Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Pauvre Jospin ... Être tombé si bas!

18 Septembre 2007, 13:28pm

Publié par Jacques Heurtault

Autant j'ai lu avec intérêt le livre de Yasmina Reza, "L'aube le soir ou la nuit", qui nous décrit avec subtilité les états d'âme successifs de Nicolas Sarkozy, ceux d'un homme soumis des mois durant à un stress épouvantable auquel je ne voudrais pour rien au monde être soumis moi-même, autant je ne lirai certainement pas le dernier livre de Jospin tellement je trouve pitoyable qu'un ancien Premier Ministre puisse s'abaisser à écrire ce qu'il écrit au sujet de Ségolène Royal ...

Comment peut-on, après avoir tutoyé le sommet de l'Etat, tombé si bas? 

Comment peut-on, après avoir dirigé un grand parti politique, et donc avoir dirigé ses militants, les mépriser ainsi au point d'avoir écrit que Ségolène Royal était la plus mauvaise des candidats à l'investiture du parti? 

Faut-il rappeler que cette dernière a recueilli 60% des suffrages des militants, dès le premier tour, laissant loin derrière, très loin, les deux autres?

Amis socialistes, ne perdez pas votre temps en restant dans un parti qui démontre chaque jour ou presque qu'il est tout simplement épuisé ... 

Jospin, en effet, n'est pas le seul à se déchainer ... Il y a les autres aussi ... Cambadelis par exemple qui a un npoint commun avec Jospin d'avoir été trotzkyste (Tiens donc? Comme c'est bizarre!).

Rejoignez le Modem ... Un nouveau parti est en train de naitre ... sans douleur particulière, à terme tout simplement. Parce que la vie politique du pays appelle la naissance d'un tel parti ...

Oubliez les nationalisations, l'économie administrée ... Démonstration est faite que ça ne marche pas! Il n'y a pas de honte à se remettre en question! Je l'ai bien fait, moi! Pourquoi pas vous?

Soyez les bienvenus

Commenter cet article

P Hervé 23/09/2007 21:55

Lionel Jospin ,dont je partage peu les idées,n'a fait que dire tout haut ce que suffisament de français ont pensé le jour de l'élection,S Royal brillait surtout par son incompétence.Les plus à plaindre dans l'affaire sont les militants socialistes qui ont été manipulés par les médias(au service de Nicolas S ???)au point de voir en elle leur planche de salut qui s'est transformée en radeau de la Méduse.

Jacques Heurtault 23/09/2007 23:29

Votre argument ne tient pas! Les Français n'ont pas voté pour Ségolène Royal non parce qu'elle était incompétente mais parce qu'ils n'approuvaient pas ses idées.  Sinon, il faudrait admettre que Jospin est encore plus incompétent qu'elle puisque, lui, il a réussi, en 2002, à se faire éliminer de la compétition du second tour! Ce qu'en pense les miltants socialistes, je n'en sais trop rien ... J'en ai trois dans ma proche famille. Ils restent les unes et l'autre accrochés à leur choix initial : Ségolène Royal. L'une nourrit désormais une vraie détestation à l'encontre de Jospin dont elle juge le comportement assez ignoble!En fait, il faut replacer le problème dans son contexte. Jospin a écrit son livre, non pour critiquer Ségolène Royal mais surtout pour l'empêcher de prendre le contrôle du Parti socialiste ... Dans la mesure où elle défend des conceptions qui, pour le moins, sortent de l'ordinaire socialiste, Jospin l'archéo prend peur! Car il y a des élections en 2012 ... que le PS doit gagner s'il ne veut pas mourrir du syndrome des dinosaures! Manquerait plus que ça qu'il gagne en se basant sur une conception générale en complète contradiction avec les vieilles lunes socialistes! Ce serait une double défaite définitive pour Jospin et pour les "archéos" socialistes dinosauriens ... Il faut donc bouzillier Ségo tout de suite pour tenter de sauver les quelques meubles qui restent!

totor 21/09/2007 14:10

@GM,Exactement, pour moi, l'espace politique du Modem c'est de prendre la place de la gauche reformiste. D'ailleurs c'est en esperant qu'il piquerait a nouveau la 2eme place au PS que j'ai voté pour F. Bayrou aux presidentielles. Maintenant, si le PS accepte l'conomie de marché, de proposer des solutions aux questions de la dette puliques et d'arreter d'etre le parti des fonctionnaires pour les fonctionnaires, je revoterai avec plaisir socialo. Mais tant que le PS restera a cheval sur la chaise antiliberaleet etatiste, je continuerai avec constance a voter pour le parti le plus  social liberal et europeen que je trouverai. Pour le moment c'est le Modem.

