Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Jacques Chirac lit-il mon blog?

5 Janvier 2006, 21:59pm

Publié par Jacques Heurtault

Jacques Chirac lit-il mon blog?

Il faut croire que oui ...

Il vient de proposer la mise en chantier d'une réforme de la méthode de calcul des charges patronales  pour la part de celles-ci qui finance la protection sociale (hors retraites).

On parle désormais, dans les très hautes sphères de l'Exécutif et du Gouvernement, de moduler les charges patronales selon la valeur ajoutée.

Ce n'est pas moi qui vais m'en plaindre : vous trouverez, sur ce blog, deux contributions en date du 30 Octobre et du 1er Novembre intitulées "TVA sociale et CSG-entreprises" qui tentent de décortiquer le problème. Dès le mois de Décembre 1992, j'ai rédigé une étude portant, notamment, sur le sujet. Je ne vais quand même pas bouder mon plaisir!

Je me permettrai juste deux ou trois petites observations.

Le Président de la République souligne avec raison que "Dès les années 1990, notre pays a franchi une étape capitale de la réforme de la protection sociale avec la CSG." En effet, Michel Rocard en est le père, contre la volonté des "archéo" de son propre parti. A l'époque, un certain Jacques Chirac vitupérait contre cet "impôt nouveau". Jacques Chirac nous prouve qu'il n'est pas un imbécile car tout le monde sait qu'il n'y a que les imbéciles qui ne changent jamais d'avis. On ne va pas lui jeter la pierre ...

Le Président nous propose d'explorer la piste de la "TVA sociale". Dont acte. A mon avis, l'exploration va être vite terminée car diminuer les charges patronales et compenser la perte par une hausse de la TVA est politiquement intenable, surtout dans le contexte pré-électoral actuel.

Le plus sage serait sans doute de mettre au point un système pour se prémunir des dérapages ultérieurs, tellement tentant qu'ils seront inévitables, du moins sans ces "crampons anti-dérapage".

Pourquoi pas une disposition prévoyant que la future "CSG-entreprise" ne puisse en aucun cas avoir un taux supérieur au taux de la "CSG-personnes physiques" (que, soit dit en passant, il va falloir, un jour ou l'autre uniformiser)? Ou bien une disposition prévoyant que la "CSG-entreprise" ne puisse en aucun cas être supérieure à l'actuel application "charges sociales patronales en vigueur (hors retraites)?

Affaire à suivre ...

Commenter cet article

Niconippon 11/01/2006 06:47

Et c'est vrai qu'il a changé souvent d'avis le Chi...