Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Airy Routier n'ira pas en prison! Et c'est bien dommage ...

19 Mars 2008, 18:36pm

Publié par Jacques Heurtault

Le Président de la République  a décidé de retirer sa plainte contre le site Internet du Nouvel Observateur pour avoir publier une information fausse dite "du SMS" ... (si tu reviens, j'annule tout).

J'ai, dans un premier temps, refusé de colporter de pareils ragots, puis devant  l'enflure (les enflures?), pris le parti de dénoncer cette atteinte au respect de la plus élémentaire déontologie journalistique.

J'ai donc pris le parti de croire que c'était un faux ...  Toutefois, j'ai aussi émis l'hypothèse que si tel n'était pas le cas, il y aurait lieu de s'inquiéter des comportements du Président ...

Je regrette, pour ma part, que le Président ait retiré sa plainte.

J'aurai bien voulu que l'affaire aille jusqu'au bout, voire même un peu plus loin que le bout ... J'aurai bien voulu que de misérables crapules qui salissent la profession de journaliste paient un bon coup, bien avoiné, quelque chose qui fasse mal, très mal, afin que cessent ces comportements de journaleux de merde ...

Il reste une solution : un "faux et usage" a probablement eut lieu ... Il s'agit d'une entorse très grave aux règles les plus élémentaires d'une profession indispensable à l'équilibre non moins indispensable de la société civile. A ce titre, les poursuites peuvent continuer ... Il suffit que le Procureur de la République le veuille. C'est lui qui décide. Lui seul! Le fera-t-il? J'en doute! Et c'est encore bien dommage! 

Commenter cet article

Jean-Pierre 27/03/2008 09:07

YES, GM, on veut bien un papier clair là-dessus. Ceci dit, pour moi, il est un peut tard pour me délocaliser, mais pourquoi pas, pour un an ou deux... :-)

Jacques Heurtault 27/03/2008 12:33


Moi je veux bien me délocaliser aux Seychelles! Ou bien aus Bahamas!


GM 26/03/2008 16:04

Hors sujet : A propos de TVA, renseignez-vous sur les deux nouvelles directives européennes de février sur le sujet !En 2010, la TVA sur les prestations de service "B2B" sera autoliquidée par l'assujetti qui reçoit la prestation...Mais pour le "B2C", celle des consommateurs non assujettis, ce sera le pays d'origine de la prestation de service...Va y avoir quelques "évasions" facile à faire en choisissant habillement les lieux des sièges sociaux fournisseurs de prestation de service !Et en plus, nous avons deux ans pour nous y préparer et "optimiser" un maximum !Peut-être même que je vais me fendre d'un papier sur le sujet.

Jacques Heurtault 26/03/2008 19:00


Je lirai avec délectation ... Même si je ne comprends pas tout!


Jean-Pierre 26/03/2008 14:09

« Perdriel a reçu des pressions politiques, etc » Vous appelez ça un propos de bonne foi ? Désolé, mais il vaut mieux lire ça que d'être aveugle... Où alors Sergiozz est complètement paranoïaque et des soins appropriés seraient nécessaires. Ce que je ne crois pas  :-)

Jacques Heurtault 26/03/2008 19:11


Il est tout à fait possible que nous ne maitrisions pas toutes les données du problème ... Tous ensemble, tous ensemble pour que se poursuive l'enquête! Et tant pis pour tous les dégats collatéraux
...


sergiozz 26/03/2008 14:00

Et là, je suis d'accord avec Jacques !

Jacques Heurtault 26/03/2008 19:02


Ah! Tout de même ... Pas facile de vous convaincre, vous! Il faut du savoir faire ...


Jean-Pierre 26/03/2008 09:32

Jacques (le calme), le passage en gras est bien présent aussi dans la citation du Figaro et j'ai fait la même analyse que vous. Routier et le NouvelObs ont donc tenté de tromper l'opinion.Sergiozz. Vous avez raison, il s'agit bien d'un complot ourdi en secret par les bonnes-soeurs communistes... Comment pouvez-vous être d'aussi mauvaise foi ? ;-)

Jacques Heurtault 26/03/2008 12:34


Jean Pierre, Sergiozz est de bonne foi ... Vous n'êtes simplement pas d'accord avec lui!


sergiozz 25/03/2008 21:16

le texte en gras ne veut rien dire. Tout cela montre que Perdriel a subi des pressions politiques pour lacher son journaliste. L'arrivée d'Olivennes au nouvel obs ne doit pas non plus être étranger à ce lachage. On n'est pas en Chine mais la liberté de la presse a ses limites malgré tout.

Jacques 25/03/2008 18:09

@ Jean-Pierre, de la part de "l'excité"...Quitte à faire des citations pour "en remettre une couche", citez Le Monde plutôt que le Figaro puisque c'est dans le premier que Mr Perdriel s'est exprimé.Comme çà la phrase complète figurera !!!La voici:"L'Obs a fait une erreur, car c'était un SMS d'ordre privé qui, à mon avis, n'a pas existé effectivement. En tout cas, pas à ce moment-là". Tiens donc.......jf.

