Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Statistiques du chômage ... erreurs et falsifications.

27 Avril 2008, 14:32pm

Publié par Jacques Heurtault

Jean Daumont me demande d'apporter des précisions sur les statistiques du chômage dont on parle plus ou moins abondamment.
Je vais bien volontiers m'y employer ci-après ...

1. Il y a 8 catégories officielles de demandeurs d'emploi, numérotées de 1 à 8 ... Il y en a, en réalité, 12! Voire même 13 ... (Aïe!, aïe! aïe!, ce nombre porte malheur!).
Aux 8 catégories que vous connaissez plus ou moins (plutôt moins, voire très moins, que plus!), il convient d'en ajouter 5 autres qui apparaissent de plus en plus souvent dans les chiffres fournis sans êtres péalablement définies réglementairement.

2. A chaque fois que de nouvelles catégories apparaissent, c'est TOUJOURS dans le seul but de minorer une "catégorie" bien précise : la catégorie 1. C'est à dire la catégorie des personnes à la recherche d'un emploi à temps plein et à durée indéterminée, sans emploi au moment de leur inscription, et n'ayant pas travaillé plus de 78 heures le mois précédent ... Vous n'avez pas tout compris? N'allez surtout pas en déduire que vous êtes idiot! Vous vous dévaloriseriez inutilement ...

3. La nouvelle mouture de la catégorie 1, c'est la catégorie 1 "dure de chez dur". D'après le Bureau International du Travail, organisme qui est rattaché à l'ONU, si on a travaillé ne serait-ce que une heure le mois précédent, on n'est pas chômeur! C'est comme ça ... ce n'est pas moi qui le dit, c'est le BIT (la BITE sans "E" et avec un seul "T", histoire ne mieux nous baiser?). Passons ... c'est trop affigeant pour s'y étendre. Les journaleux de merde s'y emploient, eux. C'est bien suffisant!

4. Bien entendu, dans la rubrique "dure de chez dur", il y a la même chose pour la catégorie 2 (recherche exclusive d'un temps partiel) et pour la catégorie 3 (recherche exclusive  de contrat saisonnier, CDD ...). En voilà donc trois de plus que les huit habituelles.

5. Mais, vous devez ajouter aussi la "catégorie" des dispensés de recherche d'emploi ... Si vous lisez mon blog (et ne me dites pas que ce n'est pas vrai  puisque c'est exactement ce que vous êtes en train de faire en ce moment!), vous lisez aussi d'autres médias. On parle de plus en plus souvent de cette "catégorie" de dispensés de recherche d'emploi ... Elle n'apparait pas au stade des définitions statistiques mais elle est belle et bien réelle dans les chiffres fournis dans la littérature spécialisée (seulement spécialisée!). Vous en enetendez de plus en plus souvent parler car il est question de la supprimer ... Mais oui! Si on supprime la dispense de recherche d'emploi, on supprime aussi la "catégorie" ...

6. PROBLEME! Gross problèm! Ach so! Ils sont tout de même plusieurs dizaines de milliers! Si on supprime la catégorie, on réintègre de fait ces dizaines de milliers de "dispensés" dans les statistiques! Ca "augmente" le chômage! Merde, alors! C'est pas ça qu'on veut! On veut qu'il diminue ce maudit chômage ... pas qu'il augmente!
Ben, oui, mais ... Faut quand même qu'on s'occuppe des "seniors" ... or, tous les seniors ne sont pas des dispensés de recherche d'emploi mais tous les dispensés de recherche d'emploi sont des seniors!  Or, quand on est dispensé de recherche d'emploi, on n'est pas tenu de pointer (c'est le but de la manip!), on est pas convoqué (c'est techniquement impossible pour nous, ah gent de l'Anpe) et, patatras, on intègre pas le suivi mensuel ... De fait, l'Anpe ne s'occupe plus de ces dispensés, ce qui est tout de même la moindre des choses, il faut bien le reconnaitre (on a déjà assez à faire avec ceux qui recherchent vraiment, on ne va tout de même pas s'occuper, en plus, de ceux qui déclarent qu'ils ne recherche pas d'emploi!)!

