Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Gare Saint Lazare : insupportable abus du "droit de retrait"!

17 Janvier 2009, 11:35am

Publié par Jacques Heurtault

Le temps m'a manqué pour développer un article structuré sur le sujet ... C'est donc avec quelques jours de retard que je réagis à ce scandale.
Une gare qui voit transiter, chaque jour, près de 500.000 (cinq cent mille!) voyageurs, pour le plus grand nombre des banlieusards ... fermée, purement et simplement à la suite d'une inadmissible agression à laquelle aussi bien l'agent agressé que sa hiérarchie ont mal réagi.

C'est SCANDALEUX!

Il faut que ça cesse!

D'autant plus scandaleux que la gare a été fermée alors que les voyageurs de banlieue, venus travailler à Paris n'avaient qu'une envie, après leur journée de travail : rentrer chez eux!
J'ai l'intime conviction que tout cela résulte d'une stratégie "syndicale" visant à créer un climat de tension "pré-révolutionnaire" (selon la terminologie en vogue dans ce milieu-là ...).  Il ne fait aucun doute que du temps où la CGT exerçait une influence considérable à la SNCF de tels agissements n'auraient pas eu lieu ... On peut penser ce que l'on veut de la CGT mais il vaut encore mieux qu'une Direction ait affaire à un syndicat "communiste" (quelle est la malfaisance réelle de l'idéologie communiste aujourd'hui?) qu'à cette bande de cinglés, pilotés par des trotskystes, qui se regroupe sous la bannière de Sud.

Sud n'a pas perdu le nord! Sud sait très bien ce qu'il fait! Sud est noyauté par la bande à Besancenot ... Ce sont bel et bien les méthodes de la fameuse "taupe rouge" qui sont en pratique ...

Que faut-il faire?

Deux ou trois choses très simples ...

1. Puisque les agresseurs ont, semble-t-il, été capturés, il faut qu'ils paient le prix fort! Très fort, même! Au moins plusieurs mois de prison ferme pour les actes qu'ils ont commis compte tenu des conséquences disproportionnées que cela a eu; le but étant que toute personne qui pourrait être tentée de recommencer en soit fermement dissuadée ... Un message clair et fort doit être envoyé par les Pouvoirs Publics à tous les "amateurs" d'une part et à tous les utilisateurs du service public des transports ...

2. La loi réglementant le droit de grève dans les transports en commun doit être revue afin den renforcer les effets. Dans la mesure où ces services représentent un intérêt vital pour l'économie du pays, il faut que l'amendement Lamassoure leur soit appliqués. Une interruption de service illégitime de quelques minutes doit entrainer une retenue sur salaire de une journée (c'est à dire non pas un 30ème mais un 22ème car on ne travail en moyenne que 22 jours par mois).

3. Le recours, manifestement abusif, au "droit de retrait" doit être réprimé avec sévérité. Un agent estime être exposé à un danger grave et imminent mettant en cause son intégrité physique voire sa vie : il doit disposer de son droit individuel de retrait ... Ce droit-là ne saurait être remis en cause!
Ses collègues, trop contents de cette aubaine, ne sauraient, au nom de je ne sais quelle solidarité, se réclamer du même droit de retrait alors que rien ni personne ne les menace dans leur intégrité physique, voire vitale, personnelle!

4. Ceux qui ont fait état, indûment, de ce droit de retrait, doivent être sanctionnés d'une retenue sur salaire pour la durée du service non fait ... Si il y a eu appel à la grève, on doit appliquer la règle en vigueur dans ce cas. Si il n'y a pas eu, explicitement, appel à la grève (les appelants doivent prouver qu'ils ont pris une telle initiative à la suite de ces évènements ...), on doit y appliquer les sanctions disciplinaires prévues, pouvant aller jusqu'à la mise à pied de plusieurs jours ...

5. La hiérarchie locale, voire régionale, qui n'a, manifestement, pas été à la hauteur de ses responsabilités, doit, elle aussi être sanctionnée. Les incompétents doivent être débarqués ...!

En tout état de cause, il est de la plus haute importance que le pouvoir politique fasse preuve de la plus grande fermeté dans cette affaire. Faute de quoi c'est toute la crédibilité des chantiers de réformes engagés qui se trouverait être remise en cause ... A bon entendeur, salut!
  

Commenter cet article

ZRR_ 27/05/2009 10:13

C'est bien ainsi que je procéderais, en coupant les fonds des MRAP, SOS Racisme and C°. Pour les syndicats, je suis plutôt pour l'obligation d'être syndiqué (comme en Scandinavie), mais avec une responsabilisation financière réelle des syndicats.Je serais d'avis de procéder à des négociations périodiques tous les 3 à 5 ans, dans chaque branche (donc au passage fini les "centrales" syndicales), avecles clauses suivantes:- suspension du droit de grève durant la durée de l'accord de branche, si celui-ci a été signé par des syndicats représentant plus de 50 ou 55% des syndiqués (dans l'optique où il est obligatoire d'être syndiqué),- en période de renégociation des accords, droit de grève autorisé, MAIS:      - seuls les préavis "non manifestement exagérés" seront valides (i.e: les   augmentations demandées et/ou les réductions du temps de travail doivent correspondre à des gains réels de productivité (càd finançables sans endettement),      - dans la fonction publique les revendications ne peuvent porter que sur les rémunérations, le temps de travail et les conditions matérielles de travail DES AGENTS GREVISTES (pour éviter les grève "de solidarité"),      - les étudiants et les lycéens n'étant pas des travailleurs exit leurs syndicats.

ZRR_ 26/05/2009 09:37

La dernière phrase signifie que si l'on supprime les associations "anti-racistes", pour limiter le tollé, on peut embaucher dans le nouveau service dépendant du ministère de l'immigration une toute petite fraction des ex-associations. Bien entendu, les personnels recrutés ne seront pas les plus virulents et devront faire leur "autocritique", çàd passer la pommade à l'état pour avoir "notablement amélioré la lutte contre le racisme et la xénophobie".

Jacques Heurtault 26/05/2009 22:43


L'interdiction d'une association , ce n'est pas aussi simple que vous semblez le croire ... et c'est heureux!
Il faut, par contre, supprimer le soutien public direct aux associations de toutes natures ... et s'en tenir au mécanisme que je propose :
1. Chaque citoyen qui le souhaite verse de l'argent à telle ou telle association.
2. Ce citoyen reçoit un reçu fiscal qu'il joint à sa déclaration de revenus
3. Ses impôts sont diminués de x% de la somme qu'il a versée.
Il s'ensuit qu'une association qui ne collecte pas d'argent ou qui n'en reçoit pas directement de la part de citoyens ne peut produire de reçu fiscal ... Faute d'argent, elle meurt, tout doucement
...
Finis les syndicats croupions qui ne rassemblent que quelques dizaines de milliers d'adhérents et qui ne représentent donc personne!


ZRR_ 20/05/2009 11:08

C'est vrai que les interdictions sont problématiques. Cependant, on a bien interdit, et c'est normal, tout parti proche de l'ex-NSDAP (nazi). Je pense qu'on devrait faire de même pour:- tout parti se réclamant du bolchévisme,- tout parti religieux (  c'est déjà quasiment fait avec la loi de 1905).J'ai d'ailleurs une proposition assez "fun" concernant les ex-communistes: faire comme en Lettonie, créer un jour férié (le 23 août) à la mémoire des victimes du nazisme et du communisme. Pourquoi le 23 août? Le pacte Molotov- Ribbentrop a été signé le 23 août 1939.Pour les anti-racistes j'ai une meilleure idée: l'accueil et la défense des immigrés doivent être l'apanage EXCLUSIF d'un ministère de l'immigration et du codéveloppement. Plus de financement pour les assos "anti-racistes" ou d'aide aux migrants, plus de droit à se porter partie civile. Par contre renforcement du processus de codéveloppement (financement via un système de défiscalisation des revenus du capital, d'ailleurs déjà en place). Et pour "faire passer la pilule" on recrute un pourcentage ridicule des effectifs desdites associations au sein du ministère.

Jacques Heurtault 25/05/2009 23:32


??? Je ne comprends pas la dernière phrase ... Pouvez vous expliciter?


