Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Voir Hitler en peinture ... commentaire censuré!

17 Novembre 2015, 00:20am

Publié par Jacques Heurtault

Voici, à titre d'illustration, un de mes commentaires que les usurpateurs de "La Conversation" ont censuré. Je dis "usurpateurs" car quel autre mot employer pour définir des gens qui veulent faire taire ceux qui veulent discuter, c'est à dire converser (The Conversation)?

L'article parlait d'une exposition dans laquelle figurait un tableau de Hitler présenté sous un jour plutôt très positif. Il n'avait donc pas manqué d'attirer mon attention attendu que, comme la plupart des gens, Hitler est bien loin (le mot est ridiculement faible voire insultant pour la mémoire des 70 millions de morts qui lui sont plus ou moins directement imputables) de provoquer, chez moi, le moindre élan de sympathie et même de neutralité.

Voici donc le commentaire qu'ils ont censuré.

"Finalement, voilà un bon moyen de faire de la publicité positive pour Hitler … Le présenter sous un jour inhabituel (cheveux roux …) sous un aspect pas forcément désagréable (pas un seul des 70 millions de cadavres qui lui sont directement ou indirectement imputables), plutôt bel homme, en tout cas pas repoussant … le tout illustré par l'accroche en bas de l'affiche : “Si vous êtes un adversaire de la confrontation, vous feriez mieux d'éviter l'exposition de l'Académie Royale d'Ulster au Museum de l'Ulster”.

Bien sûr, les organisateurs de l'exposition ne manqueront pas de protester contre cette interprétation “tendancieuse”. L'artiste peintre, lui, reste silencieux! Il y a des situations qu'il est parfois difficile d'assumer.

Toutefois, l'administration du musée n'a pas manqué de préciser que cette “oeuvre” était à vendre et en a indiqué le prix! “L'argent, l'argent! Tout s'achète et tout se vend …” est un slogan que je clamais quand je participais à des manifestations, autrefois, quand j'étais plus jeune …"

 

A la réflexion, je suis plutôt fier d'avoir été censuré de cette façon ... Je n'ai pas craint de marquer mon dégoût pour ce salaud criminel et, par contrecoup, les "converseurs" (conversationneurs?) apparaissent comme des défenseurs de ... Hitler. Tendancieux? Bof!

Commenter cet article

Travail d'Artiste 02/12/2015 18:08

" J'ai déjà dit que Bachar n'est pas ma tasse de thé."
Faux : un auto démenti , bien étymologique, se trouve dans l'adoration des se(r)vices secrets syrien (et donc, de leur formateur....). Les lecteurs -sous reserve d'existence- ne s'y tromperont pas.....

Jacques Heurtault 02/12/2015 19:31

Principe de réalité : Bachar est très bien là où il est. Si Poutine le lâche, je le lâche aussi.
Quant à la réalité de mes lecteurs, je vous ai déjà expliqué que, naguère, je fus en tête du groupe des blogs politiques de la plateforme Overblog (Blog rank = 91; j"y suis resté de très nombreux mois). Aujourd'hui, j'ai fait le choix de prendre de la distance par rapport à mon blog. Je m'en sers désormais comme d'un jouet et pour exprimer, comme citoyen de base, mon point de vue sur l'actualité politique. J'ai donc beaucoup moins de lecteurs. Overblog ne fournit plus de blog rank depuis le rachat de la plateforme par des Américains.
Je ne suis pas journaliste et ne veux surtout pas être si peu que ce soit comparé à cette engeance pour laquelle je nourris un souverain mépris.

Travail d'Artiste 02/12/2015 14:31

Il y avait de bons artistes nazis : S'il est de bon ton chez les adorateurs de Fifille de se prosterner devant Bachar el Assad, son paternel (d'où le fiston tient toute sa légitimité) a bénéficié pendant des décennies des conseils et de la formation d'Alois Brunner....

Jacques Heurtault 02/12/2015 14:38

Tout à fait possible ... J'ai déjà dit que Bachar n'est pas ma tasse de thé. Je reste sur cette ligne.
Je ne veux pas d'un monde unipolaire. La Russie a besoin d'au moins une base militaire en Méditerranée. La seule dont elle dispose, c'est la Syrie qui la lui offre. C'est bien ainsi.
Quant aux anciens nazis, s'il en reste encore en vie, je préconise la mise en oeuvre d'une procédure de soulagement de leurs souffrances par voie euthanasique non consentie.