7. Vient aussi la "catégorie" des emplois "aidés" (les CIE, les CAE, les CA ... Ne vous attardez pas à assimiler tout ça!). Ils travaillent plus de 78 heures par mois ... Selon le principe énoncé au tout début de l'article, ils devraient apparaitre dans les catégories 6, 7 et 8 ...  Sauf que, quand on a créé ces emplois "aidés", il n'y avait pas de catégories 6, 7 et 8! Elles sont venues après ... c'est Titine Aubry, la socialiste qui veut, elle aussi, devenir Prédidente (c'est une manie chez les socialistes : dès qu'ils ont du galon, des étoiles ou des barettes, ils veulent devenir Président!) qui les a créées, ces catégories-là !  Pour les faire sortir de cette maudite catégorie 1 dans laquelle ils étaient, à l'époque, presque tous, on les a mis en catégorie 5 ... et on les y a laissé! 

8. C'est vraiment, vraiment compliqué ... Tout ça pour camoufler, d'une manière ou d'une autre , le volume, bien réel, de cette cent mille maudite catégorie 1! Et qu'on ne viennent pas me dire que c'est Sarko qui est responsable de ça! Parce qu'alors, pour le coup, je me fâche tout rouge! Les socialistes, dans le genre "tenue de camoufflage", sont champions toutes catégories. Du temps de Bérégovoy, celui qui s'est flingué d'une balle dans la tête, (Un Premier Mai, s'il vous plait! C'est plus chic quand on est de gauche!), ils n'avaient rien trouvé de mieux que de les faire entrer dans des stages de formation, par CENTAINES DE MILLIERS, afin, toujours la même lubie, de les faire sortir de cette même maudite catégorie 1!

9. Et si on osait, enfin, regarder la réalité en face? Si on avait, enfin, le courage, de cesser de mettre en oeuvre tous ces trucs et ces machins pour ne pas voir ce qu'il faudra pourtant bien voir ...

Commenter cet article

Jacques de Nogent 02/05/2008 02:07

A la fin, les commentaires manquent de consistance mais ils distraient.L'administration et ses fonctionnaires sont perfectibles certes mais le "privé" sait en utiliser les aspects positifs.Dans un grande multinationale américaine dans laquelle j'ai travaillé il y a un peu plus de 20 ans, la circulation de l'information pour la France avait été mise en place avec une efficacité remarquable par un ancien cadre de la Poste! Regarder ailleurs sans a priori et imaginer comment adapter  ce qu'on y découvre est source de progrès et permet de rassembler les personnes par la reconnaissance de leur qualité. C'est quand même mieux que de creuser des fossés d'incompréhension et d'éléver des murs de railleries éculées reposant sur une méconnaissance des autres.

Jacques Heurtault 18/05/2008 23:21


Parfaitement d'accord avec vous!


GM 30/04/2008 09:59

@ JF : Vous n'avez pas à répondre à ce que vous qualifiez de "mes inepties". Il en sera ainsi et chacun pourra y moudre son grain !

Jacques Heurtault 30/04/2008 23:09


Attention! Si chacun mout son grain, on ne va plus avoir de pain dans les boulangeries!


GM 30/04/2008 09:58

@ Jacques H : Une de mes premières réformes, c'est de caler la rémunération de tous les élus, y compris les "ministres" (mais ils ne vont pas s'appeler comme ça au tout début) sur le smic horaire !Et non pas 4 fois le smic ! Non mais.Le pédégé le premier => vous allez encore coûter 4 fois plus cher que moi !Pas possible ça !Mais je vote pour vous si vous m'invitez à boire la cave de l'Elysée. Et réciproquement, bien entendu, Monsieur mon Conseiller spécial et permanent !

Jacques Heurtault 30/04/2008 23:08


Taratata! Vous votez pour moi SANS contrepartie caviste! C'est un ORDRE! Non mais ...!


Jean-Pierre 30/04/2008 09:00

Ouh ! À force de tourner en rond, je commence à avoir le tournis. :-)

Jacques Heurtault 30/04/2008 23:07


Attention! Avec le tournis, vous allez virer à gauche, ou bien, pire encore, au centre!


