Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Trepalium : la magnifique série télévisée sur Arte!

12 Février 2016, 00:27am

Publié par Jacques Heurtault

Ce Jeudi noir (pour les Bourses mondiales) était un jeudi captivant pour moi qui ai regardé cette nouvelle série sur Arte, la chaine des "intellos" (dont je fais partie, ce qui ne me réjouit pas toujours!).

J'ai pu suivre les trois premiers épisodes de la 1ère saison d'une nouvelle série intitulée "Trepalium". Sous le régime hautement "civilisé" de l'empire romain (et même de la République, cf Spartacus!), l'exploitation de l'homme par l'homme s'appelait l'esclavage ... Quand un esclave ne faisait pas le boulot qu'on exigeait de lui, il subissait le trepalium qui était un instrument de torture ... En français, ça a donné le mot "travail" ... Tout un symbole!

Cette série est une anticipation (50 ans? 100 ans?) de ce que pourrait être le monde prochainement avec un taux de chômage de ... 80%! Je ne vais pas vous raconter le synopsis. Il vaut beaucoup mieux que vous cherchiez à voir ces trois premiers épisodes avant Jeudi prochain, jour où seront diffusés les trois derniers épisodes de la "saison 1". Quand on s'intéresse aux fondamentaux, en oubliant l'intrigue que je trouve, pour ma part, beaucoup moins intéressante, on reconnait tout simplement la société civile dans laquelle on vit MAINTENANT ...

Les gens sans boulot sont parqués dans la "zone", derrière un mur qu'ils n'ont pas le droit de franchir. Ils y vivent dans une misère indigne, logent dans des taudis infâmes, boivent de l'eau polluée ou bien consomment une "préparation" spéciale qui n'est ni plus ni moins qu'une drogue mise au point par ceux et celles qui sont "de l'autre côté du mur", c'est à dire ceux qui ont un boulot. On serait tenté de croire qu'ils jouissent des bienfaits de la vie! Il n'en est rien ... Ils sont habités en permanence par la peur de retourner du "mauvais côté" du mur, ce qui arrive s'ils perdent leur boulot! Ils sont donc aussi malheureux que les autres sauf - peut-être - les dirigeants qui, eux, sont rongés par l'ambition et le combat pour se maintenir au pouvoir! Autrement dit, rien de bien nouveau par rapport à ce que l'on peut voir en France si ce n'est que le trait est lourdement accentué, histoire de faire preuve de didactisme et de pédagogie ...

On retrouve, au fil des dialogues et des situations, un vocabulaire on ne peut plus actuel ... Saisissant de réalisme! En tout état de cause, ça l'est pour moi qui ai exercé 18 ans comme agent de Pôle Emploi!

Vite! Débrouillez vous pour visionner ces trois premiers épisodes. Vous verrez ce que ceux qui nous dirigent nous promettent (en se gardant bien de nous le dire, évidemment!) ...

 

Commenter cet article

Manie de la Persécution 12/02/2016 15:28

Pourquoi vous sentez vous visé par ma description du demi monde du "travail" (celui contre lequel luttent les rationaliseurs) , bien en deçà de votre expérience de 20 ans?

A noter que, selon ***vos** dires, les agents de l'ANPE/Pôle Emploi dépassent cette sinistre répartition car étant doublonnés , ce -cerise sur le gâteau! - pour une tâche remplaçable par un logiciel : les frais de mise à jour d'un tel logiciel simple, tenant compte des évolutions réglementaires, pouvant être versés à une société de -réels- services informatiques sénégalaise -informaticiens méconnus http://www.mit-university.net/ ; francophones- ou indienne - informaticiens de formation reconnue; risque de malentendus - avec des taux horaires modiques. Et l'insulte et la plainte ne se substituent pas à un calcul comptable -pas économique; comptable- simple.

Jacques Heurtault 12/02/2016 15:43

Pour avoir vraiment travailler à l'Anpe puis à Pôle Emploi, j'ai pu constater qu'il y avait une énorme inefficacité dans la "production" des services à rendre aux personnes en recherche d'emploi. De là à dire que le travail réel, sur une journée, ne dépasse pas une heure, il y a beaucoup plus qu'une marge! C'est un abîme ... Pôle Emploi n'est pas très efficace, c'est certain. Mais, tout de même, vous franchissez des limites que, même moi, je n'ai jamais franchi. Pourtant, je puis vous assurer que j'ai été particulièrement virulent contre l'Anpe et Pôle Emploi ... TOUT CE QUI EST EXCESSIF EST NUL!

Charge de Travail 12/02/2016 13:18

La proportion de travail utile et de "travail " salarié (1/5, hors rationalisations efficaces et dures , mais rationnelles) qui transparaît est optimiste. En effet, sauf cas particuliers (enfin, j'espère) de doublonnage, le "contenu" du travail salarié par jour s'établit ainsi :
a) une heure de prise de café
b) trois heures de débinage des autres professions -rajouter "de merde" fait viril et penseur indépendant
c)deux heures à débiner sa hiérarchie/ses subordonnés.
d) deux heures de "travail " consacrées à détecter et tenter de corriger les sottises de ses collègues.
A ce stade, on est déjà épuisé -avec un risque d'être évacué par le SAMU, aux frais de la communauté- et la suite, conséquence logique du surmenage, est naturelle
e) deux heures de "travail" (en valeur absolue) nuisible, à charge pour les collègues de le détecter/tenter de le corriger

f) par
accident :

une heure de travail utile aux consommateurs ou actionnaires (des retraités américains modestes peuvent vivre d'actions sans même le savoir).

Jacques Heurtault 12/02/2016 14:34

Pauvre type! Je vous plains ...

I-Cube 12/02/2016 11:48

"Ma nichée" m'a aussi signalé d'aller voir ça...
Si j'ai le temps, ce week-end : Promis !

Bien à vous !

I-Cube

Jacques Heurtault 12/02/2016 12:07

Là, au moins, vous ne perdrez pas de temps à regarder un clown sur Tf1 ET sur France 2!

Julien 12/02/2016 09:40

Cela donne froid dans le dos! Esperons que le dernier episode renversera la situation.On peut toujours rever!

Jacques Heurtault 12/02/2016 10:11

Oui, ça donne froid dans le dos! Car on retrouve bien les fondamentaux du discours actuel! Par exemple, la nécessité de présenter une façade convenable aux délégués de la Banque Mondiale pour obtenir les soutiens financiers dont l'Etat a besoin.
Il y a aussi la drogue donnée pour maintenir les "zonards" en état de dépendance : leur "choix" est simple : consommer cette saloperie et ne plus avoir la sensation de soif ou bien boire de l'eau polluée avec laquelle ils attrapent une saleté de maladie! C'est ça la conception de la "liberté" de nos jours, pour tous les "déclassés" : un coup de poing "américain" (sic!) dans la gueule ou trois coups de pieds au cul! Il est évident qu'une révolution DOIT être le moyen de sortir de cet immonde bourbier.