Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Hollande : la fin du "couille-mollisme"?

24 Décembre 2015, 10:39am

Publié par Jacques Heurtault

On ose à peine y croire ... Hollande ne serait donc pas une "couille molle"! Il serait capable de faire preuve d'autorité, capable de fixer le cap, capable de comprendre les aspirations profondes du PEUPLE... Bref! Abandonnant un chiraquisme corrézien de bon aloi, rassurant en période de "croisière" mais très insuffisant en période de crise, il serait presque capable d'adopter une posture gaullienne ... Sidérant!

Je ne vais pas m'en plaindre. Je crois fermement à l'autorité et je suis convaincu qu'elle ne s'exerce pas mais qu'elle s'incarne.

Aussi je me réjouis grandement que la déchéance de nationalité pour les bi-nationaux nés en France LORSQU'ILS ONT ETE DEFINITIVEMENT CONDAMNES POUR ACTES DE TERRORISME soit rendue possible à brêve échéance. A brève échéance, en effet, car ... ce n'est pas encore fait, hélas!

Au demeurant, je trouve la formule bien molle malgré tout. J'aurai préféré une mesure de déchéance de nationalité applicable à tous ceux et toutes celles  convaincus d'actes de terrorisme, sans distinction des origines de cette nationalité (naissance ou naturalisation).

On entend, principalement à gauche, des récriminations ahurissantes. Des arguments tels une insupportable comparaison avec les dispositifs hautement criminels mis en oeuvre par Pétain, oubliant ainsi que les Juifs ont été déchus de leurs droits non à cause de ce qu'ils avaient FAIT mais à cause de ce qu'ils ETAIENT. Etablir un parallèle entre les deux situations relève, au mieux, d'une méconnaissance gravissime de l'Histoire récente de notre pays, au pire d'une volonté délibérée de manipulation de l'opinion publique.

Entendre ensuite qu'une partie de la Gauche est plus que réticente face à cette perspective de révision constitutionnelle devient écoeurant lorsque l'on sait que c'est grâce à la majorité (socialistes et radicaux) de "Front Populaire" que les pleins pouvoirs conférés à Pétain ont été votés! Il semblerait que, à gauche, principalement chez les socialistes, on ait la mémoire au moins aussi courte qu'à droite ... On va la leur rafraichir!

Dans ce concert infect, les misérables journaleux de merde trouvent le moyen, une fois de plus, de s'illustrer salement. Ces pauvres types nous abreuvent de commentaires débiles sur la nécessité d'obtenir la majorité des trois cinquièmes des votants au Congrès pour valider un projet de réforme de la Constitution en oubliant de rappeler qu'avant d'en arriver là il faut que chacune des DEUX chambres approuve le projet, EN TERMES IDENTIQUES (c'est à dire à la virgule près!), à la majorité de ses MEMBRES (à ne pas confondre avec la majorité des votants!) avant même que la procédure dite "de la ratification en Congrès" ne soit envisageable ... L'article 89 de la Constitution est pourtant limpide dans sa rédaction et dans sa compréhension puisqu'il va jusqu'à préciser que c'est le Président de la République, seul, qui décide si la ratification doit avoir lieu par la voie du Congrès ou par la voie du référendum.

Quoi qu'il en soit, je ne peux que me réjouir de cette prise de position de Hollande. Il remonte légèrement dans mon estime ... Il faut tout de même préciser qu'elle était tellement basse qu'une remontée n'est pas vraiment, à ce stade, significative.

Attendons la suite!

Commenter cet article