Jacques 19/05/2009 23:32

Plutôt d'accord avec les réponses ci-dessus de Jacques Heurtault de 17h19 et de 17h36.

Jacques Heurtault 20/05/2009 08:18


Merci! Une fois n'est pas coutume ... deux fois encore moins! Jamais deux sans trois ... Encore merci!


ZRR_ 19/05/2009 15:36

Désolé, j'avais oublié, pour faire des économies, je cesserais de sponsoriser les guignols du RESF, de SOS Racisme, de la LICRA , du MRAP. Il n'y a pas de racisme en france, il n'y a que des anti-racistes qui vivent d'argent public. Et pour les sans-papiers: c'esty le problème de leur état d'origine. Si on les renvoyait rapidement, il n'y aurait pas de problèmes. Je suis donc POUR les poursuites judiciaires contre les gens qui les assistent.

Jacques Heurtault 19/05/2009 17:36


Vous y aller un peu fort ... La méthode de l'interdiction provoque souvent l'effet inverse de celui que l'on recherche! Par contre, il est assez juste de dire que beaucoup de ces organismes sont,
dans un premier temps, plutôt responsables. Ceci favorise l'entrisme, c'est à dire l'incursion d'éléments extrèmistes au sein même des organismes de direction. Ceci amène, progressivement,
l'organisation à prendre des positions de plus en plus radicales, ce qui amène les adhérents, au départ assez nombreux, à quitter ladite organisation qui prend alors, "démocratiquement" des
positions encore plus radicales ce qui amène d'autres adhérents à quitter aussi l'organisation et ainsi de suite jusqu'à devenir groupusculaire ...

La LICRA est une organisation plutôt modérée ... Vous confondez probablement avec la Ligue des Droits de l'Homme qui n'est pas très éloignée du MRAP, organisation quasi fascisante à mes yeux.

Que pensez vous de ma proposition de financement de ces organisations? Pas de subventions publiques directes ... Uniquement un mécanisme de soutien fiscal accordé aux personnes qui cotisent
(cotisations plafonnées, évidemment ...) et qui se voient attribuer un crédit d'impôt sur le revenu, y compris impôt négatif. de la sorte, une organisation qui n'a pas que très peu d'adhérents est,
inéluctablement, condamnée à ... mourir par asphyxie financière ...

Les poursuites judiciaires contre les personnes qui aident des illégaux doivent être proportionnées au comportement délictueux! On ne peut pas mettre sur le même plan une personne qui recharge la
batterie d'un téléphone portable d'un clandestin et celle qui participe à la "protection" des réseaux mafieux qui organisent les filières clandestines!


ZRR_ 19/05/2009 15:29

Cher Monsieur,Je suis un atypique plutôt de droite, partisan de supprimer l'impôt sur le revenu, l'ISF tel qu'il existe et de baisser les droits de succession. En contrepartie, je proposerais d'augmenter la TVA et de créer une taxe carbone. Je pense également qu'il faut interdire la LCR, LO et même le PCF, le terme "communiste" étant, pour moi synonyme de national- socialiste. Je suis même partisan de disposer de la bombe à neutrons, car elle pourra hélas, peut-être servir un jour.Concernant vos positions sur Israël, par contre, je pense que vous êtes un malade mental grave. Le Hamas est une organisation terroriste, mais le Shass et Israël Beteïnou également. Depuis la disparition d'Arafat, la Palestine est dirigée par un homme de paix: Mahmoud Abbas. Et c'est Israël qui est devenu un état voyou.

Jacques Heurtault 19/05/2009 17:19


1. Je suis d'accord avec vous sur Mahmoud Abbas ... c'est un homme de paix. Le problème, c'est qu'il n'a pas l'autorité suffisante pour faire valoir ses vues. Or agir en politique suppose d'avoir
une certaine influence quant on dirige ...
2. Je n'ai pas une bonne opinion de Netanyaou. je ne connais pas Israel Beteinou ni le Shass ...
3. Je maintien que Israel est un état DEMOCRATIQUE, qui élit régulièrement ses dirigeants. Il est rongé par un mal très profond : la représentation proportionnelle qui rend le pays
ingouvernable.
4. Il ne sert strictement à rien d'interdire des organisations du type LCR, LO et PCF ... Il est par contre utile de combattre les extrèmismes, TOUS! Surtout l'extrèmisme de droite, c'est à dire
les nazillons... Les méthodes de luttes valables pour les uns ne sont pas forcément valables pour les autres ... On risque de provoquer l'effet inverse de celui que l'on recherche!
5. Nous sommes d'accord sur les mesures fiscales à mettre en oeuvre ... Ceci m'amène à vous pardonner de me qualifier de malade mental grave!


sergiozz 28/01/2009 16:07

Relisez mon post 46 avant de caricaturer mes propos.

Jacques Heurtault 28/01/2009 16:45


C'est pour Jean Pierre, je suppose?


Jean-Pierre 28/01/2009 15:17

Et voilà... les salariés contre les profiteurs en tous genre... et qui sont les profiteurs ? Les employeurs, bien sûr qui s'en mettent plein les poches sur le dos de leurs employés. Je ne serait pas étonné que certains, tels des vampires, s'abreuvent au sang de leurs pauvres salariés. Vous ne vous sentez pas un peu caricatural, là ? Et si être patron, c'est s'enrichir indûment, allez-y, créez votre entreprise... 

Jacques Heurtault 28/01/2009 16:43


Moi, j'ai essayé de créer la mienne! J'ai renoncé ... Je travaillais mais je ne gagnais pas d'argent pour vivre!


sergiozz 27/01/2009 17:24

"Les entreprises ont des difficultés, des salariés risquent de perdre leur emploi ? "Soyez sérieux. Certaines entreprises sont en difficulté, souvent d'ailleurs les sous-traitants des grosses boîtes. Beaucoup d'entreprises, pourtant faisant des bénéfices, profitent de la crise pour licencier. Ouvrez les yeux. Vous criez haro sur les slogans des syndicats, mais heureusement que les syndicats sont là pour défendre les salariés contre les profiteurs en tout genre. Les banquiers, les traders etc... ont fait n'importe quoi et ce sont les salariés qui doivent payer. Il faut savoir dire stop, ça suffit vos conneries.

Jacques Heurtault 27/01/2009 22:57


Il ne faut pas confondre les banques, indispensables au fonctionnement régulier de l'économie avec les banquiers qui, s'ils ont failli, doivent être remplacés ...


Jean-Pierre 27/01/2009 15:43

Les entreprises ont des difficultés, des salariés risquent de perdre leur emploi ? Les syndicats s'en moquent et appellent à la grève, comme si rien ne se passait... Aveugles et sourds, mais pas muets à répéter les mêmes slogans depuis 1945 en brandissant leur petit drapeau rouge... 

Jacques Heurtault 27/01/2009 16:22


Qui aura le plus grand drapeau? Peu importe la couleur!


sergiozz 27/01/2009 11:11

"En effet! c'est totalement exclu!"C'est tout de même surprenant qu'une personne encartée ne participe pas à cette journée de mobilisation inter-professionnelle du 29 janvier. Fait exceptionnel, il s'agit d'une appel unitaire de toutes les organisation syndicales. S'il y a bien une grève à laquelle tout vrai  syndicaliste doit participer, c'est bien celle là.  

Jacques Heurtault 27/01/2009 11:51


Eh bien, non! J'ai mes raisons ... Je vais en faire un article, si possible dès ce soir!


GM 26/01/2009 12:05

Ils ne sont pas "assermentés", les fonctionnaires... Sans beaucoup seraient parjures, naturellement.Mais devraient l'être pour avoir à respecter à la lettre le Code de la fonction publique dont ils sont si fiers (et à juste titre).C'est le premier devoir du fonctionnaire : faire respecter la loi de la République partout et tout le temps, qu'ils soient en service ou non !Dans mon esprit, je crois me rappeler d'avoir mis des guillemets, pour bien faire la différence entre "asserementé" et "patentés" (même si dans les deux cas, ça n'existe plus formellement...Reste tous les autres, salariés de droit commun, inactifs et "maladifs" qui ne sont même pas tenus d'aller voter (puisque ce n'est pas une "obligation", mais juste un devoir de citoyens)...De là à en faire une "maladie" (sur des jeux de mots au deuxième ou au troisième degré) le premier degré est assez marrants de votre part à tous...A moins que ce soit du 4° : je m'incline respectueusement, dans ce cas !

