Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Nigel Farage, un honnête homme.

6 Juillet 2016, 09:38am

Publié par Jacques Heurtault

J'avoue ne pas très bien comprendre l'attitude apparemment dominante au sein des médias relative à Nigel Farage.

Le motif serait qu'il fuit ses responsabilités en démissionnant de ses responsabilités à la tête de son parti UKIP alors même qu'il vient tout juste de gagner son combat.

Curieux raisonnement!

Voilà un homme dont on sait qu'il s'est engagé dans la politique afin d'obtenir que le Royaume Uni quitte l'Union Européenne. Le contrat passé avec l'opinion publique en général et avec ses électeurs en particulier est donc clair. Il sous-entend qu'il n'aspire pas à gouverner le pays, qu'il n'aspire pas à devenir "Prime Minister". Comment pourrait-il en être autrement puisque son parti, avec environ 25% des voix aux élections générales, n'obtient qu'un seul siège et que lui-même n'est pas élu à la Chambre des Communes?

En annonçant sa décision de ne pas solliciter à nouveau la présidence de son parti, il a été très clair : "Je me suis engagé en politique afin d'obtenir que mon pays quitte l'Union Européenne. Je suis arrivé à mes fins. Par conséquent, mon but ayant été atteint, je me retire!"

Loin de justifier des critiques acerbes, son comportement devrait tout au contraire servir d'exemple! Pour cet homme, la politique n'est pas l'alpha et l'oméga de la vie ...

Bravo Monsieur Farage!

 

Pareillement sont également infondées toutes les critiques qui prétendent dénoncer la présence de députés "anti-union européenne" au Parlement du même nom! Le B-A-BA du bon sens veut, tout au contraire, que les tenants d'une option d'opposant à une certaine orientation politique soient, autant que faire se peut, présents dans l'enceinte même où se débattent des orientations qu'ils jugent néfastes!

Ne pas admettre cela équivaut à vouloir que, d'une manière générale, il n'y ait jamais d'opposition au sein d'un Parlement ... A ce compte-là, interdiction aux Communistes de sièger à l'Assemblée Nationale ... Il n'y a que les fascistes pour vouloir cela!  Par extension, interdiction aux "Républicains" de siéger au Parlement ... Idée complètement loufoque!

Dans une bonne démocratie, il est souhaitable que le Parlement soit un reflet raisonnable de l'opinion publique des citoyens et citoyennes tout en veillant à ce que les options ne se dispersent pas dans une kirielle de sensibiltés car il s'ensuivrait une quasi impossibilité de gouverner.

Dans le même esprit, il est parfaitement naturel qu'un gouvernement sollicite l'avis du peuple sur des questions qu'il juge absolument essentielles. C'est le cas de la Hongrie. Orban va organiser un référendum pour savoir si, OUI ou NON, les citoyens et citoyennes hongrois approuvent le quota de réfugiés que les autorités de l'Union Européenne veulent imposer à tous les Etats membres. Au nom de quelle idéologie pourrait-on s'opposer à l'organisation d'un tel référendum? Après tout, les Hongrois décideront peut-être que ce sont les autorités de l'Union qui ont raison! Qui peut en préjuger?

Pour l'heure, il faut bien constater que David Cameron a fait la promesse, lors des précédentes élections générales, d'organiser un référendum sur le maintien du Royaume Uni dans l'Union Européenne. Il a tenu sa promesse! Dans certain pays (la France!), il n'est pas du tout certain qu'un tel engagement aurait été tenu tellement nous sommes habitués aux manipulations électoralistes.

Il faut aussi constater que David Cameron n'a pas démissionné, considérant que son parti (les Conservateurs) ayant gagné l'élection, il est normal qu'il gouverne ... Sauf qu'il a été désavoué par le suffrage universel! Le bon sens aurait voulu qu'il fixe dès maintenant la date des prochaines élections générales ... Espérons que, dans un ultime sursaut démocratique, Cameron se présentera à nouveau devant ses électeurs! Rien n'est moins sûr ...

Commenter cet article

I-Cube 07/07/2016 08:26

Vous ne relevez pas qu'il a déjà tenu de tels et jamais fait...
Quant à "l'opposition" à la politique Européenne, ce n'est pas la même chose qu'une politique anti-européenne.

Il y a des nuances qui vous échappent.

Bien à vous !

I-Cube

Jacques Heurtault 07/07/2016 09:10

Je comprends de votre propos que, vous aussi, vous estimez que seules les personnes FAVORABLES à la "construction européenne" auraient le droit de siéger au Parlement du même nom ...
Pour ma modeste part, bien que ne partageant pas la sensibilité de Nigel Farage, je persiste à penser que c'est un homme loyal. Seuls des faits tangibles pourraient me convaincre du contraire. Il vous appartient de les trouver! AU BOULOT!