Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Ne jamais jouer avec nos retraites! Juguler les spéculateurs!

11 Avril 2008, 08:57am

Publié par Jacques Heurtault

Je suis, comme beaucoup de blogueurs, abonné à plusieurs autres sites ou sources d'informations plus ou moins partisans ... Je suis bien critique, moi. Au nom de quoi les autres n'auraient-ils pas le droit de l'être?

C'est notamment le cas de Bellacio, clairement situé à l'extrème gauche (à tout le moins "à la gauche de la gauche") qui, très logiquement, à milité en faveur du NON à la Constitution Européenne alors que j'étais (et suis toujours!) en faveur du OUI.

Les animateurs de ce site me font parvenir (ainsi qu'à beaucoup d'autres, j'imagine) le texte d'une pétition que je reproduis ci-dessous. Je ne l'ai pas encore signée mais il se pourrait bien que je le fasse à très bref délais, tant les questions posées sont pertinentes et doivent donc être promues et défendues.

Début de citation :

Pétition citoyenne : Jouer avec nos vies, ça suffit ! Pas touche à nos retraites !
Pétition citoyenne pour réclamer une gestion scrupuleuse et conforme
du Fonds de Réserve pour les Retraites

SIGNER LA PÉTITION :
http://bellaciao.org/fr/spip.php?article=64550#sp64550

Le Canard Enchaîné du 9 avril 2008 a révélé en page 3 que le Fonds de Réserve des Retraites (FRR) créé en 1999 par le Gouvernement Jospin, et géré par la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC), venait de perdre 3.1 milliards d’euros suite à un placement boursier fort contestable et risqué.

Une note, dont un extrait est publié dans l’hebdomadaire, en date du 27 mars 2008, est pessimiste pour l’avenir et explique que "les risques portés par le FRR sont encore très concentrés sur les marchés actions, le rendant très vulnérable à un retournement" . En d’autres termes, les placements réalisés avec l’argent de ce Fonds ne sont pas sécurisés, et les pertes pourraient s’alourdir si la Bourse continuait à chuter et la crise à s’amplifier.

Contrairement à certaines interprétations journalistiques ou rumeurs,cette information n’a pas été réellement démentie par le FRR, qui s’est contenté de préciser que globalement, la performance annuelle du placement est bonne (6.3 % par an depuis 2003 selon le communiqué du FRR), et que le FRR n’a pas investi dans des "produits de titrisation" (c’est à dire, n’a pas investis sur des produits financiers directement liés aux subprimes).

Nous, salariés, chômeurs, retraités, nous rappelons au gestionnaire de ce fonds, ainsi qu’à l’Etat français que son devoir est avant tout d’assurer la pérennité et la viabilité de cette institution, de protéger ses contribuables, les salariés qui travaillent et cotisent en France, et non d’enrichir les banques ou les actionnaires privilégiés, ni les caïds des marchés boursiers.

Personne ne comprend que l’on puisse jouer ainsi avec les économies durement réalisées, dans un but de solidarité, sur des vies et des vies de travail, parfois pénibles et mal rémunérées, alors même que les salaires n’augmentent pas et que les régimes de retraites viennent d’être profondément modifiés, en défaveur des salariés !

Alors même que certains (200 personnes ? 500 personnes ? 1000 maximum ?) ont bénéficié récemment de 15 milliards de cadeaux fiscaux !

Pour celles et ceux d’entre nous qui sont syndiqués, nous exigeons également que les organisations syndicales de salariés représentées au FRR remplissent strictement leur mission de protection de nos intérêts, passés, présents et à venir, et ne s’improvisent pas "analystes financiers" ni "traders à la petite semaine".

Nous exigeons donc que la CDC et l’Etat trouvent immédiatement une solution à leurs frais (et pas à ceux du contribuable) pour dégager la somme actuellement présente au FRR et la placer dans des structures et des institutions sécurisées, sans penser à la rentabilité financière de cette somme d’argent, sans penser à l’utiliser comme une "simple ressource financière".

Nous exigeons aussi par la même occasion, que l’Etat tienne sa promesse d’abonder ce Fonds avec les recettes provenant des privatisations. Le Fonds devrait peser presque 300 milliards d’euros si le plan prévu avait été respecté annuellement depuis sa création, or, il ne comptabilise aujourd’hui que 30 milliards d’euros !