Jacques Heurtault 25/03/2008 20:55


Je dois être fatigué! Je ne comprends pas ... Il a existé, oui ou non, ce maudit SMS? Vous pouvez explicité le texte "en gras"? Merci!
Post Scriptum : à la relecture, je comprends qu'un SMS ainsi libellé aurait bel et bien existé mais à une autre époque. Compte tenu de la résonnace de cette affaire, le peuple a le droit de savoir
de quoi il en retourne exactement afin que des sanctions exemplaires et très sévères soient éventuellement prises ...


Jean-Pierre 25/03/2008 17:25

Tiens, j'en remets une couche :http://www.lefigaro.fr/politique/2008/03/25/01002-20080325ARTFIG00380-claude-perdriel-le-sms-n-a-pas-existe-effectivement.php 

Jacques Heurtault 25/03/2008 20:54


On n'a pas le droit de consulter!


Jean-Pierre 25/03/2008 13:34

Jacques (l'autre)... Qu'Airy Routier dénonce les dysfonctionnement de notre pays, très bien. Qu'il diffuse un SMS d'ordre privé dont on n'est même pas sûr qu'il fut envoyé, c'est une autre histoire. Mais, comme vous avez l'air particulièrement excité (je reprend l'expression de votre blogue), vous ne tiendrez pas compte de mes propos. Ce dont je me moque, d'ailleurs. Bonne journée à tous, excités ou pas... :-)

Jacques Heurtault 25/03/2008 19:39


Il est bien certain que diffuser un SMS d'ordre privé appelle des précautions accrues ... qui ne semblent pas avoir été prises!


Jacques 25/03/2008 10:22

NOUVELLE PIECE AU DOSSIER:http://lamauragne.blog.lemonde.fr/2008/03/25/airy-routier-les-excites-ont-la-memoire-courte/jf.

Jacques Heurtault 25/03/2008 19:38


Je suis allé voir ...


Jacques 25/03/2008 09:43

Eh bien vous êtes très fort...Vous décidez, vous, que le délit de faux est constitué pour illustrer votre exposé. heureusement que la Justice est en général plus sereine que vous...Cela s'appelle la méthode Coué....Bravo !jf.

Jacques Heurtault 25/03/2008 19:37


Je ne dis pas que le délit de faux est constitué! C'est à la Justice de le dire ... Mais la plainte est déposée. Le fait que la constitution de partie civile soit retirée (et non la plainte!) 
n'empêche en aucune façon le Procureur de poursuivre, s'il en a envie ... D'ailleurs, si la constitution de partie civile avait été maintenue, le procureur aurait tout aussi bien pu classer sans
suite! Le plaignant aurait dû, alors, redéposer sa plainte devant le doyen des juges d'instruction.


Jacques 24/03/2008 16:41

Peut-être, Mr Heurtault, avez-vous des compétences juridiques supérieures aux miennes. Mais, personnellement, je ne vois pas en quoi "le Procureur aurait la possibilité de continuer les poursuites".L'opportunité des poursuites appartient bel et bien au Procureur mais à la condition qu'un délit eût été constaté.Quel est donc le délit qui serait reproché à Mr Routier et qui justifierait cette opportunité ???jf.

Jacques Heurtault 24/03/2008 19:39


Dès lors que le procureur est saisi d'une plainte, avec ou sans constitution de partie civile, il peut, seul, décider de poursuivre l'instruction ... C'est à l'issue de l'instruction qu'il peut ne
pas renvoyer devant une juridiction pénale en classant sans suite! Si, dans l'intervalle, il nomme un juge d'instruction, il ne peut plus désaisir ledit juge sauf circonstances précises pouvant
faire l'objet de contestations par le juge d'instruction lui-même.
je souhaite que le procureur poursuive afin que l'on sache s'il s'agit ou non d'un faux.
Et si c'est un faux, je souhaite que Airy Routier fasse de la prison ferme afin que tous les journaleux de merde sentent bien le vent du boulet et arrêtent de diffuser des informations non
certaines.
Le délit, c'est le fait qu'un faux ait été produit et diffusé sur la toile. Le plaignant, en se désistant, renonce simplement à sa demande inititiale de réparation CIVILE (versement de dommages et
intérêts). Quand on porte plainte AU PENAL, ce n'est pas pour obtenir réparation du préjudice civil, c'est pour attirer l'attention des autorités judiciaires sur l'existence d'une infraction
possible appelant l'intervention de la justice répressive. Les victimes ne sont pas plus concernées que n'importe quel quidam dans l'aboutissement de la plainte PENALE. Le juge pénal tranche pour
rétablir l'ordre républicain, troublé par l'accomplissement de faits classés "délits", "crimes", voire simple "contravention" ...


