Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Brexit : Hip Hip Hip Hurrah! Hip Hip Hip Hurrah!

24 Juin 2016, 05:33am

Publié par Jacques Heurtault

Oh, la raclée! Quel bonheur! Je n'osais y croire. Je me disais que, finalement, le "Remain" allait l'emporter d'une courte victoire voire même avec une très confortable avance ...

Et puis, ce matin, vers 5heures moins 10 (allez savoir pourquoi?), je me suis réveillé. La nuit n'avait pas été excellente. La chaleur sans doute ... J'ai mis la radio. France Inter, histoire d'avoir le moins de "pub" possible ... (ce qui tend à devenir faux!).

Franck Madevon, depuis Londres, annonce, visiblement pas très en forme, que le Brexit est, pour l'instant, donné vainqueur.

Ah! ai-je pensé ... Voilà une vraie nouvelle intéressante! La journée va être "légèrement" mouvementée ... Faut reconnaitre que ce n'est tout de même pas banal.

A 6 heures, confirmation. Aucun doute n'est plus permis : les Britanniques ont choisi de "se tailler" de ce maudit "machin" qui a eu toutes ses chances pour démontrer qu'il pouvait produire du "très positif" et qui en a produit, il faut le dire!) et qui, au final, sait aussi produire de l'insupportable très négatif, à savoir du chômage de masse par dizaines de millions (officiellement 26 millions mais, "officieusement" environ le double ... Rien qu'en France, c'est environ 6,5 millions et demi de personnes qui sont atteintes par ce maudit fléau (et non pas 3,5 millions!). A ce nombre astronomique - 10% de la population totale du pays, tous âges confondus, y compris les vieillards dont je ferai - peut-être - un jour partie et les nouveaux nés, les uns et les autres pas vraiment en âge de travailler ...(sic!).

Entendu au journal de 7 heures, sur la même "chaine" : "Résultats serrés, le Brexit l'emporte avec 52,48%" ... Vous avez bien lu : "résultats serrés" alors qu'il s'agit d'un raz de marée ... En temps ordinaire, c'est l'expression que l'on emploie en pareilles circonstances. Mais ... ces journaleux de merde ne peuvent s'empêcher de laisser transparaitre leurs propres convictions! Ils ne parviennent pas à se mettre dans la tête que les gens qui les écoutent n'ont strictement rien à faire de leur point de vue. Ce que j'en dis de France Inter vaut aussi pour Arte ... dont je croyais que c'était une chaine moins sous la pression que d'autres ... J'ai entendu Elisabeth Quin nous dire que tout le monde était dans l'attente des résultats du vote ... mais il ressortait de son propos  (mais surtout de son sourire et du ton presque chantant) que, pour elle, l'affaire était dans le sac et que les partisants du "Remain" allaient bien évidemment l'emporter... J'imagine que, pour elle, au reveil, ça va être la gueule bois!

C'est marrant, moi, je n'ai pas la gueule de bois! Pourtant, je fais partie des "in" qui, très majoritairement, sont favorables à l'Europe alors que les "out", eux, sont plutôt nettement hostile à l'Europe. Les "in", ce sont ceux qui vivent plutôt bien, qui n'ont pas des fins de mois difficiles même si, comme tout le monde, ils peuvent avoir des moments où ça va moins bien. Je les connais bien, ces gens-là : j'en fais partie! Les "out", ce sont les autres ... Ceux dont les fins de mois sonnent claires, trop claires ... Ceux qui n'ont pas de boulot, ceux qui partent au boulot le matin en se demandant si ils ne vont pas revenir avec "la" mauvaise nouvelle : boulot perdu, virés dans un mois voire dès la semaine prochaine ... En France, le pays se divise désormais en trois grandes "catégories" :

1. les "in" environ 1/3

2. les "out" environ 1/3

3. les autres qui sont des "in" en passe de devenir des "out" ... C'est cette troisième catégorie qui, dans un premier temps, fait la vraie différence! Car cela signifie que si les technocrates qui prétendent nous gouverner continue - s'obstine devrais-je dire -  dans la même voie, les "out", dans pas si longtemps, vont être majoritaires ... Que signifie un pays où ceux qui sont "en dehors du système" sont nettement plus nombreux que ceux qui sont "dans le système"? La réponse est simple : cela n'a aucun sens! Et, donc, cela ne peut plus continuer!

 

Le problème est le même avec la putain de "loi El Khomri" ... (C'est la loi qui est une putain de loi, pas la personne! Quand les choses vont sans dire, elles vont encore mieux en les disant, haut et fort ...

Ainsi du sort - peu glorieux - réservé au siège de la CFDT, après la manifestation d'hier. des gens, de plus en plus ulcérés par l'obstination insensée du gouvernement, s'en sont pris au siège du syndicat de salariés objectivement supplétif du syndicat des patrons, c'est à dire du Medef. Bien entendu, je ne puis approuver les vitres brisées, les tags sur les murs, etc ... J'observe cependant qu'il n'y a pas eu de blessés et encore moins mort d'homme!

Pourtant, de tout ce qui se passe - et qui va s'amplifier avec la nette victoire du Brexit - devrait conduire n'importe quel gouvernement à conclure : "C'est bon. On a compris. On va retirer ce projet et tout remettre sur la table. On va procéder à une réécriture complète du Code du Travail dans un sens propice aux intérêts des gens qui travaillent ou qui ont impérativement besoin de travailler ...".

Au lieu de ça, que voit-on? Un gouvernement qui ignore - et continue d'ignorer superbement - qu'il n'a pas la majorité du pays pour le soutenir, qu'il n' a pas une majorité de parlementaires pour le soutenir positivement et qu'il a, manifestement, une très forte majorité des organisations syndicales de salariés contre lui (jusque et y compris au moins une organisation syndicale patronale!) ...

L'obstination est une très mauvaise conseillère! Plus mauvaise conseillère, même, que la colère car, avec la colère, il est toujours possible de se reprendre en expliquant que, précisément, on était en colère et donc pas vraiment en état de prendre les bonnes décisions ... L'obstination - déraisonnable - n'offre plus cette porte de sortie et rend la situation plus "exposée" voire plus dangereuse!

Monsieur Hollande, Monsieur Valls, à la lumière des résultats du vote populaire des Britanniques, il vous est possible de retomber sur vos pieds ... Saisissez cette chance!

Commenter cet article

I-Cube 24/06/2016 15:16

Moi je trouve que ça va mettre un peu de piment à nos primaires et élections prochaines...
Et ce en dépassant nettement les "luttes-terre-à-terre" "franco-gauloises".

Il était temps, notez-bien !

Bien à vous !

I-Cube

Jacques Heurtault 25/06/2016 00:05

Du vrai piment ou bien seulement du piment d'espolette?