Jacques Heurtault 21/09/2007 16:22

Je suis, partiellement, sur cette logique, moi aussi. Mais je n'exclus pas des accords locaux avec l'UMP, notamment aux municipales. Toutefois, pour un scrutin législatf, il faudra effectivement choisir l'allié. Il ne me semblerait pas correct de s'allier avec l'un dans une circonsription et avec l'autre dans une autre circonscription ... Le Gouvernement de la République doit s'appuyer sur une majorité cohérente.

GM 21/09/2007 09:48

Et si par hasard le PS glissait vers le centre gauche, laissant la gauche anti-libérale se bunkériser dans l'alliance qu'ils sont en train de monter ?Que deviendrait le Modem ?L'arbitre suprême d'appoint avec pas plus de 10 % des suffrages mais 20 % des élus (par alliance de "circonstances") ?C'est ça la stratégie annoncée (entre les "lignes" de ses discours) par Bayroux soi-même !Soyons sérieux : on est assez loin de votre idéal d'un grand parti du centre, Monsieur Heurtault !

Jacques Heurtault 21/09/2007 16:17

Petit parti deviendra grand! Le plus important, c'est l'arrêt de l'arrimage automatique à la droite républicaine. Je dis bien "automatique" ... Car, pour ce qui me concerne, je n'exclus pas un accord ponctuel. A géométrie variable ... c'est à dire avec la gauche ou bien avec la droite ... En attendant que ce soit les autres qui soient demandeurs d'une alliance pour pouvoir exister. Mais, ça, c'est pour un peu plus tard! 

Pierre Bayle 20/09/2007 23:25

Non, Jacques, je ne laisserai pas le PS pour le MODEM, ni pour aucun autre parti. Seul le PS ressemble à une vraie famille avec ses alliances tactiques et ses mésalliances, ses jeunes filles pimbêches et ses tontons grincheux, ses frères et soeurs jaloux ou malaimés... Quand il y en a un qui pète un cable, on dit :"oh, il faut le respecter, c'est l'âge, il est un peu gaga". Le patriarche atrabiliaire ? En fait il est en pétard parce que la teen-ager s'incruste à la maison, qu'elle n'est pas allée rejoindre son François (l'autre) au MODEM. Vingt-trois ans que je me délecte de ces scènes de famille, où personne ne gagne mais où, en fin de compte, on reste quand même tous ensemble. Le MODEM ? Pas sérieux. Au PS, au moins, on rigole !

Jacques Heurtault 21/09/2007 09:46

Voyons, Pierre! Tu rêves ...  Un pays comme la France a BESOIN de puissants partis couvrant l'ensemble de l'échiquier politique, de l'extrême gauche à l'extrême droite en passant par le "centre". Je suis bien certain que tu es d'accord avec cette idée ...Nous sommes bien obligés de constater que le pays ne dispose pas de cet outil indispensable de la démocratie. Alors, que faire? Lénine, déjà, posait la question! Il faut apporter une réponse car les citoyens l'attendent, tout simplement.Constatant que le PS n'en finit pas de se réformer, de se moderniser, constatant que les militants les plus responsables (en termes de pouvoir) passent plus de temps à se chamailler entre eux qu'à combattre l'adversaire, il faut savoir dire "Stop!". Quel peut-être l'avenir du PS? Je le verrais bien glissant nettement vers la gauche extrême afin de fédérer tous ces courants plus ou moins révolutionnaires.On a bien su, dans les années soixante, créer une Fédération de la Gauche Démocrate et Socialiste (FGDS), présidée par un certain François Mitterrand ... Pourquoi n'y aurait-il pas une Fédération de Gauche Progressiste et Antilibérale (FGPA) présidée par un certain François Hollande? Il sait y faire ...Le Modem, présidé par un autre François (Bayrou),  absorberait alors les militants démocrates acceptant l'économie de marché ... dont tu fais partie! (Ne viens pas me dire le contraire : je ne te croirai pas!).De l'autre côté,il faut laisser l'UMP finir la digestion de l'extrême droite. Nous seront ainsi débarrassé de ce chancre puant. Là encore, tu ne peux pas être contre!

RMS 19/09/2007 16:59

Lionel Jospin fait honte au parti socialiste ! Que Ségolène Royal porte une part de responsabilité de l'échec de son parti aux présidentielles est indiscutable, d'ailleurs elle l'admet ! Mais l'enfoncer un peu plus est lamentable dans la mesure où cela masque l'incapacité de tout le PS à assumer collectivement cet échec...Le PS ne s'en sortira pas tant que s'opposerons en son sein la gauche la plus extrême (incapable de remettre en cause une idéologie trotskiste clairement dépassée) et une gauche centrale et pragmatique qui pourtant ne parvient pas à se démarquer de l'extrême !L'avenir du parti est peut-être effectivement dans le MODEM, mais cela nécessite une remise en question difficile. L'avenir éclairera...