Jacques 24/03/2008 12:03

Ce qui m'étonne plus que grandement dans ce billet et cette avalanche de commentaires, cc'est que personne ne fait remarquer que Mr Sarkozy (qui n'a pas le courage d'annoncer lui-même sa décision...) retire sa plainte au moment où vraissemblablement l'enquête allait se porter chez les opérateurs de téléphonie concernés, seul moyen fiable et imparable de savoir si le SMS a été envoyé ou pas, si il a été reçu ou pas.Tous le reste de ce que je viens de lire ci-dessus, y compris les hors sujets, m'effraie donc  quand il s'agit d'outrances contre la presse.jf.

Jacques Heurtault 24/03/2008 13:43


Le procureur a la possibilité de continuer les poursuites! c'est là qu'on va voir si la Justice debout (les procureurs) est réellement indépendante du pouvoir politique! Je persiste à penser que
mon explication est la bonne. En tout état de cause, j'ai eu bien raison de ne pas voter pour Sarko!


GM 21/03/2008 18:35

Euh non, Monsieur Heurtault (sous commentaire n° 17) ! C'est encore plus simple de faire échapper de la "matière" à la TVA que les charges sociales attachées à des salaires.Je vous assure : il n'y a pas photo !Mais je reste d'accord avec vous : Tout ceci mérite profonde réforme !Et nous n'en voyons pas l'ombre d'une seule qui traite de ces sujets.Un an de perdu dans l'attente des municipales, c'est à la fois long (puisqu'on en parle depuis Rocard) et court.

Jacques Heurtault 21/03/2008 22:36


Le spécialiste conniat ces choses là mieux que moi ...


GM 21/03/2008 17:13

@ Jacques : Je vous rejoins assez ! On signe ce qu'on écrit et ça s'appelle la responsabilité, première contrepartie de la LIBERTE.Et c'est bien là le premier mécanisme de l'autocensure : on n'a pas à dire n'importe quoi sur n'importe qui et n'importe comment.Donc il est des choses que personne na à savoir, parce que ça relève de la vie personnelle ou du secret professionnel, le fameux devoir de réserve dû à tout employeur qui vous paye votre travail avec lequel vous allez manger ce soir.Mais si tel est le cas, la circulation de l'information passe seulement par les canaux officiels que sont la presse et les médias, tenues bien heureusement par des professionnels responsables de ce qu'ils font.Et ce sont ces mêmes professionnels (les juges et la police) qui enterrent l'affaire du SMS, ce qui reste responsable et lamentable (que celui-ci soit vrai ou faux d'ailleurs)."Circulez, il n'y a rien à voir !" semblent nous hurler ces mécanismes !Et la libre expression du cityen de base, ça devient quoi au juste ?Une fois tous les 5 ans, après matraquage médiatique sur de long mois juste et seulement le jour de voter ?Je suis désolé, il est inscrit quelle que part "que nul ne peut être inquiété pour ses opinions, etc. etc." C'est dans le pacte républicain qui nous lie tous, du plus petit au plus grand d'entre nous.Le violer, c'est violer ce qui fait la nature humaine, c'est la piétiner allègrement.Que ça déplaise, il nous faut en avoir cure.Que ça nuise à l'honneur, là il faut en répondre devant les tribunaux.Point à la ligne.Et franchement, ça nuisait à qui au juste de rapporter cette affaire de sécu ? Bé à personne en particulier, au contraire : on n'est plus à quelques centaines de millions d'euros près, puisqu'on compte désormais en dizaine de milliards !Par contre, ça déplaisait manifestement... que quelques quidam en sache assez pour décrire ledit mécanisme avec précision.On arrête, on est assez loin du thème du SMS pour avoir viré sévère sur nos petits us et coutumes de censure mal placée !

Jacques Heurtault 21/03/2008 18:23


Revenons au principal : le SMS. Si Airy Routier soutient qu'il est vrai, il doit être capable d'en fournir la preuve. Notamment en révélant sa source! De cela, les journaleux de merde n'en veulent
pas car cela détruirait d'un seul coup non pas leurs sources mais la possibilité qu'ils ont de manipuler l'information. On ne verrait plus des expressions du style "Selon une source proche du
dossier ...". Cela suppose bien sûr de rendre légal la divulgation de toute information susceptible de contribuer au débat public!  Y compris des informations dites "de la vie privée"
lorsqu'il s'agit d'un personnage public.
Sarko n'a pas attaqué sur le fondement d'une atteinte à sa vie privée (ce qui aurait été légitime en l'état actuel de notre droit) mais sur le fondement d'un faux et usage de ce faux! Il est quand
même particulièrement scandaleux que quiconque puisse inventer je ne sais quel SMS dans le but EVIDENT de nuire à une personne, a fortiori le Président de la République, qui, on en conviendra
aisémant, n'est pas le dernier des quidam ni le premier venu ...
Je persiste et je signe : je déplore que Sarko ait retiré sa plainte pour devoir, à mon avis, se protéger du lynchage médiatique dont il aurait sûrement fait l'objet s'il avait obtenu une sévère
condamnation de l'auteur du faux ou de ceux qui en ont fait usage. C'est son choix. En agissant de la sorte, il se grandit pas à mes yeux ...


