Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Nice : un excellent article de Charles Sannat (Insolentiae)

18 Juillet 2016, 13:02pm

Publié par Jacques Heurtault

Je prends la liberté de reproduire ici un article de Charles Sannat qui gère le blog Insolentiae dont j'ai déjà eu l'occasion d'en dire beaucoup de bien. J'ai aussi pris la liberté de surligner certains passages qui me paraissent particulièrement importants.

Début de citation :

La nature a horreur du vide !

Il n’y a rien à dire d’intelligent sur nos morts, le fait de penser à eux étant une évidence.

Il n’y a rien à dire d’intelligent sur le « chauffeur » du camion. Il en viendra d’autres. Par dizaines ou centaines et lorsque les cadavres s’accumuleront, il n’y aura plus personne pour se poser les doctes questions sur son profil psychologique. Il n’y aura plus que le fracas des armes. Je peux vous dire qu’en Irak, en Syrie, au Liban, en Libye, aucun « psy » ne vient sur les plateaux télé parler des tueurs. Il n’y a plus de CUMP (cellule d’urgence médico-psychologique). Il n’y a plus que chacun face à soi-même.

Il n’y a rien d’intelligent à dire sur tout cela, car ce n’est encore une fois, pas le sujet.

On ne combat pas une idée par les armes !

Ne vous méprenez pas sur mes propos. On combat des combattants, des terroristes, des fous, des déséquilibrés isolés ou en groupe, appelez-les comme vous voulez, par les armes. On peut faire cesser leurs actions par la force, mais dans ce cas vous combattez des individus, pas l’idée ou l’idéologie qui sous-tend les actions et qui fera se lever les autres ou même « inspirera » d’autres « vocations » morbides.

Intellectuellement, la réponse se trouve donc dans la question suivante : comment fait-on, ou plus modestement peut-on faire pour combattre une idée ou une idéologie ?

Voici un passage assez pertinent tiré du film non moins pertinent V pour Vendetta.

« Souviens-toi, souviens-toi de ce 5 de novembre, de ses Poudres et sa Conspiration. Souviens-toi de ce jour, souviens-t’en, à l’oubli je ne peux me résoudre.

Mais qu’en était-il de l’homme ? Je sais qu’il s’appelait Guy Fawkes et je sais qu’en 1605, il tenta de faire exploser le Palais du Parlement. Mais qui était-il vraiment ? Comment était-il ?

On nous dit de nous souvenir de l’idée et non de l’homme, parce qu’un homme peut échouer. Il peut être arrêté, il peut être exécuté et tomber dans l’oubli. Alors qu’après 400 ans, une idée peut encore changer le monde. Je connais d’expérience le pouvoir des idées. J’ai vu des hommes tuer en leur nom et mourir en les défendant. Mais on ne peut embrasser une idée. On ne peut la toucher ou la serrer contre soi. Les idées ne saignent pas, elles ne ressentent pas la douleur, et elles ne peuvent aimer. Et ce n’est pas une idée qui me manque, c’est un homme. Un homme qui m’a fait me souvenir du 5 novembre. Un homme que je ne me résoudrai jamais à oublier. »

Alors tout ce que nous entendons depuis quelques jours, qui n’est qu’une répétition encore et encore des mêmes propos tenus les fois précédentes, avec les mêmes mines contrites de dirigeants dépassés et désarmés, ne vaut pas un clou et n’est pas à la hauteur de la situation.

Nous pouvons parler de tous les états d’urgence permanent ou semi-permanent, chercher toutes les causes et les responsabilités (et il faut absolument le faire), changer les législations sur les cartes de séjour (et il faudra le faire), remettre les frontières (c’est déjà fait dans les faits malgré les traités européens qui volent chaque jour un peu plus en éclat), débattre du sexe des anges, je vous le dis et vous le redis : les mêmes causes produiront les mêmes effets.

À la base, il faut nommer les choses, nommer les problèmes et savoir que l’on ne peut combattre une idée qu’avec d’autres idées et qu’accessoirement ces autres idées doivent être « supérieures » à l’idée que l’on combat.

Imaginer que l’on puisse combattre l’islamisme en proposant la dictature c’est une erreur de fond. S’imaginer qu’il faut rester ouvert à tout vent est tout aussi mortifère.

Penser que le prôôôôôgrès c’est la consommation à outrance, l’empilement de tous les derniers aïe-Pad et autres crétineries matérialistes saupoudré d’idéologie « terra-noviste » du type mariage pour tous, gay pride ou encore adoption par les couples homosexuels assaisonné du principe de « laïcité » et que cet ensemble totalement hétéroclite et bancal constituerait un projet de société suffisamment brillant et attrayant est également une immense erreur commise depuis des années par ceux qui nous dirigent.

