Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

La grève par procuration ...

14 Avril 2008, 18:19pm

Publié par Jacques Heurtault

Ca va en faire hurler quelques uns  ... Mais ça démange!

Je viens tout simplement d'apprendre que des professeurs de lycées (pas tous, très loin s'en faut!) protestent lorsque des lycéens viennent en cours!

Si! Si! Incroyable mais vrai ...

Incapables de faire grève eux-mêmes (ça finit par coûter cher ... quand les retenues sur salaires sont effectives!), les voilà (encore une fois, pas tous très loin s'en faut!)  qui incitent les lycéens à faire "grève" ... à leur place!

On aura vraiment tout vu!

J'ai juste une question. Rien qu'une (mais de taille, j'en conviens!) : Quand va-t-on se décider à révoquer purement et simplement ce "genre" de profs qui ne sont mêmes pas capables de s'assumer?

En fait, j'en ai une deuxième : Quand va-t-on faire évacuer tous les lieux publics occupés au delà du simple sit-in d'une heure pour marquer une protestation? A commencer par les lycées bloqués ... Je bien TOUS! Sans aucune exclusive ... avec le recours correctement calibré des forces de police nécessaires, la capture manu militari des  "bloqueurs" et leur traduction en comparution immédiate devant le Tribunal Correctionnel territorialement compétent?

Ce Gouvernement a-t-il des couilles?

Commenter cet article

sergiozz 17/04/2008 21:13

"C'est une ironie facile, j'en conviens, mais pourtant pleine de bon sens. Car vous oubliez toujours que l'argent public ne tombe pas du ciel. Qu'il est le fruit de votre travail, du mien et de tous ceux qui, à leur niveau, créent un peu de richesse... C'est un bien précieux qu'il convient de ne pas gaspiller."Ironie pleine de bon sens, vous êtes vraiment tombé bien bas. Moi, je suis content que le fruit de mon travail serve entre autre à payer les profs. Et ces derniers créent autant de richesse que vous ou moi. "On ne vous a pas lu ces derniers jours, vous avez défilé avec les lycéens ? "Je suis fonctionnaire, mais il m'arrive de travailler tout de même. Vous et Jacques n'êtes vraiment pas crédibles. Lorsque les profs font grève, vous êtes scandalisés et aujourd'hui qu'ils ne font pas grève, vous les accusez de faire grève par procuration, ce n'est pas sérieux. Je suis tout à fait en phase avec Jacques L, je n'ai jamais vu des enseignants faire pression sur des élèves pour qu'ils fassent grève. Lorsque j'étais lycéen et que j'ai fait grève contre la loi Debré, contre la loi Fontanet, contre la loi Haby, ce ne sont pas mes profs qui m'ont forcé à le faire. De même, aucun de mes enfants n'a eu à subir de pression de la part des professeurs. Je pense que vous fabulez beaucoup.  

Jacques Heurtault 21/04/2008 08:50


Je vous assure, Sergioz, que cette histoire de grève par procuration n'est pas une vue de l'esprit! Bien évidemment, ce n'est pas un phénomène de masse et la démarche ne fait pas l'unanimité parmi
les enseignants ... Mais il y en a! Dans le lycée de mon fils, notamment!


Jean-Pierre 17/04/2008 11:53

C'est une ironie facile, j'en conviens, mais pourtant pleine de bon sens. Car vous oubliez toujours que l'argent public ne tombe pas du ciel. Qu'il est le fruit de votre travail, du mien et de tous ceux qui, à leur niveau, créent un peu de richesse... C'est un bien précieux qu'il convient de ne pas gaspiller.On ne vous a pas lu ces derniers jours, vous avez défilé avec les lycéens ?  

Jacques Heurtault 21/04/2008 08:45


Il ne faut effectovement RIEN gaspiller ... Pur bon sens, en effet!


sergiozz 16/04/2008 21:10

"Pour faire des économies, on n'a qu'à baisser les salaires, alors... (Ouille!) "Vous vous croyez drôle mais savez-vous que vous êtes pitoyable comme garçon.

Jean-Pierre 15/04/2008 20:41

Dans la rubrique "J'en rajoute une couche" :Les lycéens et les profs ne veulent pas de suppressions de postes. Boon, d'accord. Pour faire des économies, on n'a qu'à baisser les salaires, alors... (Ouille!)

Jacques Heurtault 21/04/2008 08:44


Ouille! En effet ...
Sans aller jusqu'à cette extrèmité, on peut simplement faire preuve de fermeté ... En faisant, SYSTEMATIQUEMENT évacuer les locaux publics occupés dans les des heures (grand maximum!) qui suivent
leur occupation ...
Encore faut-il que l'Etat en ait la volonté inflexible et les moyens policiers! Ces deux préalables ne sont pas réunis!