Enfin, nous interdisons formellement à l’Etat de toucher à ce Fonds de Réserve des Retraites avant 2020 et lui rappelons qu’il ne saurait servir à autre chose qu’à financer nos pensions.

Cet argent est NOTRE argent.

Nous l’avons cotisé, il a été prélevé sur notre travail et il doit servir à nos retraites !

ARRETEZ DE JOUER AVEC NOS VIES !
PAS TOUCHE A NOS RETRAITES !

Nb : Cette pétition sera adressée aux personnes concernées et notamment au Gouvernement, à la CDC et aux syndicats.

SIGNER LA PÉTITION :
http://bellaciao.org/fr/spip.php?article=64550#sp64550

Fin de citation.

J'ai la conviction que bon nombre de gestionnaires de divers fonds jouent à "Jérôme Kerviel", ce nouveau jeu qui consiste à se croire libre d'agir avec l'argent des autres!
Il faut trouver une parade ...
J'ai un problème : je ne vois pas bien laquelle!
J'ai des doutes sérieux sur la capacité de mobilisation massive des premiers intéressés : les cotisants et, principalement, les salariés.
J'ai des craintes réelles sur les risques de dérapage d'une telle mobilisation avec la récupération puis le fourvoiement dans des impasses telles le rejet de la mondialisation, voire de l'économie de marché (alors que ce mode d'organisation des rapports économiques existe depuis la nuit des temps et pas seulement depuis l'avènement du capitalisme marchand!).

Quoiqu'il en soit, il convient d'abord d'ouvrir le débat sur l'épineux problème qui est posé. En commençant par poser quelques questions pertinentes mais aussi en commettant quelques réflexions impertinentes.

Les questions pertinentes tout d'abord :

1. Oui ou non, la Caisse des Dépôts et Consignations a t-elle spéculé avec le fond de réserve des retraites?
2. Si oui, comment la Caisse des Dépôts et Consignation va-t-elle rembourser la perte ainsi enregistrée?
3. Quels dispositifs, valables pour l'avenir, va-t-on mettre en place pour empêcher les "gestionnaires" de continuer à jouer avec nos sous?

Les réflexions impertinentes ensuite :

Je commence à en avoir vraiment marre de tous ces financiers inconscients qui, la cervelle chauffée à blanc, prennent des risques insensés! La gestion publique (et le Fonds de Réserve des retraites en fait partie), ce n'est pas une partie de Monopoly! Quand on se retrouve ruiné, c'est "pour de vrai", pas "pour du beurre".

J'ai souvent été frappé par certaines convergences "colorées".  Par exemple, la cervelle est souvent blanche mais elle peut passer au rouge en cas d'accident cérébral vasculaire! Tandis que le fer, chauffé, passe d'abord au rouge avant de passé au blanc. Le rouge, c'est la couleur de l'extrème gauche tandis que le blanc, c'est la couleur d'une certaine droite très réactionnaire. Selon les circonstances, on peut passer du "rouge au blanc" ou bien du "blanc au rouge"! Certains, vraiment très impertinents, soutiennent que les extrèmes se rejoignent ...

Commenter cet article

Nicolas Mauduit 15/04/2008 10:32

le terme de "speculer" peut recouvrir des realites bien differentes selon les emplois qui en sont faits...Une chose me parait sure : si le declin de l'economie française se poursuit, handicapée qu'elle est par la dette et le train de vie de l'Etat (sans parler de sa reforme), dans un environnement mondialisé de plus en plus competitif, l'inflation que nous subirons reduira a peau de chagrin les maigres retraites auxquelles les plus chanceux d'entre nous pourraient encore pretendre si les caisses se contentaient de thesauriser sans "faire travailler" les ressources collectées.  Certes, il y a un risque, mais la taille des caisses de retraites devraient leur permettre de le gerer et de le moyenner, ainsi que cela est fait de par le monde. Pour juger du degré de risque pris par les caisses, il faudrait etudier de pres un rapport de leur activite : savez-vous s'ils sont disponibles, et peut-etre meme deja commentes par des auditeurs "citoyens" independants? Nicolas Mauduit

Jacques Heurtault 15/04/2008 19:32


Je ne vois aucun inconvénient à ce que de tels fonds soient valorisés ... Ils doivent par contre être gérés d'une manière extrèmement prudente, un peu à la manière des fonds "souverains", tel le
Fonds d'Etat norvégien qui est alimenté par les bénéfices pétroliers de la Mer du Nord et qui sont destinés à garantir les futures retraites en Norvège.
Placement responsable, oui! Jouer à Jérôme Kerviel, non! Nous sommes sûrement d'accord la dessus ... Ledit fonds a perdu presque 10% de sa valeur en trois mois! C'est quoi, cette gestion?