Jacques Heurtault 19/09/2007 17:08

Merci RMS! Je me sens moins seul ...

Loïc 19/09/2007 15:56

Bon, bah moi,j'aime bien Lionel Jospin, sans forcément avoir apprécié tout ce qu'il a fait avec la Gauche Plurielle.. Mais, j'aime bien le côté "sage, honnête, avec du recul" qu'il a, en décalage certain avec la société actuelle, il faut bien le dire... Ce décalage explique peut-être ses dérapages.... Certes, il a tort de faire porter les causes de la défaite que sur Ségolène Royal Certes, ses tentatives de retour étaient maladroites, il aurait peut-être du s'avouer faillible et humain, en dépassant le passé et son "Je me retire de la vie politique" (où la déception du moment a compté quand même beaucoup), pour se tourner vers l'avenir  Certes, il a du mal à se reconnaître faillible (sa fameuse rigidité), considérant que ce qu'il dit maintenant sur Ségolène Royal et d'autres, est forcément vrai  Certes, de la même façon, il insiste trop lourdement sur son bon bilan gouvernemental  Certes, il est très dogmatique, et je ne partage pas toutes les idées de sa doxa socialisteMais, quand il critique la trop grande importance des sondages dans la désignation de la candidate socialiste (puis ensuite dans le reste de campagne), quand il rappelle une certaine esquive de Ségolène Royal du débat de fond (je pense au moment où elle a qualifiée les débats des primaires de "machine à perdre"), esquive du débat de fond malgré une impression médiatique, partiellement réelle de franchise, de courage face aux idées qui fâchent qu'on retrouvera chez Nicolas Sarkozy dans la campagne présidentielle (quand il a refusé le débat d'avant premier-tour avec les autres candidats)  , le populisme des moyens utilisés pour convaincre (notamment cette fameuse phrase "les experts, c'est vous !"), Lionel Jospin touche quand même du doigt une des dérives de notre société et de notre politique...

Jacques Heurtault 19/09/2007 16:55

Oui! Jospin touche du doigt une certaine dérive du SYSTEME! Pourquoi s'en prend-il à Ségo et pas au "système" alors? Le système aurait-il changé si c'eut été un autre candidat socialiste? Non, bien sûr! Ca, c'est Jospin! Incapable de se mettre en cause lui-même ... Il aurait pu avoir l'intelligence de démissionner quand il était premier ministre, disons 18 mois avant l'échéance de 2002. Il aurait, de la sorte, le temps de se positionner pour la présidentielle de 2002 et de la gagner, haut la main!  Il ne l'a pas fait ... parce qu'il est DANS le système, comme presque tous les autres!

