Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Endettement de la France : quelles solutions?

4 Mars 2006, 23:56pm

Publié par Jacques Heurtault

J'ai déjà écrit sur le thème de l'endettement de l'Etat. La critique est facile mais l'art est difficile. Maintenant, il faut proposer. "De l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace" : ces célèbres paroles de Georges Jacques Danton sont le deuxième volet de la devise de ce blog.

Quand faut y aller, faut y allez ...

1. Gel rigoureux des dépenses de l'Etat à leur niveau réel de 2005 (après avoir soldé l'exercice budgétaire)

2. Accélération du processus de mise en vente des actifs détenus par l'Etat quelquesoit leur nature et leur montant dès lors qu'il est constaté que la possession de ces actifs ne présente aucune utilité particulière. Sont particulièrement concernées les participations de l'Etat dans toutes les structures du secteur marchand, l'Etat n'ayant pas vocation à posséder des entreprises. Mais aussi l'immobilier!

3. Affectation des recettes qui en découlent au seul remboursement de sa dette, à l'exclusion de tout autre possibilité.

4. Strict non-remplacement de tout fonctionnaire partant en retraite sauf ceux investis d'une mission régalienne (militaires aptes au combat, magistrats et greffiers, policiers habilités à porter une arme, agents des impôts légalement habilités à valider les déclarations fiscales et à établir les redressements fiscaux, tous autres personnels habilités à engager l'autorité de l'Etat par sa signature.

5. Tout poste de fonctionnaire ainsi libéré ne doit pouvoir être remplacé que par des contrats de droit privé conclus pour une durée de trois ans renouvelables au maximum deux fois.

6. Création d'une caisse de retraite des agents publics de l'Etat selon le principe de la répartion. Les nouveaux agents de droit privé cotisant, eux, aux caisses déjà existantes selon les mêmes principes que ceux en vigueur dans le secteur privé (Sécurité sociale, Arrco, Agirc, etc ...

Voilà déjà de quoi alimenter de solides débats!

A+  

Commenter cet article

Jacques Heurtault 07/03/2006 12:26

L'Etat possède des quantités de choses qu'il n'a aucune vocation à gérer et qui ne sont pas affectées à des tâches qui lui incombent. A titre anecdotique, je pense à des appartements dits "de fonctions" qui sont mis à disposition d'un grand nombre de fonctionnaires pour des raisons professionnellement non-fondées.
L'état ne doit garder en propriété que ce dont il vraiment besoin.Par exemple, l'Elysée,  Matignon, l'Etat major interarmées de la rue Saint Dominique, etc ...
En outre, il est peut-être préférable que l'Etat loue des locaux fonctionnels plutôt que conserver la propriété de locaux inadaptés à la fonction.  

:0026: Niconippon 07/03/2006 11:41

Cher Jacques,Une question me traverse l'esprit en vous lisant: si l'Etat vend ses actifs immobiliers, il devra donc louer. S'il loue, il devra donc débourser plus que dans l'état actuel. Je ne vois pas où serait l'économie dans ce cas !Ou alors, quelque chose m'échappe...

Jacques Heurtault 06/03/2006 19:10

Depuis 1946? Pouvez vous en dire plus? Merci.

JIP 06/03/2006 08:52

Mon commentaire n'aura rien de technique car je crois qu'en ce domaine tout a été tenté. S'il s'adresse aux membres du gouvernement,votre article est supposé s'adresser à des êtres majeurs dont seules les compétences exceptionnelles les ont placés aux fonctions qu'ils occupent ...Ce n'est pas le cas.
La "politique bananière" poursuit le creusement de la dette et le gouvernement ne compte que sur les citoyens pour payer les conséquences de ses erreurs de gestion depuis 1946.  
A bientôt.
JIP

gandon françois albert 05/03/2006 23:08

à propos des dépenses publiques plutôt que de "gel" je parlerais plutôt de redéploiement. de nouveau xbesoins vont apparaitre, à cause du papy boom notamment le gouvernement aurait vendu plus d'actifs ces six derniers mois que dans les dix dernières années (lu dans le point)

bonnesidees2007 05/03/2006 20:46

Bonjour,

quelles sont les dépenses PRINCIPALES de l'état français ?

N'y a-t'il pas trop de fonctionnaires déjà ?

La France croule sous le poids des 6 millions de fonctionnaires. En 30 ans le nombre de fonctionnaires a été multiplié par 4 !

La France consacre 60% de son PIB et 50% du budget de l'état pour le salaire des fonctionnaires, ce qui est insupportable.
Ce budget a augmenté de 70 % depuis 20 ans.

Aux 1100 milliards de dette publique s’ajoutent au moins 900 milliards d’euros d’engagement de retraites des fonctionnaires.




Merci.

Christian BOIS 05/03/2006 00:45

J'ai lu votre commentaire sur le blog d'Alain Lambert et vous promets de revenir sur le vôtre mettre mon grain de sel.
Bien à vous.