Jacques 29/04/2008 23:47

@JHAh bon, vous croyez ????jf.

Jacques Heurtault 30/04/2008 07:19


Bien sûr que oui! Je suis, comme vous, un humaniste dans l'âme.


Jacques 29/04/2008 18:31

@ GMVous pensez que çà vaut vraiment le coup de répondre à vos inepties ???@ JPVous voulez le dernier mot...Je vous le laisse bien volontiers car ce n'est pas dans "l'artisanat" que l'on trouve le plus de licienciements...Mais bon, vous pouvez continuer de tourner en rond, çà ne me dérange pas....jf.

Jacques Heurtault 29/04/2008 22:54


Vous voyez bien que vous allez finir par comprendre Jean Pierre!


Jean-Pierre 29/04/2008 13:55

Jacques L, la TRÈS grande majorité des entreprises, n'ont pas pas de mandataires sociaux, pas de StockOptions, pas de jetons de présence, pas de syndicalistes sociaux et pas de cours de bourse. La première entreprise en nombre de salariés, c'est l'artisanat et être artisan, c'est tout, sauf ce que vous décrivez...  GM. D'accord avec votre programme, comme ça on sera rapidement obligé de remettre les pendules à l'heure...

Jacques Heurtault 18/05/2008 23:30


Je ne puis que être d'accord avec vous ...


GM 29/04/2008 12:22

@ Jacques : comme ça, plus de jaloux nulle part ! Tous admis au concours sans même se présenter !Je sens que je vais être élu fastoche avec un pareil programme (sauf par les grincheux, naturellement) !

Jacques Heurtault 29/04/2008 22:53


Je vous interdit de vous présenter! C'est MOI qui doit être Président ...


Jacques 29/04/2008 11:32

@ JPBon, déjà,  vous reconnaisez que je peux connaître un  peu quelque chose. merci.Vous parlez de l'administration...En l'occurence c'est l'Etat. Et je ne vois pas pourquoi l'Etat ne serait pas fondé à se préoccuper de licienciements comme il est bien fondé à limiter notre vitesse sur les routes, notre taux d'alcoolémie, notre tabagisme etc....Non, les licenciements ne sont pas la variable d'ajustement que vous décrivez.Je ne parle même pas des stock-options. J'observe simplement que chaque vague de licenciements dans une entreprise pas vraiment en difficulté fait immédiatement grimper le cours de l'action et que les dividendes deviennent encore plus substanciels.Quant aux salaires des mandataires sociaux ainsi que les jetons de présence des "administrateurs" (qui les touchent même si ils ne sont pas présents aux réunions...) c'est également un variable d'ajustement mais qui, elle, est toujours à la hausse ....jf.

Jacques Heurtault 29/04/2008 22:52


Personne ne conteste à l'Etat son rôle de gendarme! C'est même précisément ce qu'on lui demande de faire et qu'il fait mal! Tout est dans la méthode. Là où ça foire, c'est lorsqu'il veut s'occuper
de tout!


Jacques 29/04/2008 11:22

C'est fou ce que les "Aiguilleurs du ciel" peuvent en rendre JALOUX certains.....Mais comment se fait-ce qu'ils n'ont pas tenté, ces jaloux,  le concours d'entrée à l'Ecole Nationale de l'Aviation Civile ????jf.

Jacques Heurtault 29/04/2008 22:50


Pouquoi faire un concours? Un recrutement de gré à gré, ça marche aussi bien!