GM 21/03/2008 16:51

@ Jean-Pierre : Vous lisez plus vite que je ne reviens ! Bravo !La "liberticide attitude" a toujours existé, mais jusque là ne touchait pas des millions de blogs... parce que ça n'existait pas encore !Pour ce qui est des "petits profits sur le dos de la sécu", la loi précise que les détachements sont de deux ordres :1 - Les premiers sont pour quelques jours à quelques mois. Pas de problème : vous vous déplacez en Suisse ou au Japon, vous êtes soigné sur place à la suite d'un accident ou d'une maladie, votre caisse primaire paye.2 - Les "détachements provisoires" : Vous êtes envoyé par votre employeur à l'étranger. Même régime : il continue à payer dans le pays d'origine et vous êtes soigné dans le pays de détachement, votre CPAM paye pour vous et votre famille sur place.Ca peut durer 3 ans, et c'est renouyvelable une fois seulement.Au-delà, vous devez cotiser dans le pays de résidence.Et c'est naturellement réciproque quand vous êtes impatriés.Sauf que certains, parmi quelques groupes français au bras long (que je ne citerai pas par respect pour Monsieur Heurtault : il n'est pas question qu'il ait les mêmes ennuis), il y a 13 ou 14 ans, ont obtenu une dérogation ministérielle pour deux fois 6 ans.Et il s'agissait de renouveler cette dérogation en 2006.Dès lors, on peut cotiser peu sur des hauts salaires, mais ailleurs (Madère, la Suisse, Coconuts, etc.), tout en travaillant effectivement en France.L'économie réalisée pèse jusqu'à 45 % des salaires...Que le bénéficiaire, s'il est malin, reprend pour partie en terme de retraite "pro domo" : C'est une façon de s'attacher quelques brillants ingénieurs devenus soudainement "dociles".C'est tout simple et efficace.Voilà le problème, c'est que c'était dérogatoire... Et la dérogation perdure pour un nouveau 2 fois 6 ans !En fait, j'ai cru comprendre que le régime va perdurer un maximum, puisqu'il n'y a plus de limite pour ces quelques employeurs là, sur interventions ministérielles.Notons, que ces gens là ne sont pas très doués, parce qu'en france, on peut fournir + 40 % de salaire en plus à des "happy few" sans payer de charges sociales, même quand on est PME nationale et sans traverser de frontière.Mais c'est une autre affaire et sur d'autres dispositifs parfaitement légaux !Naturellement, il est des pilotes de lignes au long cours qui ont des régimes encore plus extraordinaires, notamment en matière fiscale, là encore par dérogation de la DLF qui émet la doctrine opposable à l'administration fiscale...Mais c'est encore une autre histoire.Alors l'intérêt à ne ps trop ébruiter ses techniques, restent quand même que si ça se savait un peu trop, c'est un scandale à plusieurs millions d'euros tous les ans pour une sécu qui peine à équilibrer son budget.La France à cela de particulier que le Loi est égale pour tout le monde... sauf exception !C'est une des raisons pour laquelle nous sommes classés 48° sur 157 (le dernier c'est la Corée du Nord et le premier c'est Hong-Kong) quant à la densité de règlementation dans les "affaires".Tout autant de règlements qui "biaisent" la libre concurrence que nous retrouvons dans nos prix à la consommation et notre "pouvoir d'achat" : il n'y a pas de secret, Jean-Pierre : ce mécanisme là est simple à appréhender !

Jacques Heurtault 21/03/2008 18:03


Simple à apréhender ... C'est vous qui le dites!
Vous apportez de l'eau à mon molin de la TVA sociale ... Il faut réduire les charges assises sur les salaires et sur le travail et compenser les pertes de recettes par la généralisation des taxes à
la consommation! Même si c'est impopulaire, c'est nécessaire!


Jean-Pierre 21/03/2008 16:08

1. Toute le monde ne déteste pas Sarko :http://www.lefigaro.fr/actualites/2008/03/21/01001-20080321ARTFIG00598-la-correspondance-detonante-d-une-prof-a-sarkozy.php2. Je ne suis pas sûr que venions d'entrer dans une période liberticide. Nous y sommes depuis longtemps. Je me souviens des écoutes de l'Êlysée, des Irlandais de Vincennes et autres joyeusetés, des interdictions successives d'Hara Kiri et de Charlie (Bal tragique à Colombey). 3. Qui a intérêt à ce qu'on cache que certains profitent de la sécu ? Et tout à fait légalement, si j'ai bien compris.  

Jacques Heurtault 21/03/2008 16:55


Moi aussi, j'ai compris que c'était tout à fait légal de piller la Sécu. J'y vois la preuve que tout ça a un grand besoin de réformes.
Personnellement, j'ai quelques doutes sur l'adéquation de l'actuel occupant de l'Elysée à la fonction mais je reste un partisan des réformes engagées qui doivent être poursuivies. Même si je peux
ne pas être d'accord avec certaines d'entre elles, comme, par exemple, la loi sur les heures supplémentaires.


