Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Sophie, c'est la sagesse même ...

24 Mars 2006, 17:30pm

Publié par Jacques Heurtault

Je reproduis un courriel que j'ai reçu de la part d'un ami qui me demande de le diffuser. Ce que je fais bien volontiers car, comme le dit très bien le titre, Sophie, c'est la sagesse même ...

Imaginez, qu'en plus, elle soit mignonne ... ça ne gâcherait rien, au contraire. Mais, comme je ne la connais pas, je l'invite à se faire connaître sur mon blog. Qui sait? Elle le lit peut-être régulièrement. 

Début de citation :

Ci-joint un témoignage  d'une étudiante de Nanterre qui ne semble pas vraiment avoir interéssé les médias et qui permet d'avoir une autre vision des évènements.

"Je sais que pour la plupart vous n'en avez rien à faire et vous ne vous sentez pas concernés mais c'est important pour nous étudiants en fac...

Je vous écris pour vous demander votre soutien aux étudiants qui se trouvent pris en otage par les manifestations actuelles mais aussi pour vous exposer la réalité de notre situation bien loin de celle que les médias comme à leur habitude désinforme.

Je suis étudiante en master de droit des affaires à Paris X Nanterre et je suis révoltée face au blocus des universités.

Premièrement il faut rétablir la vérité, la majorité des étudiants sont contre ce blocus sauf que nous subissons des menaces et des intimidations. Alors peu d'entre nous osent prendre la parole. De plus, les médias font preuve d'une véritable manipulation dans leurs reportages et oublient bien souvent de mentionner les moyens totalement anti-démocratiques utilisés par ces manifestants.

Tout d'abord, les assemblées générales qui ont été diffusées à la télévision ne sont qu'une mascarade : ainsi lorsque le résultat d'une première AG avait donné le non au blocus majoritaire, dès le lendemain une seconde AG était organisée par une minorité de manifestants pour revoter illégitimement le blocus, ne respectant pas la décision des étudiants. Enfin l'AG réunissant le plus grand nombre d'étudiants jeudi dernier était un véritable scandale: nous étions majoritaires contre le blocus alors ils nous ont d'abord imposé 3 heures de faux débats ( temps de parole inégal) et les intervenants autorisés étaient à 90% leurs partisans). Ils ont mené une véritable propagande anti-gouvernementale bien loin du problème du CPE et énoncé des abérrations telles que le CPE facilite le licenciement des femmes enceintes et permet de licencier pour une tenue vestimentaire non conforme en dehors des horaires de travail... Le problème c'est que la plupart des jeunes (non juristes) le prenne pour parole d'évangile!!!
D'autre part pendant cette assemblée la sécurité laisse des individus circuler avec des foulards cachant leurs visages et manifestement menaçants. Enfin le vote s'effectue à main levée avec des gens qui pour la plupart ne sont absolument pas étudiants mais des syndicalistes ou autres appelés en renfort : nous étions 2000, seulement 750 ont voté pour le blocus et ils ont quand même déclaré que nous avions perdu!!!

Mais le plus grave ce sont les intimidations et la violence de ces gens que les médias ne dénoncent pas: jeudi et vendredi lorsque des étudiants ont voulu entrer dans leur faculté des bagarres ont éclaté à coups de barres de fer, une jeune fille a été poussée dans les escaliers par des représentants de l'Unef et a été sérieusement blessée mais là encore personne ne dit rien ou ne se scandalise: non toute cette violence est légitimée par le droit de grève?!!!

Enfin lorsque les manifestants étaient minoritaires face aux vrais étudiants qui voulaient accéder aux cours, ils ont fait appel à des lycéens de Nanterre arrivant en masse et criant. Ces jeunes n'étaient là que pour nous intimider et n'ont trouvé rien de mieux que de se prendre en photo avec leurs portables devant l'université en nous narguant et chahutant démontrant leurs réelles motivations!!!