Jacques 12/04/2008 23:00

Eh bien vous pourriez faire une exception et acheter ce numéro du Canard, vous n'en trépasseriez  pas, n'est-ce pas ....jf.

Jacques Heurtault 12/04/2008 23:11


C'est sans doute ce que je vais faire ... s'il en reste!
P.S. du 14 avril ...
Il en restait! J'en ai donc acheté un exemplaire ... Ca ne m'arrive vraiment pas souvent!


Jacques 12/04/2008 09:12

Le Canard n'a malheureusement pas encore ses aticles en ligne. Seule la Une y figure.Impossible de vous le transmettre donc.Mais le site qui a lancé la petition le cite quasi intégralement:www.bellacio.org/frjf.

Jacques Heurtault 12/04/2008 20:50


Non, hélas! Il y a le texte de la pétition mais pas le moyen de prendre la connaissance exacte du dossier ... Je vais faire crédit au Canard mais, faute d'informations fiables, je ne signerai pas
la pétition. Du moins, pas tout de suite!


Jacques 12/04/2008 00:30

Je n'en sais pas plus que le long article du Canard Enchaîné, ce qui n'est déjà pas si mal.... si je peuis dire.jf.

Jacques Heurtault 12/04/2008 05:56


Pouvez vous m'en transmettre une version électronique. Je n'achète pas le Canard ...


Maurice 11/04/2008 22:37

Bonsoir Monsieur Heurtault,Voilà quelques mois, vous n'aviez pas de mots assez durs à l'encontre de ceux qui critiquaient les projets de Nicolas Sarkozy. Et vous pensiez qu'il avait carte blanche sur chacune des réformes engagées puisqu'il avait été si bien élu...Le temps a passé et l'on y voit plus clair maintenant sur bien des sujets.Je passe sur le pouvoir d'achat et "les caisses sont vides"... Pathétique Je passe aussi sur les controverses perpétuelles entre ministres... Affligeant.Je passe aussi la fameuse carte de famille nombreuse... Désopilant.Arrêtons-nous un instant, si vous le voulez bien, sur ce qui nous été présenté comme LA réforme : "travailler plus pour gagner plus" avec les fameuses heures sup' défiscalisées.Oublions même la polémique sur les chiffres des heures sup' effectuées puisque le gouvernement vient de reconnaître que ses chiffres étaient majorés.Ne voyons que l'efficacité de la mesure :
La Commission des finances de l'Assemblée pointe déjà les faibles résultats de la loi de défiscalisation des heures supplémentaires. Une loi sur les heures sup' inefficace et coûteuse : 3.7 milliards de gain, pour un coût de... 4 milliards
La messe est dite. C'était prévisible. Voilà encore quelques milliards envolés pour rien... Que pensez-vous, Monsieur Heurtault, de cette mesure... audacieuse ?

Jacques Heurtault 12/04/2008 21:07


J'ai dit et je maintiens qu'on doit le laisser conduire le programme de réformes sur lequel il a été élu. Par contre, j'émets deux critiques, sur la forme et sur les déviances ...


Jacques 11/04/2008 15:55

Je ne comprends pas votre question ???jf.

Jacques Heurtault 11/04/2008 20:50


Estil bien exact que la CDC a spéculé sur l'argent de ce fond? A-t-elle été à l'origine d'une perte de 3 milliard d'euros? Dans quelles conditions précises? Sur quel titre? Voilà les précisions que
vous demandez. Si vous avez des inormations, je suis preneur. D'avance merci!


Jacques 11/04/2008 12:21

Eh bien moi, comme j'ai toujours défendu ce Fonds de Réserve sur mon Bloc-Notes, comme j'ai toujours dénoncé également le mépris de la loi de la part des Gouvernement Raffarin, Villepin et Fillon qui n'ont pas abondé ce Fonds malgré l' obligation qui leur était faite, j'ai immédiatement signé la pétition dès que j'en ai eu connaissance, sans même qu'elle ne me soit adressée par "Bellaciao".jf.

Jacques Heurtault 11/04/2008 13:40


Et la mise en cause initiale? Vous la tenez pour vraie?