Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

La rupture est morte selon Le Monde. C'est donc "sûrement" vrai!

4 Janvier 2009, 12:15pm

Publié par Jacques Heurtault

Je vais finir par me demander si je vais continuer à payer un abonnement à ce quotidien qui fut pourtant le journal qui accompagna une bonne partie de ma jeunesse et même un peu plus ...

C'est un certain Arnaud Leparmentier qui vient de produire ce hachis en première page ...!

D'un côté, on lit dans ce même journal que les réformes se succèdent à un rythme époustouflant, de l'autre on lit qu'il n'y a plus de réformes ... Faudrait quand même savoir!

Qu'on me dise que les réformes engagées sont trop révolutionnaires ou bien trop réactionnaires, soit! Mais qu'on vienne me soutenir qu'il n'y a plus aucune réforme et que Sarko est en train de faire du chiraquisme ... il y a tout de même une marge! Un pas que je refuse catégoriquement de franchir ...

J'ai déjà écrit, à plusieurs reprises que ce pays est profondément conservateur, ataviquement conservateur et rétif à l'idée même de changement ... C'est la raison pour laquelle, lorsqu'il faut, malgré tout, réformer, ne serait-ce que pour simplement suivre, même de loin, de mouvement général du monde, sans chercher à le rattrapper et encore moins à le dépasser, on voit exploser des mouvements de colère parfaitement incompréhensibles ... vus de l'extérieur.

Alors, les réformes vont-elles continuer? Il m'arrive parfois d'en douter ... donnant ainsi raison au "hachieur" du Monde.

Il nous reste à espérer que Sarko va se resaisir ... et comprendre que la réforme ne se fait pas en mettant d'autres nouveaux textes à la place des anciens qui ont été abrogés mais en abrogeant, purement et simplement, les anciens textes SANS RIEN Y METTRE A LA PLACE ...

Exemple : Abroger, méthodiquement, un par un, TOUS les arrêtés d'extension des conventions collectives ... et laisser, ensuite, les choses se faire toutes seules ... Ca prend du temps mais
1. C'est beaucoup moins fatigant puisqu'il n'y a aucun texte nouveau à produire (avec la cohorte de difficultés qui accompagne la production d'un nouveau texte)
2. C'est beaucoup plus efficace puisque ça réveille tous ceux qui ont intérêt à ce que rien ne change!

Quelles pourraient être les conséquences d'une telle réforme?
Assurément un chambardement quasi-atomique ...

D'un seul coup, d'un seul, les entreprises qui ne sont pas adhérentes d'un syndicat patronal sortent du champ de la convention collective ... Par conséquent, leurs salariés aussi! Les frais inhérents à la mise en oeuvre de la convention collective sont ainsi récupérés par l'entreprise non concernée ... qui prend un avantage concurrentiel puisqu'elle peut produire à moindre coût. Le "syndicalisme" patronal explose! Mais les salariés des entreprises concernées peuvent mettre en avant un "avantage acquis", un "usage", à charge pour eux de prouver la réalité de cet usage ... Le syndicalisme des salariés se revivifie ...! Les Conseils de Prud'hommes se mettent à fonctionner jour et nuit ... Bref! La vie sociale reprend ses droits car il y a du grain à moudre ... C'est quand même simple à comprendre, Nom de Dieu!

Il y a en réalité deux catégories de gens.
1. Ceux qui veulent que RIEN, absolument rien, ne change!
2. Ceux, dont je fais partie (vous l'aurez deviné ...) qui ne craignent pas la réforme à condition qu'elle soit encadrée par un puissant mouvement syndical de masse (plusieurs millions voire 15 millions de syndiqués) nécessairement devenu responsable puisque contraint de vivre avec les seules ressources de ses adhérents ... servant à payer les permanents syndicaux dont le salaire dépendra alors de leur capacités à être à l'écoute attentive des adhérents ... loin des idéologies "révolutionnaires" (c'est à dire, en fait, conservatrices et même quasi-ouvertement réactionnaires!).

Rien à voir avec la "Gôche" et la "Drouate"! ... On parle de réformes, là! On parle de l'urgence qu'il y a à rattrapper le phénoménal retard accumulé par plusieurs décennies de "luttes" à front renversé ...

