Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Barroso engagé par ... Goldman Sachs!

8 Juillet 2016, 17:23pm

Publié par Jacques Heurtault

Tout le monde se souvient de José Manuel barroso, ancien Président de la Commission Européenne, ancien Premier Ministre du Portugal, étiqueté social-démocrate (ce que revendique la plupart des socialistes français aujourd'hui!).

Le Hufftington Post et l'AFP nous informent qu'il vient d'être embauché par ... Goldman Sachs!

Voici l'article qui m'a été transmis par un ami ...

Début de citation :

Le HuffPost avec AFP  Par Geoffroy Clavel

UNION EUROPEENNE - La banque d'affaires américaine Goldman Sachs a annoncé ce vendredi 8 juillet dans un communiqué avoir engagé l'ancien président de la Commission européenne José Manuel Barroso pour la conseiller, au moment où le secteur financier est secoué par les craintes autour du Brexit. Une annonce qui a fait grincer bien des dents au Parlement européen où les élus de gauche comme les eurosceptiques dénoncent régulièrement la collusion entre les dirigeants européens et les grandes banques mondiales.

 

L'ancien premier ministre du Portugal occupera les fonctions de président non-exécutif de Goldman Sachs International, branche internationale du groupe américain basée à Londres, et de conseiller de Goldman Sachs, a précisé la banque. La décision des Britanniques de quitter l'UE, prise lors du référendum du 23 juin, a provoqué un accès de panique sur les marchés, les investisseurs redoutant l'incertitude qui en découle et les conséquences du Brexit sur l'économie. Les grandes banques américaines, qui ont d'importantes activités dans le centre financier de Londres, s'inquiètent des conséquences de cette sortie britannique pour leur accès au marché unique européen.

"José Manuel va apporter une analyse et une expérience immense à Goldman Sachs, et notamment une profonde compréhension de l'Europe. Nous sommes impatients de travailler avec lui alors que nous continuons à aider nos clients à évoluer au sein d'un contexte économique et de marché incertain et délicat", ont déclaré Michael Sherwood et Richard Gnodde, co-directeurs généraux de Goldman Sachs International, cités dans le communiqué.

Premier ministre du Portugal de 2002 à 2004, José Manuel Barroso a occupé la présidence de la Commission européenne de 2004 à 2014, période durant laquelle l'Europe et le monde ont été secoués par la grave crise financière de 2008. Pendant cette crise, la banque Goldman Sachs a, entre autres, été accusée d'avoir spéculé sur les subprimes et sur l'effondrement du marché immobilier aux Etats-Unis, accélérant une récession qui allait avoir des répercussions mondiales.

En janvier 2016, Goldman Sachs a accepté de régler son litige avec l'administration américaine en déboursant 5,06 milliards de dollars.

Goldman Sachs a également été accusée d'avoir aidé la Grèce à maquiller ses comptes publics pour minorer sa dette au début des années 2000. Une opération très rémunératrice mais qui aura de sévères répercussions au moment de la crise grecque partiellement gérée depuis Bruxelles par un certain... José Manuel Barroso.

Fin de citation.

Par la force des choses, il ne fait aucun doute que ces pratiques scandaleuses (mais parfaitement légales, ce qui est source d'un scandale encore plus grand!) ne peuvent qu'accentuer le sentiment de rejet profond de l'Union Européenne qui secoue actuellement l'opinion publique française, européenne et probablement au delà ...

Quelle personne sincère peut raisonnablement accepter de telles pratiques? Qui peut croire un seul instant que Goldman Sachs a embauché Barroso dans un but philanthropique? Goldman Sachs est l'une des principales banque d'affaire mondiale et Barroso, du fait de ses anciennes fonctions "européennes", connait parfaitement les rouages de la machinerie bruxelloise. Il dispose également d'un carnet d'adresse particulièrement impressionnant ... et d'un réseau d'influence qui défie toute concurrence.

Commenter cet article

Guillaume 11/07/2016 12:28

Ceci dit ,attention aux anti-systeme! Actuellement ils surfent sur le desarroi et le mecontentement legitime de leurs concitoyens .Mais quel sera LEUR systeme?Car il y en aura forcement un.Que donnera t il?

Jacques Heurtault 11/07/2016 13:39

Les "anti-système" ont, les uns et les autres, un "système" de remplacement ... Il s'agit de sortir de la logique de l'alternance PS/ LR car, au bout du compte, il n'y a pas de véritable alternance, tout simplement! C'est ce que Jacques Duclos définissait comme "Blanc bonnet" et "Bonnet blanc" ... La formule avait, en son temps, rencontré quelque succès!

Guillaume 10/07/2016 10:13

Entierement d'accord.D'ailleurs Romano Prodi et Mario Monti y avaient tous deux deja travailler.

Jacques Heurtault 10/07/2016 10:20

A quand l'arrivée à la tête d'un gouvernement d'une personne ayant travaillé pendant plusieurs années dans une usine de montage?

I-Cube 09/07/2016 16:03

Juste un coup de pub à l'adresse des clients de la banque d'affaires, histoire de les rassurer

Le mek est tellement nul qu'il n'a rien vu ni des déboires de son pays ni de celui d'autres, dont la Grèce quant à l'euro : C'est dire !

En revanche, il a un carnet d'adresse, au moins aussi fourni que celui des lobbyeurs de la dite banque, Bruxelles, mais pas au-delà.

S'il avait voulu être vraiment utile et peser utilement, ce n'est pas là qu'il aurait dû aller, mais en Suisse qui justement se mêle de "conseiller" bien des britanniques au sujet du "comment vivre hors de l'Europe ?"
Eux, ils savent...

Bonne fin de week-end à vous !

I-Cube

Jacques Heurtault 09/07/2016 19:39

C'est évidemment son carnet d'adresses que Goldman Sachs a "acheté" ... Si Barroso est nul, Goldman Sachs, lui, ne l'est pas! Quand il s'agit de défendre ses intérêts, cette "banque" sait y faire, hélas!