Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Non à la publicité sur TOUTES les chaines de l'audiovisuel public

24 Juin 2008, 18:00pm

Publié par Jacques Heurtault

Comme c'est étrange! Jusqu'à il y a encore peu de temps, j'étais bien convaincu d'être exactement en phase avec ceux qui, croyais-je alors, voulaient supprimer la pub sur les chaines publiques ...

Erreur! Gràve erreur! Je découvre avec stupéfaction qu'il n'en est rien ... Les "anti-pub" de naguère ne sont  pas du tout "anti-pub" ... Pourquoi ce changement?

Je pense avoir trouvé une explication. Elle vaut ce qu'elle vaut. Je la crois, jusqu'à ce qu'on m'apporte la preuve du contraire, tout à fait fondée.

Les personnels de l'audiovisuel public, car il s'agit principalement d'eux, veulent, tout simplement, conserver leur statut ... Tout le reste les indiffère.

Quant à cette très faible fraction du public (les téléspectateurs et les auditeurs) qui ont, eux aussi, apparemment, tourné casaque, ils veulent que l'audiovisuel public, manifestement orienté "à gauche", le reste!

Eh bien, moi, je n'ai pas changé d'avis ... Je suis, depuis fort longtemps, hostile à toute présence de publicité sur les chaines de l'audiovisuel public.

Pourquoi?
Parce que ça risque de dévaloriser la qualité des programmes? Nenni!
Parce que ça rend l'audiovisuel public prisonnier du "business"? Nenni!

Non! Tout simplement parce que, contrairement à la publicité que l'on trouve dans un support "papier" (sur laquelle je peux "zapper" si je veux), lorsque vient la "pub", je n'ai, comme seule parade, que de couper le son et d'attendre... Autrement dit, je subis un attentat contre ma liberté de lire ou de ne pas lire! C'est ça que je ne supporte pas!

Télérama lance une sorte de campagne relative au devenir de l'audiovisuel public. Cette démarche peut sembler assez étrange de la part d'un hebdomadaire PRIVE, fortement lucratif pour ses heureux propriétaires, le groupe Le Monde, lequel, il faut bien le reconnaitre, en a bien besoin ...

Le délire étant à la mode, Télérama s'y vautre également. ne vont-ils pas jusqu'à proposer que le devenir de l'audiovisuel public soit inscrit dans le préambule de la Constitution ... Dans la foulée, ils pourraient y inclure le devenir de la presse écrite, le Code civil, le Code du travail, et puis tout le reste ... C'est vraiment du "n'importe quoi"!

Plutôt que de perdre mon temps à contrer les élucubrations de télérama (et d'autres ...) je vais rappeler MA vision des choses et MES propositions. On est jamais si bien servi que par soi-même.

1. Aucune publicité d'aucune sorte sur aucun média audiovisuel public.
2. Toute la publicité que ses propriétaires voudront sur les média audiovisuels privés, sans AUCUNE limitation, ni de volumétrie, de d'horaire, ni de coupure (possibilité de couper les films par exemple autant de fois que cela leur chantera).
3. Aucun cahier des charges pour les média audiovisuels privés hormis la stricte nécessité de respecter les bonnes moeurs (pas de porno à 20H00! Pas davantage à n'importe quelle heure, même pas la nuit).
4. Organisation de l'audiovisuel public autour de chaines principalement thématiques. La mission de l'audiovisuel public ne doit pas être de faire concurrence à l'audiovisuel privé mais d'offrir quelque chose de fondamentalement différent.
5. Suppression pure et simple de la redevance télé.
6. Remplacement de celle-ci par une taxe parafiscale sur le chiffre d'affaire des chaines privées, quelquesoit  l'origine de ce chiffre d'affaire (publicité ou abonnement).

Commenter cet article

Buffalo (de l'Equipe de Débattons !) 25/06/2008 18:42

Sur vos propositions, je suis globalement d'accord, hormis en ce qui concerne la numéro 3. En effet, je crois me sopuvenir (à vérifier) que les chaines privées de payent pas pour leur utilisation des ondes, en échange de quoi elles doivent respeter un minimum de règles, plus strictes que ce que vous préconisez. Je pense que ce n'est pas un mauvaix choix que celui fait par l'Etat actuellement qui permet à nos télévisions de ne pas tomber (trop) "bas", relativement à certaines télévisions d'autres pays.Sinon, je me demande si le nombre de plub par heure, ainsi que le nb de coupures par programme, notamment les films ne sont pas régulés au niveau européen, et qu'ensuite les états peuvent être plus exigeants.

Jacques Heurtault 25/06/2008 20:53


Je n'ai jamais entendu parlé de cette régulation européenne ...


Daumont Jean 25/06/2008 16:01

"Tout cela parce qu'en vertu des grands principes", comme disait Guy Béart, je devrais continuer à verser la redevance pour être un "bon citoyen" ...Non, mais ...vous rigolez : personnellement, je n'ai jamais cessé de payer (impôts divers, vignette, retenue pour la Sécurité Sociale, CSG, Solidarité, j'en passe, et des meilleures ...ou plutôt des pires !) et, un calcul approximatif m'a révélé que j'ai versé en 50 ans un nombre impressionnant de dizaines de millions d'Euros ...comme beaucoup d'autres, et il y a toujours des déficits ...Alors, si l'équivalent du produit de la redevance télé est payé par des chaînes privées qui en auront les moyens grâce à la publicité, je ne vais pas faire le "pudibond" ...

Jacques Heurtault 25/06/2008 20:52


Bien parlé!


Jean-Pierre 25/06/2008 09:41

D'accord avec vous, Jacques, avec quelques bémols... je préfèrerais que la redevance soit conservée et même augmentée. Apès tout, ce n'est pas quelque chose de citoyen ? Comme l'impôt sur le revenu. Je sias, l'impôt sur le revenu, nous ne sommes plus beaucoup à le payer, mais bon. Disons que c'est pour le principe... :-)

Jacques Heurtault 25/06/2008 20:50


Je suis indéfectiblement attaché aux impôts indirects et aux impôts qui disent leur nom. Pas à ceux qui se dissimulent sous des noms bizarres tels "redevance de l'audiovisuel".


GM 25/06/2008 09:09

J'applaudis des deux mains et des deux pieds à vos propositions audacieuses, Monsieur Mon Conseiller préféré !Sauf que je vais devoir m'adapter... Les coupures multipliées du privé vont me faire fuir. Déjà que les programmes proposés ne sont pas terrible terrible....Alors que quand je dispose d'un poste de réception coincé sur le "public", j'adore les coupures publicitaires : c'est juste le temps d'une cigarette fumée sur le balcon et d'un petit gorgeon de quelque chose de frais venu tout droit du frigo : j'adore !Tant pis pour moi : je vais devoir arrêter de fumer !

Jacques Heurtault 25/06/2008 20:48


J'aurai donc fait deux fois oeuvre utile! Vous allez économiser des impôts sur le tabac et les cigarettes.