Comment a-t-on procédé, dans toutes les decennies passées?
1. Des discutailleurs, ne représentant manifestement qu'eux mêmes (ou guère plus!) se sont mis d'accord pour pondre un texte, qualifié "d'accord".
2. Selon la nature de ce texte, nos courageux gouvernants, de "gôche" comme de "drouate", ont pris des arrêtés d'extension et se sont, du même coup, couchés devant le diktat d'une grosse poignée de "représentants" ...
3. Si l'arrêté d'extension apparaissait comme juridiquement instable, qu'à cela ne tienne, nos mêmes courageux gouvernants ont alors transmis la patate chaude dans les mains du Parlement, lequel s'est empressé de s'en débarrassé en votant la loi appelée, pour la circonstance, loi-béton car elle avait pour objet d'étendre à tous un "accord" qui avait été élaboré dans le secret des nuits de négociation ... Si ce n'est pas, dans le premier cas, une démission du Gouvernement de la République et, dans le second cas, une démission du Parlement, qu'est-ce que c'est?

Exemple typique : la négociation de l'accord d'indemnisation du chômage ... A coup sûr, le Gouvernement va prendre un arrêté d'extension! Pourtant, il lui suffit de ne pas prendre cet arrêté pour que d'un seul coup, d'un seul, le système archaïque s'écroule de lui même!
1. Il aurait pu mettre en place un Etablissement public de paiement des indemnités, strictement encadré par la loi, voire même par la Constitution. Il ne l'a pas fait.
2. Il a préféré négocier un transfert financier des Assedic vers l'Anpe devenus, en fusionnant, Pôle Emploi!

Il y a fort à parier que, à terme, l'ensemble du personnel de la nouvelle institution sera "de droit public" (alors même qu'ils n'exercent aucune fonction régalienne!), ce qui va permettre de reproduire, quasiment à l'identique, l'actuel fonctionnement de l'Anpe, lequel a pourtant maintes et maintes fois prouvé son inefficacité ...

Tout bien pesé, le "hachieur" Arnaud Leparmentier n'a peut-être pas tort!

  

Commenter cet article

GM 08/01/2009 11:13

Oui pourquoi pas ?Pour l'heure, c'est très anticipé (puisqu'il faut avant tout que je sois élu Pédégé de la boutique pour le faire et que je ne suis pas encore vraiment décidé).Parce qu'aussi, les fins esprits de l'élite qui nous gouverne et que le monde entier nous envie, n'y ont pas encore pensé...Mais ça viendra !

GM 07/01/2009 16:47

Et puis qui irait contre un "statut de fonctionnaire" jusque dans l'épicerie du coin ?Qui s'opposerait à pareille avancée sociale, dites moi bien fort ?Bien ficelé, c'est clair qu'on tue aussi sec la fonction publique et son statut...Qui nous faudra reconstruire sur d'autres bases.Je rappelle à l'occasion qu'un agent sur tois des trois fonctions publiques ressort de la compétence du droit du travail privé...Complétement hors la loi d'ailleurs (avec des CDD de 5 ans renouvelable autant de fois que les "petits chefs" (et les nécessités du service) le désirent)Qu'il en faut de temps en temps quelques "sapinades", mais avec "concours à la clé" (éliminatoire et privative du CDD de droit privé) pour régulariser tout ça !Qu'enfin la notion de "service public" délégué existe en droit public depuis plus de 50 ans et s'adresse à toute personne de droit privé, morale ou physique, "comptable de fait" du denier public, hors toute convention !Et aux entreprises concessionnaires d'un service public...La gestion des amendes des radars automatiques, par exemple, mais il s'agit en général d'une convention avec l'Etat ou l'un de ses démembrements...Les frontières entre les deux matières ne sont pas si étanches que vous semblez le penser !De là à simplifier le droit du "Labor" en fusionnant l'ensemble, c'est finalement assez simple.

Jacques Heurtault 07/01/2009 17:37


Au fond, pourquoi pas?


GM 07/01/2009 16:39

Sauf, sans vouloir faire semblant de croire que vous faisiez l'âne pour avoir du son, que vous êtes tombé dedans le premier !

Jacques Heurtault 07/01/2009 17:36


Mea culpa! Gm, salaud; le Peuple aura ta peau!