GM 29/04/2008 10:14

Moi je sais la solution : Elle va d'ailleurs vous plaire Jacques H !Quand je serai LE Président, par ordonnance et en attendant une nouvelle AN, je supprime le code du travail pour le remplacer par le code de la fonction publique.Et puis comme je suis un homme de l'équité, je remets tous les fonctionnaires (donc également tous les salariés ex du privé) au niveau du meilleur des statuts, à savoir.... Aiguilleur du ciel !Après démerdez-vous pour financer tout ça : moi je pars à Cuba demander l'asile politique !Mais au moins, il n'y aura plus cette sempiternelle lutte syndicale Privé/Public, plus de chômeur, puisqu'ils seront fonctionnaires d'un nouveau type (à ne rien faire, ce qui devrait être facilitant), plus de RSA ou de RMI, puisque tout le monde sera payé comme un aiguilleur du ciel, plus de souci de retraite, puisqu'elles seront garanties par l'impôt...Je ne vous raconte pas la doudoune, d'autant que l'idée serait de budgétiser aussi les assurances sociales (plus de prélèvements sociaux, mais financement par l'impôt) et nous vivrons dans le meilleur des mondes !Jusqu'à ce que des gens raisonnables se lèvent pour garder le principe d'un seul statut social de travailleur laborieux (et non pas une multitude absurde) en comptant des rémunérations avant IR selon le modèle de 2,55 fois la valeur ajoutée générée (c'est une "norme" observée dans le privé) !Normalement, les "négociations" devraient se focaliser sur l'étalonnage des "unités d'oeuvre" produites, y compris dans l'enseignement, et leur valorisation...Fantastique remise à plat équitable... Non ?

Jacques Heurtault 29/04/2008 22:49


Non, non, non, non!
La bonne méthode, c'est quatre fois le smic pour tout le monde dans un statut de fonctionnaire! Mais pour faire ça, il faut que ce soit MOI le Président ... J'aime le travail bien fait, propre,
tiré au cordeau! Faut ce qui faut!


Jean-Pierre 29/04/2008 09:44

Jacques H, les enseignants de l'EN ont, cependant, vocation à créer de la valeur, notamment en apportant des connaissances à de futurs créateurs de richesses. Certains font ça très bien, d'autres non et il est dommage qu'une évaluation dans ce sens ne soit pas fait.Jacques L. On n'est pas nécessairement aveugle et sourd quand on est fonctionnaire. Bien sûr, vous avez été en contact avec des entreprises. Mais l'entreprise, ce n'est pas seulement un regard à travers une lunette syndicale. Revenons aux licenciements. C'est pratiquement la seule variable d'ajustement quand une entreprise est en difficulté. C'est dommage, mais c'est ainsi. En quoi l'administration est-elle légitime pour décider du bien fondé d'un tel acte de la part d'un employeur ?  

Jacques Heurtault 29/04/2008 22:47


Tout compte fait, bonne remarque sur le création de valeur par les enseignants!


Jacques 28/04/2008 18:31

@ JPAh oui. Très bien.Et vous croyez que de par mes fonctions je n'ai eu aucun contact avec des entreprises privées ???Notamment au titre de mes fonctions syndicales ????Croyez-vous qu'on soit aveugle et sourd lorsqu'on est fonctionnaire ????jf.

Jacques Heurtault 28/04/2008 19:05


jacques, je suis, vous le savez un quasi fonctionnaire ... Je puis vous assurer que, dans toutes les Anpe au sein desquelles j'ai travaillé (plus de 35 agences différentes), il y du ménage à faire
... On pourrait augmenter la productiovité de 30% sans faire souffrir, du moins pas trop!


Jean-Pierre 28/04/2008 16:39

Non, je n'ignore pas complètement ce qu'elle est. J'en connais quelques facettes, car je suis à mon compte et certains de mes clients sont des administrations. Au cours de ces “missions", j'ai pu côtoyer des gens formidables, des incompétents notoires et une organisation qui, je vous assure, dans le privé, mènerait droit à la faillite. Or, je vous rappelle encore une fois que tout ce joyeux bazar fonctionne à grandes rasades d'argent public... D'autre part, j'ai comme tout le monde accès au rapports de la cour des comptes... :-)

Jacques Heurtault 28/04/2008 19:01


Une administration n'a pas vocation à créer de la valeur ... Elle a vocation à en consommer. Il faut donc qu'elle en consomme en se mettant au service de ceux qui créer de la valeur, c'est à dire
les entreprises ...