Jacques Heurtault 26/01/2009 18:22


Parfaitement d'accord! C'est pour cela qu'il n'est pas nécessaire qu'il y ait autant de fonctionnaires ... 500.000, c'est largement suffisant! A la rigueur 700.000 ...


Jacques 25/01/2009 21:33

Nul doute non plus, qu'évidemment, vous n'en serez pas....jf.

Jacques Heurtault 26/01/2009 00:12


En effet! c'est totalement exclu!


Jacques 25/01/2009 15:03

Et encore un SCANDALE pour vous, Cher JH..Les Français en...redemande !Près de 70% des Français soutiennent ou "ont de la sympathie" pour la journée de grèves et de manifestations du 29 janvier à l'appel de l'ensemble des syndicats, selon un sondage CSA pour Le Parisien/Aujourd'hui en France paru ce dimanche au matin...jf.

Jacques Heurtault 25/01/2009 16:57


Nul doute que le taux de grévistes sera très élevé le 29 Janvier!


Jacques 24/01/2009 22:58

M. Heurtault,Précisez donc votre pensée...Prêter serment et être assermenté ne sont pas exactement la même chose.....Fort heureusement les fonctionnaires assermentés ne prêtent pas serment au Président de la République ou à leur ministre de tutelle....Ca, c'était sous le régime de ...Vichy !jf.

Jacques Heurtault 25/01/2009 16:56


Pas question de préter serment à une personne physique! Préter serment à la République ... rien de plus!


Jacques 24/01/2009 14:30

La raison ?L'irresponsabilité des VOYAGEURS !Evidemment, comme ce n'est pas Sud-rail, vous faites mine de ne pas être au courant ....Mais je ne suis pas dupe !jf.

Jacques Heurtault 25/01/2009 16:48


Je maintiens que je ne n'étais pas au courant ... Si un voyageur a fait le con, direction le gnouf!
Pas de détails ...


Jacques 24/01/2009 00:01

Ah...merde alors, la gare St Lazare encore fermée plusieurs heures ce soir et à l'heure d'affluence !Et merde de merde, ce n'est pas la faute à Sud Rail.Pauvre de ...vous !jf.

Jacques Heurtault 24/01/2009 08:16


Possible ... Quelle fut la raison de cette nouvelle fermeture?


Jacques 23/01/2009 23:56

D'où GM sort-il que TOUT fonctionnaire est assermenté ????Je fus fonctionnaire pendant plusieurs dizaines d'années. Je n'ai jamais été assermenté, pas plus que mes collègues du même Corps que moi!jf.

Jacques Heurtault 24/01/2009 08:15


Vous avez raison ... Tout les fonctionnaires ne sont pas tenus de préter serment.
Et c'est bien dommage!


GM 23/01/2009 15:43

Assermenté, je ne sais pas si il y a une cérémonie du serment, mais c'est poiur distinguer d'avec les "patenté" (la patente n'existant plus et ayant été remplacé par le "bordel" la taxe professionnelle...Néanmoins, tout fonctionnaire statutaire est considéré comme un agent "assermenté" et peut mais non seulement ça, doit, faire respecter l'ordre public et les lois de la République à tout moment, même quand il n'est pas en uniforme.J'ai d'ailleurs vu ça sur la plage de Calvi une fois... Un flic en vacances étalé sur le sable comme des milliers de touristes, qui reconnaît un peu plus loin un délinquant recherché par la justice, tous les deux en vacances et non armé, étalés au soleil. Il a requis immédiatement l'aide de la police municipale via les les MNS du poste de secours et pour procéder à l'arrestation du gugusse avec l'aide d'un officier de la légion en perm et en maillot de bain qui est venu prêté main forte sur le champ !Ca n'a pas trainé plus de 10 minutes !

Jacques Heurtault 23/01/2009 16:37


Ah! Très bien l'action des flics et du légionaire en vacances! Vraiment très bien!


GM 22/01/2009 09:23

Oui peut-être, Monsieur mon conseiller omnipotent et spécial.Mais faut admettre que justement, dans un lycée ou un collège, les profs diplômés restent des spécialistes assermentés : la tâche leur revient puisqu'ils ont été formés justement pour ce socle des connaissances générales là !Un "spécialiste" spécialisé, c'est insuffisant pour des connaissances générales : je serai bien incompétent pour faire un cours de géographie/gélogique par exemple.Maintenant, faire un cours de droit civique, je peux remplacer le prof d'histoire et il m'est déjà arrivé de "sapiter" des maîtres d'école dans quelques quartiers "réputés" difficiles.Excellente écoute de la part de gamins de 12 à 13 ans...Mais pour en revenir "au rattrapage" actuel, et juste pour contredire Sergiozzzz... Le cours d'avant-hier, il ne devait durer que 3 heures avec deux interruptions (la fameuse norme de 50 minutes d'attention) et l'après-midi j'avais des rdv incontournables.Il a duré 5 heures sans interruption et sans aller becqueter au passage...C'est dire si "ces petits gars-là" étaient "passionnés" par "la" prestation du remplaçant.Et moi en manque de sucre et de nicotine !

Jacques Heurtault 23/01/2009 00:14


Assermentés? Je l'ignorais ... Nous sommes d'accord sur l'idée que, pour enseigner, il n'est pas indispensables d'être enseignant ...


GM 21/01/2009 19:19

@ Sergiozzz : Vous êtes indécrottable !Parler du salaire pour une profession libérale, c'est un non-sens puisque justement... il n'est pas salarié !Tout est dit : indécrottable !C'est un peu comme comparer des choux avec des ortolans !Le calcul montre (puisque vous aimez les chiffres) qu'en moyenne ils sont presque aussi moins payés qu'un cadre supérieur d'entreprise (un énarque par exemple pour reprendre une terminologie que vous semblez affectionner), nettement moins qu'un dirigeant d'une grosse PME (je ne cause même pas d'une entreprise côtée), mais avec très exactement les mêmes responsabilités civiles, financières et pénales...Et en plus, la plupart paye leur outil de travail, ce qu'est loin de faire et un dirigeant social de petite, grosse ou moyenne entreprise et encore moins un administrateur civil ou de direction d'une administration.Quand on ne sait pas, on n'en cause pas, SVP !Mais je reprends !1- Oui les profs ont des heures cachées !La preuve j'aligne aussi les miennes : 5 heures de boulot pour une heure de cours en 3° cylcle vous dis-je !Dans les 29 €/h... bé normalement j'ai moi aussi droit à 10 % de congés.On n'est pas non plus des bêtes de somme.Je vous ai dit que c'était équivalent. Et je n'en réclame pas plus !Et merci, je sais aussi compter...2 - Un prof de 3ème cycle qui fait un cours de second cycle, en principe il sait de quoi il parle.Bien sûr que c'est déjà tout préparé "au moins dans la tête" puisqu'on "fouille" bien plus loin en 3ème cycle...Et qu'il faut l'animer ce cours de 3° cycle en plus que d'intéresser et en plus que de tenter de faire comprendre le pourquoi du comment "ça marche".Et je suis même capable de vous improviser un cours de droit (ou de comptabilité en l'occurence) de 1er et second cycle sans une feuille de papier ni même un code ou un plan comptable sous la main, puisque je connais tout ça sous le bout des ongles.C'est plus compliqué en 3° cycle, parce que les références jurisprudentielles ou doctrinales, si je sais où les trouver, là je ne les connais pas toutes, mais beaucoup quand même, par coeur (c'est-à-dire sans me tromper) : faut que je les lise !Je ne suis pas une bête non plus !Oui c'est le dirlo qui s'est fait avoir à la confiance sur ce coup-là !Mais on ne va pas le pendre pour autant (puisqu'il a fini par trouver une solution acceptable) ni faire payer les étudiants !Logique, jeune homme !Vous aimeriez peut-être être traité de la même façon partout en France... par tout fonctionnaire, enseignant ou pas : Une sorte d'obligation de résultat.Le nom de la fac, vous le chercherez-vous même puisqu'on arrive à "truster" tranquillement et presque tous les ans la moitié des 10 premières places au concours national Andersen/Deauphine des fiscalistes !Merci du peu : même à Clermont, ils n'y arrivent pas alors que c'est justement là qu'on y forme les inspecteurs des impôts (vous savez, les ex-polyvalents).Quant à faire de l'enseignement du droit (ou de la comptabilité) quoi de mieux que de les confier à des "pros" qui font ça toute la journée et qui sont réputés "être bons" ?(Expert, conseiller de Cour d'Appel, Conseiller d'Etat, etc.)Pas à un prof de math, pas un prof de philo, pas à un prof d'histoire, pas à un prof de français, pas à un prof d'anglais, pas à un prof d'économie...Quoique vous venez de me donner une idée fumeuse : je vais leur faire faire un petit calcul de "point mort", au prochain coup, avec une petite régression linéaire de derrière les fagots : Ca peut tomber aux épreuves et au moins, ils en auront fait une dans leur vie...Vous voyez, ce sont des "maths basiques".Même un tableau d'amortissement d'un emprunt, c'est encore des maths...Mais le traitement comptable (ou fiscal, ou juridique, les sûretés, la théorie générale des obligations, etc...), là le prof de math ou de français, il risque de rester "sec de chez sec".Kon quand même quand justement on veut faire comprendre à des étudiants !Non ?

