Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Vous avez dit "délit d'initiés"? Et s'il s'agissait d'autre chose?

5 Octobre 2007, 15:54pm

Publié par Jacques Heurtault

Tout le monde en parle ... Moi aussi (Félicie aussi!)!

Passe encore que de misérables dirigeants d'une grande entreprise de pointe puissent être à ce point pervertis par l'esprit de lucre personnel au point de vendre des actions qu'ils possèdent parce qu'ils savent que les cours de celles-ci vont baisser ... Un tel comportement mérite une sanction d'indignité nationale avec, en prime, une grande paire de claques.
 
Qu'en serait il s'il s'agissait, pour l' Etat, agissant par l'intermédiaire de son organe attitré, en l'occurrence la Caisse des dépôts et Consignations, d'avoir acheté, en connaissance de cause, des actions à un cours objectivement surévalué par la non-transparence des informations AFIN DE PERMETTRE A UN AMI de ne pas perdre d'argent?

Ce serait, si un ministre était impliqué, un cas de Cour de Justice de la République avec, potentiellement, une perte définitive des droits civiques.

J'aimerais bien que la Justice se penche sur cette hypothèse ...  

Commenter cet article

Don Quichotte 12/10/2007 17:23

La conclusion apparente qui devrait rester dans l'histoire est la suivante: les pertes EADS sont nationalisées et les gains sur EADS sont privatisés.Quand j'entends parler par des députés UMP d'Alpha et d'Oméga sur le texte de l'immigration, termes complètement dénués de sens pour faire du remplissage, je n'ai pas de complexe à prétendre que pour l'affaire EADS, le Delta plane sur nos impots et sur les restrictions à subir par les salariés concernés. Si vous me permettez ce jeu de mot plutôt slogan, que dérisoire. Et je n'ai rien d'un syndicaliste car je n'ai jamais adhéré.Attendons le 25 oct l'audition du porteur de part qui s'est défait sur le compte de la CDC, avant de confirmer cette position.

GM 08/10/2007 11:56

@ Vinz : Chez nous, si ! Elle transige...Parce que nous sommes encore en plein après-guerre, dans une économie administrée (loin d'être libérale).C'est le sens de mon premier commentaire, Monsieur Heurtault : Ces gars là n'ont pas voaction première à s'enrichir personnellement à perpétuité : ils sont aussi "en mission" pour l'Etat grand pourvoyeur de fonds et de programmes ! Ce que l'un ne peut pas faire, il le fait faire par d'autres, quitte à financer par des biais légaux.Tant que nous ne serons pas sortis de ce schéma "d'économie administrée", ils ne risqueront jamais la prison : On l'a vu avec l'affaire Elf/Total et les commissions douloureuses, on le voit avec l'affaire des frégates de Taiwan et ses avatars pour Clearstream.Le seul qui risque, c'est Forgeard, parce que lui n'a pas réinjecté le pognon reçu comme on attendait que manistement il le fasse : mais ça, c'est écrit nulle part (puisque tout est "oral" entre gens du même monde) ! Donc il va trinquer...Et enfin la démocratie représentative s'inquiète des "écarts de conduite" pour vouloir légiférer mais sans pour autant toucher à l'essentiel : l'opacité de ces circuits de décisions là !

Jacques Heurtault 08/10/2007 13:15

Entièt rement d'accord avec vous! Forgeard a toutes les chances de plonger sévère ... C'est par lui que le scandale arrive.

vinz 08/10/2007 10:24

...24 ans de prison pour le pdg d'ENRON aux U.S.A. Je ne suis un farouche états-unien mais, il faut dire que là-bas, la justice ne transige pas avec les patrons fautifs...

Jacques Heurtault 08/10/2007 13:13

Ah! Vinz ... Je suis heureux que ce soit vous qui écriviez cela! Il faut tout de même préciser que l'affaire Enron a coûté fort cher à l'Etat fédéral américain car devant l'ampleur du scandale, il a du se porter garant. 

GM 05/10/2007 17:39

Un peu de hauteur d'esprit ! Ce qui est indigne, c'est que "le marché" (petits porteurs certes, mais également fonds d'investissment) ait pu financer l'entourloupe !Après tout, les fonds sont suffisamment informés, le Code monétaire et financier y pourvoit assez largement (difficile d'ailleurs de l'améliorer : on est très cernés quand on y plonge) !La preuve, tout le monde connaissait l'existance de ses options, puisqu'il y avait eu délibération de l'AG : il suffit de regarder les PV au moment de l'autorisation d'attribution.Ne plus s'en rappeler au moment adéquate, c'est manquer singulièrement d'esprit... euh, critique !A votre avis, Monsieur Heurtault, à quoi servent ces millions d'euros soutirés "au marché" ? A faire la fin de mois du bénéficiaire ?Pas du tout !A être recyclés dans de l'investissement, comme tout argent refilé à ces "salauds de riche" (comme les remboursements du bouclier fiscal) : Eux n'en ont pas besoin pour consommer, mais pour investir au lieu et place des carences de "l'Etat socialiste".Alors que si on le donne à ses "salauds de pauvres", ils vont aller le jouer au tiercé ou le picoler pour oublier qu'ils sont des caves ne connaissant rien à la vie des canassons !Alors délit oui, quand il y a abus, pas forcément quand il s'agit de faire des affaires et de "préparer demain" là où personne n'y pense seulement encore !Bref, on verra bien ce que nous en diront les juges !

Jacques Heurtault 05/10/2007 23:17

Je ne vous suis pas très bien ... Pour moi, la faute est dans la transgression de la valeur d'exemple que doit avoir un "patron"! C'est pour cela qu'il faut sanctionner durement ... Je crois à l'exemplarité de la sanction. Je suis, sur ce point, en phase profonde avec la "masse".