GM 21/03/2008 15:59

Cher Monsieur Heurtault,1 - Vous avez vraisemblablement raison : S'il poursuivait sa plainte, c'était la guerre... S'il arrête les frais, c'est qu'il se montre conciliant (grâce à Carla qui en a quand même pris une sacrée, de claque, à travers la tête).Comme à ce jeu là "le chef" il compte toujours faire la pluie et le beau temps comme le démontre le premier post (le lien), quoiqu'on en dise, les "amis" ce n'est pas tout, il faut aussi savoir faire une "paix des braves" entre... braves.La plainte c'est la menace.La retirer, c'est faire preuve de mansuétude pour un type qui n'a vécu depuis des années qu'en étalant sa vie privée comme il l'entendait.Donc la menace persiste.D'autant mieux que ce n'est pas lui qui a fait l'annonce du retrait de la plainte.(Ce qui est vraiment bien joué).2 - En ce qui concerne le deuxième lien, c'est le "retour de bâton" du premier article publié sur ce blog là concernant la censure.Il est assez explicite : la première fois, les auteurs rapportaient des "usages curieux" que font certains groupes français mais transnationaux des règles du détachement en matière de sécurité sociale : grosso modo, des salariés bien français, domiciliés en France ne cotisent pas comme n'importe quel salariés français d'employeur français, le tout domicilié en France.Ils sont embauchés dans un "paradis social", puis détachés en France, provisoirement pour 3 ans, renouvelable une fois.Ca c'est la loi et le règlement communautaire (plus les traîtés internationaux, très prisés jusqu'aux Japon en passant par les américains : pourquoi croyez-vous que nous ayons tant de cadres supérieurs américains dans les rues de Paris ? La raison en est ces fameuses règles et "le cadre de vie" en France, dont notre fameuse sécurité sociale que le monde netier nous envie et qui n'existe pas à Londres !)Chez l'employeur cité, c'est 6 ans renouvelable une fois : au total 12 années de peu de cotisation, mais de régime de couverture maladie, invalidité, incapacité exactement identique à n'importe quel salarié et ayant-droits... mais à peu de frais pour l'employeur.Il a fallu 11 mois aux "gros ordinateur" pour identifier l'ordinateur des auteurs qui restent par ailleurs couverts par l'anonymat de leur pseudonyme (Anonymat rendu nécessaire aux yeux des auteurs de ce site, uniquement pour ne pas interférer avec leurs activités professionnelles réciproques). Il y a certitude. Et cinglante !Ils en ont sabordé leur site en moins de 2 jours, site qui fonctionnait autour des 100.000 pages vues en quelques mois. Sans importance, finalement par rapport à leurs enjeux professionnels.L'un d'entre eux a remis ça, en solo.Et pour son article du mois d'octobre sur la censure, il a fallu 11 jours à d'autres oridnateurs pour parvenir à l'identifier ! Assez stupéfiant, il n'en dit pas plus, et c'est largement suffisant. Et totalement hallucinant.Et sans la cellule de PRINCEN...L'article n'a pas encore disparu de la toile, mais on se rappelle que le support technique "Over-blog" est désormais propriété de TF1. Et quand vous usez de votre propre blog pour rechercher "censure" (en bas à droite avant W3C) sur over-blog, rien n'en ressort, comme si vous n'aviez jamais traîté le sujet et seuls 5 blogs sont cités... qui n'ont rien de bien méchant sur le sujet relatif à la censure politique !L'effet du hasard crûtes-vous ?Alors demain, avec cette cellule active, tous les propos "contrariants" pourront être identifiés avec certitude, un peu comme vous aujourd'hui, parce que vous donnez votre nom et vos fonctions, mais êtes protégé dans vos fonctions par votre statut (ce qui est presque un luxe... quoique... votre avancement pourrait être ralenti si vous déplaisez à qui a le bras long, vous verrez), et les pages en traîtant "ostracisées" avec circonspection et parcimonie !Autrement dit, on entre bien dans une ère liberticide, insidieuse et l'épisode du SMS n'en est que l'avatar un peu plus original que les autres, car assez inhabituel à ce niveau là de la République.Explications suffisantes ?

Jacques Heurtault 21/03/2008 16:50


Très intéressant quoique on sorte un peu du sujet ...  Personnellement, je trouve normal que l'on signe ce que l'on écrit. Il y a beaucoup de ragots qui circulent sur la toile, d'une manière
anonyme ...
Il faut se battre pour que chacun assume ses responsabiltés dans le respect des principes sacrés de la LIBERTE.


GM 21/03/2008 11:06

@ Sergiozz (et autres) : je rappelle, mais j'avais moi-même oublié, que 11 jours plus tard, l'auteur anonyme du post pré cité avait prévenu d'une "Alerte Secret" : Prevenè secretu !
C'était déjà au mois de novembre dernier !!!