Jacques Heurtault 21/01/2009 19:39


On peut parfaitement concevoir un professionnel dans une spécialité faisant un cours dans un lycée dans sa spécialité ... Mais, à l'éducation nationale, une telle perspective n'est pas vraiment
admise ... et est donc, en pratique, rare ...


sergiozz 21/01/2009 14:16

Comme promis, voici les salaires des professions libérales. Je peux donner les mêmes infos sur les salaires des profs, mais je n'ose même pas tellement le différenciel est énorme.   http://www.journaldunet.com/economie/magazine/dirigeants/salaires-professions-liberales/index.shtml

Jacques Heurtault 21/01/2009 19:32


Moi, je ne compare pas les professions libérales avec les profs ... Je suis d'accord avec Sergiozz ...


sergiozz 21/01/2009 13:32

"Un prof de lycée, il fait 28 heures (dit-on) sur 36 semaines par an mais est payé, mettons, 2.000 €/mois net sur 12 mois par an."Il fait beaucoup plus que 28 h / semaine (sauf les profs de sports) et le salaire versé tient compte des mois de vacances. ça personne ne le dit, mais c'est la réalité. "Et qu'on ne vienne pas dire que les profs font des "heures cachées" en plus (corrections, préparations des cours, etc.)"Eh bien si on vous le dit. J'ai une prof de maths de lycée à la maison, je sais de quoi je parle. Arrêtez de supposer des trucs sans connaître la réalité."D'autant qu'en l'occurence, là je n'ai rien préparé pour avoir déjà tout "dans la tête"..."Etonnant, un prof qui ne prépare pas ses cours !"Quant "au remplacement" d'un prof qui fait son premier cours en octobre, puis ne vient plus (sauf une fois en novembre m'a-t-on dit) en ne prévenant qu'au dernier moment (c'est un expert-comptable qui a un emploi du temps chargé pour être aussi chargé de mission interministérielle (c'est dire s'il est "méritant" celui-là) tout le mois de décembre et de janvier, là où ses interventions ont été déplacées au fil de l'eau, par convenance personnelle, à la fac, c'est normalement à lui de pourvoir à son remplacement "sur le pouce"."Vous pouvez me donner le nom de cette fac pour que je n'y envoie pas ma fille ?! C'est bien ce que je dis, c'est la direction de la fac qui ne fait pas son boulot. "Sergiozzzz ne va pas voir souvent un expert-comptable ou son avocat. "On n'est pas sur un boulot d'avocat ou d'expert comptable ici. On est sur un boulot d'enseignant. "Et c'est la norme dans à peu près toutes les professions libérales et avancées (notaire, médecin, huissier, dentiste, kiné, infirmière, etc.)"Vous allez me faire pleurer sur le sort des professions libérales. Arrêtez de plaisanter. Je ne les jalouse pas, ils font des heures, ok. Mais quand je vois tous les biens immobiliers qu'ils ont, tout le pognon qu'ils amassent, soyez un peu sérieux, on ne va pas les plaindre. Je peux vous sortir les revenus annuels des professions libérales, y a pas photo.

Jacques Heurtault 21/01/2009 19:30


Il fait plus de 28 heures si vous compter tout le travail mais alors il faut comparer ce qui est comparable. je n'ai jamais dit qu'un prof faisait seulement 18 heures de boulot par semaine pendant
36 semaines ... Il en fait beaucoup plus!


GM 21/01/2009 10:05

Vous n'y êtes pas les amis !Un prof de lycée, il fait 28 heures (dit-on) sur 36 semaines par an mais est payé, mettons, 2.000 €/mois net sur 12 mois par an.24 k€ / (28 x 36) = 23,80 € netPerso, quand je recois 29 €/heure, je paye aussi mes charges sociales perso (vacataire salarié de la fac) soit, avec la CSG et la CRDS, 23,20 €/h...Il y a donc équivalence... Voire un peu moins !Et qu'on ne vienne pas dire que les profs font des "heures cachées" en plus (corrections, préparations des cours, etc.)Pour faire un heure de 3° cycle utile, il faut presque 5 heures de boulot en amont.En deuxième cycle, disons que c'est un peu moins puisque c'est largement moins "fouillé".D'autant qu'en l'occurence, là je n'ai rien préparé pour avoir déjà tout "dans la tête"...Quant "au remplacement" d'un prof qui fait son premier cours en octobre, puis ne vient plus (sauf une fois en novembre m'a-t-on dit) en ne prévenant qu'au dernier moment (c'est un expert-comptable qui a un emploi du temps chargé pour être aussi chargé de mission interministérielle (c'est dire s'il est "méritant" celui-là) tout le mois de décembre et de janvier, là où ses interventions ont été déplacées au fil de l'eau, par convenance personnelle, à la fac, c'est normalement à lui de pourvoir à son remplacement "sur le pouce".Devant sa carence (son collaboirateur pressenti s'étant désisté au dernier moment), c'est le directeur des études qui m'a demandé (gentiment) et en urgence de rattraper les cours.Il n'y a rien d'anormal à ce que je réponde oui.Le seule problème restant de trouver une salle pas trop dégueulasse... et chauffée.Passons : Sergiozzzz ne va pas voir souvent un expert-comptable ou son avocat. Un avocat à moins de 1.000 € de provision, ça n'existe plus depuis une ou deux bonnes décennies (ou alors il est vraiment nul !).Un expert-comptable, chef de mission, à moins de 5.000 € pour 5 jours de boulot, ça n'existe plus non plus depuis des lustres !Ca ne fait "QUE" 625 €/h...Sur ce, dans un cabinet, même quand on facture 40/h semaine à ce prix là (quand on y parvient toutes les semaines de l'année), faut bien se dire qu'on facture 1.175 K€.1/4 part en charges sociales, 1/3 en frais de personnel et frais divers (si c'est bien géré) et 1/6 partent en frais fixes (loyer, financement, entretiens réparations etc.). Le tout hors TVA.Il reste un petit quart pour payer la taxe professionnelle et les impôts personnels et les remboursements en capital des emprunts d'installation pour des semaines qui font en moyenne 60 heures de boulot (quand on n'est pas rappelé en urgence par un client au mois d'août), ça fait 106 €/h/an !Au total, quand il reste 15 (moins de 2 fois le smic en début de carrière) à 30 €/h (pas tout à fait 2 fois le le plafond de la SS en fin de carrière), on est drôlement content !Et c'est la norme dans à peu près toutes les professions libérales et avancées (notaire, médecin, huissier, dentiste, kiné, infirmière, etc.)D'autant qu'on facture rarement 100 % de son temps même en fin de carrière, puisqu'il faut aussi gérer et adminsitrer la boutique (alors qu'en début de carrière, on fait aussi beaucoup de "prospection commerciale" qui est superbement chronophage et aléatoire)...Toute chose qu'un fonctionnaire de l'éducation nationale (ou d'ailleurs, en fait tout salarié) ignore superbement, puisque le boulot qu'on lui fournit, il arrive tout cuit dans la bouche (et en plus, il fait trop souvent la "fine bouche"...).Mais le propos n'était pas là, SERGIOZZZZ !Si je n'avais pas "aimé" mes étudiants... Je n'y serai pas allé, bien évidemment !Je n'étais pas obligé.Du genre, après moi le déluge, je m'en tape !Prends tes responsabilité de Directeur, M'ssieur le Directeur !Démerde-toi et assume tes çonneries !Ce que vous n'avez pas bien évidemment pas relevé...Quant aux délibération des jury, à l'EN, je ne sais pas comment ça se passe, mais à la fac, je sais (puisque j'y participe "bénévolement" pour ne pas être spécifiquement rémunéré pour ça).Si effectivement la plupart des notes obtenues se justifient, au-dessus ou au-dessous de la moyenne (on voit tout de suite à la lecture d'une copie si l'étudiant a compris ou non son sujet, y compris à l'oral : il ne faut pas 2 minutes pour "situer" le niveau qu'on affine ensuite au cours de l'interrogation, quitte à lancer des perches "en haut ou en bas" selon...), et même pour les "mentions", il est 5 à 10 % des cas, tous les ans, qui "font débat".Ca s'appelle la "mention spéciale du jury"... qui est en fait infâmante quand on remonte une note pour que le gars ait son diplôme.(On ne redescend jamais, sauf cas de fraude suspectée : ça m'est arrivé une fois ! Le type n'avait aucune note satisfaisante, absolument aucune au-dessus de la moyenne, mais le mémoire était "génial" ce qui remontait le tout... En fait, il avait fait son stage dans un cabinet d'avocats spécialisés de la défense des intérêts du Trésor en matière fiscale et il avait fait son mémoire justement sur ce sujet ! Son mémoire, vachement dense et très fouillé en références jurisprudentielles et doctrinales, ne pouvait pas avoir été fait par lui, mais n'était ni plus ni moins que la "Bible du cabinet" en format "copier/coller" : un vrai document de travail avec toutes les recettes et "astuces".D'ailleurs, à la soutenance, il s'est brillament emmêlé les pinceaux, mis sur le compte du stress, preuve qu'il ne maîtrisait pas son sujet, mais le jury ne pouvait pas mettre non plus une "mauvaise note" à ce "délice de lecture", sans même la moindre faute d'orthographe sur plus de 350 pages - là où 50 à 60 pages sont suffisantes - alors que les "copains" font au minimum une faute par page...)Mais ça, personne ne le sait : donc ce n'est pas bien grave !Ce commentaire se détruira dans les 5 secondes qui suivent la fin de la lecture...Bip-bip !Ce commentaire se détruira dans...