On ne gagne pas une guerre en disant qu’on « ne pouvait pas savoir » et sans combattre l’idéologie sous-tendant le combat !

Si vous écoutez les gens, et quelle que soit la source sur les forums de discussion, les micro-trottoirs ou autres, je n’ai ce week-end qu’entendu des discours insupportables, défaitistes, de mous effrayés et dépassés portant sur eux l’abdication, la faiblesse et la victimisation, incapables de prendre de la hauteur, incapables de se poser les bonnes questions, incapables d’avouer certaines choses, préférant se cacher dans un trou et se rassurant de la façon la plus vile en se disant « heureusement que je n’étais pas à Nice ». « Ça fait peur quand même… hein !! »

J’ai entendu qu’il fallait être « uni » et donc ne surtout pas poser de questions, ou demander des comptes… sinon vous n’êtes pas uni et vous êtes très, très vilain, vous faites le jeu des terroristes ! Interdit de penser, si vous pensez, vous commencez déjà à désobéir, et là, c’est terrible.

J’ai entendu ces gens dire « le risque zéro n’existe pas »… 300 morts après, on avait bien compris. J’ai entendu les pires crétineries sans doute depuis celles qu’avaient dû entendre la génération qui nous a précédés dans les années 30 ! « Pensez donc, il y avait plein d’accès sur la promenade des Anglais… impossible à sécuriser »… Lorsque vous expliquez que l’on peut poser 10 herses aux 10 entrées voir même des blocs de béton, on vous regarde avec l’œil vif de la poule… et on vous dit doctement, « si c’était aussi simple ils l’auraient fait »… Et pourtant… ils ne l’ont pas fait ! Mais il ne faut pas le dire, il ne faut pas penser, il faut être « uni »…

Oui ça aussi c’est plus rassurant que de se dire que ceux qui prennent les décisions, les fameux « professionnels » auxquels j’ai droit qui eux « savent » alors qu’on vous prend ostensiblement pour un abruti depuis des années, ont eu une fois de plus faux sur toute la ligne et que cela a participé à un massacre.

Et dire cela ne veut pas dire que le risque zéro n’existe pas, MAIS… les décisions prises peuvent faire la différence entre des morts et un véritable massacre ! Mais sous prétexte que l’on ne peut pas tout empêcher j’ai entendu des gens en arriver à la conclusion brillante qu’il fallait tout laisser faire…

Ahurissant là encore et révélateur d’une véritable indigence intellectuelle.

En réalité, les gens sont pétrifiés à l’idée que leur confort puisse être remis en cause.

Pétrifiés à l’idée que leur vie pourrait changer, pétrifiés à l’idée qu’ils pourraient devoir se battre…

C’est la grande pétoche généralisée et ce n’est évidemment pas très rassurant.

Car d’un côté vous avez la grande pétoche, et de l’autre vous avez un sentiment d’immense agacement qui monte, d’où la seule bonne idée du week-end de Cazeneuve qui appelle ceux qui en ont assez à rejoindre la réserve opérationnelle.

Vous devez comprendre qu’il s’agit ici d’encadrer ceux qui pourraient finir par voir rouge, et c’est une bonne idée, car tout doit être fait pour faire les choses sans bain de sang, si tant est que cela soit encore possible.

Oui on pouvait savoir. Oui nous avons eu toutes les alertes. Oui nous connaissons le problème, mais non, personne ne veut avouer quelle est sa nature ni la façon dont on peut combattre tout cela, et on combattra tout cela, encore une fois, avant tout avec des idées et un projet de société dans lequel il faut remettre du sens commun car de vous à moi, réduire l’être humain uniquement à un consommateur c’est le degré zéro du projet de société et ce matérialisme est incapable de combler les cœurs, les esprits et d’apporter les réponses spirituelles que les hommes réclament, laisse la porte ouverte à tous les excès, à toutes les outrances, et nous serons, tous, tous victimes des atrocités à venir, car la tempête s’en vient évidemment sur notre pays et elle sera absolument terrible.

Ce n’est que le début et sachez que vous n’en verrez pas la fin, tant que vous n’entendrez pas des solutions ou des propositions de solutions qui permettront non pas de combattre des gens, des couleurs, ou des origines, mais une idée mortifère qui doit être désignée pour ce qu’elle est, à savoir une idée de mort devant être combattue à mort.

Pour cela, il va falloir se donner les moyens de gagner cette « guerre » et le plus important de ces moyens sera la définition de l’idée que nous devons porter ensemble et susceptible de rassembler plutôt que de diviser. Une idée et un projet de société capable de transcender tous les clivages ou presque. Or ce n’est pas faute de le dire et de le répéter depuis des années, il faut un grand projet pour la France, ce qui se traduit chez Hollande par la participation de Paris aux JO… Quand on ne veut pas comprendre, il n’y a pas à dire, on ne comprend pas.