Jacques 28/04/2008 12:30

A chacun ses opinions.Juste un petit détail.....Selon vous, mon parcours professionnel comme fonctionnaire me ferait IGNORER ce qu'est une entreprise.Pourquoi pas ???Mais alors, vous qui n'avez jamais été fonctionnaire, pourquoi  parlez-vous à tout bout de champ de la Fonction Publique alors que vous IGNOREZ ce qu'elle est ?????jf.

Jean-Pierre 28/04/2008 11:13

Jacques L, une entreprise est parfois obligée de réduire ses coûts. L'empêcher de licencier du personnel en surnombre à un moment donné, a des conséquences sur sa survie, tout simplement. Alors choisir entre la fermeture ou la délocalisation c'est choisir entre la peste et le choléra. Vous faites le choix de la peste. Très bien. De par votre parcours professionnel, vous ignorez ce qu'est une entreprise... alors, c'est facile, mais un peu court de tenir vos propos. Votre "yaka" nous a apporté les 35 heures, des dépenses dites de solidarité qui creusent des trous considérables, que les salariés s'épuisent, contraints, à tenter de combler. 

Jacques 28/04/2008 09:42

1) Je constate avec amusement que JH est beaucoup plus pointu sur l'histoire de la Gauche que sur celle de la Droite....Va falloir que je m'en souvienne !2) J'étais évidemment certain que JH (et JP) allaient être d'accord sur la suppression de l'autorisation en question. Sauf qu'ils ne répondent pas au fait que cette suppression n'a nullement fait baisser le chômage alors que c'était l'objectif annoncé.J'ajoute que cette autorisation administrative, si elle avait encore existé, aurait sans doute été un frein important à un certain nombre de délocalisations sauvages.3) Jean Daumont est assez rarement d'accord avec moi. Et vice versa. Mais sur ce point, je partage entièrement ses commentaires ci-dessus.

Jacques Heurtault 28/04/2008 18:55


Jacques, je vous concède que j'ai une assez grande et assez bonne culture politique ... Plus à gauche qu'à droite! Il y des raisons à ça ...
Libre à Seguin de croire que cette levée de l'autorisation administrative de licenciement pouvait faire baisser le chômage! Personnellement, je crois que la seule façon de faire baisser le chômage,
c'est de faire en sorte que l'économie aille mieux ...
La délocalisation sauvage, c'est un truc inventé par Titine Aubry! Elle a fait mettre dans je ne sais laquelle de "ses" lois, l'obligation pour un employeur de proposer un reclassement avant tout
licenciement. En proposant de délocaliser en Roumanie, au Brésil ou au ... Nigéria, ils ne font rien d'autre que d'appliquer la loi de Titine!
Retenez bien cette idée simple, Jacques : on ne gère pas une économie avec de la réglementation à tout va!


Jean-Pierre 28/04/2008 09:14

M. Daumont, je pense que la baisse dont parle Jacques est celle de la fameuse catégorie 1. Les deux millions restant vivent du RMI et de la solidarité obligatoire des salariés qui ont un emploi. Pendant ce temps, on parle de 500 000 emplois non pourvus, notamment parce qu'ils ne permettent pas de gagner autant que lorsque l'on touche les aides sociales. Vous avez dit paradoxe ? :-)

Jacques Heurtault 28/04/2008 18:48


Non, non, Jean Pierre! Ne mélanger pas les catégories (de 1 à 8 mais en réalité de 1 à 13 ...) et les régimes indemnitaires ... Il ya des RMI dans la catégorie 1 ... et des indemnisés Assedics dans
les autres catégories! Un vrai capharnaüm, je vous dis!


Jean-Pierre 28/04/2008 09:08

Effectivement, l'autorisation administrative de licenciement est un archaïsme qu'il fallait supprimer. L'idée que l'administration sait mieux que l'entrepreneur ce qui est bon pour l'entreprise relève d'une incroyable chimère. D'ailleurs, licencier aujourd'hui n'est pas toujours chose aisée, si l'entreprise n'a pas les moyens de s'offrir les services de conseils jurudiques, je peux vous l'assurer. 