C'est donc un appel à l'aide que je vous adresse pour les vrais étudiants qui veulent que leur droit à l'éducation et celui de ne pas faire grève soient respectés. Les dirigeants de notre université étant démissionnaires et les médias refusant de prendre en compte notre témoignage, je vous sollicite donc pour nous aider à rétablir la vérité et pour que l'Université française redevienne un lieu où les libertés individuelles peuvent s'exercer loin des propagandes et de la violence.


Je vous remercie de votre attention et d'essayer de diffuser au maximum ce message.


 Sophie

Fin de citation.

Voilà qui est fait, Sophie ... Maintenant, travaillez vos cours, par tous les moyens, et réussissez vos examens. Que dit-on, dans ce cas? Un mot de cinq lettres, je crois ... 


Commenter cet article

Jacques Heurtault 25/03/2006 23:13

Bonsoir, Cher "emmerdeur",
Je suis le responsable de ce blog. Je dois vous dire que j'ai un peu de mal à vous suivre. Certes, la situation est complexe! mais, il y a quand même quelques lignes de forces assez simples.
Aussi, je pose une question simple à nos "étudiants" : Veulent-ils qu'on leur apprennent à organiser et à gérer un service d'ordre de manifestation? Autrefois, c'était au siècle dernier, la CGT et le PCF savaient faire ça très bien. Et les gouvernements de droite de l'époque en étaient très contents. IL N'Y AVAIT JAMAIS DE GRABUGE, JAMAIS DE CASSE! 

emmerdeur 25/03/2006 22:06

Aussi, comme Sophie donc.

emmerdeur 25/03/2006 21:54

"Les dirigeants internationaux de l’AFL-CIO
A droite, Irwing Brown (1911-1989), responsable du stay-behind pour les milieux de gauche et étudiants en Europe. Il se vantait d’avoir financé aussi bien l’UNI que la MNEF et d’avoir formé personnellement Jean-Christophe Cambadélis et Lionel Jospin."

http://www.voltairenet.org/article8691.html

emmerdeur 25/03/2006 21:43

Gérant d'un petit café. :)

En fait je suis d'accord que le blocus des facs n'aide en rien et ne crée, encore une fois, que la polarisation. C'est dommage que les jeunes nônt pas l'air d'étre trés bien informé. Ce qui est déplorable et montre bien les méfaits de notre systéme éducatif qui est basé surtout autour de la production de jeunes travailleurs, de bons moutons quoi.

Ce n'est pas une bonne situation pour la démocratie. Mais je vois bien que notre démocratie n'en est une que dans les paroles.

Nous avons vu des images de jeunes se faisant prendre à parti par des policiers en civils et tabasser. En république cela ne se fait pas.

Nous avon aussi vu ce qui paraisait étre une bande de manifestants prendre d'autres manifestants à parti et les tabasser, pendant que les CRS regardaient sans rien faire dans ce cas. Méme au travers des demandes de protection de la part du public, rien n'a été fait.

Et là c'est trés grave, car celà démontre que c'etait une bande de fauteurs de troubles agissants sous la bénédictions des forces de l'ordre, ou plutot l'état. Cela s'est déja vu.

Quand vous dites les politiques qui souflent sur les braises, je dirais qui'ils métent plutot la ville à feu et à sang.

Aprés tout le jeunes ne serait pas en train de bruler des voitures si l'état avait pris ses résponsabilités, il y'a bien des sociologues qui ont les bonnes réponses.

Mais soyez en sur qu'avec le systéme actuel, s'il n'y avait aucun jeune pour bruler des voitures, l'état l'inventerait pour semer le trouble et créer une excuse pour abuser des guardiens de la "paix" et du peuple.

C'est lamentable.

Je suis d'accord avec votre point de vue Jean-Pierre, mais on nous racconte des histoires et fabrique l'évidence pour qu'on réponde comme un bon troupeau.

Si les jeunes était mieux informés ils serait en train de faire des blocus sans violence, non pas sur les facs, mais sur des éléments réelment coupable de ce déclin.

