Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Revoir l'éligibilité pour l'élection du Président

21 Juillet 2006, 23:00pm

Publié par Jacques Heurtault

Cet article permet de reprendre pied avec une actualité qui va devenir brûlante. Je veux parler des parainages de candidatures pour la prochaine élection présidentielle. On sait comment cela fonctionne aujourd'hui : l'opacité la plus totale! C'en est même franchement scandaleux! Songez qu'un maire d'une commune de 200 habitants peut, en catimini et avec la certitude de n'avoir aucun compte à rendre à personne et surtout pas à ses électeurs, parrainer une candidature sans avoir à respecter l'obligation (au moins morale!) de ne parrainer qu'une candidature pas trop éloignée de ses convictions personnelles. On sait aujourd'hui, que des maires socialistes ont parrainné la candidature de Le Pen ...

Début de reprise :

"Autant le reconnaître tout de suite : l'extrême-droite qui me répugne est , hélas, désormais bien implantée dans le terroir profond de la France. Un certain François Mitterrand en est en partie responsable. L'Histoire dira s'il fallait reconnaître cette situation de fait sociologique (la France est un pays profondément conservateur, rétif au changement, rétif, par conséquent, à la démarche social-démocrate) ou bien s'il fallait plutôt verrouiller et, par conséquent, contenir cette épouvantable poussée.

Force est de constater qu'aujourd'hui le maire d'un village de 200 habitants peut parrainer une candidature à l'élection présidentielle avec le même poids qu'un député généralement porteur d'au moins 100 000 habitants.

Il s'en suit des abus caractérisés qui ont pour effet d'affaiblir l'institution elle-même.

Je propose donc que la règle du parrainage soit modifiée comme suit :

1. Chaque citoyen peut, à titre individuel, parrainer un candidat et un seul. Cet acte responsable doit être public et parfaitement authentifié.

2. Chaque élu, jusqu'au niveau de maire inclus, dispose du même pouvoir PONDERE par le nombre de voix qui lui a valu son élection. Le maire d'une grande ville "pèsera" donc plus que celui d'une petite. Pour autant, son engagement n'ira pas au delà du "poids" global des électeurs qui lui ont fait confiance au moment décisif (généralement, le second tour).

3. Le nombre total de parrainages est fixé à un million de voix pondérées.

4. Le parrainage plural n'est pas admis. Autrement dit, un député doit choisir entre entre son parrainage de citoyen (il "pèse" alors pour "un") et son parrainage d'élu (il "pèse" alors autant que le nombre de ses électeurs). 

J'ai conscience qu'il y a des problèmes techniques telle la gestion plus complexe des signatures. C'est le prix à payer pour une plus grande transparence. Le débat est bien entendu ouvert."

Fin de reprise.

Bien entendu, ces parrainages doivent être PUBLICS afin que les parrains puissent ASSUMER leurs comportements. Au strict minimum pour les élus ...

Commenter cet article

Alban 23/07/2006 16:26

Visitez le blog des communistes de Paris 14, engagés aux côtés du peuple Libanais!

http://pcf-paris14.over-blog.org

Jacques Heurtault 29/07/2006 22:50

Peut-on VRAIMENT parler DU peuple libanais. Il me eemble bien qu´il y en a plusieurs. C´est bien la le probleme ....