Jacques Heurtault 21/01/2009 19:26


Il faut parler de choses comparables ... Pour les enseignants, c'est le nombre d'heure de cours devant les élèves ... On compte trois heures de travail pour un heure de cours Donc deux heures de
plus pour une heure de cours ... En moyenne!


sergiozz 20/01/2009 21:34

"Bien sur que si! Sur les autoroutes, il y a bien des voitures de plusieurs personnes privées qui roulent en même temps ... Grosso modo, en faisant respecter le code de la route, il n'y a pas trop de tués ... Il y en a même de moins en moins!"votre comparaison ne tient pas la route .. c'est le cas de le dire !!

Jacques Heurtault 20/01/2009 22:35


Ca, c'est une pirouette! Le plus simple, c'est d'essayer en ouvrant le Réseau Ferré de france à d'autres compagnies de transport ferroviaire ...
Quand Sud Rail fera grève, on affrètera des trains aupres d'autres compagnies privées ... Pas un problème!


sergiozz 20/01/2009 21:30

"Est-ce que "GM" peut nous citer beaucoup de fonctionnaires qui gagnent plus de 29 euros de l'heure ????"je n'avais pas percuté, 29 €, c'est beaucoup !! Et GM réclame de 120 à 250 €/h. C'est là qu'on se rend compte que certaines personnes se permettent de critiquer les fonctionnaires, se permettent de dire que dans le public, on gagne beaucoup plus que dans le privé etc... C'est pas étonnant que des ministres de l'Education Nationale sortent des montants de salaires complètement farfelus nettement au dessu de la réalité.

Jacques Heurtault 20/01/2009 22:33


Un professeur de lycée fait 18 heures de cours pendant pendant environ 30 semaines ... soit 540 heures par an. A 29 euros de l'heure, ça ferait don un salaire annuel de 16.200 euros ...rappel, le
SMIC est, en équivalent temps plein annuel, à 1.600 x 8,71 ... 14.000 environ ...
trouvez moi un professeur certifié qui gagne, en salaire brut annuel 16.200 euros! 


sergiozz 20/01/2009 21:23

@GM,Gardez votre sang froid, je vous en prie. Ce n'est pas la première fois que vous insinuez que les jeunes diplômés sont des crétins et n'ont aucune connaissance. Maintenant, vous me dîtes que vous êtes appelé à remplacer un prof absent. Je ne sais même pas de quel établissement vous  parlez. Lorsqu'un prof est absent, si le chef d'établissement fait son boulot correctement, un remplaçant est nommé le + rapidement possible s'il s'agit d'une absence de longue durée. Si c'est une courte durée, généralement, le prof rattrape le retard du programme quitte à fdonner des heures en plus. Vous parlez des notes remontées en jury ou des épreuves rabaissées, ma femme est de jury de bac très souvent, elle ne l'a jamais vu et pourtant on n'arrête pas de nous bassiner avec ça : le niveau baisse etc .... Je l'ai déjà dit pourquoi le niveau baissait dans certains matières (en maths par ex au lycée) : parce qu'on a supprimé des heures de cours de maths depuis plusieurs années. Donc les élèves qui arrivent en prépa (maths sup) ont un niveau inférieur à ce qu'ils avaient il ya quelques années. Mais rassurez-vous, en maths sup, maths spé, le niveau est toujours aussi élevé et les élèves doivent cravacher pour réussir les concours d'entrée aux grandes écoles qui sont toujours très difficiles ou pour réussir la 1ère année de médecine, idem pour d'autres filières. Alors quand j'entends dire que les jeunes sont des crétins, ça me révolte.  Eh bien oui, le mieux est de fournir coûte que coûte le bagage indispensable, c'est ce que font les profs et je ne vois pas où est le problème de l'absence du prof en question. Lorsqu'une prof en lycée par exemple, s'absente pour un congés de maternité, elle est remplacée et le prof remplaçant applique le programme et les élèves sont au niveau. Après si dans votre bahut, on ne vous donne pas toutes les billes, il faut gueuler auprès du chef d'établissment qui ne fait pas bien son boulot. Dans votre cas, vous me parlez de compta et vous insinuez que si vous n'étiez pas là, vos élèves ne sauraient pas faire un tableau d'amortissement etc... et que vous devez leur enseigner tout ça sur une période très courte. Excusez-moi, mais je ne comprend pas pourquoi le prof en question n'a pas été remplacé par un prof effectuant les mêmes horaires, c'est quelque peu étrange tout ça. Si votre boulot par ailleurs vous prend trop de temps, je ne vois pas pourquoi vous avez accepter ce job. Je pense que des profs de compta, ça doit se trouver en cherchant bien.

Jacques Heurtault 20/01/2009 22:25


Je crois que vous n'avez pas bien compris que GM travaille devant des étudiants de niveau Maitrise ou DESS ...


Jacques 20/01/2009 21:11

Bon, à la demande générale  je reviens!Est-ce que "JM" peut nous citer beaucoup de fonctionnaires qui gagnent plus de 29 euros de l'heure ????jf.

Jacques Heurtault 20/01/2009 22:21


GM ou JMV?
Peu importe ...
29 euros de l'heure, c'est un salaire pour une heure de cours  ... Pour avoir l'équivalent en travail normal, il faut multiplier le temps par trois ... Autrement dit, DIVISER le salaire
horaire par trois ... Cela fait moins de 10 euros de l'heure de travail réel ...
Rappel : le SMIC horaire est à 8,71 euros ...