Jean-Pierre 25/03/2006 11:00

Emmerdeur©(sic), On peut dire ça comme ça. Mais pourquoi "aussi" ? Depuis 20 ans, j'ai monté mon propre studio de graphisme et nous travaillons à deux, mon épouse et moi. Il ne s'est jamais passé un mois sans savoir si nous aurions encore des commandes le mois suivant. J'ai pour ma part, lors d'une crise particulièrement forte, été 6 mois au chômage technique et les trois années suivante, je me payais à mi-temps pour que notre studio ne coule pas. Pour vous dire la "précarité", finalement, je connais.

Et vous, Emmerdeur©, que faites-vous de votre vie ?

emmerdeur 25/03/2006 06:46

Jean-Pierre, ne seriez vous pas dirigeant d'entreprise aussi?

^^ mdr

emmerdeur 25/03/2006 06:34

http://blog.villepin.free.fr/index.php/2006/03/23/230-cpe-le-nouveau-media-alternatif-qui-donne-la-parole-a-la-majorite-silencieuse-le-villepin-blog

emmerdeur 25/03/2006 06:31

"From: CJD ANGERS

To: CJD ANGERS

Sent: Friday, March 24, 2006 10:31 AM

Subject: TR: le CPE



Faire suivre SVP.



Subject: Tr : le CPE



Subject: Soutenons les étudiants non grévistes!!!!!!! faites tourner !!!!!


Je sais que pour la plupart vous n'en avez rien à faire et vous ne vous sentez pas concernés mais c'est important pour nous étudiants en fac...

Je vous écris pour vous demander votre soutien aux étudiants qui se trouvent pris en otage par les manifestations actuelles mais aussi pour vous exposer la réalité de notre situation bien loin de celle que les médias comme à leur habitude déforme.

Je suis étudiante en master de droit des affaires à Paris X_ Nanterre et je suis révoltée face au blocus des universités."

http://www.cjd.net/
Centre des Jeunes Dirigeants d'entreprise

Jean-Pierre 24/03/2006 18:55

Sophie, je suis de tout coeur avec vous. Situation différente, c'est mon fils, en Terminale ES qui, lui non plus se rendre en cours depuis deux jours. Je voudrais crier que j'en ai marre, moi aussi, de ces prises d'otages avec la complicité de syndicats malades et de partis politiques soufflant avec bonheur sur les braises, des médias franchement partisans. A propos, moi non plus, je n'ai pas été sondé pour savoir si' j'étais pour ou contre le CPE.

Christian BOIS 24/03/2006 18:12

La distraction aura éte de courte durée !

emmerdeur 24/03/2006 18:10

Bonjour Mr Herrault,

Je suis accablé par la situation auquel nous faisons face.

Corruption, FMI, Banque Mondiale, Médias corporatistes monopolisés, la Banque de France, l'état de la justice, la politique du terrorisme, la torture et les manipulations en tout genres.

Je me sens révolté mais j'ai du mal à savoir comment faire, j'ai l'impression que si on s'oppose à ce néoliberalisme que nous serons discriminés voir condamné soit en justice soit à la mort.

Nous voyons les corporations du Nazisme IBM, GE, Tyssen, Union Banking, Standard Oil, dirigéant l'OCDE, Bilderberg, l'UE, les Banques centrales, etc.

Je voudrais voire une alternative bien organisé, mais je ne sais comment faire, et je m'emporte dans mes propos due au stress que cela me fait subir de voir toute cette injustice et de voir que nous n'avons méme pas la place à la parole. Donc je m'embrouille les pinceaux dans mes propos.

Je pense franchement que le seul moyen est de faire gréve générale à travers toute l'europe, en étant solidaire, pacifiste et bien organisé.

Aidez moi à trouver le moyen d'y arriver, ou de ne pas me sentir incompris et non représenté.

Merci.

Un pour tous et tous pour un