Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Les attentats, la Syrie, Daesh : voici mon analyse.

18 Novembre 2015, 12:58pm

Publié par Jacques Heurtault

Les circonstances de ce matin (18 Novembre 2015) me conduisent à faire le point sur cette épouvantable situation qu'il va bien falloir appeler, si les évolutions prévisibles se concrétisent, un "merdier".

1. Je ne redirai jamais assez à quel point les attentats du vendredi 13 Novembre me révulsent, me mettent dans tous mes états et me conduisent à ne pas craindre de voir adopter les solutions les plus radicales pour régler - si possible une bonne fois pour toutes - le problème du terrorisme. Il faut que cela soit dit car je ne me sens pas complètement en phase ni avec l'opinion publique (prête à la compromission) ni avec les pouvoirs publics (qui préféreront l'élection d'après plutôt que la génération d'après).

2. Les autorités civiles et militaires du pays ont toute ma confiance et peuvent donc prendre TOUTES les initiatives qu'elles jugeront utiles pour contribuer, fusse par la mort des terroristes fouteurs de merde, à résoudre le problème. 

Une prolongation de l'état d'urgence? Pas de problème!

Une réforme de la Constitution de la République en vue de mieux organiser les pouvoirs spéciaux confiés à l'Exécutif afin de rendre l'action concrète plus efficace? Pas de problème!

L'autorisation permanente donnée à certaines forces de police pour faire usage de leurs armes en vue de protéger la population en s'affranchissant de l'autorisation préalable de tir, sans être soumises à l'état de légitime défense SE RAPPORTANT A L'EXPOSITION AU RISQUE de toute personne (et, donc, pas seulement du seul policier!)? Pas de problème! A charge pour le policier de justifier a posteriori de l'usage de son arme, évidemment ... (je suis, par contre, clairement opposé à ce que tous les policiers puissent être armés 24 heures sur 24, même quand ils ne sont pas en service).

3. Le problème Daesh DOIT être réglé! Avec tous les moyens nécessaires et SUFFISANTS, sans aucun état d'âme ... Sans limitation a priori! Les pouvoirs publics ont toute ma confiance pour apprécier les circonstances et apporter la réponse appropriée (donc pas nécessairement simplement "proportionnée"). Le champ d'application concrète n'est donc pas limité de ma part!

4. L'actuelle équipe gouvernementale doit savoir, dès maintenant, que, quoi qu'elle entreprenne, cela ne la sauvera pas du vote sanction que je vais émettre lors de la prochaine consultation électorale des 6 et 13 décembre prochain tout comme lors de l'élection présidentielle à venir (avril/mai 2017). Pas de pitié pour ceux qui ont failli quand bien même parviendraient-ils à faire preuve du courage maximal dans les circonstances douloureuses que nous traversons. Il ne fait d'ores et déjà aucun doute que le chômage va continuer à augmenter et que nous allons pouvoir, une fois de plus, le déplorer le 25 novembre prochain (dans une semaine!). Il ne faudra pas que l'on vienne nous expliquer que c'est à cause des attentats puisque les chiffres seront le reflet de la situation au 30 octobre, date ANTERIEURE de pratiquement 15 jours à la date des attentats criminels. 

5. J'invite courtoisement Bernard Cazeneuve à se positionner pour la prochaine élection présidentielle CONTRE ses deux "chefs" Hollande et Valls. Cela pourrait me conduire à me montrer moins sévère ...

 

Voyons maintenant la situation internationale et notamment la construction d'une coalition internationale contre Daesh.

1. C'est évidemment Vladimir Poutine qui avait, une fois de plus, raison contre les petits "minus" occidentaux (Hollande et Fabius notamment).

2. Bachar Al Assad - qui ne m'inspire pas de sympathie particulière (je l'ai déjà dit et écrit) - est et reste le chef d'Etat légal et donc légitime de la Syrie. Il doit donc rester en fonction aussi longtemps que le peuple syrien n'aura pas choisi un autre dirigeant. C'est à dire aussi longtemps que Daesh n'aura pas été ANEANTI, que le pays n'aura pas été - fusse grossièrement - reconstruit et que les conditions d'une élection normale n'auront pas été préalablement réunies. Dans cet ordre!

3. C'est ce processus qui doit être développé et AUCUN AUTRE ... Fabius et Hollande doivent l'accepter expressément. Quitte à ce qu'ils mangent leurs chapeaux respectifs au préalable. Quand on prend ses désirs pour des réalités, on prend aussi le risque de devoir mettre "genou en terre"! C'est leur problème, pas le mien!

4. La coalition internationale doit effectivement - c'est Poutine qui a raison - être construite à l'image de la coalition contre Hitler (à l'époque : Etats Unis, Russie (URSS), Angleterre et ... France).

 

Commenter cet article

Travail d'Artiste 02/12/2015 14:27

C'est une analyse, ça?

Jacques Heurtault 02/12/2015 14:43

C'est un point de vue qui repose sur une vision des choses qui en vaut bien une autre. Faites nous part de la vôtre. Merci!

I-Cube 19/11/2015 11:08

A suivre !

Evidemment, la situation n'est plus la même après qu'avant...

Jacques Heurtault 19/11/2015 11:23

En outre, "je ne suis toujours pas Charlie"! Par contre, je suis "Bataclan" mais pas pour les raisons invoquées par certains qui cherchent à introduire de la confusion.