Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Master en journalisme et médias numériques! Vraiment?

3 Décembre 2015, 12:08pm

Publié par Jacques Heurtault

Il m'arrive, de temps en temps de me rendre sur le site "The Conversation" dont j'ai - je vous l'ai raconté récemment - été "aimablement" interdit de commentaires.

C'est ce que je viens de faire, précisément ...

On y voit un "graphe" (en langage ordinaire, on dirait un "graphique" mais, sur le site "intello" The Conversation (en anglais, ça fait mieux!), ils appellent ça un "graphe". Passons. Là n'est pas le plus important!

Ce graphique représente donc, en abscisses, les millésimes (les années) et en ordonnées, la concentration du CO2 dans l'atmosphère mesurée en "ppm" (parties par million) sans même prendre le temps d'expliquer la signification des "ppm" ... Passons. Là n'est pas le plus important!

On nous apprend, ainsi, que, en 1985, le taux de CO2 était d'environ 350 ppm et qu'il passe à 400 ppm en 2015.

Et l'élève en Master de Journalisme et Médias Numériques dont on taira le nom afin de ne pas compromettre sa carrière avant même qu'elle ait commencée de conclure, par un énorme pavé en marge du graphique, +86,5% ...

N'importe quel lecteur ordinaire, à fortiori un abruti tel que moi, comprend que entre 1985 et 2015, le taux de CO2 a augmenté de 86,5% entre 1985 et 2015 ...

Comme je ne suis pas aussi abruti que je le clame parfois, l'incohérence des chiffres me saute aux yeux. Si le taux de CO2 était de 350 en 1985 et qu'il passe à 400 en 2015, il ne se peut pas que l'augmentation ait été de 86,5%. Pour s'en assurer, une vulgaire règle de trois suffit amplement. Un calcul mental peut suffire pour beaucoup.

De fait, la hausse de la concentration de CO2 dans l'atmosphère a été de +50 ppm soit une hausse relative de 14,3% en 30 ans ... et non pas de 86,5%! Ce n'est quand même pas du tout la même chose!

Vient une question ... Cette étudiante en Master de JOURNALISME a-t-elle vraiment le niveau qu'elle prétend avoir puisque sanctionné par plusieurs examens antérieurs? Elle n'est non seulement pas capable de faire une vulgaire règle de trois (400 - 350)/350 = 0,14285714 que l'on peut "arrondir" à 14,3% mais n'est pas non plus capable de se rendre compte, immédiatement, qu'il y a forcément une erreur quelque part. En calcul scientifique, on appelle ça un contrôle des ordres de grandeur.

Vient également, en plus scabreux, une autre question. L'apprentie-journaliste n'a-t-elle pas, au contraire, si bien appris son "métier" qu'elle a parfaitement assimilé la "règle" "Plus c'est gros, mieux ça passe!".

Le doute doit, par principe, bénéficier à l'accusé. Par conséquent, au bénéfice du doute, je vais retenir la première explication et non la seconde ...

Merci qui?

Encore faut-il souligner que, avant publication, ce "papier" (le "graphe") a fait l'objet d'un contrôle de son professeur qui dirige ses travaux et, encore plus piquant, d'un contrôle de la direction du site "The Conversation"!

 

Post Scriptum : 23H30, ce même jour ...

Quelqu'un, au sein du staff de The Conversation, aura eu la bonne idée de se rendre compte que quelque chose clochait dans ce "graphe". Il a été supprimé. Excellente décision. On a beau dire que le ridicule ne tue plus, il n'empêche qu'il peut faire quelques ravages ...

 

 

Commenter cet article

Eclat de Rire 05/12/2015 17:34

Donc, en gros, vous commentez (inventez) un post de "blog" inexistant.... et répondez à un commentaire reprenant un autre que vous (à moins que ... tout ça -le post de blog/ le béni oui oui transi devant vos talents- ne soit que du pur bidonnage)

Jacques Heurtault 05/12/2015 18:32

En matière de bidonnage, les champions sont, de très loin, les journaleux! Le pire, c'est qu'ils sont PAYES pour bidonner ...
moi, je me contente de faire part, quand j'en ai envie, de mes impressions que l'actualité m'inspire.
Demain soir, vous pourrez lire mes premières impressions ... Je touche du bois pour qu'elles soient particulièrement jubilatoires.

Degonflement de Baudruche 03/12/2015 17:56

"Faites gaffe, la prison politique n'est pas loin :Verdier s'est fait jeter pour la même raison..."

Verdier a choisi un goulag fort lucratif (l'elucubration, ça paye quand on sait y faire et l'assaisonner de théories de la persécution : allez retrouver ses arguments structurés sur Russia ToDay- et, si vous avez quelque talent, faites vous embaucher-)

Jacques Heurtault 03/12/2015 19:11

1. Je suis en retraite et j'entends le rester.
2. Parti de rien, je suis actuellement à la tête d'un patrimoine de plus de 1 million d'euros, produit de notre travail, à ma femme et à moi. Pour en arriver là, il faut certainement avoir quelque talent ... Ce qui ne veut pas dire que ceux qui n'y arrivent pas n'en ont pas!
3. Longue vie à Verdier dont je n'avais, jusqu'ici, jamais entendu parlé. Vous êtes jaloux de lui?

I-Cube 03/12/2015 16:27

Trop drôle !
Si même vous vous dégonflez les thèses "réchauffistes", on n'a pas fini de vous traiter d'"hérétique-séditieux" !
Faites gaffe, la prison politique n'est pas loin : Verdier s'est fait jeter pour la même raison...

Jacques Heurtault 03/12/2015 16:31

Mais JE SUIS un hérétique séditieux! Et fier de l'être en plus ... J'attends avec impatience que mon employeur me fasse jeter en prison ... Juste un détail : je n'ai pas d'employeur attendu que je suis en retraite!