Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Congrès du Parti Socialiste : Synthèse ou foutaise?

15 Novembre 2008, 20:00pm

Publié par Jacques Heurtault

Décidément, ces socialistes sont absolument impayables ...

Mais, au moins, leur congrès de Reims m'aura permis de me convaincre que La Chaine Parlementaire est vraiment une excellente chaine de télévision.

J'ai suivi depuis 15h30, en direct sur LCP, les débats des socialistes ... Trois heures et demi de débats. Chapeau la LCP!

Enfin, aucun filtre de la part des journaleux de merde!

Je ne me risquerai pas à faire un pronostic ... Chez les socialistes, il faut s'attendre à tout! Surtout au pire!

Le pire, ce serait une soit-disant synthèse entre Delanoë, Aubry et Hamon contre Royal, pourtant arrivée en tête du vote des militants ...

Ce que je comprends des enjeux, c'est la question centrale, pour eux, de ce que doit être le P.S.
1. Ou bien un parti ayant assez peu d'adhérents dont chacun  paierait une cotisation élevée, fermant ainsi la porte aux adhésions de masse, par centaines de milliers, de gens de gauche ou de centre gauche, représentants plus ou moins bien  une large fraction de la population.
2. Ou bien, un parti ayant beaucoup d'adhérents, payant une cotisation très raisonnable, ouvrant la porte à des adhésions en masse ...

De cela découle en effet la stratègie électorale ... Alliance avec le Modem ou pas? Ce serait non dans la première hypothèse et oui dans la seconde!

A suivre ...  

Commenter cet article

GM 18/11/2008 17:24

Mauvais argument !"Bling-bling" n'a pas non plus un  ego sous-dimensionné...Et puis faudrait que les "gaulois natifs" et électeurs se rendent un peu compte de ce que c'est que la "démocratie avancée" vue par les "seconds couteaux du PS" : Y'a pas de raison que ce soit que les parigots qui sachent !C'est la capitale, mais quand même !

Jacques Heurtault 18/11/2008 19:46


Je compte sur vous pour le leur dire ...


GM 18/11/2008 08:36

Perso, j'y vois aussi 2 choses : La fin des éléphants déjà programmée (mais ça a la peau dure les pachydermes !)Et le passage de la IV° république failliteuse avec ses entendements sur tapis vert, à la V° et son régime de stabilité politique nécessaire à la "conduite des affaires".Mais sauront-ils faire ?Enfin, une troisième chose : l'échec de ma tentative de virer De-La-Nuée par anticipation de la gestion catastrophique de Paris en allant le coller à l'Elysée en 2012.Mais je ne désespère pas : il ira peut-être à Matignon.Et l'on pourra finir la mandature avec Hidalgo. Une fameuse tireuse !(A l'escrime, s'entend ! N'allez pas imaginer des "trucs"...)

Jacques Heurtault 18/11/2008 12:31


Non, merci! Ni à l'Elysée, ni à Matignon ... ce type a un égo surdimensionné.


GM 17/11/2008 09:07

De grands comiques devant l'éternel, en effet.Ils sont à peine 100.000 à décider de leur sort comme si ils se donnaient la responsabilité de la destinée de la vie de 64 millions de "non adhérents".100.000 sur un peu plus du double et pas foutu de se mettre d'accord !Ca promet...J'admire ainsi particulièrement De-La-Nuée, le "grand démocrate".Il paraît que la semaine dernière, Bloch se fait réélire triomphalement à la tête de la Fédé de Paris.Mais comme la motion "De-La-Nuée" passe après celle de "Ségololo", 4 heures plus tard et une colère noire du Maire des parigots plus loin, le Pédégé de la Fédé donne sa démission-contrition !Après Charzat, viré sans ménagement dans le 20°, la clique des "soces-dictatoriaux" ne parvient toujours pas admettre, comprendre même, la "vox populi"...Magnifique... ces gens-là !Et ça se dit de gauche ?Et ça se veut démocrate ?Blum-blum et Jo-Jaurès doivent faire des loopings dans leurs cercueils, quand ils s'en réclament tous, non ?

Jacques Heurtault 17/11/2008 09:36


Pourtant, quand on y réfléchit bien, le PS est bel et bien à la croisée des chemins ...
Contrairement à ce que l'on dit, c'est bien à un choix d'orientation véritable que le PS se trouve confronté.
Le schéma est simple :
1. Construire un grand parti démocrate capable de capter, dès le début l'électorat modéré, empêchant celui-ci d'aller vers la droite dure, à charge ensuite pour l'électorat très à gauche de choisir
entre le centre gauche et la droite dure (Vous ne voulez pas du centre gauche? Qu'à cela ne tienne, vous aurez la droite dure!)
2. Que le PS reste un parti "de gauche" (en réalité proche de l'extrème gauche) et un phénoménal boulevard sera alors offert aux réformateurs responsables pour entreprendre la modernisation
radicale du pays.


bria 16/11/2008 15:23

Ils sont droles, digne d'un bêbête show ...Pour donner des lecons, ils sont championsPlus serieusement le malaise perdure encore et toujoursL'affrontement épluche p'tit a petit le PSLe depart de Melanchon, le retrait de DelanoéUne division encore presente pour les anti-sego (Aubry-Hamon)Il va avoir du sport et c'est mieux qu'une télé realité Et dire que pendant ce temps là, certain sont heureuxA sa place j'en ferait tout autant, Allez place a l'humour ;-)http://fr.youtube.com/watch?v=7jQSe_ZGFdg&feature=related

Jacques Heurtault 16/11/2008 22:24


Il faut bien comprendre que, en ce moment, le PS est en train de tenter sa mutation vers la modernité ... Je dis bien "tenter"! Il n'est pas du tout sûr qu'il réussisse ... C'est intéressant à
suivre à condition de le faire d'une manière suffisamment approfondie. Ce que ne font généralement pas les journalistes et que ne font jamais les "journaleux de merde".
Merci pour le clip sur Sarko ... C'est effectivement assez drôle!


Daumont Jean 16/11/2008 11:53

   Vous avez eu vraiment du temps à perdre, à moins que vous n'ayez voulu vous amuser, ce qui aurait pu être mon cas devant ces querelles de polichinelles...

Jacques Heurtault 16/11/2008 22:14


Non, non! Je vous assure que cette émission était vraiment de haut niveau ... D'un niveau incomparablement plus élevé que les querelles de polichinelle. En terme de temps d'antenne, les
commentaires à chaud de tel ou tel responsable socialiste ou bien de tel ou tel économiste ou journaliste (Michèle Cotta notamment) étaient plus nombreux ... et très souvent très pertinents.
Quant à la suite, au sein du PS, c'est leur problème ... On en saura plus Jeudi soir (ou plutôt vendredi matin) quand on saura de quelle manière les adhérents du PS auront réagi.