Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

L'ANPE, c'est fini! Les Assedics, c'est fini aussi! Vive Pôle Emploi!

19 Décembre 2008, 20:15pm

Publié par Jacques Heurtault

Eh oui! Depuis le temps qu'on en parlait ... Il fallait bien que ça arrive un jour!

Je vais avoir DEUX paies ce mois-ci! Mais pas de 13ème mois! Faut pas confondre ...

Non! Une paie Anpe du 1er au 18 décembre ... Et une autre pour la période du 19 au 31 décembre ...

Désormais, les demandeurs d'emploi, à très bref délais, ne seront plus baladés des Assedic vers l'Anpe ni de l'Anpe vers les Assedics ... L'unicité de lieu va simplifier les démarches ...

Il reste à faire une autre réforme d'envergure ... : Que les demandeurs d'emploi soient traités de la même manière qu'ils soient indemnisés au titre de l'Assurance chômage ou pas ...

Moi, je souhaite une réforme de tout ce bazar ...

La voici à grands traits ...

1. Suppression des cotisations d'assurance chômage pour les entreprises mais paiement d'une pénalité pour licenciement afin de financer la reconversion économique éventuelle du licencié ...
2. Financement de la "cotisation" assurance chômage" par la CSG afin d'en accroitre l'assiette et d'en diminuer le taux. Autrement dit, du pouvoir d'achat en plus pour ceux qui travaillent!
3. Mais, avant çà, il faut aligner tous les taux "affaiblis" sur l'actuel taux le plus élevé.
4. Simplification drastique des paperasses en tout genre ...
5. Et beaucoup d'autres ... Beaucoup, beaucoup d'autres!
 

Commenter cet article

jean-luc 04/03/2009 16:28

dites-moi, mr heurtault, c'est pas un peu facile de crier haut et fort que la fusion c'est top quand on a 2 personnes (en file active...) dans son porte feuille de suivi mensuel !!!!!

Jacques Heurtault 08/03/2009 23:12


J'ai eu à suivre 200 personnes au moins en suivi mensuel alors que je ne travaille qu'à temps partiel ... (90% sur 4 jours soit 8 demi-journées de travail). J'en ai demandé 350 ... à condition de
ne faire que cela. Cela m'a été refusé par ma hiérarchie.
Aujourd'hui, je fais de l'accompagnement. Vous savez ce que c'est ...puisque, à l'évidence, vous êtes un agent de Pôle Emploi, ce qui vous permet d'avoir accès à mon "dossier" de suivi des
demandeurs d'emploi (il n'en va pas de même pour moi car je ne connais pas votre nom; vous le dissimulez tout exprès).
Je consacre donc 7 demi journées à cette activité (10 demi journées dans la semaine dont une consacrée à la réunion hebdomadaire qui ne sert pas à grand chose et deux autres demi-journées étant ma
"journée" de temps partiel ...).
La norme étant de 60 personnes en suivi "accompagnées" pour un temps plein, j'en suis donc 47 (soit 7/ 9ème de 60) ... Mon portefeuille de suivis en file active devrait être non pas de de deux mais
de zéro ... Petite erreur administrative sans importance!


GM 22/12/2008 19:06

Pour savoir ce genre de choses, il faut fréquenter les prétoires.C'est dans le Code de la SS, je crois bien (ou du travail, je ne sais plus).Mais ce qui est rigolo c'est que 9 licenciements sur 10 sont retoquables, la faute à la place de la virgule...Heureusement, beaucoup ne savent pas,  déjà que les CPH sont débordés.Et que les Cours d'Appel confirme allègrement.Et je me marre quand je vois tous ces "petits patrons", qui payent jusqu'à 24 mois de salaire, la faute à leur expert-comptable qui ne sait rien à rien alors qu'ils sont "économiquement", factuellement dans leur "bon droit"...J'aurai dû faire avocat du travail : en or massif je les aurais.Mais bon, puisque je réforme le code du travail à le fusionner dans le code de la fonction publique, on n'aura plus tout ce fatras à vivre...Et peut-être qu'on en arrivera à sauver ce qui reste du droit "au" travail pour tous (voulu par le préambule de la constitution de 1946, repris dans celui de 1958)...Mais je n'y crois pas trop, tellement on raconte autant d'âneries sur le sujet !