GM 07/01/2009 09:59

Mais c'est exactment mon intention !J'assimille le Ciode du travail et celui du Code de la fonction publique en un seul parce qu'il n'y a aucune raison qu'il y ait deux source du "droit du labeur" !Absolument aucune : ce sont toujours des tâches à exécuter, ou des fonctions à assumer sous un lien de subordination...Vous avez d'ailleurs peut-être lu "par ailleurs" l'assimilation qu'en fait le droit positif privé en matière sociale et fiscale : Une grande convergence qui s'étend (même si ce n'est pas traité) à la fonction publique.Or, si je compte bien, il y a d'un côté 5 millions de fonctionnaire et de l'autre 22 millions de salariés de "droit privé".En fusionnant l'ensemble, bien naturellement, les règles de formation d'exécution etr de cessation de ces conventions du travail vont fusionner plus ou moins rapidement.C'est une façon de faire disparaître le Code de la fonction publique "en jouant sur les mots" et laissant croire aux crétins qu'ils deviennent fonctionnaire "comme papa l'a toujours fait" !Aussi simple que ça !Alors que l'inverse donne des boutons et de l'asthme à tous mes potes, même les gauchistes, les cocos, les soces, les sociaux-démocratouilles, SUD et jusque dans les rangs des Gaullistes, même et surtout historiques (qui se souviennent de Débré, Michou, créant l'ENA, et d'autres les IRA)...Démarche logique de ma part...Vous y vienndrez, vous verrez, mon Conseiller spécial et omnipotent !

Jacques Heurtault 07/01/2009 12:56


Ah! Ah! Ah! Ils ne sont pas aussi crétins que vous le pensez! Ils ne vont pas tomber dans votre panneau aussi facilement ...


GM 06/01/2009 09:45

CertesMais vous me savez encore plus radical que vous : plus de Code du travail, fusionné au Code de la Fonction publique... modifié, naturellement.Avec que des accords d'entreprises en rajout et jusqu'au réglement intérieur...Peut-être que nous aurons des élus syndicaux de terrain, un peu plus intelligents que cette espèce d'intelligensia qui se la pète avec l'argent des z'autres sans avoir jamais rien produit de concret de leur vie !

Jacques Heurtault 06/01/2009 19:06


mais pourquoi diable voulez-vous supprimer le Code du travail? Et garder le Code de la fonction publique? C'est l'inverse qu'il faut faire ...!


GM 05/01/2009 13:08

Excellentes propositions ! Je retiens...Vu par "le petiot bout de la lorgnette", mes activités "crèches", sous convention hospitalière de 1954 (on embauche de la puéricultrice, du toubib, de la sage-femme, du pédiatre, de l'infirmière, de l'auxiliaire médicale, etc.) y sont rattachées.Un ministre du travail, sans consulter la ministre de la santé, a étendu la convention Sneacso aux activité de la petite enfance (hors fonction territopriale quand même, hors les centre de dingue, d'aide à la délinquance juvénile et autres joyeusetés...)Sneacso ? Ce sont des associations loi de 1901 qui gèrent des clubs de boules, des chorales, des centres d'insertion et des centres de loisir, avec les moyens du bord et payent avec un tire-bouchon...Une auxiliaire puéricultrice ? Ca n'est même pas un poste catégorié dans leur nomenclature avancée...Mais la première chose qu'ils ont osé faire, les "boy-scouts", c'est de réclamer 0,28 % de la masse salariale pour venir alimenter la caisse de la commission des réglements de conflit sociaux (paritaire, comme il se doit !).Du racket légalisé... sur des associations sans le sou !De quoi comprendre comment vit le syndicalisme en FrancePlus d'extension, voilà la bonne idée !

Jacques Heurtault 05/01/2009 14:02


Heureux de constater que nous sommes, encore une fois, d'accord ...


Daumont Jean 04/01/2009 14:32

   Naguère, ...il y a 50 ans (!), je sortais de la Bibliothèque Nationale (Rue Richelieu...) vers 16h 3O pour acheter "Le Monde" (celui de Beuve-Méry - Sirius) devant le portail d'entrée ...puis je me suis abonné ...jusqu'en 1978, date à laquelle je l'ai abandonné (celui de Jacques Fauvet), suite à un reportage scandaleusement partial sur les massacres du Cambodge ...Depuis, je "jette un oeil" sur le présentoir de mon marchand de journaux, et je ne l'achète (Le Monde, et pas mon oeil..., ni à l'oeil...) qu'au coup par coup, ou quand il y a un "hors-série" paraissant intéressant ...   En l'occurrence, je n'ai pas pris connaissance de l'article incriminé ...mais il me paraît vraisemblable que le journaliste en question n'est pas seul responsable du "hachis", car les gouvernements (de "gôche" comme de "droate") se sont toujours ingénié à accumuler les lois : le "cimetière des lois" est de loin le plus important de France !...

Jacques Heurtault 04/01/2009 18:18


C'est plus que vraisemblable!