Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Destruction du Boeing MH17 au dessus de l'Ukraine : suite.

7 Novembre 2015, 11:42am

Publié par Jacques Heurtault

Je prends la liberté, puisque le responsable du site "Les crises" (Olivier Berruyer) l'autorise, de reproduire l'article qui traite du sujet suite à la publication du rapport technique d'enquête sur les circonstances et les causes de la destruction de ce Boeing (298 personnes tuées).

 

Début de citation :

Pour ceux que ça intéresse, voici la traduction des conclusions de la commission technique d’enquête sur le crash du MH17.

En résumé, l’avion a été abattu par un missile sol-air, et on ne sait pas de quel camp il a été tiré. Il y aura ensuite le rapport de la commission d’enquête judiciaire.

Mais à ce stade, et en ayant une pensée pour les victimes de ce drame, j’avoue que le résultat m’intéresse assez peu, je crains qu’on n’ait jamais de preuve convaincante du coupable. Surtout, ce genre de cas illustre une dérive actuelle, qui consiste à voir des personnes, après une petite période légitime de débat et de réflexion, à insister, à dépenser une énergie folle durant des mois voire des années après les faits à essayer de trouver la vérité sur un sujet qui, finalement et hélas, n’intéressera presque plus personne (regardez, les mensonges autour de la guerre d’Irak et son bilan ça intéresse qui ?). Sachant que si la vérité n’est pas sortie au bout de 15 jours avec des experts et témoins sur place, il est peu probable qu’elle sorte 2 ans après par des investigations citoyennes à l’autre bout du monde…

Sur le fond, rien n’a changé :

  • on a 99,9 % de chances d’un accident dramatique, 0,1 % d’opération volontaire (il faut trouver les cerveaux barbares décidés à faire ça, le Buk, les exécutant, et ne pas se faire prendre…)
  • une possibilité (limitée) que cela vienne des rebelles, s’ils avaient par miracle trouvé un lanceur de missiles et réussi à le faire fonctionner, le tout sans avoir identifié qu’ils tiraient sur un avion civil…
  • une possibilité infinitésimale que la Russie ait fourni le Buk (ils ne sont pas débiles vu que les rebelles n’en avaient pas besoin, et dans ce cas ils auraient bien fait gaffe sur qui ils tiraient) – mais n’allez pas parler de logique à nos élites…
  • une probabilité plus forte d’une erreur de l’armée ukrainienne, qui 1/ avait des Buks, on en est sûr 2/ qui est la seule armée au monde à avoir DÉJA abattu un avion civil par accident, en 2001, en mentant pendant 1 an….

Enfin, c’est mon simple petit avis.

Bref, on n’est guère plus avancé. Donc on ne parlera plus trop de ce drame sur ce blog – il y a bien d’autres sujets bien plus importants qu’un atroce fait divers.

On reparlera en revanche bientôt de la propagande de guerre autour de ce drame, et des mensonges manipulatoires.

Une chose m’a frappé dans cette enquête et dans les débats : l’avion a été abattu par un Buk, les seules dont est sûr qu’elles possèdent non pas 1 mais plusieurs Buks, ce sont les forces armées ukrainiennes, qui ont, hasard, déjà abattu par erreur un avion civil – et je n’ai jamais vu personne enquêter sur elles, savoir où étaient leurs Buks, vérifier si un missile était manquant, etc. Silence total, on préfère échafauder des théories sur la présence d’un Buk pro-Donetsk assez fantôme…  (et qui est en effet peut être le coupable, mais enfin, c’est une étrange façon d’enquêter…).

À suivre, donc, pour la critique des pseudo-experts…

Fin de citation.

 

Je ne reproduis pas les annexes car ce serait trop long. J'invite cependant tous les lecteurs de mon blog à s'abonner au blog "Les crises" géré par Olivier Berruyer, par ailleurs auteur d'un excellent livre publié chez "Les Arènes" dont le titre est "Les faits sont têtus" (mais dont le sujet n'a rien à voir avec la destruction de cet avion).

Je reste donc sur ma position globale initiale :

1. Cet avion a probablement été abattu par le tir d'un missile tiré par des éléments mal contrôlés de l'armée de Kiev. Je dis bien de Kiev! La responsabilité de la Russie est donc NULLE.

2. Le scandale est tellement énorme que tout est fait pour dissimuler des éléments essentiels qui permettraient d'établir la responsabilité politique des autorités de Kiev.

3. Ma conviction est renforcée par le fait que nos "merdias" n'ont absolument rien dit des résultats des élections régionales en Ukraine qui viennent d'avoir lieu (fin octobre 2015) car ceux-ci sont très défavorables à Kiev. Kiev est au bord de la banqueroute pure et simple et dans une situation économique bien plus difficile que la Grèce (pour permettre une comparaison approximative).

4. Je persiste à nourrir vis à vis des "merdias" une très forte suspicion, voire une hostilité franche tellement leur comportement m'exaspère. Pour preuve la manière dont ils viennent de rendre compte de la destruction de l'avion russe au dessus du Sinaï. 224 personnes ont été tuées, vraisemblablement des suites d'un attentat. C'est tout aussi tragique que la destruction de l'avion au dessus de l'Ukraine. MAIS IL ETAIT REMPLI DE ... RUSSES! Autrement dit, des "moins que rien". "C'est la réplique "légitime" de Daesch au bombardements russes en Syrie. Je n'ai pas entendu la moindre marque de compassion de nos "journaleux de service" vis à vis des victimes et de leur famille. D'ores et déjà, il ne fait à mes yeux aucun doute que si des réprésailles appropriées ont lieu de la part de la Russie contre Daesch (dans des formes que je n'ai pas la moindre capacité à évaluer) et qu'il y a des victimes civiles, nos mêmes journaleux ne manqueront pas de s'apitoyer et de vitupérer la Russie! Deux poids, deux mesures ...

Commenter cet article