Jacques Heurtault 21/03/2008 12:02


Je ne comprends pas! Pouvez vous expliciter? Merci!


GM 21/03/2008 10:42

@ Jacques : D'où tenez-vous que Cécilia n'ait donc jamais rien reçu ? Vous avez entre les mains les PV d'audition de ce témoin ?
@ Sergiozz et à d'autres : Je vous recommande la lecture un peu longue de ce post : La censure est-elle de retour ?
Il est truffé de vidéos dont une est déjà censurée depuis.
On note que quand on fait la recherche sur la "La censure est-elle de retour" depuis la fenêtre "recherche" à gauche de ce blog, Over-blog ne cite pas l'article... déjà censuré ? Aimable !
Pour Jasques : De ce que j'ai compris de ce qu'était le "Buzz" (mais je peux me tromper), il s'agit justement de liens qui renvoient à d'autres sites, vidéos, articles, etc. postés ici ou là !
Exactement ce que je viens de faire (si vous me le permettez, naturellement !
Bien à vous et joyeuses Pâques à tous !

Jacques Heurtault 21/03/2008 12:01


Je l'ai entendu, une seule fois, sur France Inter, un matin ... Non, je n'ai évidemment pas les procès verbaux de ce témoin! Je note cependant que si Sarko maintenait sa poursuite, il se mettrait à
dos l'ensemble de la presse ... C'est propbablement ce qu'il veut éviter!
Vous allez voir que ça va, miraculeusement, se calmer!


Jean-Pierre 21/03/2008 09:16

Sergiozz. OK pour le Canard. Effectivement, c'est un journal qui dénonce les abus des politiques et là, il fait un très bon travail. J'aimerais qu'il aille plus loin en proposant des solutions aux pratiques douteuses. Parce que dénoncer, c'est bien mais pas suffisant. Pour moi, Marianne, c'est un fourre-tout, une cuisine espagnole ou l'on trouve ce que l'on veut trouver. 

Jacques Heurtault 21/03/2008 11:53


Le canard enchainé est un journal satirique. Pas un organe de presse d'information. Il y a donc lieu de le lire avec du recul. Simplement pour s'amuser ... Il est, par contre, absolument impératif
qu'il puisse exister et qu'il ne soit en aucune manière géné par quelque entrave que ce soit. C'est un peu "le fou du roi" d'autrefois!
Le style de marianne ne me plait pas ... J'ai besoin d'organes de presse plus fouillés. Question de goût personnel! Dond je n'achète pas mais il peut m'arriver, parfois, de tomber sur un numéro
ancien ...que je parcours.


sergiozz 20/03/2008 21:09

Mettons les points sur les "i" ! D'abord, cette affaire du SMS, comme vous Jean-Pierre, je m'en tape. Signalons que cette info ne vient ni de Marianne, ni du canard enchaîné.
Jacques, je ne vois pas pourquoi vous dîtes que je vous déçois quand le parle de ces journaux alors que vous ne les lisez pas. Comment pouvez-vous critiquer le contenu de ces journaux alors que vous ne connaissez pas leur contenu. Je suis désolé mais parmi les hebdomadaires, je ne vois pas en quoi Marianne serait plus mauvais que le point, l'express ou le nouvel obs. Je ne l'achète pas régulièrement mais il y a de nombreux articles de fond très intéressants dans marianne qui vont souvent à l'encontre de la pensée unique. C'est aussi un journal pluraliste car si par ex J.F.Kahn était pour le oui au référendum, d'autres journalistes de Marianne étaient pour le non. Quant au canard enchaîné, heureusement qu'il est là pour dénoncer les abus des hommes politiques comme les loyers dérisoires payés pour des 300 m2 dans les beaux quartiers de Paris, alors que beaucoup de français galèrent pour payer leur loyer dans leur T2 ou sont obligés de se loger dans un mobilhome dans les campings des périphéries urbaines. Ce n'est par le figaro qui dénoncerait de tels scandales.

Jacques Heurtault 20/03/2008 21:50



Le Point et Marianne, même combat! Je ne lis régulièrement ni l'un ni l'autre, ni les autres non plus d'ailleurs ... Mais je les connais. C'est précisément pour cela que je ne les lis plus!


D'accord avec vous : il faut dénoncer les scandales ... Il n'est donc pas question de les interdires (les journaux, pas les scandales!).



