ont rien de comparables, ne serait-ce que par leur ampleur ... 130 assassinats et plusieurs centaines de blessés, dont beaucoup très gravement, par des armes de guerre, ce n'est pas pareil que 17 assassinats ... 

5. Le temps va venir pour réfléchir aux causes et aux conséquences de ces exécutions. Maintenant, l'heure est au recueillement et à rien d'autre!

6. Demain, sur l'une des fenêtres de ma maison, qui donne sur la rue, le drapeau "Bleu, Blanc Rouge" de la République, indissociable de la devise de la République "Liberté, Egalité, Fraternité" flottera au vent, quoique je puisse penser de l'actuelle équipe qui nous gouverne.

Commenter cet article

Bons Baisers de Moscou 27/11/2015 12:17

Ne boudez pas votre plaisir....

I-Cube 27/11/2015 10:06

Bien : Noté !

J'en fais autant à Venise...
Même si je serai bien isolé.

Jacques Heurtault 27/11/2015 12:02

Dans ma rue (il est vrai, pour l'essentiel, pavillonnaire), il y a, en tout et pour tout, DEUX drapeaux : chez moi et à la fenêtre d'un appartement ...
Il faut écouter Thomas Legrand, ce matin, sur France Inter ... nous expliquer, laborieusement, que, si les Français ne pavoisent pas, c'est parce qu'ils identifient le drapeau, pour une partie d'entre eux, au drapeau de Déroulède. Pour une autre partie, c'est parce que les Français sont naturellement frondeurs et qu'ils n'aiment pas du tout obéir à des injonctions. Pitoyable!