Encore une fois, le véritable combat se situe sur le champ des idées, c’est là que se gagnera ou se perdra cette guerre. Pour gagner une guerre et réussir la paix, il faut savoir gagner les cœurs. Pour gagner  les cœurs il faut une grande idée. L’exemple de l’Irak nous a appris que l’idée de démocratie imposée par la force, n’est pas forcément la meilleure.

Fin de citation.

Puisque Charles Sannat appelle à produire des idées, des solutions ou des propositions de solutions, je vais, pour ma modeste part, en faire quatre.

1. Dans un souci d'efficacité de protection des populations qui vivent sur le territoire national, rapatrier le plus rapidement possible toutes nos troupes qui opèrent, à un titre ou à un autre, à l'extérieur de nos frontières afin qu'elles viennent renforcer nos policiers, nos soldats qui opèrent déjà sur le territoire. Tout le monde a bien compris que nos forces de sécurité sont au bord de l'épuisement. Or nous n'avons pas la possibilité matérielle de former de nouveaux effectifs à bref délai. Bien entendu, priorité absolue à la protection des personnes! La protection des biens, ça peut attendre. Donc mettre des soldats en faction devant des synagogues VIDES n'est pas prioritaire!

2. Activer l'article 16 de la Constitution qui permet, temporairement, au Président de la République de prendre toutes les dispositions utiles pour assurer, en tous lieux et en toutes circonstances, le fonctionnement normal du pays. Je l'ai déjà dit et je le répète : si la police veut venir fouiller chez moi pour s'assurer que je n'ai aucune arme, aucun explosif, aucun quoi que ce soit d'autre susceptible de faire du mal à mes concitoyens ou susceptible d'être utilisé par une tierce personne, à mon insu, pour faire du mal, elle peut le faire, quand elle veut! Je leur demande par avance de pas détruire, de ne pas saccager inutilement nos biens. J'atteste de ma totale bonne foi.

3. Retirer ce maudit texte de ce maudit projet de loi "Travail" qui a provoquer tant de tensions dans le pays, été à la source de maintes et maintes manifestations dont certaines ont engendré de la violence, ont conduit à mobiliser quantité de policiers armés de pieds en cape pour réprimer là où une simple annonce de suspension aurait quasi instantanément ramené le calme et, du même coup, rendu disponibles tous ces policiers (des milliers à Paris!) pour des tâches autrement plus positives pour la sécurité des personnes.

4. Faire massivement appel à toutes les personnes volontaires afin que, sous le contrôle, l'autorité et la présence physique d'agents de la Police Nationale, elles exécutent les missions qui leur auront été assignées - et seulement celles-là! -  par les Pouvoirs Publics.

 

Peut-on espérer que nos gouvernants n'auront pas l'idée saugrenue de faire de la "récupération électoraliste"? Je les crois, hélas!, capables de tout tellement ils ne sont capables de rien ...

 

 

Commenter cet article

Prix d'Excellence 22/07/2016 12:33

Mais en quoi (recherche crédible de documentation, clarté de l'argumentation) ce ramassis d'éructations payantes (ce qui, dans l'état , relève de la pure escroquerie) est il "excellent"? Voire tout simplement passable? (j'espère pour l'auteur de ce chef d'oeuvre qu'il s'agit d'un malheureux accident de copiller coller ayant privé de toute valeur intellectuelle un texte original).

Jacques Heurtault 22/07/2016 14:07

Il va falloir vous y habituer! Tout le monde peut écrire sur Internet ... Cette activité n'est pas limitée aux seuls journalistes et encore moins aux journaleux de merde! Je trouve cet article excellent car son approche correspond à ma sensibilité personnelle. En outre, si vous aviez pris le temps de vous documenter (autrement dit si vous aviez fait vous même ce que vous reprochez aux autres de ne pas faire!), vous auriez appris que cet article n'est pas payant.

Ne vous en déplaise, les journaleux de merde ont du mouron à se faire.

Charles Sannat, tout comme moi, publie sous sa véritable identité. Vous, vous n'avez pas ce courage ...

I-Cube 19/07/2016 17:14

Y'a pire !
Vous aurez pu noter l'attaque à la hache par un autre déjanté dont Daech en dit qu'il s'agit d'un de ses "soldats"...
Euh, l'Allemagne a-t-elle engagé des chasseur-bombardiers que je ne serai même pas au courant par hasard ?

Bien à vous !