Jean-Pierre 15/04/2008 11:27

@ jl... il suffit de sortir un peu, vous savez...

Jacques Heurtault 15/04/2008 22:49


Mais si on sort beaucoup, on va carrément sous l'iceberg!


Jacques 15/04/2008 09:39

Punaise. JH et JP, vous avez vraiment une sacrée chance.Vous connaissez des profs qui...,Des grévistes qui sont quand même payés,Des RMIstes fraudeurs...Moi, je n'ai jamais rencontré de tels personnages.Et pourtant mon fils étaient en terminale lors des grandes manifs contre la loi Devaquet en 1986.Ma fille a fait sa scolarité dans le même lycée public.Ma femme s'est retrouvée au chômage.Ma compagne actuelle également.Je dois jouer de malchance.jf.

Jacques Heurtault 15/04/2008 19:12


Je me suis occupé, pendant six ans, sur le plan professionnel, des bénéficiaires du RMI de Bagnolet et de Romainville ... dans le neuf-trois. Je sais donc de quoi je parle. De l'autre côté, il y a
des agents de la CAF qui sont plus cons que cons! Vraiment cons de chez Con!  Encore pire que certains agents de l'Anpe! Incapables de faire preuve de la moindre humanité ...


Jean-Pierre 15/04/2008 09:09

Quand mon fiston était encore en Terminales, il y a quelques années, son prof d'Histoire et sa prof d'Éco tenaient meeting et excitaient les élèves dans la cour du Lycée. Je n'ai jamais compris que ça puisse être possible...

Jacques Heurtault 15/04/2008 22:48


Si des profs haranguent d'autres profs, pas de problème! Si des profs usent de leur autorité "naturelle" (plus précisément, institutionnelle) pour influencer (contraindre, de facto) des élèves
(c'est à dire des subordonnés), c'est ABSOLUMENT SCANDALEUX ...


frédéric 14/04/2008 21:14

Et pourquoi pas réintroduire la peine de mort dans notre code pénal, la suppression de l'IVG (à l'heure où la sécu veut faire des économies...) et le retour des châtiments corporels pour les lycéens agités. Supprimer aussi le droit de grève et la liberté de manifestation (Waldeck Rousseau sale pourriture !)Allez Jacques, continuez comme cela et vous allez faire revivre le gros Le Pen.Vous filez un très mauvais coton. ou alors vous avez un sens de l'humour démentiel !Pour ceux qui en sont totalement dépourvus (je parle de l'humour), je précise que mon commentaire est à prendre au second degré.

Jacques Heurtault 14/04/2008 22:33


Voyons, Frédéric! Qui vous parle de porter atteinte au droit de grève? Si les enseignants, mécontents de leurs conditions de travail (à venir!) veulent faire grève, je n'y voit AUCUN inconvénient!
A condition, bien entendu, que leur salaire soit amputé d'autant ...
Là, il s'agit de deux ou trois "petites" choses :
1. des lycéens, actuellement en terminale (qui passent donc le baccalauréat dans un mois en demi voire même 5 semaines seulement) font du grabuge AVEC L'ESPOIR QUE LES EPREUVES DU BAC SERONT
SUFFISAMMENT PERTURBEES pour qu'ils puissent l'avoir "au rabais".
2. Un grève des lycéens n'a aucun sens puisque, par nature, ils n'y perdent pas de salaire ...
3. Il s'agit d'un service qui est mis à la disposition du public, gratuitement (pas tout à fait, hélas!) pour permettre, notamment, aux plus pauvres d'acquérir les connaissances dont ils auront
besoin dans leur vie future ...
4. Libre à chacun de NE PAS utiliser ce service. Il est par contre hors de question d'empêcher les autres de l'utiliser! La liberté d'étudier doit être garantie!
5. Que des enseignants en viennent, comme c'est le cas pour au moins l'un d'entre eux,à Nogent, à reprocher à leurs élèves de ne pas être en grève (alors qu'eux mêmes, profs, n'y sont pas!) a
quelque chose d'ouvertement scandaleux!
6. Quant on sait que ces profs vont corriger des copies et attribuer des notes à des candidats bacheliers, on est fondé à craindre que lesdits profs n'en viennent à prendre en considération le
comportement des dits élèves, notamment au cours des épreuves orales ...

Je vous rassure : Le Pen n'est vraiment pas ma tasse de thé. Il ne mérite rien d'autre que mes crachats!