Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

"The Conversation", suite ... et fin!

20 Novembre 2015, 11:23am

Publié par Jacques Heurtault

Je vous ai expliqué dans quelles conditions j'ai été interdit de commentaires sur le site "The Conversation". Pas la moindre mise en garde préalable, pas le moindre avertissement, pas la moindre invitation à modifier ni le volume ni le contenu d'aucun de mes commentaires (environ 150, presque tous dûment construits, charpentés, argumentés). Bref. Je les dérangeais, je les empêchais de développer leur vision apparemment très particulière et très précise de leur ligne éditioriale ... Fondamentalement, c'est leur droit! Ils sont chez eux.

 

Depuis ce jour, je me suis rendu régulièrement sur ce site pour en lire plusieurs articles, comme je le faisais avant d'être interdit de commentaires.

Je constate que le nombre de commentaires est tout simplement proche de ... zéro! Certes, mon blog ne comporte pas beaucoup de commentaires non plus. Toutefois, le mien est une initiative d'amateur. Le leur est une véritable entreprise de professionnels. Les animateurs sont journalistes même si les rédacteurs, eux, ne le sont généralement pas. Ils se targuent de plusieurs milliers de visiteurs chaque jour. Pour ma modeste part, je n'en ai que quelques dizaines (même si, naguère, j'en ai eu beaucoup plus : plusieurs centaines, du temps où mon blog était classé premier de la liste des blogs "politiques" de la plateforme Overblog; premier parmi au moins 6.000 ou 7.000 pour la seule France).

 

Dois-je en conclure que certains lecteurs qui, avant mon éviciton, osaient commenter avec leur sensisibilité propre, ont choisi de ne plus commenter du fait de la censure dont j'ai fait l'objet? Je ne suis pas en mesure de répondre à cette question.

 

Une chose est désormais certaine pour moi : je renonce à suivre cette plateforme ... qui ne présente qu'un faible intérêt. Il est facile de faire la différence entre des gens qui savent écrire (c'est - heureusement tout de même - le cas de beaucoup de journalistes) et des gens qui sont avant tout des chercheurs et ne savent manifestement pas se mettre à la portée des lecteurs.

 

Je laisse les "intellos" à leurs chères études. La correcte appréhension des sentiments du peuple m'intéresse davantage ...

Commenter cet article

I-Cube 20/11/2015 12:14

Voilà la bonne décision qu'on attendait de vous.

Vous savez, depuis 1989, "voter avec les pieds" renverse même les "murs de la honte"...

Bien à vous !

I-Cube

Jacques Heurtault 20/11/2015 14:54

En effet! Cultiver la rancoeur ne sert finalement à rien! Qu'ils aillent au diable ...