Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Nogent sur Marne : Encore une aberration de Monsieur Martin!

22 Février 2008, 09:09am

Publié par Jacques Heurtault

 
 

Il s’agit, cette fois de l’affaire des "parkings de Nogent sur Marne" … Surtout, ne pas confondre avec l’affaire du parking Saint Germain ! Et encore moins avec l’affaire Tournesol ...  Quoique …

 
 

Comme Monsieur Martin s’ennuie ferme à la Mairie (c’est pour cela que nous voulons le remercier en lui trouvant une autre occupation où il s’ennuiera moins !), afin de trouver de quoi s’occuper, il crée des problèmes. Comme ça, il a l’impression de mériter son salaire de maire cumulé avec celui de Président de la Communauté d’Agglomération … (Soyons juste : il a fait cadeau à ses adjoints d’une partie de sa rémunération de maire (environ 3.000 euros par mois) ramenée à 1.000 euros). Il lui en reste 5.000 euros par mois auxquels il faut ajouter la rémunération de Conseiller général (environ 4.000 euros par mois).

 

Quand il était adjoint de Roland Nungesser, (c’était il y a très longtemps … de 1989 à 1995), il avait en charge la voirie et donc la gestion des parkings de Nogent. C’est à croire que lorsque l’on occupe des fonctions électives à Nogent, on chope une sorte de maladie dite « des parkings » ! Pourtant, la fonction n’est pas une voie de garage !  Il y a comme qui dirait une sorte de contradiction !

 

Roland Nungesser avait eu, en son temps, l’excellente idée de faire construire des parkings souterrains car notre ville manque cruellement de places de stationnement …

 

En homme avisé soucieux de maitriser la dépense publique, il avait passé un contrat avec une entreprise qui se chargeait de la construction des parkings souterrains, obtenant en contrepartie la concession d’exploitation de ces parkings ainsi que des parkings de surface …

 

La concession conjointe de ces places de parking souterraines et de surface était le prix à payer pour que la commune n’ait pas à supporter le financement de cette opération … C’était un choix que je trouve, aujourd’hui encore, judicieux. Il n’entre pas dans les attributions de la puissance publique de se substituer aux entreprises lorsque celles-ci sont à même de jouer leur rôle naturel d’agents économiques efficaces.

 

La concession devait durer jusqu’en 2026 soit 35 ans, durée nécessaire pour que l’entreprise puisse amortir ses investissements et faire de cette opération risquée un investissement rentable. Les investisseurs privés ne sont pas des organismes philanthropiques …

 

Quel sérieux contentieux est né entre Monsieur Martin et la Société des Fils de Madame Gérault  qui puisse conduire celle-ci à demander avec insistance à Monsieur Martin une révision tarifaire ? On le saura peut-être un jour …

 

Ce que l’on sait, aujourd’hui, car ça figure dans le dossier de contentieux, c’est que Monsieur Martin avait une solide propension à accorder des « remises » de PV pour non-paiement des droits de stationnement. En gros, il faisait, semble-t-il, sauter les PV de ceux qui ne payaient pas leur stationnement …

 

Cette pratique, largement répandue il y a une vingtaine d’années partout en France mais aujourd’hui en nette régression, ce dont je me réjouis personnellement, présentait un inconvénient majeur pour le concessionnaire ! Si les PV ne sont pas dressés, voire sont annulés par Monsieur Martin (encore une fois, il est très loin d’être le seul à s’être livré à ce petit sport !), les recettes réelles destinées au concessionnaire fondent comme neige au soleil … Pourquoi payer puisque, si on ne paie pas, on ne prend pas de PV et si, d’aventure, on en prend un, il suffit d’aller voir Monsieur Martin qui sait vous arranger ça?

 

D’où une perte d’exploitation structurelle devenant très vite insupportable …

 

A bon droit, le concessionnaire demande moins de laxisme dans l’application des sanctions et/ou une hausse des tarifs pour « compenser ».

 

Puis vient la période 1995/2001 avec un nouveau maire, Estelle Debaecker, dont les règles rigoureuses en matière de gestion applicables dans les entreprises sérieuses sont le pain quotidien …

 

Bien entendu, le concessionnaire maintient ses demandes ….

 

Pour ce qui est de la cessation du laxisme vis-à-vis des contrevenants, pas de problème ! Avec Estelle, un PV, on le paye ! Inutile d’aller pleurnicher pour le faire sauter … La réponse est toujours la même : Non !

