Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Démission du chef d'Etat major de l'Armée de Terre!

1 Juillet 2008, 18:15pm

Publié par Jacques Heurtault

Tout ce qui est excessif est nul ... Ce proverbe est bien connu et a été vérifié de nombreuses fois.

Je le dis comme je le pense : la démission, acceptée par le Président de la République, du Chef d'Etat Major de l'Armée de Terre comme réplique au tragique accident de Carcassonne est EXCESSIVE ...

On ne voit pas en quoi la responsabilité personnelle de ce général est engagée dans cette affaire. Celle du sergent qui a commis cette imbécile imprudence est évidemment engagée. Celle du responsable de l'Armurerie également. Celle de l'officier ayant autorité hiérarchique sur le sergent aussi ... Eventuellement celle de son chef d'unité (le colonel) ... Mais l'hécatombe doit s'arrêter là!

Je n'aime pas cette méthode, dénuée de toute pondération, qui conduit à sanctionner à tout va. Ca sent le populisme ... C'est trop facile!

Je me demande si la vraie raison de la démission du Chef d'Etat Major n'est pas plus simplement une manière de désavouer le Livre Blanc sur la Défense Nationale ...

Commenter cet article

Daumont Jean 02/07/2008 09:32

J'ai écouté ce matin l'interview du Ministre des Armées qui a prononcé des paroles chaleureuses à l'égard du Général Chef de l'Armée de Terre qui a démissionné, suite au malheureux "incident" de Carcassonne... Cette démission est manifestement une "question d'honneur" pour ce général qui assume sa responsabilité de "chef", même si, évidemment, il n'est "personnellement" pour rien dans cet incident... Naguère, lors de ...mon service militaire, j'ai eu à connaître des règles extrêmement strictes pour la surveillance des armes, et par conséquent les négligences commises à la suite de "mauvaises habitudes" sont inexcusables... De là à considérer que la démission du Général traduit un "mal-être" de l'armée, je ne pense pas, car la réforme de l'armée semble avoir été souhaitée par les militaires eux-mêmes...

Jacques Heurtault 02/07/2008 12:53


Tout est et sera prétexte pour empêcher que les réformes indospensables se fassent. Ce peuple est profondément conservateur ...


GM 02/07/2008 09:04

Ouais, sauf que du temps de la démocratie politique qui avait encore cour dans la République d'avant "Bling-bling", c'était le ministre qui collait sa dém !Le biffin doit être sanctionné, son chef direct aussi (il en est responsable), le chef du chef tout pareillement et jusqu'au colon qui a eu cette idée bizarre d'une opération "porte ouverte chez les bouchers" !Le Général, de toute façon partait à la retraite dans quelques semaines pour être remplacé par son bras droit : Il est tout à son honneur de remettre sa démission (alors qu'il est très très indirectement responsable) en la circonstance (preuve que nos chefs militaires ont encore de l'honneur, eux).Celui qui doit partir, c'est Chevénement, pardon, Charles Hernu ! C'est lui qui a laissé faire les faux époux Turange !Idem pour Morin...Mais une fois de plus, la solidarité avec la veuve et l'orphelin aura eu le dessus... Et continura effectivement à casser du sucre sur la dos de la grande muette !Très symptomatique...Autres époques autres moeurs, n'est-ce pas ?

Jacques Heurtault 02/07/2008 12:51


La "grande muette" n'est plus muette depuis longtemps. Il fut un temps, en effet, où les militaires n'avaient pas le droit de vote!


Pascal 01/07/2008 20:46

Cette "démission" demandée est, à mon avis une erreur.Certes comme toi, mon cher Jacques, je pense que trop souvent, on monte en épingle les agissements du Président de la République, parce qu'il n'a peut-être pas la prestance d'un de Gaulle, la bonhommie d’un Pompidou, la classe d'un Giscard d'Estain, la présence d'un Mitterrand, qui imposaient le respect. Il est vrai qu’il ne parait pas toujours aussi Présidentiel qu’il devrait l’être. Pour autant, il est le Président et ce titre se respecte.

Par contre, si un bidasse a fait une connerie, je ne vois pas pourquoi ce serait le général qui trinquerait. D’autant que l’on se doute bien que l’Armée ne digère que très mal la couleuvre que l’on vient de lui ingurgiter : ce nouveau plan de “modernisation ”. Il est fort mal venu de limoger, dans un même temps, un général. Les officiers généraux risquent de mal interpréter la chose et la troupe peut suivre ses généraux : il est toujours mauvais de se mettre l’armée à dos ! C’est un jeu dangereux et le gouvernement n’a pas besoin d’en rajouter à ceux qui déjà leur font la gueule : I D une majorité de Français !  

Jacques Heurtault 01/07/2008 22:58


Je ne suis pas sûr que cette démission ait été demandée ... Il est certain qu'elle a été acceptée. Je partage votre analyse globale