Jacques Heurtault 28/04/2008 18:44


Cette autorisation administrative de licenciement avait surtout pour effet de politiser tous les licenciements collectifs ou tous les licenciements de syndicalistes. Dans 90% des cas
l'administration (le Directeur Départemental du Travail, de l'Emploi et de la Formation Professionnelle) donnait son aval! Une très mauvaise chose en vérité ... Il faut laisser les patrons
embaucher et débaucher à condition qu'ils respectent les règles ...


Daumont Jean 28/04/2008 08:07

   Je vous remercie de m'avoir donné une réponse aussi rapidement, mais elle m'a donné le ...tournis ! Moi aussi, j'attends les chiffres ! A mon tour, je ne suis pas d'accord avec votre estimation de 3.500.000 chômeurs et votre supposée "baisse" car, à défaut de données chiffrées, je me demande comment vous pouvez compter à l'ANPE ceux "qui n'existent pas", notamment les "non-inscrits" qui ont l'impudence (et l'imprudence...) de continuer à vivre ...à vivre comment, d'ailleurs ?

Jacques Heurtault 28/04/2008 18:41


Aujourd'hui, je n'ai vraiment pas eu de le temps de m'occuper des statistiques du chômage. j'ai reçu au moins 20 personnes en entretien ... je suis un peu "vanné" ce soir.
Il y a plusieurs moyens de se rendre compte si le chômage baisse ou augmente.
1. L'évolution du "stock" (les catégories) d'une part mais on sait qu'il faut prendre ces chiffres avec des pincettes ...
2. L'évolution des nouvelles inscriptions sachant que nous faisons la différence entre les personnes qui sont restées plus de 6 mois  avec un emploi ou, au contraire moins de 6 mois.
Il est actuellement incontestable que le flux des nouvelles inscriptions se ralentit, tout spécialement celles des plus de 6 mois dans l'emploi. Notre "taux" de travail s'en ressent nettement. Pour
les "moins de six mois", c'est une procédure simplifiée. Pour les "plus de six mois" c'est une procédure "ordinaire" qui demande plus de temps ...

Il est bien certain que, à l'Anpe, nous n'avons pas les moyens de compter ceux qui ne sont pas inscrits. L'évaluation de ces personnes se fait par des voies purement statistiques conduites par
l'INSEE. L'acte de s'inscrire est toujours volontaire. C'est un droit. c'est tellement vrai que l'on peut s'inscrire même si on a un emploi. Il SUFFIT d'en rechercher un. Autrement dit, d'en avoir
un mais de vouloir en changer!

Aux 3.500.000 il faut ajouter ceux qui ont travailler plus de 78 heures le mois précédent. Parmi ceux-là, il y a ceux qui ont travaillé 100, 120, 150 heures ... Peut-on les considérer comme des
chômeurs? Pas vraiment.

J'invite toute personne qui recherche un emploi à s'inscrire, y compris en se faisant accompagner par deux témoins en cas de problème, de refus (illégal!) afin de porter l'affaire devant les
autorités compétentes ...

La question des moyens de subsistance est une toute autre question. Je préconise la mise en place de l'Allocation d'Existence pour tous. J'ai écrit plusieurs articles sur le sujet.


Jacques 27/04/2008 19:27

Bon  ben alors, ces chômeurs toutes catégories, ils sont combien finalement ?C'est çà qui est intéressant, non ?jf.Dans la série "tenue de camouflage" la Droite n'est pas mal non plus!  N'est-ce pas un certain Seguin, aujourd'hui couvert d'hermine, qui a annulé l'autorisation administrative de licenciement, annulation censée favoriser l'emploi et faire diminuer le chômage ?

Jacques Heurtault 27/04/2008 19:50


J'ignore si c'est précisément Seguin qui a pris cette décision ...
Si c'est le cas (mais l'appréciation serait la même avec n'importe qui d'autre!), il a TRES BIEN fait!
Pour ce qui est des chiffres, ne les ayant pas sous la main, j'ai préféré différer leur diffusion ... Nous sommes bientôt à la fin du mois d'Avril. Nous allons bientôt avoir les chiffres de fin
Mars!
Toutes catégories confondues, je les évalue à 3,5 millions environ ... Indiscutablement, leur nombre est en nette diminution depuis environ deux ans ...