Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Ne pas confondre élection et légitimité!

8 Mai 2017, 11:00am

Publié par Jacques Heurtault

Au risque de donner l'impression de paraitre mauvais joueur ou mauvais perdant, j'ai envie de faire part de mes premières analyses.

1. Macron obtient non pas 66% des voix mais 40% des adultes en âge de voter. Le Pen obtient, selon le même raisonnement, 20% des adultes en âge de voter.

(source : Ministère de l'Intérieur et Insee)

2. Comment parvient-on à ce résultat apparemment surprenant?

Il faut d'abord tenir compte du fait que les adultes en âge de voter ne sont pas tous inscrits sur les listes électorales ... Cela parait étrange car, en principe, il y a des mécanismes d'inscription automatique. Les "inscriptibles" non réellement inscrits sont ainsi 9%! C'est un premier sujet d'inquiétude car, qu'on le veuille ou non, ces personnes existent et participent à la vie économique et sociale du pays.

Ensuite, il y a les personnes inscrites mais qui, pour diverses raisons, ne sont pas aller voter. Par exemple, celles qui sont décédées entre les deux tours ... Mais aussi celles qui ne vont jamais voter puis, enfin, celles qui, dans les circonstances précises de ce scrutin, ont décidé de ne pas aller voter car aucun des deux candidats ne leur convenaient ... Ces abstentions-là représentent 23% du total.

Il faut prendre en considération les personnes qui, sciemment, ont voté "blanc" ou "nul" (moi, par exemple, j'ai voté "nul"; j'ai pris les deux bulletins Le Pen et Macron; le premier, je l'ai barré en diagonale, manière de dire que cette candidate ne pouvait en aucun cas me convenir; le second (Macron), j'en ai barré le nom, seulement le nom et j'ai rajouté celui de Jean Luc Mélenchon, manière de dire que, sans être d'accord avec Macron, je ne mets pas un signe égal entre ce candidat et Le Pen ...). Ces bulletins nuls représentent 8% des adultes en âge de voter (donc nettement plus rapportés aux personnes qui se sont déplacées pour voter).

Viennent ensuite les bulletins "valablement exprimés". Macron en a obtenus 40% et Le Pen 20%. En appliquant le même raisonnement, on serait, pour Mélenchon, arrivé à environ 15% (résultats du premier tour, seule base chiffrée connue).

3. Des études révèlent - pour l'instant - que 61% des électeurs de Macron ne veulent pas qu'il puissent disposer d'une majorité à l'Assemblée Nationale ... C'est une manière de dire que ces personnes ont voté pour lui "par défaut" parce qu'elles ne pouvaient se résoudre ni à s'abstenir ni à voter "blanc" et encore moins à voter Le Pen ... On peut donc dire que Macron dispose d'une véritable assise populaire de seulement 16% des adultes en âge de voter (40% - 40% x 61%) ...

4. La question se pose vraiment : peut-on gouverner un pays avec, en début de mandat, une assise au faible?

5. Quels résultats vont nous réserver les élections législatives des 8 et 15 Juin prochains?

 

Commenter cet article

Guillaume 09/05/2017 19:58

Ne pensezvous pas qu'il en aurait de meme si votre quandidat avait ete elu?Autant de non inscrits ,autant d'abstentionistes ,autant de votes blancs et nuls!!
Mefions nous de ce type de calculs.

Jacques Heurtault 09/05/2017 23:51

Non, absolument pas! Mélenchon, face à Macron avait de bien meilleures chances d'être élu. Il n'y aurait pas eu ce taux d'abstention rien moins que monstrueux et encore moins ce taux de vote "blanc" ... Au final, Macron l'aurait peut-être emporté mais seulement comme un candidat de droite face à un candidat de gauche, c'est à dire dans un rapport 52% contre 48% ... voire beaucoup moins! Et le débat de second tour aurait eu, lui, bien plus de gueule!

En passant 09/05/2017 09:58

Bonjour Jacques
Recalculer ces résultats à partir du nombre des adultes en âge de voter, fallait y penser. De mon côté je me limite à quelques petites opérations pour ramener les résultats au nombre des inscrits. Quoi qu’il en soit regardons le nombre de voix, que ce soient les dites « valables » aussi bien que les autres qui se sont exprimées de différentes façons.

Plus de 12 millions de Français inscrits ne sont pas allés voter dimanche, soit parce que la lune était bonne et que les truites mordaient bien, soit parce que le grand week-end était ensoleillé, soit pour d’autres raisons. Dit-en passant, les spécialistes savent faire la part des choses (quand ils le veulent).
Et puis ce coup-ci nous avons plus de 4 millions qui ont voté blanc ou nul, un record ! Notons qu’on en est encore à faire la différence entre blanc ou nul, « blanc » étant censé exprimer quelque chose et « nul » étant censé être une « erreur technique »… la bonne blague !

En attendant que les BN (blans+nuls) soient réellement pris en compte, nous n’oublierons pas la propagande du « front républicain », épaulée par les « merdias » (comme vous dites), et tous ces amuseurs publics et autres animateurs aux dents blanches, tous au garde à vous, au service de leur Maître. Gentils toutous !
Pour les raisons que nous savons, ceux qui tiraient les ficelles n’ont cherché qu’à légitimer Macron, à ce qu’il soit élu très largement, avec un score aussi proche que possible de celui de Chichi en 2002. C’est sûr qu’un Macron élu à 75 % ça un peu plus de gueule qu’un Macron à 55%.

Le notre est justement entre les deux, à 66. C’est à dire à moitié légitime... Selon notre angle de vue, nous pouvons le voir soit légitime, soit illégitime. Finalement c’est parfaitement logique et c'est très bien comme ça, Macron étant l’homme du « ni-ni ».

Espérons que son bilan dans 5 ans puisse être du même tonneau : ni en panne, ni en marche ! Ou alors, en panne ... "et en même temps " (comme il dit) ... en marche !

Ben oui, comme dans le film de Gébé, l' An 01 : on arrête tout, on réfléchit, et c'est pas triste !

Jacques Heurtault 09/05/2017 11:31

J'ai les plus vives inquiétudes pour ce projet funeste de réforme du Code du Travail par voie d'ordonnances!