GM 20/01/2009 16:25

@ Sergiozzzzzz (commentaire affreusement pitoyable n° 20) : Vous qui êtes un fervent défenseur du "Service public", vous devriez comprendre mieux que d'autres mon engagement perso...Le prof qui est absent n'empêche vraiment pas les étudiants dont je m'occupe à l'occasion de vouloir passer leurs partiels dans de bonnes conditions : ils ont aussi des épreuves de fin d'année à préparer.Sans un minimun d'enseignement, comment vont-ils aborder ces épreuves, dites le moi bien fort et bien haut ?Avec des "notes remontées en jury" parce que les épreuves sont maintenues à leur niveau national, ou avec des épreuves "rabaissées" pour être plus faciles et leur laisser l'espoir de bonnes notes en fin d'année ?Dans les deux cas, on diminue le niveau et on ne peut guère faire autrement : ils n'auront de toute façon pas le miminum de "back-ground" requis, d'autant qu'ils ne reviendront plus sur la matière au cours de leurs études (sauf sépcialisation).Le mieux n'est-il pas de leur fournir coûte que coûte le bagage indispensable pour qu'ils puissent montrer qu'ils ont le niveau ?Avec un prof absent, pas facile : donc je fais du remplacement à haute densité...Un, d'abord pour eux, (et si c'est ça d'être un "mauvais prof", dites moi ce qu'est un "bon prof"),Deux, pour leur diplôme ait la même valeur que celui de leurs aînés, (principe d'égalité pour tous) et que leurs successeurs (maintient de la réputation de la "fac à élites"), (et si c'est ça d'être un "mauvais prof", dites moi ce qu'est un "bon prof"),Trois parce qu'on me l'a demandé gentiment (et si c'est ça d'être un "mauvais prof", dites moi ce qu'est un "bon prof").Au moins, ils auront au moins une fois dans leur vie fait un tableau d'amortissement dégressif, calculé une plus-value, passé une écriture d'achat, une écriture de vente, vu les mécanisme comptables de la TVA, payé un intérêt et comptabilisé correctement, noté que quand on rembourse un banquier, ça augmente les capitaux propres (viel adage : qui rembourse ses dettes s'enrichit... C'est le B-A BA de la compta à partie double), etc.Au final, ils seront moins "crétins" de rattraper leur cours de 30 heures étalées sur 10 semaines en quelques 5 jours de 6 heures que rien du tout...Ne trouvez-vous pas ?A votre "cri du coeur" du premier degré, je réponds par le mien à mon goût nettement plus "responsable" (et si c'est ça d'être un "mauvais prof", dites moi ce qu'est un "bon prof"!) bien moins pitoyable que le vôtre au final : car j'ai aussi une boîte à faire tourner, des clients qui réclament et des fournisseurs et leurs salartiés et sous-traitants à faire vivre... en plus !Et une journée n'a que 24 heures...Demandez donc à Madame que j'ai réveillé par mégarde à 3 heures du mat en allant me coucher !Car je ne suis pas un fonctionnaire attitré, moi !Et le tout pour 29 €/h...Là où n'importe qui, pour improviser une telle charge à porter à sa juste valeur réclamerait au bas mot des honoraires d'expertise-comptable, soit 120 à 250 €/h...C'est qui le pitoyable au juste ?Dites bien fort et bien haut que tout le monde comprenne bien ?

Jacques Heurtault 20/01/2009 20:21


J'attends les réponses avec impatience voire une certaine excitation!


Jean-Pierre 20/01/2009 15:41

@jf. Vous faites comme vous voulez. Vous êtes libre...

Jacques Heurtault 20/01/2009 20:14


Il a voulu envoyer une pointe d'humour en réplique à celle qu je lui ai envoyé, je crois ...


Jacques 20/01/2009 12:28

Cher Jean-Pierre, je vous laisse avec ......Jacques Heurtault.Je ne voudrais pas vous déranger dans votre passionnate conversation sur dictaure, soviétisme etc....jf.

Jacques Heurtault 20/01/2009 15:10


Alors, jacques II, on se débine? Hou, la honte!


Jean-Pierre 20/01/2009 10:17

Vous le rappelez à juste titre. Chacun a le DEVOIR de travailler. On va dire tout le monde n'a pas ces scrupules... Quant au droit d'avoir un emploi, il faut lui opposer le devoir de ne pas refuser celui qui se présente au point que certains emplois sont occupés par des travailleurs clandestins... Et cessez de hiérarchiser les droits de tout un chacun. Rien de justifie qu'un clown de Sud Rail ait plus de droits qu'un client de la SNCF ou nous sommes en dictature, ce que je ne crois pas.  

Jacques Heurtault 20/01/2009 11:44


Cette histoire de Droit au travail et de Devoir de travailler relève d'une idéologie SOVIETIQUE ... Il faut désormais envisager la refonte du préambule de la Constitution qui est complètement
anachronique. Le système soviétique a fait, lui-même, la démonstration de sa totale inopérabilité. Il fallait travailler beaucoup plus pour produire moins de richesses, lesquelles étaient réparties
selon une logique de noùmenclatura puisque produites en trop faibles quantités pour être équitablement réparties selon le principe "de chacun selon ses capacités, à chacun selon son travail"
... 
Quanq quelque chose ne marche pas, il faut avoir le courage d'en changer, sans état d'âme! Après tout l'erreur est humaine! 


Jacques 19/01/2009 21:27

J'aime bien les déclarations à l'emporte-pièce de M. heurtault.Ainsi, d'après lui,  la Constitution de 1946 est une Constitution "soviétique".A part ça, elle a ét" approuvée par REFERENDUM , 53% des voix POUR........ C'est bien connu, la France d'après guerre n'était faite que de bolcheviques....Passons.Ce n'est pas l'essentiel de mon propos.M. Heurtault croit m'avoir rivé mon clou à propos de la Constitution actuelle, inappliquable sur le "droit à l'emploi".Mais il ne s'est pas aperçu que ce faisant, il ne faisait qu'apporter de l'eau à mon moulin.La Constitution actuelle n'est pas plus applicable en matière de "droit de circuler" que de "droit de grève"....Personne n'a encore pu concilier ces deux droits inaliénables !Pas plus le législateur que la justice...Notons d'ailleurs que le "droit de cirucler librement" a été établi, il y a deux centrs ans... et que le "droit de grève constitutionnel" est beaucoup plus ...récent...jf.

Jacques Heurtault 19/01/2009 22:55


La Constitution soviétique (la vraie, celle de 1936 que Staline a fait appouver) était, sur le papier, sans aucune contestation possible, la plus démocratique du monde ... Une foultitude de droits
en tout genre ... On a vu le résultat! NON, MERCI!
Le droit de grève s'exerce dans le cadre des lois qui l'organise ... Il ne faut pas l'oublier!


sergiozz 19/01/2009 21:17

"Ce qu'il faut, c'est, non pas une privatisation de la SNCF mais une mise en concurrence avec des compagnies privées ..."la concurrence entre des compagnies privées, c'est justement le modèle anglais. N'importe quel "crétin" (puisque c'est un mot à la mode sur ce forum) peut comprendre que sur une voie de chemin de fer, faire circuler des trains de plusieurs compagnies, ça ne peut pas fonctionner correctement.

Jacques Heurtault 19/01/2009 22:47


Bien sur que si! Sur les autoroutes, il y a bien des voitures de plusieurs personnes privées qui roulent en même temps ... Grosso modo, en faisant respecter le code de la route, il n'y a pas trop
de tués ... Il y en a même de moins en moins!
En Angleterre, les voies de chemein de fer appartiennnent à la compagnie privée ... Tant et si bien (ou plutôt si mal!) qu'il n'y a pas de concurrence entre plusieurs compagnies privées sur un même
tronçon de voies ferrées. Ce qui a été fait en angleterre, c'est ce qu'il ne faut surtout pas faire en france ...


sergiozz 19/01/2009 21:14

"Personnellement, je suis bien volontaire pour remplacer un prof d'éco, de compta ou de droit en cas de défaillance inopinée, afin que les étudiants puissent passer leurs épreuves avec un minimum de bagage (au lieu de diplômer des crétins à la tête vide : je sais, c'est ce que je fais actuellement avant les partiels de février !)"Avec une telle mentalité, vous ne pouvez être qu'un mauvais professeur. Comment voulez-vous enseigner correctement à des personnes qui sont en face de vous et que vous considérez comme des crétins. C'est vraiment pitoyable de tels propos.