Jean-Pierre 20/03/2008 19:02

Je me serais bien abstenu de répondre, Sergiozz, tellement vos propos sont caricaturaux. Mais je veux vous dire que la presse que j'attends de mes vœux, c'est une presse libre qui informe, en rapportant des faits, pas des rumeurs, des « on-dit », une presse libre qui apporte des éléments de réflexion à ses lecteurs, pas une bouillie prédigérée à l'idéologie. Et là, je pense qu'on est loin de la presse Hersant. La presse peut être anti-Sarko, ça ne me dérange pas à condition qu'elle apporte des faits incontestables. Pas des « il paraîtrait que Sarko aurait envoyé un SMS » dont le contenu, de plus, est, s'il se révélait exact, franchement anecdotique, quoiqu'en dise Jacques. 
Là où je vous rejoins, c'est que la plupart, pour ne pas dire tous les médias roulent pour quelqu'un. Certains portent à gauche, certains portent à droite, d'autres penchent encore plus loin sur les bords. Je préférerais qu'ils roulent pour le bien de notre pays. Parce qu'au fond, c'est ça qui importe. Et permettez-moi de terminer en disant que je ne vois pas en quoi Marianne ou le Canard enchaîné font ce travail, quoi que vous en disiez. 

Jacques Heurtault 20/03/2008 20:03



Marianne et Le Canard Enchainé doivent continuer à pouvoir exister ... Mais je ne les lis pas!



sergiozz 20/03/2008 15:51

pour Jean-Pierre, la presse anti-sarko, c'est de la presse caniveau.  Heureusement qu'en France, on a encore Marianne et le canard enchainé. Pour Jean-Pierre, la presse idéale, c'est la presse à la botte du pouvoir, la presse à la Hersant.

Jacques Heurtault 20/03/2008 19:53



Marianne et Le Canard Enchainé? Ce sont là vos références journalistiques? Vous me decevez, Sergiozz!



GM 20/03/2008 11:58

Mais c'est très exactement ce que je dis : "Bling-bling dans sa tête", il le leur en redonne encore et encore !Il aurait été si simple d'en rire, mais pas du tout, ce n'est pas son truc à lui !Il en re-veux puisqu'il y'en a re.Je trouve ça totalement dément et ça me fait penser à Jacques Borel, l'ex empereur des resto-routes : Il voulait qu'on parle de lui, même en mal. Tout le temps, pour se faire plus gros que le boeuf !Vous avez vu comment celui-là a explosé !Il finira comme lui et fera déborder la "cellule de surveillance d'internet" du Nicolas Princen qui vient d'être mise en place...Car inutile de dire qu'on va continuer d'en faire des posts anti-bling-bling s'il poursuit sur ce chemin. Débile comme stratégie, vous dis-je !En tout cas liberticide, puisque pendant qu'on parle de ça, on ne cause pas d'autre chose (sans compter les poursuites devant les tribunaux pour cause de buzz, qui peuvent trsè bien se terminer par un retrait des droits civiques de beaucoup de blogueurs et lecteurs).

Jacques Heurtault 20/03/2008 13:05



Buzz? Merci d'expliquer.
S'il y a des journalistes assez cons pour tomber dans le piège dont vous parlez, c'est que, vraiment, ce sont des journaleux de merde, c'est à dire pas des journalistes.



Jean-Pierre 20/03/2008 11:42

Non, GM, le bon peuple en redemande de la « presse poubelle ». Relisez les commentaires et vous verrez qu'une grande partie des gens adorent ça. Peu importent les faits. L'important étant de continuer à se persuader que tous nos problèmes viennent de Sarko et qu'en l'éliminant, tout va s'arranger, comme par miracle.

Jacques Heurtault 20/03/2008 13:02

Non, tous les problèmes ne vont pas disparaitre si Sarko s'en va! Bien au contraire ...Ce n'est pas une raison pour que Sarko en rajoute en créant des probèmes avec un comportement qui n'est manifestement pas à la hauteur de sa fonction ...

GM 20/03/2008 10:00

Perso, j'y vois bien la présomption que le SMS était vrai :1 - L'information n'est toujours pas démentie, ni par le journaliste, ni par l'épouse, ni par l'ex-épouse,2 - En retirant sa plainte, non pas pour "délit de presse", mais pour "faux et suage de faux", Sarkoléon 1er ne veut pas être pris pour un menteur : lui sait que ce SMS est donc vrai ! Sans ça, il serait allé jusqu'au bout !Fin de l'épisode : il fait décidément toujours "bling-blig" dans sa tête, ce gars là !Il aurait été si simple d'en rire en affirmant que c'était absolument absurde et dément ! Donc sans fondement. Et le bon peuple aurait approuvé en se disant qu'il y en avait marre de ses attaques de la "presse poubelle" qui descendent jusque dans le pantalon, les soirs de la nuit de noce !

Jacques Heurtault 20/03/2008 13:00

Cécilia a dit qu'elle n'avait JAMAIS reçu le SMS!

Jean-Pierre 20/03/2008 09:01

Jacques, vous êtes bien seul a vouloir une presse responsable. Rien qu'avec ce petit papier, vous voilà aux prises avec quatre défenseurs de la presse de caniveau. Bon courage.

Jacques Heurtault 20/03/2008 12:59

Merci, Jean Pierre! Je n'ai pas compté le nombre ... C'est sans importance! Je crois à ce que je fais. Je dis les choses comme je les pense ...