T괵ni篩s 18/09/2007 21:07

Un policier accusé à tort de pédophilie par une ministrePar Alice Milot (Etudiante)    16H09    13/09/2007 La procédure a duré six ans et a brisé sa vie. Blanchi, Christophe Bridoux se dit victime de l'homophobie de Nelly Olin.Tout commence le 11 septembre 2001. A New York, les tours du World Trade Center s'effondrent. A Garges-lès-Gonesse (Val d'Oise), la vie de Christophe Bridoux s'écroule. Accusé de pédophilie, de vol et d'escroquerie, le chef de la police municipale vient d'être suspendu de ses fonctions par la maire de la ville, Nelly Olin. Il sera révoqué un mois plus tard après quinze ans de service, et va commencer une longue descente aux enfers.Sa femme demande le divorce, il perd la garde de son fils âgé de 1 an, et se retrouve dans l'impossibilité de trouver un nouveau travail dans le domaine de la sécurité pendant la durée de l'instruction. Il se retrouve bientôt à la rue, réduit à la mendicité. Fait quatre tentatives de suicide, est admis un mois en hôpital psychiatrique, perd 30 kilos. "Tout ça pour rien!", s'exclame-t-il aujourd'hui. (Voir la vidéo.)  "On m'a humilié, on m'a traîné dans la boue." Comparant son affaire à celle d'Outreau, Christophe Bridoux a décidé de dénoncer les incohérences judiciaires dont il s'estime victime. Passé entre les mains de sept juges d'instruction, l'ancien policier municipal, malgré ses récriminations, doit faire face pendant six longues années à un éternel "il faut être patient".Une lenteur que son avocat, Me Lesage, met sur le dos des difficultés habituelles de la justice. Cette explication ne convainc pas Christophe Bridoux, persuadé qu'il y a eu des pressions politiques, puisque le non-lieu a été finalement prononcé quelques mois après la démission du gouvernement Villepin, dont Nelly Olin était la ministre déléguée à l'Ecologie et au Développement durable."Une cabale homophobe a été menée contre moi!"Pourquoi Nelly Olin a-t-elle porté de telles accusations contre Christophe Bridoux? Pour l'ancien chef de police, elles n'étaient qu'un prétexte pour l'écarter de son poste. Les vraies raisons? "Homophobie", explique ce père de quatre enfants, marié deux fois, qui s'est découvert homosexuel sur le tard:"Le jour de ma suspension, elle m'a convoqué dans son bureau devant une assemblée de responsables municipaux, elle m'a demandé: 'Etes-vous gay?' Puis elle a énuméré un certain nombre de faits et gestes de ma part prouvant mon homosexualité. Elle m'avait fait suivre."Quelques heures plus tard, sa femme l'appelle, la maire avait pris soin de la prévenir elle-même de la suspension de son mari... et de son homosexualité. "J'ai été victime d'une machination, une cabale homophobe a été menée contre moi!", s'exclame Christophe Bridoux.Au départ de l'affaire, il est accusé du vol d'un téléviseur, puis d'heures supplémentaires non déclarées. Un mois et demi plus tard, il est suspecté de "recel d'images pornographiques représentant des mineurs", après qu'une photo a été retrouvée sur un ordinateur de son lieu de travail. L'enquête révèlera que ce dernier était en fait utilisé par plusieurs personnes du service.Pour son avocat, "on n'a pas accepté qu'un policier puisse être homosexuel". Hussein Mokhtari, conseiller général (PS) du Val-d'Oise, soutient également la réhabilitation de Christophe Bridoux. Il s'indigne que la vie de cette homme ait été ruinée parce que Nelly Olin a, selon lui, "une aversion pour les homosexuels". Il ne s'étonne pas des méthodes de la maire, qui, d'après lui, "était prête à tout pour arriver à ses fins"."Je pense qu'il est temps pour Nelly Olin de s'expliquer", réclame Christophe Bridoux. L'ancienne ministre, qui est à l'heure actuelle injoignable, n'a pas réagi à l'ordonnance de non-lieu. Cette dernière a été prononcée une semaine après sa démission de son poste de première adjointe au maire. Nelly Olin a préféré redevenir simple conseillère municipale, suite à des dissensions avec l'actuel maire de Garges, Maurice Lefevre.Christophe Bridoux a porté plainte contre X pour diffamation et dénonciation calomnieuse, et s'apprête à en déposer une autre au tribunal administratif s'il n'est pas réintégré dans ses fonctions dans le délai légal de deux mois qui suit le non-lieu.Il garde le moral: "Au moins, avec mon expérience, j'aurai un autre regard de policier sur la société, j'essaierai de régler les choses à l'amiable avant de virer des SDF."

Jacques Heurtault 18/09/2007 22:25

Merci pour les informations. Ceux qui veulent commenter sont invités à le faire ...

GM 18/09/2007 18:41

Ce n'est pas le chauffeur qui est gênant !C'est l'attitude "Sans moi, point de salut !"Ecoeurant vous dis-je, lui qui a mis 5 ans à nous torturer tous les soirs au JT pour gâcher l'espoir d'une autre France !

Jacques Heurtault 18/09/2007 22:09

Je pouvais craindre une mise en cause sur la question des avantages matériels ... Nous sommes d'accord!

GM 18/09/2007 16:22

Lamentable ce type là (Yoyo le grand) qui se pavanait encore ce matin entre chauffeur, garde du corps (qui virait la pauvre journaliste motarde au coin de la rue) et la Velsatis de fonction payée par nos impôts (166 QHJ 75 : Qualité Hautement Jospinienne !)En voilà un qui fut le plus mauvais candidat de la gauche triomphante... pour louper le deuxième tour !Et qui la ramène !La grande oeuvre de "destruction massive" !

Jacques Heurtault 18/09/2007 17:40

Tous les anciens Premiers Ministres ont droit, à vie, à un chauffeur, un garde du corps et une voiture de fonction. Ca ne me choque pas du tout ... Les économie à faire ne viennent pas de là. Par contre, ce n'est pas, il faut bien le dire, le bon exemple ...C'est vrai que dans sa situation, il aurait mieux fait de la fermer! Ca devient un attentat à la pudeur ... 

Jean-Pierre 18/09/2007 15:09

Oui mais non, on ne chante pas l'Internationale au Modem. Ni La jeune garde, d'ailleurs...

Jacques Heurtault 18/09/2007 17:36

C'est vrai! Le Te Deum non plus, d'ailleurs!