Jacques Heurtault 19/01/2009 22:43


Je crois qu'il a simplement voulu faire état de ses dilemnes personnels ... rien de plus!


GM 19/01/2009 19:08

Bien vu Jacques, mon conseiller permanent !Déjà que dans biens des métiers, il faut payer pour pouvoir travailler ou s'installer...Dans d'autres, il faut bachoter.Tout cela est absurde....Pour la "LCR", c'était évidement un pied de nez au facteur !

Jacques Heurtault 19/01/2009 22:42


Un pied de nez! Pourtant, je vous assure que je ne peux pas le blairer ...


Jacques 19/01/2009 15:15

Est-ce que vous serez satisfait, Jean-Pierre lorsque je vous aurais rappelé que la Constitution  prévoit également:5. Chacun a le devoir de travailler et le droit d'obtenir un emploi.Continuez de me parler d'égalité...jf.

Jacques Heurtault 19/01/2009 15:57


Vous apportez vous-même la preuve de la nécessité de revoir complètement le préambule soviétique de cette constitution qui date de 1946 ... Cela fait, en effet, bien longtemps que personne n'est en
mesure de garantir le droit à à un emploi et que personne ne se voit infliger de sanction pour ne pas respecter ce préambule ...
Comme voulez-vous que l'on fasse pour garantir le droit à un emploi? Et pour contraindre à travailler? On conditionne le versement du RMI et de l'ASS à la prise d'un emploi?


Jean-Pierre 19/01/2009 14:31

Mais j'accepte vos excuses, jf... Mais je ne serais satisfait que lorsqu'il sera entendu qu'un client de la SNCF vaut autant et a autant de droits et de devoirs qu'un syndicaliste... Tous égaux...Sergiozz. La privatisation des chemins de fer britaniques a peut-être été fait à la hache (vous en savez plus que moi là-dessus, visiblement), en France, je ne vois pas de privatisation de la SNCF. Dès 2010 c'est d'une ouverture à la concurrence du transport de voyageurs dont il s'agit. Des compagnies concurrentes pourront faire rouler leurs propres voitures sur le réseau de RFF... Nous verrons si ça marche ou pas... Vous y voyez une catastrophe, mais êtes-vous certain de votre boule de cristal ? 

Jacques Heurtault 19/01/2009 19:02


Il est effectivement hors de question de privatiser Réseau Ferré de France ...


sergiozz 19/01/2009 12:06

Pas de train dans toute la France pendant plus de deux jours à partir de la soirée du 24 décembre ? Impossible. C'est pourtant ce qui se passe en Grande Bretagne : plus de train pendant 58 h, constate The Independent qui évoque ce "trains fiasco" à la Une (le journal est d'ailleurs le seul quotidien à faire la Une avec ce sujet).Les principaux services ferroviaires britanniques se sont arrêtés à 20 h le 24 décembre et ne reprendront que samedi 27 décembre à partir de 6 h du matin. Ceci malgré un grand nombre de matchs de football prévus le 26 décembre, aussi appelé Boxing Day en Grande Bretagne. Les compagnies ferroviaires privées estiment que peu de voyageurs auraient envie de prendre le train pendant cette période.





"L'industrie ferroviaire, le gouvernement et les autorités chargées de la régulation de ce secteur se rejettent mutuellement la responsabilité de cet arrêt national du trafic" qui s'était déja produit l'année dernière.
 
Un arrêt qui est le résultat de la privatisation des chemins de fer britanniques et du manque de coordination entre les différentes compagnies et le gouvernement.L'Independent signale qu'il n'y a pas non plus de trains en Irlande ni le jour de Noël, ni le lendemain.




Jacques Heurtault 19/01/2009 14:31


Les trains anglais ne sont pas ma référence ... Ce qu'il faut, c'est, non pas une privatisation de la SNCF mais une mise en concurrence avec des compagnies privées ...


Jacques 19/01/2009 11:53

Merci Jean-Pierre !Je vois que mes excuses n'ont servies à rien.Vous en remettez une couche. !!!!Vous êtes sûrement "plus savant" que moi mais à coup sûr, beaucoup moins fair play.jf.

Jacques Heurtault 19/01/2009 14:24


On passe l'éponge! Coup de gomme général disait mon prof de dessin ...


Jean-Pierre 19/01/2009 11:26

En Grande Bretagne, le réseau ferré était déjà dans un état lamentable avant la privatisation. De plus, il a été vendu en plusieurs lots, ce qui n'a rien arrangé. En France, au contraire, les voies appartiennent à RFF chargé justement de l'entretien du réseau et de sa location à la SNCF et aux société intéressées par la circulation sur ce réseau... Il n'est pas question de privatisation de RFF. Alors vos craintes ne sont pas fondées... D'autant plus que la SNCF elle-même a déjà eu des accidents et des morts, rares, il est vrai, malgré son statut "pas privé"Il est amusant de voir nos contradicteurs ériger le droit de grève en droit primant sur tous les autres, allant jusqu'à nier le droit aux individus de se déplacer... "L'oubli" de jf est révélateur d'une cécité inquiétante... 

Jacques Heurtault 19/01/2009 14:20


Je confirme en effet qu'il n'est pas question de privatiser Réseau Ferré de France ...


GM 19/01/2009 11:22

Je rajouterai une autre proposition : Créer une "légion citoyenne de remplaçants", pour assurer le "service au public" (et à l'économie nationale...)Formation adéquate et réquisition en cas de grève, un peu comme quand on est en guerre (économique en l'occurence), ou chacun se doit à ses devoirs de citoyen, toutes affaires cessantes !Personnellement, je suis bien volontaire pour remplacer un prof d'éco, de compta ou de droit en cas de défaillance inopinée, afin que les étudiants puissent passer leurs épreuves avec un minimum de bagage (au lieu de diplômer des crétins à la tête vide : je sais, c'est ce que je fais actuellement avant les partiels de février !)

Jacques Heurtault 19/01/2009 14:19


Pour contrer Sud Rail, il faudrait faire appel à la Légion Citoyenne de Remplaçants (LCR) ... Mais Sud Rail est noyauté par la LCR de Besancenot! Ca ne colle pas votre truc!


sergiozz 18/01/2009 21:41

"Pour mapart, je pense avoir désormais été clair ... Je pense n'avoir rien à rajouter ... pour l'instant."Non, vous n'êts pas clair car le droit de retrait n'est pas seulement un droit individuel. Il peut être exercé individuellement et il peu aussi être exercé collectivement, si chacun se sent menacé individuellement. On est bien dans ce cas de figure. Sinon, en ce qui concerne Sud Rail, il y a beaucoup de désinformation. Il faut tout de même savoir que la grève de 59 minutes tous les jours qui durait depuis à peu près 1 mois à la gare St Lazare n'est pas le fait de Sud Rail seul mais de 4 syndicats.quand Jean-Pierre cite les sociétés privées qui vont venir sur le rail, ça me fait très peur quand je vois l'état du rail anglais et la sécurité très limite. Lorsque vous aurez des morts dans les accidents de trains, il ne faudra pas vous plaindre. Il est préférable être en retard avec la SNCF (même si c'est pénible) que de perdre la vie sur des trains où la sécurité n'est pas assurée.

Jacques Heurtault 19/01/2009 00:52


C'est un débat ... Aucun agent de la SNCF ne peut se sentir sérieusement menacé lorsque UN collègue se fait casser la gueule par un "voyageur" excité que l'on peut toujours ramener à la raison
...


JMV 18/01/2009 17:21

Exact jf, le droit de grève est un droit individuel.C'est d'ailleurs sur ce fondement que le Pt Sarkozy a demandé que les grévistes se définissent comme tel avant d'exercer un arrêt de travail.Ce qui amusant c'est le refus de la gauche que soit exprimer pleinement ce droit individuel inscrit dans la Constitution en cachant sa position dans le respect des lois (je fais référence aux délais de préavis). J'y vois une certaine contradiction!

