Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Bonne nouvelle : Christian Charpy vraisemblable futur patron de l'ANPE/Assedic ...

14 Avril 2008, 18:52pm

Publié par Jacques Heurtault

Christian Charpy, actuel Directeur Général de l'Anpe, sera, selon toute vraisemblance, nommé à la tête de l'Instance de Préfiguration qui est appelée à devenir le future organisme unifié résultat de la fusion de l'Anpe et des Assedic ...

Je m'en réjouis!

J'ai clairement marqué ma totale approbation de ce processus de fusion. A dire vrai, je ne suis pas encore rassuré. Je crains une sorte de machin hybride incapable de fonctionner correctement.

Christian Charpy est, à l'opposé de son prédécesseur, un homme de l'Etat, un "politique".
Dans le contexte actuel, il est hautement souhaitable que le personnel de l'Anpe soit rassuré quant à son avenir ... La nomination de Christian Charpy à la tête de l'instance dite de préfiguration a plusieurs significations convergentes :
1. C'est l'Anpe qui absorbe le réseau opérationnel des Assedics et non les Assedics, organisme de droit privé, qui absorbent l'Anpe ...
2. Le nouvel organisme fonctionnera bien, cependant, selon les règles COMPTABLES du droit privé et non selon celles, ingérables (cf la "réforme de l'Etat!), voire imbittables, du droit public.
3. Les pouvoirs publics envoient un signal fort à ... tout le monde! C'est la puissance publique qui va mener le bal de la fusion. Pas les "partenaires sociaux" qui ne représentent guère plus qu'eux mêmes.
4. Les règles futures étant celles du droit privé, c'est l'efficacité dans la gestion qui va gagner. Finie l'invraisemblalble gabegie de l'argent public ... Je reste lucide : ce résultat ne sera atteint que beaucoup plus tard. La "bête" bouge encore ... mais je n'irai pas jusqu'à écrire que "le ventre est encore fécond d'où peut sortir la bête immonde" (Bertold Brecht). Il ne faut quand même pas exagérer ...
5. La puissance publique conservant le contrôle du nouvel ensemble, c'est bien la logique du service public qui primera, loin, très loin de l'esprit de lucre qui a, malheureusement, commencé à pervertir les Assedics ...

Bref! Pour l'heure, que du beau, du bon, du bonheur!

Commenter cet article