 

Pour ce qui est de la hausse du tarif, il est demandé au concessionnaire de justifier ses prétentions …C’est quand même le moins que l’on puisse exiger avant de payer quoi que ce soit !

 

Il se trouve que ledit concessionnaire encaisse sa recette journalière sans être accompagné d’un agent communal assermenté alors que c'est prévu au contrat de concession

 

La dite recette étant encaissée en liquide …(Forcément, on met des pièces dans les parcmètres ! Pas des cartes bleues …)

 

Il ne semble pas tenir une comptabilité rigoureuse des encaissements … En clair, en met « un peu » de côté, à côté du fisc peut-être …mais ça ne nous regarde pas.

 

Difficile, dans ces conditions, de formuler des prétentions excessives … si vous voyez ce que je veux dire !

 

Juste avant le retour de Monsieur Martin à la mairie, on en est à une « soulte » de 5 millions de francs demandée par le concessionnaire soit environ 800.000 euros … C’est beaucoup ! Mais ça reste raisonnable … Disons que c’est une bonne base de discussion !

 

Puis vient, ou plutôt revient … Jacques JP Martin ! L’ineffable Jacques Martin.  Pas l’humoriste mais l’autre … Le nôtre !

 

Le concessionnaire, concessionnaire pas con du tout, se souvient ! Et attaque bille en tête …  A sa place, j’aurais fait pareil. L’occasion était vraiment trop belle … adressant à Monsieur Martin une lettre que je reproduirais peut-être sur le blog tellement c’est un modèle du genre !

 

Elle commence par des propos très courtois puis, allant crescendo, elle se termine par une menace de poursuites judiciaires. Tout ça sur une seule page !

 

Et là, dans un "superbe" dérapage complètement incontrôlé, mon Jacques JP Martin, grâce aux conseils avisés (sic !) de Yves Dellmann, ne trouve rien de mieux à faire que d’invoquer la … nullité du contrat de concession ! Plus stupide que ça, y a pas !
 
Bien entendu, le concessionnaire se rue sur cette aubaine … Quelque chose d’inespéré !
Il demande toujours le remboursement des sommes qui lui sont dues au titre des pertes ’exploitation et    le remboursement de ses investissements ! Eh, oui ! Il a mis de l’argent. Or le contrat, à la demande du concédant, c'est-à-dire la commune (et non pas à la demande du concessionnaire !) est reconnu nul … Le tribunal condamne donc la commune à indemniser le concessionnaire IMMEDIATEMENT en attendant de pouvoir se prononcer sur le fond …

Et voilà comment un maire, fidèlement soutenu par son adjoint aux affaires juridiques, enfonce la commune dans une spirale d'au moins 20 millions d’euros !

 

Commenter cet article

GM 22/02/2008 18:47

Non non Jacques de Nogent et autres terre submersible en cas de tsunami sur Manche ! Il s'agit d'information !Moi je le trouve génial ce maire là : Il est au moins associé de la société Mère et fils citée plus haut ! C'est Estelle qui va devoir augmenter les impôts pour payer les çonneries du futur ex-conseiller juridique de la ville !La belle équipe : je trouve cela splendide... Si j'avais su, c'est moi qui aurait construit ce parking : jackpot assuré !Que j'en rigole encore jusqu'aux larmes, là dites donc !

Jacques Heurtault 22/02/2008 21:02

Je n'ai pas dit qu'il avait partie liée avec la Société des fils de Madame Gérault ...  Car si c'était le cas ( à mon avis, ça ne l'est pas), cela relèverait du pénal!  Et particulièrement grave  en plus!

Alain de Nogent 22/02/2008 18:27

Quand allez-vous cesser de nous attaquer, M. Heurtault ? Vous serez défaits parce que vous méritez de l'être. Vous abusez de ce blog que vous utilisez comme un instrument de campagne électorale. C'est de la concurrence déloyale.

Jacques Heurtault 22/02/2008 19:49

Monsieur Alain de Nogent qui ne veut pas dire son nom ... ce qui est fort dommage,Il ne vous a sûrement pas échappé que j'étais candidat ... sur la liste de Estelle Debaecker! De même, depuis le temps que vous me lisez, il ne vous a pareillement pas échappé que je suis un adversaire résolu de Monsieur Martin. Il n'y a donc aucune concurrence déloyale!Ce blog ne me coûte rien! De ce fait, il n'entrera pas dans les comptes de campagne d'Estelle Debaecker.Puis-je vous demander de bien vouloir prévenir Monsieur Martin qu'il dispose évidemment d'un absolu DROIT DE REPONSE?