Jacques Heurtault 18/01/2009 17:41


Pour mapart, je pense avoir désormais été clair ... Je pense n'avoir rien à rajouter ... pour l'instant.


JMV 18/01/2009 17:10

OK Jacques (jf) de reconnaître une lecture incomplète de la Constitution mais pour une personne qui s'était documentée, je trouvais surprenant et troublant cet oubli.Je mettrai dorénavant sous le coup de la passion et de l'empressement à discuter une éventuelle vision erronée de textes que je considère importants et fondamentaux, ce qui relève de mon appréciation personnelle pour intervenir. L'expression de pensées divergentes enrichit la réflexion mais la base du débat doit être solide. D'où ma modeste intervention.Au plaisir de se retrouver sur le blog.

Jacques Heurtault 18/01/2009 17:39


Excellent! On en reste là.


Jacques 18/01/2009 15:17

Vous contestez, cher JH, que le droit de retrait , droit INDIVIDUEL puisse s'exercer collectivement.Expliquez nous donc pourquoi il y aurait une différence entre le droit de retrait et le droit de grève sur ce plan.Car il y a belle lurette que la Cour de Cassation a reconnu que le droit de grève est un droit individuel qui s'exerce collectivement.Etr les Agents des transports de Marseille avaient bien raison de se sentir collectivement menacés puisque deux jours après l'agression d'un des leurs, un autre a lui aussi été agressé !jf.

Jacques Heurtault 18/01/2009 17:33


Un salarié qui déciderait de faire grève seul serait à coup sûr sanctionné. Un salarié, seul dans son entreprise à faire grève, mais agissant à l'appel d'un syndicat ne risque rien ... le droit de
grève est donc bien un droit individuel (c'est chaque personne qui décide de faire grève ou pas et en aucun cas je ne sais quel "collectif" à l'issue de je ne sais quel vote) qui s'exerce
collectivement (car c'est dans le cadre d'une action collective que la réaction individuelle prend son sens).
Le droit de retrait, lui, n'est pas, ne peut pas être un droit collectif ... Le caractère grave et imminent d'un danger, d'une menace, s'apprécie pour chaque salarié. Un tel est menacé, tel autre,
à 10 mètres, peut ne pas l'être ...
Êtes vous satisfait?
Peut-être pas ... Alors, continuons! Marseille ... Un chauffeur de bus qui refuserait de prendre son bus car il aurait entendu dire que la semaine précédente, un de ses collègues a été agressé sur
une autre ligne, commettrait assurément une faute ...
Le même salarié, répondant à un appel à la grève initié par un syndicat, refusant de prendre son bus n'a rien à craindre ... Il est tout simplement considéré comme grèviste! Bien entendu, un climat
d'insécurité pour les conducteurs de bus les amenant à cesser le travail d'une manière concertée est un motif LEGITIME de faire grève. Ils ne seront tout simplement pas payés ... Dans l'exercice du
droit individuel de retrait, les salariés qui se retirent d'une situation qui les expose à un danger grave et imminents sont EVIDEMMENT payés et c'est parfaitement normal!
Satisfait, là?


Jacques 18/01/2009 11:31

Grâce à JMVJe n'ai plus qu'à faire amende honorable !!!!! Après mon commentaire, je savais que quelque chose clochait. mais quoi...Il me revenait à l'esprit certains attendus de tribunaux avec cette "liberté de circuler".JMV a donc donné la réponse. Dans mes consultations, j'ai totalement oublié la Déclaration des Droits de l'Homme qui fait bien partie de la Constitution.Merci de ce rappel.Mes excuses à Jean-Pierre.jf.
 

Jacques Heurtault 18/01/2009 11:46


Bravo! On gagne toujours à reconnaitre que l'on a tort ...


Jacques 18/01/2009 11:25

Coté "rage", vous êtes en effet un expert, Cher Jacques Heurtault.Il vous a fallu un certain nombre de commentaires pour que vous finissiez par reconnaître, du bout des lèvres, que le droit de retrait est prévu par la loi...Mais, l'intrépidité faite "bloggueur", vous n'avez pas réussi à nous écrire:Droit de retrait: La Loi est dure mais c'est la Loi ! Pourtant, c'est là une conclusion récente de votre part sur un autre sujet, que je me suis contenté de recopier sur l'un de vos billet en date du 2 décembre dernier......Votrte "audace" revendiquée ets bien sélective.....jf.

Jacques Heurtault 18/01/2009 11:44


Je ne vous ai pas attendu pour parler du droit de retrait ... j'en ai parlé lorsque des enseignants d'un collège avaient décidé "de TOUS se retirer" parce qu'un élève avait inslté l'un d'eux! A
l'époque, le ministre avait laissé faire alors que, de toute évidence, ce n'était rien d'autre que le moyen de faire grève tout en étant payé! c'était l'époque où les enseignants (pas tous,
seulement certains d'entre eux seulement) constatant qu'on leur retenait systèmatiquement leurs 30ème quand ils faisaient grève avaient trouvé cette parade! Ca marche un temps ... Pas très
lomgtemps ...
On peut tromper quelqu'un tout le temps
On peut tromper tout le monde quelques temps
On ne peut pas tromper tout le monde tout le temps!
J'assume tout le contenu de tout ce que j'écris. Ma bonne foi est totale ... Je défends ma vision des choses et je maintiens que le droit de retrait est un DROIT (ce que je n'ai jamais contesté!),
INDIVIDUEL (ce que je continue de soutenir!) qui s'exerce lorsque la personne a des raisons sérieuses de penser qu'elle est exposée à un danger GRAVE et IMMINENT ...
Donc, l'agent agressé a eu raison de se retirer (si toutefois il l'a fait, ce dont je ne suis pas sûr car je suis enclin à penser qu'il est entré dans la bagarre avec l'agresseur excité, ce qu'il
ne devait pas faire, en aucun cas). Ses collègues n'avaient absolument pas le droit de se retirer car ils n'étaient pas, eux, exposés à un danger grave et imminent (sauf à imaginer qu'ils faisaient
l'objet d'une agression concertée à laquelle participaient plusieurs dizaines de personnes supposées être des passagers ...
C'est une très mauvaise querelle que vous me cherchez là, mon cher Jacques! Quelle est votre stratégie, en ce moment?


JMV 18/01/2009 01:14

@Jacques "tout court" au sujet de la liberté de circulation:Pour mémoire, je cite in extenso 2 articles de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme qui est rappelée en préambule de la constitution de 58. Il me semble très clairs:Déclaration universelle des droits de l’homme

Article 3

Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.

Article 13

1. Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l'intérieur d'un Etat. 2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays. Au choix: s'agit-il de la part de Jacques d'un parti pris partisan reposant sur la désinformation, d'ignorance ou de négationisme des Droits de l'Homme?JMV

Jacques Heurtault 18/01/2009 09:45


Négationisme des droits de l'Homme de la part de Jacques II? Certainement pas! Pas plus que désinformation ... Il s'agit plus vraisemblablement d'un moment d'égarement provoqué par une "rage"
momentannée ...


Daumont Jean 17/01/2009 23:46

   Discussion intéressante, même s'il n'y a pas lieu de s'écharper ... Sans aller consulter la Consitution, et en restant au ras des pâquerettes ...ou plutôt des rails, avez-vous remarqué que ce mouvement "spontané" est en fait une "surenchère" en vue des prochaines élections professionnelles ?...Remarque technique : je n'ai pas été averti de votre article dans la boîte de récetion de ma messagerie ...Suis-je éliminé de votre "newsletter"?

Jacques Heurtault 18/01/2009 09:42


Je l'avais remarqué ainsi que d'autres lecteurs ... Cela rend ce comportement encore plus irresponsable!
Je ne comprends pas pourquoi vous n'avez pas reçu l'avertissement de parution de l'article ... Vous êtes toujours inscrit sur la liste des destinataires ...
Il m'arrive parfois de constater que certaines réponses que je fais aux commentaires ne veulent pas "passer" ... Bizarrerie technique à laquelle je ne peux, hélas!, rien. Si le problème persiste,
merci de me le faire savoir.