I-Cube

Jacques Heurtault 19/07/2016 19:10

Parce qu'en plus vous voudriez que ces pauvres types manipulés (les Afghans) se préoccupent du détail et fassent le tri entre leurs victimes pour choisir les bonnes voire même les meilleures? Vous rêvez ou quoi?
La situation est devenue telle que, désormais, tout ce qui vit dans un pays occidental est une cible potentielle. Le but, c'est d'instiller un climat de terreur ... Tout est bon pour y parvenir!
Les services secrets syriens sont, parait-il, particulièrement efficaces. Utilisons les! Pour cela, commençons par renouer de bonnes relations avec Bachar El Assad ... Prenons nos distances avec les Etats Unis! Remettons en selle une politique étrangère gaulliste, c'est à dire pas pro-occidentale à tous crins mais pas non plus anti-occidentale ...

I-Cube 18/07/2016 16:05

Tiens à propos, on vient d'apprendre que 4 flics sont tombés dans un guet-apens la nuit dernière à Vaulx-en-Velin, au motrier et au cocktail Molotov..
Un blessé, une bagnole à la ramasse.
Puis la trentaine d'agresseurs cagoulés sont allés persister leur "aimable" démarche jusqu'au commissariat le plus proche.

On attend quoi pour cerner le quartier avec des blindés, contrôler tout ce joyeux petit-monde sous la tutelle d'un juge, perquisitionner chez les racailles, leur donner la leçon de leur vie ainsi qu'à leur famille, leurs voisins, au juste ?
Ah oui, on préférerai peut-être combattre les idées avec des idées et calmer les "sachants" en faisant patrouiller des hommes en arme sur les champs Elysées, je sais, je sais...

A propos, vous qui êtes "parigot", vous avez pu vérifier que les armes des "militareux-patrouillant" étaient chargées de chargeur "à bande rouge" ou non ?
Je rappelle, les chargeurs "à blanc" sont entourés de bandelettes bleues, pour ne pas les confondre et quand il n'y a rien dans les chargeurs, c'est qu'il n'y a rien : Presque une arme factice en somme !
Juste de l'esbroufe.
Ceci dit, le biffin, il a peut-être des chargeurs "armés" dans ses poches, au cas où, je n'en sais rien...

Bien à vous !

I-Cube

Jacques Heurtault 18/07/2016 18:56

1. Cette année, je n'ai pas suivi le défilé du 14 Juillet. Non par oubli mais par volonté car je prends désormais PARTOUT mes plus grandes distances avec Hollande. Il était présent DONC moi je n'y étais pas ...
2. Vous m'apprenez à l'instant ce guet-apens ... Ce midi, sur France Inter, "ils" n'en ont pas parlé; j'en suis certain. Je ne mets pas votre parole en doute.
3. Vos réactions récentes faisant suite à l'attentat de Nice me convainquent que vous avez viré votre cuti. Je vous ai connu infiniment plus sourcilleux sur le terrain des libertés. Bien plus que moi ... Parti comme vous êtes parti là, Marine Le Pen va gagner votre voix "pour de bon" (c'est à dire plutôt Marion qui, elle, me donne l'impression d'être vraiment à l'extrême droite)! Si ce n'est pas elle, ce sera Sarkozy, ce qui, venant de vous, serait particulièrement cocasse.
Ce qui nous sépare, ce n'est pas la volonté de réprimer mais le constat du manque de moyens. Quand je vous propose de rapatrier nos forces éparpillées sur au moins 20 "théâtres" d'opérations extérieures, vous m'accusez d'être un affreux "munichois"! Il faudrait quand même savoir ...
4. Sannat a raison quand il dit que la France a besoin d'un projet fédérateur... Encore faut-il que nous acceptions le fait que nous sommes une puissance moyenne et qu'il nous faut renoncer à péter plus haut que notre cul!
En fait, il nous faut un visionnaire ayant la stature politique d'un de Gaulle! NOUS NE L'AVONS PAS!

En tout état de cause, il faut que tous les citoyens sensés reprennent leur calme! Sinon, nous allons aller de catastrophe en catastrophe. Du verglas politique, c'est possible! Même au mois d'Août!

jacqueshenry 18/07/2016 15:52

Je ne suis pas du tout d'accord avec Sannat, je lui en ai fait part d'ailleurs par e-mail mais il ne répond jamais aux personnes qui désapprouvent ses opinions ...
Allez sur mon blog pour découvrir ce que je pense des attentats "terroristes" en France. J'insiste bien sur les guillements !
https://jacqueshenry.wordpress.com/2016/07/18/attentat-terroristes-en-france/

Jacques Heurtault 18/07/2016 19:00

Je suis allé sur votre blog et j'ai laissé un commentaire sur l'article auquel vous faites référence. Vos propos dépassent votre pensée. DU CALME!