Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Les "secrets" des statistiques du chômage : décryptage.

8 Juin 2008, 06:00am

Publié par Jacques Heurtault

Le titre du Monde est très évocateur : "Le taux de chômage a encore baissé au premier trimestre". Vous avez sûrement remarqué le "encore" ... Personnellement, j'y décèle une pointe de déception. Pas vous?

Pourtant la suite nous éclaire un peu plus ... "Enfin une bonne nouvelle pour le gouvernement ...etc." . Ah, bon! Parce que ce n'est pas une bonne nouvelle pour l'ensemble du pays, pour tout le monde? Moi, je trouve que si!

Toutefois, des lecteurs avertis auront peut-être remarqué une bizarrerie. Et même plusieurs. Ca mérite un arrêt sur image .

1. On parle, là, des statistiques de l'Insee et non pas des chiffres de l'ANPE ... Ce n'est pas moi qui vais m'en plaindre. J'ai déjà dit que je souhaitais que l'ANPE ne soit plus, en quoi que ce soit, responsable d'études statistiques sur le chômage. Etant en charge du  traitement dudit chômage, l'ANPE (puis son futur proche successeur) ne saurait être, à la fois, juge et partie. Son rôle doit se limiter à produire des chiffres bruts absolument incontestables, dépourvu de toute analyse particulière de nature macro-économique. Je verrais bien que, à l'avenir, elle ne soit autorisée qu'à produire le nombre de personnes inscrites dans son fichier, en faisant, à la rigueur, une unique distinction entre ceux qui sont immédiatement disponibles et tous les autres. On y viendra, un jour ou l'autre ...

2. L'étude de l'Insee résulte d'une enquête conduite selon des méthodes statistiques éprouvées et incontestables faisant l'objet d'un examen préalable et d'une validation d'un organisme indépendant dont on ne parle pratiquement jamais : le Conseil National de l'Information Statistique. Je tiens, personnellement, pour scientifiquement établis les résultats ainsi produits par l'Insee. Le chiffre de chômeurs, AU SENS DU BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL (BIT), organisme international rattaché à l'ONU, est bien de 2 millions.  C'est à dire au moins 100.000 de plus que le chiffre de la "catégorie 1"  produit le mois dernier par l'ANPE et sur lequel j'ai eu à m'exprimer dans un tout récent article.

3. D'où vient cette différence?  C'est, en réalité, tout simple à comprendre ... A condition d'être, comme je le suis, au coeur du système ...
La définition du Bureau International du Travail est, conformément à une norme internationale que l'on peut discuter mais qui est cependant universelle (afin de produire des résultats cohérents pour l'ensemble des pays et donc permettre des comparaisons entre eux). Cette norme est très restrictive. Quiconque a travaillé ne serait-ce que quelques heures dans la semaine qui précède l'étude (effectuée par un vaste sondage très approfondi, conduit avec une rigueur scientifique indiscutable, à 100 lieues des "sondages" dont on nous abreuve quasi quotidiennement) est réputé NE PAS ÊTRE AU CHÔMAGE. C'est ainsi. je trouve cela très sévère mais il faut bien que la règle soit la même pour tout le monde faute de quoi, c'est le crédit même des études et, par contre-coup des organismes qui les conduisent, qui se trouve remis en cause.

4. Il s'en suit que les chiffres produits par l'Anpe devraient être nettement supérieurs à ceux de l'Insee puisque les définitions, toujours légales, retenues par l'Anpe sont "plus lâches", "moins  sévères" ... Il y a donc un "couac" ...

5. J'ai déjà soulevé le problème. Il fut un temps où la quasi totalité des demandeurs d'emploi inscrits à l'Anpe étaient inscrits en "catégorie 1". la proportion était supérieure à 90% ... Aujourd'hui, elle est de l'ordre de 70% ... Cherchez l'erreur!
Ne cherchez pas trop longtemps! Lorsque Lionel Jospin (et Martine Aubry, sa ministre du travail) arrivèrent au pouvoir, en 1997, "ordre"  fut donné à l'Anpe de faire baisser le chômage ... Yoyo en avait besoin! Ce fut chose faite en transférant de la catégorie 1 vers les catégories 2 et 3 des centaines de milliers de demandeurs d'emploi ... De la part d'un homme qui n'a même pas été capable d'assumer le fait qu'il a été membre d'une organisation trotskiste tout en étant AUSSI membre des instances dirigeantes du Parti Socialiste, il ne faut s'étonner de rien!

6. Pour appréhender, au plus près, la réalité statistique du chômage, défini comme le fait le Bureau International du Travail, il faut additionner les catégories 1, 2 et 3, réduites à cette partie "n'ayant pas travaillé dans le mois écoulé". ce n'est pas exactement la définition du BIT mais c'est celle qui s'en rapproche le plus ... Il va falloir faire avec!

7. C'est d'autant plus nécessaire que les études "chômage" de l'Insee ne sont conduites que tous les trimestres. Or, la soif d'informations est plus difficile à étancher. Les chiffres de l'Anpe sont mensuels.

A la prochaine fin du mois de Juin, donc. Nous aurons alors les chiffres Anpe du mois de Mai ...

Commenter cet article

Jacques 11/06/2008 23:05

Tout simplement parce que vous n'aviez pas encore rédigé votre article sur le sujet.Mille excuses alors.....Je ne vois aucune objection à ce que vous tranfériez cel à la bonne place.jf.

Jacques Heurtault 12/06/2008 13:31


C'est techniquement impossible!


Jacques 10/06/2008 22:29

Cher JH, que pensez-vous de cet article:Le scepticisme des conseillers de l'ANPEdisponible actuellement sur le monde .fr ???jf.

Jacques Heurtault 10/06/2008 23:45


Je le partage pour partie ... mon article sur l'offre valable d'emploi est suffisamment éclairant, je crois. Pourquoi avez-vous posté votre commentaire à cet endroit?