Jacques Heurtault 22/12/2008 21:02


CPH = Conseils de Prd'hommes ... Pour ceux qui ne parlent pas "jargon".


GM 22/12/2008 09:55

Dubitatif sur le point 1 !D'autant qu'un licenciement "mal ficelé" et retoqué en CPH génère automatiquement 6 mois de salaires au profit des Assedic, déjà et depuis des années...Mais vous l'ignoriez peut-être...

Jacques Heurtault 22/12/2008 11:43


Ah! C'est tout à fait possible, ça! Je compte sur vous pour me l'enseigner ... Comment voulez-vous que je sois votre conseiller spécial sans ça?


Jean-Pierre 20/12/2008 15:28

Jacques, vous ne faites pas confiance aux syndicats ? :-)Savez-vous si l'on peut trouver sur le net les comptes ou les budgets de la FIDL ? Je suis étonné de l'importance des sommes citées dans la presse. Comment une association de lycéens de 6 000 membres pourrait-elle disposer de fonds de plusieurs centaines de milliers d'euros... ?

Jacques Heurtault 20/12/2008 16:18


D'où vient l'argent? Bonne question! Pas de source spéciale à proposer ... Toute contribution est la bien venue!


bria 20/12/2008 13:47

Cool que des bonnes nouvelles ...Cela m'evitera de prendre un abonnement chez vous lors de mon prochain licenciement économique, déjà subi 2De devoir passer mon temps aux assedic pour regulariser mon dossier. Bah oui, je touchait mon chomage en plus de mon interim tout en étant en formation payé par la convention de reconversion, ils ne comprennaient plus rien les pauvres Je leurs ai quand meme rendu leurs 2000€ ... lol

Jacques Heurtault 20/12/2008 16:16


Ce n'est pas trop étonnant! La convention collective de l'assurance chômage est un document qui fait 800 pages, à ce qu'il parait ...


Jean-Pierre 20/12/2008 10:29

Je suis partagé sur votre point 1. Si c'est un système qui peut fonctionner pour les grandes entreprises lors de licenciement non économiques, les petites entreprises risquent de souffrir encore plus, le jour où elle seront face à une situation difficile et à la nécessité de licencier quelqu'un. À moins de provisionner, mais quand tout va mal, provisionner devient difficile...Qu'entendez-vous par "taux affaiblis" ? 

Jacques Heurtault 20/12/2008 11:43


1. Les taux affaiblis, c'est l'ensemble des différents taux de CSG effectivement appliqués PLUS FAIBLES que le taux normal (qui était dans l'esprit du créateur de cet excellent nouvel impôt).
Des retaités à très bons revenus paient une CSG à un niveau bien plus bas que des salariés ayant des revenus plus faibles ... pour le seul motif qu'ils sont ...retraités! Rien d'autre ... C'est ça
que je veux détruire ... pas de progressivité des taux! Ni pour la TVA, ni pour la CSG ni pour l'impôt sur le revenu!
2. Vous avez trouvé vous même la solution : il leur suffit de provisionner sur un compte spécial productif d'intérêts, par exemple! Je ne veux plus d'un système "d'assurance chômage" mais d'un
système de "solidarité chômage" alimenté par tous, à hauteur d'un prélèvement à taux unique sur l'ensemble des revenus et géré par la puissance publique (et non pas par les syndicats!).


Daumont Jean 20/12/2008 07:51

  Qui dit "fusion" dit "économie des moyens", à en juger par ce qui se passe en cas de regroupement d'entreprises ... Est-ce le cas pour les effectifs de personnel et les ressources mises à la disposition du "Pôle" ? Dans l'affirmative, à défaut de vous payer double, ce serait se "payer votre tête" ...

Jacques Heurtault 20/12/2008 09:47


Il ne doit pas y avoir dediminution d'effectifs mais plutôt une amélioration de l'efficience ...
Quans au double salaire, il est permis de rêver ...sans le moindre espoir!