Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Je salue l'expulsion de Chine d'une journaliste française.

29 Décembre 2015, 12:23pm

Publié par Jacques Heurtault

Ursula Gauthier, "journaliste" à "l'Obs", en poste en Chine, a été expulsée pour apologie du terrorisme ouigour. Je m'en réjouis. Les journaleux de merde ont pris, depuis pas mal d'années, la très mauvaise habitude de sortir de leur rôle de recherche de l'information aux fins de diffusion de celle-ci.

Au lieu de s'en tenir à rapporter des faits, ils avaient décidé de se comporter en MILITANTS d'une cause déterminée, en l'occurrence le soutien explicite à des mouvements violents tendant à contester l'autorité des Etats souverains.

Les autorités civiles de Chine ont donc pris la seule décision légitime qui s'imposait naturellement : l'expulsion pure et simple. Tant mieux et bravo!

Imagine-t-on, en France, des journaleux de merde prenant la défense des assassins du Bataclan? Evidemment non!

Imagine-t-on, en France, des journaleux de merde prenant la défense des militants FLNC poseurs de bombes et auteurs de tant d'autres assassinats? Evidemment ...non! C'est pourtant ce qui s'est produit, à plusieurs reprises! Il est vrai qu'il n'est pas possible de déchoir de leur nationalité puis d'expulser ces mauvaises personnes qui soutiennent, qui protègent ces criminels. C'est bien dommage. Heureusement, il semblerait que ça va peut-être changer d'ici à quelques mois, au moins pour les "binationaux" définitivement condamnés pour actes de terrorisme.

On a aussi vu des journaleux de merde OSER interviewer les "talibans" qui avaient tendu une embuscade à nos soldats en Afghanistan, en tuant ainsi pas moins de dix d'un coup. Entendons nous bien : ces "talibans" étaient chez eux et conduisaient une guerre contre ce qu'ils estimaient être des agents étrangers en armes tuant des ressortissants afghans présents sur leur territoire (c'est à dire chez eux). Je ne vais certainement pas prendre la défense de ces "talibans". Je vais, par contre, renouveler mon dégoût vis à vis de ces journaleux de merde français qui, pour pouvoir faire un "scoop" afin de mieux vendre leur dégueulis, n'ont pas hésité à salir la mémoire de ces soldats qui ne faisaient rien d'autre que d'exécuter la mission que le Gouvernement de la République Française leur avait assignés. Le bien fondé de cette présence en territoire étranger est un tout autre problème.

Je redis les choses telles que je les pense :

1. Quand on est présent sur un territoire étranger, on DOIT toujours s'abstenir de prendre position sur la situation politique du pays en question. Ce doit être vrai pour n'importe quel ressortissant d'un autre pays. Ce DOIT être a fortiori vrai quand on est journaliste et que l'on bénéficie, à ce titre, d'une protection particulière accordée précisément pour permettre au journaliste d'exercer son métier d'informateur du public.

2. Quand on est journaliste, on ne doit JAMAIS se montrer complaisant vis à vis de personnes qui se vantent d'avoir commis des actes violents manifestement contraire à la loi et, plus simplement, au bon sens. Quand on est journaliste, on DOIT être, toujours, du côté de la loi, du côté de la République, du côté de l'Etat (en tant qu'institution). Ce métier n'est pas compatible avec des comportements de haine.

3. Les journalistes sont actuellement protégés par un ensemble de règles dont ne bénéficient pas les citoyens ordinaires (tels que moi, par exemple). C'est une situation anormale qui doit cesser! Interviewer un criminel en cavale doit - c'est mon souhait - être considéré comme un délit grave car, dès lors que ce criminel a été jugé et condamné définitivement, prendre sa défense et promouvoir sa personne en le présentant sous un jour favorable, c'est nier la validité de la décision de la Justice en dehors des voies de droit prévues à cet effet. Autrement dit, cela revient à commettre une voie de fait ... et donc à commettre le délit qui s'y rapporte, comportement qui justifie, en lui-même, des poursuites judiciaires.

Je résume mon point de vue :

- Oui à la liberté d'expression POUR TOUS

- Oui au respect des lois PAR TOUS

- Oui au respect des Etats que l'on visite, qu'on le fasse à titre individuel, touristique ou professionnel.

 

Commenter cet article

Effort de Lucidité 02/01/2016 14:07

" que ce comportement est très répandu, bien au delà du milieu "journaleusique" des "merdia"."
Par exemple, chez les bloggueurs qui ne maîtrisent que le copillé colleé plus ou moins légal et qui croient maîtriser l'insulte ...

Jacques Heurtault 04/01/2016 14:32

Chez les journalistes comme chez d'autres, le chômage crée beaucoup de rancoeur ... J'ai, finalement, de la compassion à votre égard!

Julien 31/12/2015 15:35

Avez vous lu l article de la journaliste?

Jacques Heurtault 31/12/2015 16:44

Oui! En outre, elle a une réputation ... Ce qui fait que je l'ai lu non pour m'informer mais pour conforter mon appréciation à son sujet comme au sujet de la plupart des journaleux de merde qui mentent pour pouvoir vivre à peu près correctement. Il faut bien reconnaitre que ce comportement est très répandu, bien au delà du milieu "journaleusique" des "merdia".

I-Cube 30/12/2015 10:07

Y'aurait jamais eu d'affaire Callas, dans ces conditions-là !
Notez que la frontière n'était pas loin non plus, à l'autre bout du jardin.

Mais je suis d'accord avec vous : La loi est Une pour tous, partout sur le territoire de la République.
Et ça vaut même pour les "Corsi" qui l'ont bien compris puisqu'ils veulent justement sortir du territoire de la République.
Mais c'est une autre affaire et on y reviendra...

Bien à vous !

I-Cube

Jacques Heurtault 04/01/2016 14:27

Heureux de vous avoir rendu ce service!

I-Cube 02/01/2016 15:54

Elle met tellement en danger les équilibres de ce bas-monde, que sans vous, je ne saurai même pas qu'elle existe.
Merci.

Bonne année à vous et bonne continuation !

Jacques Heurtault 30/12/2015 10:40

Comment ça "il n'y aurait jamais eu d'affaire Calas"? Il n'a jamais été dans mes intentions de vouloir museler la liberté d'expression! Je dis même exactement le contraire. Que je sache, Voltaire n'était pas "journaliste"! Va t-on enfin admettre que, en contrepartie des droits particuliers dont jouissent les journalistes, ceux-ci ont des devoirs particuliers? Notamment celui de bien faire la différence entre l'information (un fait est un fait et les faits sont têtus) et le commentaire (un commentaire est l'expression d'une opinion et, à ce titre, la liberté de commenter est aussi sacrée que la liberté de défendre ses opinions).
Ce que je leur reproche, c'est, précisément, d'être toujours à la frontière de la confusion en présentant comme étant des faits des éléments de réflexion qui ne sont rien de plus que l'expression particulière d'une opinion particulière.
Cette journaleuse a un projet politique précis : elle veut apporter sa contribution personnelle à la déstabilisation politique de la Chine. Du même coup, elle sort de son rôle ...
A t-on jamais vu tel correspondant permanent de tel organe de presse important français développer des diatribes contre le régime politique américain? Jamais ... Alors, pourquoi la Chine fait-elle l'objet de ces attentions particulières? Poser la question, c'est déjà y répondre partiellement : la Chine est, aujourd'hui, un gros os qui empêche les Etats-Unis et l'Occident de dominer toute la planète ... La Russie est dans la même situation. Je trouve que c'est très bien ainsi!