Romuald 19/03/2008 22:20

Monsieur Heurtault, vous qui n'aimez pas les "journaleux de merde", vous pouvez les dénoncer à Sarkozy qui vient de créer un service de surveillance du Net pour débusquer toute "désinformation" concernant le président.Cette cellule est confiée à un jeune normalien diplômé HEC, Nicolas Princen. Comme il risque de ne pas manquer de travail, Marianne.fr a décidé de l'aider en proposant à tous ses lecteurs de lui signaler les comportements "pas gentils" envers Nicolas...Il vous suffit de vous connecter sur ce site : C'est tout simple...

Jacques Heurtault 20/03/2008 06:26

J'ai mieux à faire de mon temps ... Je n'ai jamais été abonné à Marianne, je n'ai pas l'intention de m'y abonner. Je veux seulement de l'information de haut niveau, de celle qui pousse à la REFLEXION, au développement du sens critique, au raisonnement structuré ...La presse de caniveau, ce n'est pas pour moi! Lorsque cette affaire a éclaté, je n'ai pas véhiculé cette soi-disant "information". ce n'est que lorsque qu'elle a pris une ampleur qui la rendait incontournable que j'ai commencé à en parler ...

sergiozz 19/03/2008 21:20

J'aurai bien voulu que de misérables crapules qui salissent la profession de journaliste paient un bon coup, bien avoiné, quelque chose qui fasse mal, très mal, afin que cessent ces comportements de journaleux de merde "

Un peu de retenue Monsieur Heurtault, comme le dit "dixneuf" très justement, le journaliste du Nouvel Obs a fait seulement des excuses à Carla Bruni, il ne revient pas sur l'information qu'il a donné et il continue à dire qu'elle est véridique. On ne saura jamais la vérité sur cette affaire comme sur toutes les affaires qui touchent à nos dirigeants politiques. Mais, c'est vrai qu'avec celui-ci, on a tiré le pompom ! Et, ce n'est pas fini, même si ses conseillers vont lui dire de se tenir à carreau un petit moment.

Jacques Heurtault 20/03/2008 06:20

Reconnaissez, Sergiozz, que nous avons un vrai problème avec notre presse! Il y a quelque chose qui ne va pas!Quant à Sarko, il vaut mieux qu'il se tienne à carreaux ... J'ai bien eu raison de ne pas voter pour lui! Même si j'approuve un grand nombre de ses projets de réforme.

frédéric 19/03/2008 20:55

Doucement Jacques, doucement ! Vous oubliez la présomption d'innocence. Qui a dit que le journaliste avait inventé cette histoire de SMS ? SARKOZY ! Et alors, vous croyez toujours aux dires du Président ???

Jacques Heurtault 20/03/2008 06:16

J'admets avoir fait preuve d'un peu d'excès ...  Je maintiens que Airy Routier, un vieux routier d'un certain "journalisme" soit-disant intello, mettait fin ipso facto à sa carrière s'il reconnaissait le faux! S'il est si sûr de lui, qu'il donne sa source!

dixneuf 19/03/2008 20:54

>>> 1 - Il s'agit d'un faux- Malgré celà le Président RETIRE SA PLAINTE. >>> 2 - Le message a réellement été envoyé et reçu. Pour ne pas voir la vérité éclater : il RETIRE SA PLAINTE. - Dans les deux cas on ne peut pas dire qu'il y a recherche de la vérité et le doute subsistera (en faveur de l'accusé) - D'autant qu'il faut observer que l'auteur de la révèlation persiste et signe, que ses "excuses" ne concernent pas l'existence du message comme on voudrait le faire croire. D'ailleurs, il aurait été plus juste qu'il exprime alors des regrets plutôt que des excuses, pour le choc occasionné par cette information à la remplaçante. Là, il est faux-jeton, il savait bien que ce serait-elle la plus touchée, et durement. Elle-même n'a aucune certitude, que la parole(?)de celui qui est devenu ensuite son mari. Je tiens pour nulle la déclaration de Cécilia, elle n'a aucun grief contre Carla Bruni, elle a tourné la page, nage dans le bonheur et si elle a bien recu le SMS ne peut qu'en être flattée dans son orgueil de femme. - Toute autre est la question de savoir jusqu'où le journaliste peut aller. Le cas Sarko. est inédit, l'exposition médiatique voulue par le Président ne peut que pousser aux excès. - Si le Procureur pense à son avancement...on ne connaitra sans doute jamais la vérité.

Jacques Heurtault 20/03/2008 06:13

Nous sommes d'accord : le procureur peut continuer à poursuivre ... Le fera -t-il? Wait and see ... J'ai des doutes sérieux!Si Airy Routier reconnaissait son invention, s'en serait fini de son métier de journaliste (pardon "de journaleux de merde") et probablement du titre "Le Nouvel Observateur" ... Cécilia n'a aucune raison de dissimuler la vérité ...Si, par contre, il ne s'agit pas d'un faux, c'est extrêmement grave! Cela veut dire que le Président n'est tout simplement pas capable de se contrôler ... Serait-il devenu président si tel avait été le cas? J'en doute fortement!